Présentation de la saison 2017-2018 – NFC EAST

Publié le

Personne n’avait réellement prévu que les Cowboys remporterait 13 matchs et la division NFC East avec deux rookies pour mener l’attaque. Et rien ne dit que Dallas va de nouveau dominer une division qui s’annonce relativement disputée. Les Redskins semblent un petit peu derrière, mais chaque franchise semble avoir des arguments pour aller en playoffs. Et la suspension récente d’Ezekiel Elliott affaiblit légèrement le tenant du titre.

Dak Prescott et Ezekiel Elliott, saison 2 (Getty)

DALLAS COWBOYS

Derrière un duo de rookies exceptionnels, les Cowboys ont fait forte impression dans la NFC East la saison passée. Dak Prescott a été élu meilleur rookie de la saison et fait figure de Quarterback du futur à Dallas. Et Ezekiel Elliott a terminé leader de NFL en yards au sol. La saison s’est terminée au Divisional Round à Green Bay, et cette saison la franchise texane espère faire encore mieux et retrouver le Super Bowl. Lire la suite »

Présentation de la saison 2017-2018 – AFC EAST

Publié le Mis à jour le

Chaque saison, on essaye de trouver quelle équipe pourrait venir contrarier les plans des Patriots. Et chaque année, la franchise du New England remporte plutôt facilement la division. Inutile de se poser la question cette année tant les Pats partent favoris. Tom Brady & co. semblent en effet plus fort que la saison dernière et sont donc logiquement favoris pour conserver leur titre en février prochain. Dans le même temps, les Bills ont fait le ménage dans leur staff, les Dolphins ont perdu leur QB et les Jets sont en reconstruction.

LeSean McCoy sera de nouveau le leader offensif des Bills (Fox Sports)

BUFFALO BILLS

Et une année supplémentaire sans playoffs qui porte l’absence à 17 ans… Une fois de plus, la direction a fait le ménage en virant le coach (Rex Ryan) et le GM (Doug Whaley). Sean McDermott, lui aussi plutôt défensif, arrivé et sera donc le 3ème coach de la franchise en un peu plus de 2 ans. Il devra tenter sa chance avec un effectif pas vraiment plus fort que la saison dernière, au sein d’une division qui compte le champion en titre et une franchise qui travaille mieux (Miami).

Bilan 2016

7-9

Arrivées

Patrick DiMarco (FB), Mike Tolbert (FB), Andre Holmes (WR), Philly Brown (WR), Rod Streater (WR), Anquan Boldin (WR), Vlad Ducasse (OG), Gerald Hodges (ILB), Shareece Wright (CB), Micah Hyde (S), Steven Hauschka (K)

Départs

Mike Gillislee (RB), Marquise Goodwin (WR), Justin Hunter (WR), Cyrus Kouandjio (OT), Zach Brown (ILB), Stephon Gilmore (CB), Nickell Robey-Coleman (CB), Corey Graham (S), Dan Carpenter (K) Lire la suite »

Classement des meilleurs QB avant la saison 2017-2018

Publié le Mis à jour le

Une équipe de football américain est composé de beaucoup de joueurs, mais aucun n’est plus important que le Quarterback. Pour prouver la suprématie de cette position, pas besoin d’aller bien loin. Sur les 10 derniers MVP, 9 sont des QB. Matt Ryan est le dernier en date, et le QB des Falcons a manqué le doublé MVP – Super Bowl à cause du comeback épique d’un autre QB, la légende Tom Brady.

Aaron Rodgers garde sa place au sommet de la hiérarchie
Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3
Aaron Rodgers GB Andrew Luck IND Dak Prescott DAL
Tom Brady NE Ben Roethlisberger PIT Matthew Stafford DET
Matt Ryan ATL Cam Newton CAR Eli Manning NYG
Drew Brees NO Derek Carr OAK Andy Dalton CIN
Russell Wilson SEA Philip Rivers LAC Carson Palmer ARI
Chapeau 4 Chapeau 5  
Alex Smith KC Ryan Tannehill MIA  
Marcus Mariota TEN Sam Bradford MIN  
Jameis Winston TB Tyrod Taylor BUF  
Kirk Cousins WAS Blake Bortles JAX  
Joe Flacco BAL Carson Wentz PHI  

1. Aaron Rodgers (Green Bay Packers)

La longévité de Tom Brady et le trophée de MVP de Matt Ryan n’y changeront rien, Aaron Rodgers est actuellement le meilleur QB de NFL. Remis en question en début de saison dernière, le QB des Packers a fini la saison avec 40 TD (leader NFL) pour seulement 7 interceptions et une série de 8 victoires avant la défaite en finale de conférence. Son intelligence de jeu et son timing lui permettent d’exploiter la moindre brèche et de faire gagner des matchs à son équipe. Il affiche 104.1 de rating en carrière, un record.

2. Tom Brady (New England Patriots)

Après sa suspension de 4 matchs, Tom Brady était un homme en mission. Et à 39 ans (il vient d’avoir 40 le 3 aout), il a réussi sa mission en emmenant ses Patriots au Super Bowl et en remportant une 5ème bague de champion. Avec son expérience et son intelligence de jeu, il fait la différence avant le snap et donne l’impression d’être facile. A l’image de Peyton Manning, l’âge aura bien raison de Tom Brady un jour, mais en attendant il semble encore capable de dominer son sport une saison de plus. Avant de refermer le livre ou sera écrit sa légende ?

3. Matt Ryan (Atlanta Falcons)

Après quelques saisons moyennes, Matt Ryan est reparti de l’avant sous les ordres de Kyle Shanahan. A tel point qu’il est passé tout près d’un doublé MVP – Champion du Super Bowl. L’objectif pour Ryan est désormais de confirmer cette saison 2016 exceptionnelle (4944 yards, 38 TD – 7 INT), et de faire oublier ce Super Bowl perdu alors que les Falcons menaient 28-3 à la mi-temps. Il lui faudra aussi confirmer sans Kyle Shanahan, parti coacher les 49ers. Lire la suite »

Classement des meilleurs WR avant la saison 2017-2018

Publié le Mis à jour le

Dans une ligue orientée sur le jeu de passes, la connexion entre le quarterbacks et ses receveurs est primordiale. Un excellent QB va aider des receveurs moins bons et au contraire, de très bons receveurs peuvent aider à faire progresser un QB moyen. Mais lorsque les 2 sont au top, on obtient des duos difficiles à stopper. La saison dernière, les Falcons ont notamment dominé offensivement grâce au duo Matt Ryan – Julio Jones.

A un mois du coup d’envoi de la saison 2017-2018, voici le classement des meilleurs WR. 

Chapeau 1 Chapeau 2   Chapeau 3  
Julio Jones ATL Mike Evans TB Jarvis Landry MIA
Antonio Brown PIT Larry Fitzgerald ARI Amari Cooper OAK
Odell Beckham Jr NYG Dez Bryant DALI DeAndre Hopkins HOU
A.J Green CIN Doug Baldwin SEA Brandin Cooks NE
Jordy Nelson GB T.Y Hilton IND Demaryius Thomas DEN
Chapeau 4   Chapeau 5    
Julian Edelman NE DeSean Jackson DET  
Michael Thomas NO Allen Robinson JAX  
Emmanuel Sanders DEN Golden Tate DET  
Alshon Jeffery PHI Pierre Garcon SF  
Kelvin Benjamin CAR Brandon Marshall NYG  
Julio Jones est le numéro 1 au poste de receveur (AP)

1. Julio Jones (Atlanta Falcons)

Même ralenti par quelques petits pépins physiques, Julio Jones fait des choses qu’aucun autre receveur ne sait faire. Durant toute la saison régulière, avec notamment un match à plus de 300 yards, et jusqu’au Super Bowl, il nous a régalé avec des actions spectaculaires. Aucun joueur ne fait mieux que lui dans l’histoire avec ses 96.3 yards de moyenne par match en carrière.

2. Antonio Brown (Pittsburgh Steelers)

Grâce à une 4ème saison de suite avec plus de 100 réceptions, Antonio Brown n’a pas d’égal dans ce secteurs (481 réceptions sur les 4 dernières années, un record). Il est une menace pour marquer de n’importe où sur le terrain, et il sait nous gratifier de célébrations plus ou moins bien senties. Mais son côté très individualiste peut parfois lui faire prendre les mauvaises décisions.

3. Odell Beckham Jr. (New York Giants)

En parlant de joueurs qui peut marquer à n’importe quel moment, OBJ est un autre spécimen. Capable de transformer une passe courte en touchdown de 50 ou 60 yards, il fait le show sur le terrain. Mais ce côté un peu fou est également son point faible, puisque le receveur des Giants a souvent des soucis de discipline. Le talent est clairement là, il faut maintenant contrôler la fougue pour devenir le meilleur. Lire la suite »

Les meilleurs Running-Backs avant la saison 2017-2018

Publié le Mis à jour le

Et si la position de Running-backs revenait sur le devant de la scène ? Avec l’arrivée en NFL de joueurs comme Ezekiel Elliott ou Leonard Fournette, on pourrait en effet assister à une montée en puissance des systèmes au sol. De là à mettre en danger le record d’Eric Dickerson (2105 yards) ? Pourquoi pas…

Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3
Le’Veon Bell PIT DeMarco Murray TEN Jordan Howard CHI
David Johnson ARI Melvin Gordon LAC Todd Gurley LAR
Ezekiel Elliott DAL Lamar Miller HOU Eddie Lacy SEA
LeSean McCoy BUF Jay Ajayi MIA Adrian Peterson NO
Devonta Freeman ATL Mark Ingram NO Marshawn Lynch OAK
Chapeau 4 Chapeau 5  
Matt Forte NYJ Leonard Fournette JAX  
Carlos Hyde SF Christian McCaffrey CAR  
LeGarrette Blount PHI Joe Mixon CIN  
Frank Gore IND Dalvin Cook MIN  
Latavius Murray MIN    
Au sol ou dans les airs, Le’Veon Bell est une menace constante (Getty)

1. Le’Veon Bell (Pittsburgh Steelers)

Lorsqu’il est sur le terrain à 100% (c’est à dire pas blessé ou suspendu), Le’Veon Bell est le meilleur RB de la NFL. Capable de dominer au sol mais aussi d’être une menace constante dans le jeu de passes, il a déjà passé les 2000 yards de scrimmage sur une saison (2215 en 2014). La saison dernière, il gagne 1268 yards au sol et 616 de plus dans les airs, alors qu’il n’a joué que 12 matchs. Mais pour conserver son statut de numéro 1, il va devoir rester sur le terrain, et ne pas manquer trop de matchs (4 en 2016 et 10 en 2015). Récemment interrogé sur la valeur des RB, il n’a pas caché sa frustration et a demandé à être payé avec un salaire de top RB + un salaire de receveur…

2. David Johnson (Arizona Cardinals)

Une des principales menaces pour Bell, David Johnson, possède les mêmes qualités. Moins puissant et dominant au sol, il a tout de même franchit la barre des 1000 yards pour sa 2ème saison en NFL (1239) et marqué un total de 16 touchdowns sur des courses. Mais Johnson fait la différence dans les airs, où il est actuellement le meilleur à son poste. Il a attrapé 80 ballons pour 879 yards la saison dernière et a donc passé la barre des 2000 yards de scrimmage (2118). Johnson semble capable de gagner 1000 yards au sol et dans les airs en 2017…

3. Ezekiel Elliott (Dallas Cowboys)

“Zeke” était attendu au tournant après avoir été sélectionnée en 4ème position de la Draft 2016, et autant dire qu’il n’a pas déçu. Les fans de Dallas se sont inquiétés lors de la 1ère journée, avant de regarder avec délices les performances de leur rookie. Avec 1631 yards au total (soit 108.7 par match en moyenne), il termine leader de la NFL, et ajoute 15 TD. Pro Bowler et All Pro dès sa première saison, il doit maintenant garder ce rythme. Elliott risque une suspension pour des incidents extra-sportifs, sa saison pourrait donc démarrer plus tard… Lire la suite »

Classement des meilleurs Defensive Backs avant la saison 2017-2018

Publié le Mis à jour le

Avec des Quarterbacks comme Tom Brady, Aaron Rodgers ou encore Drew Brees, la NFL continue d’être une ligue plutôt orientée « passe ». Les défenses adverses doivent donc pouvoir mettre la pression sur ces QB (front-seven), mais aussi être capables de challenger les réceptions. C’est là qu’interviennent les Defensive Backs.

Les Cornerbacks n’ont pas la vie facile pour contenir des stars comme Julio Jones, Antonio Brown ou OBJ, et il est de plus en plus difficile de trouver un véritable « shutdown corner ». Et pour aider les CB dans les airs et les linebackers sur les phases au sol, il y a les Safety, des joueurs polyvalents qui sont souvent les derniers remparts défensifs.

CORNERBACKS

Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3
Aqib Talib DEN Josh Norman WAS Brent Grimes TB
Chris Harris DEN Janoris Jenkins NYG Stephone Gilmore BUF
Richard Sherman SEA Dominique Rodgers-Cromartie NYG Xavier Rhodes MIN
Patrick Peterson ARI A.J Bouye JAX Jalen Ramsey JAX
Marcus Peters KC Casey Hayward LAC Desmond Trufant ATL
Malcolm Butler NE    
Aqib Talib et Chris Harris, la meilleure paire de CB de la NFL en 2016 (USAT)

 

1. Aqib Talib (Denver Broncos)

Bon, sans plus, lors de ses 4 premières saisons pro à Tampa, Aqib Talib a passé un cap avec son transfert chez les Patriots en 2012. Depuis, il est Pro Bowler chaque saison et il s’est installé comme l’un des meilleurs cornerbacks de la ligue. Depuis 3 ans à Denver, il a remporté un Super Bowl et reste surement sur sa meilleure saison à titre personnel.

2. Chris Harris Jr. (Denver Broncos)

Les Broncos ont non seulement le meilleur duo de cornerbacks de la NFL, mais ils ont peut-être les deux meilleurs joueurs actifs à ce poste actuellement. Moins médiatique que son coéquipier, Chris Harris n’en reste pas moins aussi efficace sur le terrain. Pro Bowler lors des 3 dernières saisons, il est All Pro en compagnie de Talib la saison dernière.

3. Richard Sherman (Seattle Seahawks)

Malgré des rumeurs de départ durant l’hiver, Richard Sherman est toujours un joueur des Seahawks. Ce transfert aurait été un coup dur tant le CB apporte à son équipe depuis maintenant 6 saisons. Pro Bowler à 5 reprises et All Pro 3 fois, il reste l’un des joueurs les plus respectés à sa position. Ses meilleures années semblent derrière lui, mais à 29 ans, il peut encore dominer quelques temps, à Seattle ou ailleurs… Lire la suite »

Classement des meilleurs TE (Tight-Ends) avant la saison 2017-2018

Publié le

Dans le passé, les Tight-Ends étaient cantonnés à un rôle peu glamour de protection. Avec l’évolution du jeu, les TE modernes ressemblent de moins en moins à des « petits linemen » et de plus en plus à des « gros receveurs ». Des joueurs comme Rob Gronkowski sont aujourd’hui capables d’afficher les mêmes stats que des receveurs numéros 1.

Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3
Rob Gronkowski NE Tyler Eifert CIN Hunter Henry LAC
Travis Kelce KC Jordan Reed WAS Charles Clay BUF
Greg Olsen CAR Martellus Bennett GB Cameron Brate TB
Jimmy Graham SEA Zach Ertz PHI Zach Miller CHI
Delanie Walker TEN Kyle Rudolph MIN Jared Cook OAK
Le Gronk Spike est devenu mytique ! (USA Today)

1. Rob Gronkowski (New England Patriots)

Que ce soit par sa domination sur le terrain, ses célébrations ou ses frasques (bon enfant) hors du terrain, on ne peut qu’aimer Rob Gronkowski. Lorsqu’il est sur le terrain (8 matchs manqués la saison dernière), Gronk est le meilleur TE, et de manière générale, l’un des meilleurs joueurs de la NFL grâce à sa présence dans le jeu de passes et son impact physique.

2. Travis Kelce (Kansas City Chiefs)

Après avoir explosé lors de sa deuxième saison en 2014, Travis Kelce a confirmé en 2015 (Pro Bowl) et passé un nouveau pallier la saison dernière avec la barre des 1000 yards dépassée (1125), un nouveau Pro Bowl et une apparition dans l’équipe All Pro. Aussi bien à l’aise sur le jeu court que dans la profondeur, il est devenu la cible numéro 1 d’Alex Smith.

3. Greg Olsen (Carolina Panthers)

La carrière de Greg Olsen a pris un nouveau tournant depuis qu’il joue avec les Panthers (il est arrivé en 2011). Mais il reste sur ses 3 meilleures saisons (au-dessus des 1000 yards et Pro Bowler à chaque fois), et semble au sommet de sa forme à 31 ans. Attention tout de même car son nombre de touchdowns a baissé la saison dernière, passant de 7 à 3, soit son plus faible total depuis sa saison rookie en 2007 avec Chicago. Lire la suite »

Classement des meilleurs linebackers avant la saison 2017 – 2018

Publié le Mis à jour le

Suite des classements par positions, avec aujourd’hui les linebackers. On débutera par les linebackers extérieurs, que j’ai séparé en 2 groupes, en fonctions des systèmes défensifs dans lesquels ils évoluent (3-4 OLB ou 4-3 OLB). Viennent ensuite les patrons du milieu de la défense, les linebackers intérieurs, poste où l’on observe un changement de rôle et de style. La puissance doit aujourd’hui s’accompagner de vitesse et de vision.

3-4 OLB (Linebackers extérieurs)

Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3
Von Miller DEN Sheldon Richardson NYJ Justin Houston KC
Chandler Jones ARI Nick Perry GB Jamie Collins CLE
Melvin Ingram SD Lorenzo Alexander WAS Markus Golden ARI
Whitney Mercilus HOU Shane Ray DEN Derrick Morgan TEN
Ryan Kerrigan WAS Brian Orakpo TEN James Harrison PIT
Von Miller est l’un des joueurs les plus dominants de la NFL (Getty)

 

1. Von Miller (Denver Broncos)

Depuis qu’il est entré en NFL, Von Miller c’est au minimum 11 sacks par saison (sauf en 2013 où il n’a joué que 9 matchs à cause d’une blessure). Tout juste sorti d’une superbe saison 2015, ponctuée par un titre de champion et un trophée de MVP du Super Bowl, Von Miller a confirmé sa domination l’année dernière (13.5 sacks). Il est une force difficile à stopper, et peut faire basculer un match à lui tout seul (Tom Brady ou Cam Newton s’en souviennent).

2. Chandler Jones (Arizona Cardinals)

Meilleur défenseur du front-seven des Patriots, Chandler Jones avait terminé la saison 2015 avec 12.5 sacks. Son transfert avait donc été une petite surprise. Le DE n’a donc pas participé au titre récent de New England, mais il a continué à martyriser les QB adverses dans le désert de l’Arizona (11 sacks). Lire la suite »

Classement des meilleurs DT et DE avant la saison 2017-2018

Publié le Mis à jour le

Premier rempart, la ligne défensive doit veiller à contrôler le jeu au sol et mettre la pression pour ralentir le jeu de passe. Les joueurs à l’intérieur de la ligne sont historiquement les garants de la solidité au sol, mais ils sont de plus en plus capables d’aller chasser les QB. De même les joueurs qui évoluent sur l’extérieur sont toujours plus polyvalents, pour répondre à des lignes offensives plus solides et à des plans de jeu complexes.

Pour ce classement des joueurs de ligne défensive, j’ai fait 3 groupes. Les Defensive Tackles, et deux groupes de Defensive Ends, selon les schémas dans lesquels ils sont utilisés (défense en 3-4 ou 4-3).

Defensive Tackles

Chapeau 1 Chapeau 2 Chapeau 3
Aaron Donald LAR Fletcher Cox PHI DeForest Buckner SF
Ndamukong Suh MIA Damon Harrison NYG Kyle Williams BUF
Calais Campbell JAX Gerald McCoy TB Chris Baker TB
Kawann Short CAR Malik Jackson JAX Danny Shelton CLE
Geno Atkins CIN Linval Joseph MIN Timmy Jernigan PHI
Aaron Donald est l’âme défensive des Rams (Getty)
  1. Aaron Donald (Los Angeles Rams)

Dominant depuis son arrivée en NFL, Aaron Donald avait été stratosphérique en 2015 (11 sacks). Sa fiche de stats est un peu moins remplie la saison dernière, mais son impact reste inchangé. Candidat chaque saison pour le trophée de meilleur défenseur, Donald est l’un des défenseurs les plus dominateurs de la NFL, et le meilleur pass-rusher à l’intérieur.

  1. Ndamukong Suh (Miami Dolphins)

Lorsque les Dolphins ont fait signer Suh en 2015, ils ont dépensé beaucoup d’argent, mais ils ont surtout récupéré l’un des meilleurs défenseurs sur l’intérieur de la ligne. Très régulier à haut niveau, Suh affiche 5 Pro Bowls et 3 All Pro à son palmarès personnel. Infranchissable sur le jeu au sol, il compte également 11 sacks sur les deux dernières saisons. Lire la suite »

Classement des meilleurs OL avant la saison 2017-2018

Publié le Mis à jour le

Peu mises en avant par les vidéos ou les statistiques, les positions de la ligne offensive sont pourtant cruciales au sein d’une équipe de NFL. Une bonne ligne permet à son QB d’évoluer de manière beaucoup plus sereine, et à ses RB de trouver de belles brèches dans les défenses adverses. Le rôle de Left Tackle est d’autant plus important car c’est ce joueur qui a la mission de protéger le côté aveugle du Quarterback.

Plutôt que de faire un classement complet, qui aurait été quasiment impossible à faire sur ces positions, j’ai opté pour un système de chapeaux. 5 joueurs composent chaque chapeau, sachant que tous les joueurs cités sont des titulaires et des joueurs de qualité.

Les performances de Trent Williams parlent pour lui (Redskins.com)

Lire la suite »

Le trophée « Heisman »

Publié le Mis à jour le

Équivalent du trophée de MVP en NFL, le Heisman Memorial Trophy a été remis pour la première fois en 1935, et est depuis donné chaque saison au meilleur joueur de football universitaire. Il valorise les performances sur le terrain mais également le travail au quotidien pour réussir. Il est remis en décembre, juste avant les Bowl Games. Lire la suite »

Découvrir la NCAA – Les Universités Indépendantes

Publié le Mis à jour le

En plus des équipes qui font partie des 10 conférences de la FBS, il y a des équipes qui ont un statut « d’indépendants » et qui n’appartiennent à aucune conférence. La liste de ces programmes s’est considérablement réduit, puisque de nombreuses universités ont rejoint des conférences de la FBS au cours des années. Les raisons sont simples, pouvoir bénéficier les retombées des droits TV et faciliter l’organisation des calendriers.

Ils restent 4 équipes avec le statut « d’indépendants », 4 universités avec des circonstances particulières. Army représente l’armée evidemment, BYU et Notre-Dame sont des écoles religieuses, et Massachussetts qui est sorti de la MAC en 2016 et cherche une conférence qui lui correspond. Lire la suite »

Découvrir la NCAA – Sun Belt Conference

Publié le Mis à jour le

Fondée en 1976, la conférence Sun Belt n’intégrait pas le football jusqu’en 2001. Aujourd’hui, elle est composée de 12 universités du sud du pays et est toujours basée à New Orleans (Louisiana).

A partir de 2018, la conférence organisera une finale pour sacrer son champion.

Carte des équipes de la conférence Sun Belt

Lire la suite »

Découvrir la NCAA – Mountain West Conference (MW)

Publié le Mis à jour le

Créée en 1999, la conférence Mountain West héberge 12 programmes universitaires de l’ouest du pays et d’Hawaii. Ces équipes sont réparties en 2 divisions (Mountain & West), et les vainqueurs se retrouvent en finale de conférence à l’issue de la saison régulière.

Carte des équipes de la conférence MW
Lire la suite »

Découvrir la NCAA – Mid-American Conference (MAC)

Publié le Mis à jour le

La conférence Mid-American a été fondée en 1946 et possède son siège à Cleveland (Ohio). 12 universités de la région des Grands Lacs sont réparties en 2 divisions (East & West). Chaque saison, les vainqueurs des deux divisions se retrouvent pour une finale qui doit sacrer le champion de la conférence.

 Cette conférence possède un surnom particulier de « Conférence des Quarterbacks », du fait du succès de nombreux QB en NFL qui sont passés par les universités de la MAC.

Carte des équipes de la conférence MAC

Lire la suite »

Découvrir la NCAA – Conference USA

Publié le Mis à jour le

La Conférence USA a été fondée en 1995, elle est issue d’une fusion entre les anciennes « Metro Conference » et « Great Midwest Conference ». Basée à Irving (Texas), la Conférence USA regroupe 14 universités du sud du pays.

A l’issue de chaque saison régulière, une finale de conférence est jouée entre les champions des deux divisions (East & West) afin de désigner le champion.

Carte des équipes de la conférence C-USA

  Lire la suite »

Découvrir la NCAA – American Athletic Conference (AAC)

Publié le Mis à jour le

La conférence AAC a été fondé en 1979** et a commencé le football en 1991. Elle possède son siège à Providence (Rhode Island). Jusqu’en 2013, cette ligue s’appelait la Big East et faisait partie des conférences majeurs. L’AAC est née après une période d’agitation dans la vieille Big East, et avec le nouveau système de playoffs en 2014, elle a été intégrée au « Group of Five ». 

La conférence compte aujourd’hui 2 divisions et un total de 12 équipes. Navy est le dernier membre à l’avoir rejoint en 2015. Chaque saison, les équipes de l’AAC jouent 5 matchs contre les adversaires de leur division, et 3 équipes en alternance de l’autre division. Une finale de l’AAC est ensuite jouée entre les vainqueurs des 2 divisions pour désigner le champion de la conférence.

** Les conférences ont été créés à un niveau global (multi-sports) et n’ont pas démarré en même temps pour tous les sports.

Carte des équipes de la conférence AAC

Lire la suite »

Découvrir la NCAA – SEC Conference

Publié le Mis à jour le

La conférence SEC compte 14 membres, regroupés dans les états du sud du pays. Le siège est situé à Birmingham dans l’Alabama. Chaque université joue un total de 8 matchs dans la conférence, 6 dans sa division et 2 contre des équipes de l’autre division. A la fin de la saison régulière, les vainqueurs des deux divisions (Est et Ouest) s’affrontent à Atlanta pour sacrer le champion de la conférence. La SEC accueille de nombreuses universités très performantes et est réputée comme étant l’une des meilleures conférences du pays. 

Carte des équipes de la conférence SEC

Lire la suite »

Découvrir la NCAA – Pac-12 Conference

Publié le Mis à jour le

Crée en 1915, cette conférence portait alors le nom de Pacific Coast Conference. Jusqu’en 2010, il y avait 10 équipes qui composaient la PAC-10, puis la conférence a accueilli les universités de Utah et du Colorado. Basée à San Francisco, la PAC-12 compte donc aujourd’hui 12 membres, répartis sur plusieurs états de l’ouest des Etats-Unis. Les universités sont réparties en 2 divisions, Nord et Sud, et jouent un total de 9 matchs à l’intérieur de la conférence (5 dans leur division et 4 contre des équipes de l’autre division). Les vainqueurs des 2 divisions s’affrontent en fin de saison pour sacrer le champion de la PAC-12.

Carte des équipes de la conférence PAC-12

Lire la suite »

Découvrir la NCAA – Big Ten Conference

Publié le Mis à jour le

Avant de devenir la Big Ten, cette conférence s’est appelée “Western Conference” et “Big Nine Conference”. Crée en 1896, elle est la plus ancienne des conférences de la FBS. Son siège se situe à Rosemont dans l’Illinois. La Big Ten couvre 11 états américains entre le New Jersey et le Nebraska et accueille 14 universités. Les dernières équipes à avoir rejoint la conférence sont Maryland et Rutgers en 2014.

A partir de 2016, les équipes de la Big Ten jouent 9 matchs à l’intérieur de la conférence et doivent jouer uniquement contre des universités du « Power Five » pour les matchs hors de la conférence. A la fin de la saison régulière, un match est joué entre les champions des deux divisions afin de désigner le champion de la conférence.

Carte des équipes de la conférence Big Ten

Lire la suite »

Découvrir la NCAA – Big 12 Conference

Publié le Mis à jour le

Cette conférence est la plus récente du « Power Five », créée en 1994. 9 des 10 équipes qui la composent viennent des anciennes « Big Eight Conference » et « Southwest Conference ». West Virginia étant la seule exception. A partir de la saison 2017, la Big 12 va retrouver une finale de conférence, qui opposera les deux meilleures équipes à l’issue de la saison régulière.

Carte des équipes de la conférence Big 12

  Lire la suite »

Découvrir la NCAA – Atlantic Coast Conference (ACC)

Publié le Mis à jour le

La conférence ACC a été fondé en 1953 à Greensboro (North Carolina), où elle a conservé son siège. L’ACC fait partie des « Power Five Conferences » et est séparée en 2 divisions de 7 universités. Chaque saison, les équipes jouent 6 matchs à l’intérieur de leur division, 1 match fixe et 1 match en alternance contre des équipes de l’autre division, et enfin 4 matchs en-dehors de la conférence. Dans le nouveau format de playoffs, le champion de la conférence ACC joue le Orange Bowl contre Notre Dame ou une autre équipe de la SEC ou de la Big Ten. Plusieurs équipes ont déjà remporté des titres nationaux, et les Clemson Tigers sont champions en titre. Lire la suite »

NCAA Division I – Football Bowl Subdivision (FBS)

Publié le Mis à jour le

La NCAA dans sa globalité représente l’ensemble des sports universitaires joués aux Etats-Unis. En ce qui concerne le football américain, la NCAA est composée de 4 divisions. La plus basse est la NCAA Division III, et juste au-dessus nous avons la NCAA Division II. La Division I est ensuite divisée en deux « Subdivision », la Football Championship Subdivision (FCS) et la Football Bowl Subdivision (FBS).

La FBS représente l’élite du football universitaire et est la division que je vais couvrir à partir de la saison prochaine. La majorité des joueurs qui se présentent à la Draft viennent des équipes qui évoluent dans la FBS.

Organisation de la FBS

La FBS intègre à ce jour 10 conférences et pas moins de 128 universités à travers le pays. Les conférences sont séparées en 3 groupes, les « Power Five Conferences », le « Groupe of Five » et les « Independents ».

Les « Power Five Conferences » sont les 5 conférences majeures de la FBS, qui regroupent les plus gros programmes du pays. Lire la suite »

Retour sur la Draft 2017 – NFC

Publié le Mis à jour le

Une semaine après la Draft 2017, il est temps de faire un petit tour d’horizon sur les choix des 32 franchises de NFL. Cette édition a été marquée par un 1er tour imprévisible, où de nombreux « trades » se sont négociés. Certaines équipes en ont profité pour revenir plusieurs fois au 1er tour, quand d’autres décidaient d’attendre le 2ème jour. Comme souvent, plusieurs franchises ont pris des risques pour « sécuriser » un quarterback, et ce sont les Bears qui ont dégainé les premiers pour prendre Mitchell Trubisky. 

Mitchell Trubisky, le pari des Bears au poste de Quarterback (Sporting News)

[Pas de classement ou de notes, car je ne voie pas la logique de noter des joueurs qui n’ont pas encore joué… Simplement un récapitulatif des différentes Drafts, par ordre alphabétique.] Lire la suite »

Retour sur la Draft 2017 – AFC

Publié le Mis à jour le

Une semaine après la Draft 2017, il est temps de faire un petit tour d’horizon sur les choix des 32 franchises de NFL. Cette édition a été marquée par un 1er tour imprévisible, où de nombreux « trades » se sont négociés. Certaines équipes en ont profité pour revenir plusieurs fois au 1er tour, quand d’autres décidaient d’attendre le 2ème jour. Comme souvent, plusieurs franchises ont pris des risques pour « sécuriser » un quarterback, mais une fois n’est pas coutume, les Browns se sont montrés patients… Des Browns qui ont logiquement pris Myles Garrett avec le 1er choix.

3 joueurs et un 1er tour de Draft bien rempli pour les Browns (CBS)

[Pas de classement ou de notes, car je ne voie pas la logique de noter des joueurs qui n’ont pas encore joué… Simplement un récapitulatif des différentes Drafts, par ordre alphabétique.] Lire la suite »

Draft 2017 – 1er tour – Myles Garrett 1er choix, 3 QB dans le top 12.

Publié le Mis à jour le

Le 1er tour de la Draft 2017 avait lieu cette nuit à Philadelphia. Si Myles Garrett à logiquement été pris en 1ère position par les Browns, d’autres choix plus surprenants ont eu lieu ensuite. Plusieurs franchises ont monté des trades, notamment pour obtenir les QB qu’elles convoitaient. Ces mouvements ont également fait le bonheur d’autres équipes, qui ont récupéré des joueurs talentueux plus tard ou qui ont obtenu des choix de draft supplémentaires.

Pas de surprise à Philadelphia, le n°1 de la Draft est Myles Garrett (AP)

Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Quarterbacks

Publié le Mis à jour le

La cuvée 2017 de quarterbacks ne possède pas de talents qui méritent un top 10, mais les besoins des équipes fait que plusieurs joueurs pourraient sortir très rapidement, voire même en n°1 (Browns) ou n°2 (49ers). Il n’y a pas non plus un nom qui se détache entre Mitch Trubisky, Deshaun Watson et DeShone Kizer, trois joueurs qui devraient sortir au 1er tour mais qui auront des candidats différents en fonction des systèmes et des affinités.

Les Browns vont-ils prendre Trubisky avec le 1er choix ? (USAT)

Mitchell Trubisky (North Carolina)

1m90, 99kg

Classé comme l’un des meilleurs “dual-threat” (passes + courses) quarterbacks du pays à la sortie du lycée, Trubisky a dû être patient avant de devenir titulaire au centre de l’attaque des Tar Heels. Car après avoir passé sa première année en observation, il n’est que remplaçant de Marquise Williams pendant 2 saisons. Ce dernier est diplômé à la fin 2015 et Trubisky prend enfin les rênes de l’attaque rapide de North Carolina. Et on peut dire qu’il impressionne puisqu’il bat les records de l’université en yards à la passe (3748) et en touchdowns à la passe (30). Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Running-Backs

Publié le Mis à jour le

Offensivement, la position de Running-Back est la plus talentueuse de cette Draft 2017. C’est même l’une des cuvées les plus prometteuse depuis bien longtemps. On n’aura peut-être pas un RB drafté aussi haut qu’Ezekiel Elliott l’année dernière, mais trois joueurs pourraient sortir lors du 1er tour. Leonard Fournette semble le plus talentueux, Dalvin Cook est le plus explosif et Christian McCaffrey est le plus complet.

Quelle équipe va craquer sur Leonard Fournette ? (Rukkus)

Leonard Fournette (LSU)

1m85, 104kg

Originaire de la Nouvelle-Orléans, Fournette sort du lycée comme le prospect numéro 1 du pays et il décide de rester près de chez lui en Louisiane. Directement intégré à la rotation des Tigers, il totalise 1034 yards au sol et bat le record de l’université pour un freshman. Il explose en 2015 en frôlant les 2000 yards et en marquant à 22 reprises (dans les 2 cas des records pour LSU). Il est logiquement élu dans la 1ère équipe du pays et termine 6ème dans les votes pour le Heisman Trophy. La saison dernière, une blessure à la cheville l’a embêtée pendant toute la saison, mais il parvient tout de même à afficher une moyenne de 120 yards sur les matchs qu’il a joué. Il arrive à la Draft 2017 comme le meilleur RB disponible. Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Safeties

Publié le Mis à jour le

La classe de CB est la meilleure de cette Draft car elle offre des tops joueurs et une très grande profondeur. La cuvée de Safety est également excellente, avec 3 joueurs (Hooker, Adams, Peppers) qui pourraient sortir dans le top 15, mais la profondeur est un peu moins bonne que pour l’autre position des lignes secondaires.

Il ne serait pas étonnant de voir Malik Hooker être choisi dans le top 5 (247sports)

Malik Hooker (Ohio State)

1m88, 92kg

A la sortie du lycée, Hooker avait le choix entre le basketball (son 1er sport) et le football américain. Il a choisi le deuxième, cédant ainsi aux appels de grands programmes comme Ohio State. Mais son adaptation est compliquée, et il est à deux doigts de changer d’université pour retourner à ses premières amours. Il reste finalement avec les Buckeyes et commence à grimper les échelons. Il s’illustre d’abord en 2015 au sein des équipes spéciales, avant de devenir l’un des meilleurs Safety du pays l’année dernière. Il devient titulaire après le départ de Vonn Bell en NFL, et il est élu dans les 1ère équipes de la conférence Big Ten et du pays grâce à ses 74 plaquages et 7 interceptions. Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Cornerbacks

Publié le Mis à jour le

La classe de 2017 de cornerbacks est tout simplement exceptionnelle. Ne cherchez pas plus loin, c’est la position la plus riche de cette Draft, et les équipes qui ont besoin d’un ou plusieurs CB vont pouvoir se faire plaisir. 10 joueurs peuvent sortir lors des 2 premiers tours et une quinzaine de CB pourrait être choisie dans le top 100.

Marshon Lattimore s’est imposé en 1 seule saison complète (CBS)

Marshon Lattimore (Ohio State)

1m83, 87kg

Embêté par des problèmes d’ischio-jambiers pendant ses 2 premières saisons avec les Buckeyes, Lattimore a finalement dû se faire opérer. Enfin à 100% en 2016, il s’est montré à la hauteur des attentes et mène son équipe en passes défendues (9) et interceptions (4). Il est élu dans la 1ère équipe de la conférence Big Ten et choisit de se présenter à la Draft dès cette année. Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Receveurs

Publié le Mis à jour le

On a déjà vu mieux, mais cette cuvée 2017 de receveurs est relativement prometteuse. Au moins 3 joueurs (Davis, Williams, Ross) sont prévus pour sortir lors de 1er tour, et des profils intriguant seront présents le 2ème jour. Voici 10 receveurs à suivre et qui devrait trouver une équipe lors des 2 premiers jours la prochaine Draft.

Corey Davis devrait être l’un des 1ers receveurs à sortir lors de la Draft (SI)

Corey Davis (Western Michigan)

1m90, 96kg

Du fait d’une enfance difficile et de soucis au niveau scolaire, Davis n’a pas été recruté par les plus grands programmes du pays. Mais sur ses 4 saisons avec les Broncos, il a été l’un des receveurs les plus productifs du pays. Il est d’abord élu « Freshman of the year » en 2013 grâce à ses 941 yards et 6 TD, avant d’être nommé dans la 1ère équipe de la conférence Mid-American lors des 3 saisons suivantes. En 2016, il fait également parti de la 1ère équipe du pays grâce à ses 97 réceptions pour 1500 yards et 19 TD. Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Linebacker intérieur (ILB)

Publié le Mis à jour le

Le profil de linebacker intérieur historique est de moins en moins en vogue en NFL. Aujourd’hui, dans une ligue orientée sur le jeu de passes, les défenseurs ne peuvent plus être spécialisés sur les phases au sol mais doivent savoir blitzer et descendre en couverture. Quelques joueurs ont des profils intéressants, et un joueur se démarque et pourrait sortir très tôt lors de la Draft.

Reuben Foster, au coeur de la défense des Tide (RollTide)

Reuben Foster (Alabama)

1m85, 107kg

A son arrivée dans l’Alabama, Foster était déjà vu comme le linebacker intérieur le plus prometteur du pays. Mais lorsque l’on arrive chez les Tide, il y a déjà de nombreuses stars et il faut attendre son tour. C’est ce qu’il a fait pendant 2 saisons en jouant avec les équipes spéciales puis en devenant progressivement titulaire en 2015. La saison dernière, il a enfin eu sa chance à son poste de linebacker intérieur, mais il avait la difficile tâche de remplacer Reggie Ragland aka le meilleur défenseur de la conférence SEC. Mais Foster se montre à la hauteur des attentes et termine avec 115 plaquages, dont 13 pour perte, et 5 sacks. Il remporte le trophée Butkus (meilleur LB) et est nommé dans les 1ères équipes de la conférence SEC et du pays. Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Linebackers extérieurs (OLB)

Publié le Mis à jour le

La-aussi, du fait de l’évolution de la NFL et de l’importance du jeu de passe, les équipes recherchent des linebackers hybrides, capables de défendre contre le jeu au sol, de mettre la pression sur les QB adverses et même de descendre en couverture. Plusieurs profils intéressants se présentent lors de cette Draft, avec 2 ou 3 noms qui peuvent sortir dès le premier tour.

Takkarist McKinley, sous les couleurs de UCLA (Draft Blast)

Zach Cunningham (Vanderbilt)

1m93, 104kg

Durant les 2 dernières saisons, Cunningham était une machine à plaquages et il a tout emporté sur son passage. Titulaire à partir du 3ème match de la saison 2015, il termine avec 88 plaquages dont 14 pour perte et est élu dans la 1ère équipe de la conférence SEC. La saison dernière, il finit leader de la SEC avec 125 plaquages (dont 16.5 pour perte). Il est de nouveau dans la 1ère équipe de la conférence, mais aussi dans celle du pays (une première pour Vanderbilt). Les Commodores n’ont sorti que 2 joueurs au 1er tour de la Draft dans leur histoire (Jay Cutler et Chris Williams en 2008), Cunningham a de grandes chances d’être le prochain. Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Defensive Ends

Publié le Mis à jour le

Les Edge-rushers sont de plus en plus recherchés en NFL aujourd’hui, afin de répondre à des attaques complexes. Cette cuvée 2017 est excellente et contient de nombreux futurs titulaires en NFL. Elle est emmenée par le probable n°1 de la Draft, Myles Garrett, et de très bons joueurs pourront être trouvés jusqu’en milieu de Draft.

Myles Garrett est le grand favori pour être le n°1 de la Draft (Texas A&M)

Myles Garrett (Texas A&M)

1m96, 118kg

Arrivé à Texas A&M en 2014, Garrett impressionne d’entrée avec 11.5 sacks. Il confirme la saison suivante en terminant avec 12.5 sacks et en étant finaliste pour les trophées Lombardi (meilleur DL) et Hendricks (meilleur DE). En 2016, il n’a été titulaire qu’à 9 reprise à cause d’une blessure au genou, mais il a tout de même totalisé 8.5 sacks alors que les équipes focalisaient leurs plans de jeu sur lui. Il est le favori pour être pris en 1ère position de la Draft 2017. Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Defensive Tackles

Publié le Mis à jour le

Comparé à la classe de Edge-rushers (à découvrir lors du prochain article), celle des Defensive Linemen est moins impressionnante. Jonathan Allen a le profil d’une future star de la NFL, mais derrière, il y a beaucoup plus de questions sur le positionnement et l’impact au niveau NFL. Il manque également de vrais profils « run-stuffer » (spécialiste de la défense contre le jeu au sol), qui plaisent particulièrement aux recruteurs.

Jonathan Allen est l’un des meilleurs défenseurs de cette Draft (USA Today)

Jonathan Allen (Alabama)

1m90, 131kg

Après une saison 2015 déjà excellente (2ème de la conférence SEC avec 12 sacks), Allen a confirmé en 2016 en étant le meilleur défenseur dans la meilleure défense du pays (69 plaquages, 10.5 sacks). Il remporte du coup 3 trophées, le Chuck Bednarik Award et le Bronko Nagurski Award (meilleur défenseur), et le Ted Hendricks Award (meilleur DE). Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Tight-Ends

Publié le Mis à jour le

Pour les équipes qui ont besoin d’un tight-end, cette Draft 2017 est plutôt une bonne nouvelle. Seulement 6 TE ont été sélectionné au 1er tour de la Draft depuis 2007 et aucun lors des 2 dernières années, mais il pourrait y avoir plusieurs TE appelés au 1er tour dans quelques semaines. La position de tight-end a clairement évoluée durant les dernières années, et les profils actuels sont plus proches de receveurs que de joueurs de ligne offensive. Voici 6 joueurs à suivre, et qui pourraient sortir tôt lors de la Draft 2017.

O.J Howard, beaucoup de potentiel, et futur 1er tour de la Draft 2017 ? (SI)

O.J Howard (Alabama)

1m98, 113kg

Le cas Howard est un peu particulier puisque ses stats ne sont pas exceptionnelles et ne justifient pas un 1er tour de Draft. Athlétique, explosif et sûr de ses mains, Howard a pourtant peu servi dans le jeu de passes des Crimson Tide. En 4 saisons dans l’Alabama, il affiche 114 réceptions pour 1726 yards et 7 TD. Une production très limitée donc. Mais le potentiel est là, comme en témoignent les 2 dernières finales nationales face à Clemson, lors desquelles Howard a signé ses deux seuls matchs au-dessus de 100 yards (208 yards et 2 TD en 2015, 106 yards et 1 TD en 106). Et le potentiel, c’est le paramètre le plus important pour les recruteurs. Lire la suite »

Présentation de la Draft 2017 – Ligne offensive

Publié le Mis à jour le

La Draft 2017 se tiendra dans moins d’un mois du côté du Musée des Arts de Philadelphia. Cette 82ème Draft comptera 7 tours et un total de 253 joueurs seront sélectionnés par les 32 franchises de NFL.

Lors des prochaines semaines, je vais vous faire découvrir les meilleurs « prospects » à chaque position. Dans ce premier volet, nous nous concentrons sur les joueurs de la ligne offensive (Tackle, Guard, Centre).

Ryan Ramczyk avec le maillot des Wisconsin Badgers (USA Today)

TACKLES

Ryan Ramczyk (OT – Wisconsin)

Après quelques années en Division-III et Division-II, Ramczyk ne savait pas trop ce qu’il voulait faire ensuite au niveau football. Après une année sans football, il décide finalement de rejoindre Wisconsin et passe la saison 2015 en observation. En 2016, Ramczyk a débuté tous les matchs des Badgers sur le poste de Left Tackle. En fin de saison, il est nommé dans la 1ère équipe de la conférence Big-Ten.

Forces

  • Bon technicien qui maîtrise les fondamentaux du poste.
  • Grosse accélération, premier pas très rapide, arrive vite sur les blocks.
  • Force pour contrôler son vis-à-vis. S’il tient le défenseur, son action est terminée.
  • Capable d’anticiper les phases de jeu (blitz…).

Lire la suite »

Retour sur les principaux mouvements du marché des agents libres

Publié le Mis à jour le

Avec plusieurs équipes bien en-dessous du salary cap, on pouvait s’attendre à un début de marché agité. Ça été le cas avec une première journée assez folle et quelques gros contrats distribués. La frénésie est ensuite retombée mais les mouvements ne se sont pas arrêtés pour autant. Voici un récapitulatif des principales signatures.

Riley Reiff (LT, 28 ans)

  • De Detroit Lions à Minnesota Vikings
  • Contrat : 5 ans, 58.7 M$ (8.5 M$ garantis)

Etonnant de voir ce contrat comme le plus gros donné durant les derniers jours. Mais les Vikings ont besoin de tous le renfort possible sur la ligne offensive, et ils sont donc enclins à donner beaucoup d’argent. Mais c’est tout de même beaucoup pour un Left Tackle correct au plus et qui serait plus efficace à droite. Un choix qui se comprend mais qui n’est pas excellent.

Note : B-

Ricky Wagner (RT, 27 ans)

  • De Baltimore Ravens à Detroit Lions
  • Contrat : 5 ans, 47.5 M$ (5.9 M$ garantis)

Le remplaçant de Riley Reiff se nomme Ricky Wagner. Et plus qu’un remplaçant, c’est même surement une amélioration. Etonnant que son contrat soit moins élevé d’ailleurs. L’objectif numéro 1 des Lions est d’avoir une ligne offensive solide, pour protéger Stafford et améliorer le jeu au sol. Mission réussie avec Wagner.

Note : A

Ricky Wagner est un renfort de choix pour la ligne offensive des Lions (Getty)

Lire la suite »

Marché des agents libres – Une première journée animée

Publié le Mis à jour le

Même si certaines équipes avaient commencé à s’activer avant, le marché des agents libres s’est officiellement ouvert hier. Si des rumeurs se sont confirmées, d’autres transferts ont été plus surprenants.

Avant de plonger dans la longue liste des signatures, nous sommes obligés de démarrer par un « trade » qui a choqué le monde de la NFL et la twittosphère : Brock Osweiler part à Cleveland !

De relève de Peyton Manning à QB des Browns… (Icon Sportswire)

Brock Osweiler continue de régresser

C’est l’information surprise de la journée, celle qui est sortie de nulle part. Un an après avoir surpayé Brock Osweiler, les Texans tournent déjà la page. L’objectif de Houston ici, était de se séparer des 16 M$ de salaire du QB. Pour ça, ils ont envoyé 2 choix de Draft aux Browns en plus du joueur (6ème tour en 2017 et 2ème tour en 2018). Lire la suite »

Contrats, « Franchise-Tag » … Que se passe-t-il en NFL ?

Publié le Mis à jour le

Ce n’est pas parce qu’il n’y a plus de matchs, qu’il ne se passe rien… La saison 2017-2018 se prépare dès maintenant, et les franchises de NFL commencent à bouger. Ainsi, des joueurs clés reçoivent le « franchise tag » ou sont prolongés, alors que d’autres sont remerciés. Petit tour d’horizon des principaux mouvements des derniers jours.

Les Steelers seraient fous de laisser partir Le’Veon Bell (Pittsburgh Gazette)

Sept franchises utilisent leur « franchise tag »

Sur les 7 « tags », 2 sont « exclusifs ». Cela signifie que les joueurs en question ne pourront pas négocier avec d’autres clubs.

  • Kirk Cousins (QB – Redskins)
  • Le’Veon Bell (RB – Steelers)

Lire la suite »

L’équipe-type Rookie de la saison 2016/2017

Publié le

Chaque saison, des petits nouveaux font leurs débuts dans l’élite. Les résultats sont souvent contrastés, avec des joueurs qui parviennent à s’adapter rapidement, d’autres qui n’y arriveront jamais, et certains qui déjouent les pronostics pour s’imposer.  Cette saison plusieurs franchises ont été bien aidé par leurs rookies. Ainsi, les Cowboys n’ont pas hésité à confier leur attaque à Dak Prescott et Ezekiel Elliott, et des franchises comme Atlanta ou San Diego ont vu leurs défenses progresser grâce à ce sang neuf.

ATTAQUE

Quarterback

Dak Prescott (Cowboys)

Stats 2016 : 67.8%, 3667 yards (229.2 par match), 23 TD – 4 INT, 104.9 rating

Lorsque les Cowboys ont drafté Dak Prescott en 135ème position (7 autres QB ont été pris avant lui), ils voyaient le joueur de Mississippi State comme leur 3ème option derrière Romo et Sanchez. Mais suite à la blessure du premier et aux performances peu emballantes du second, Prescott a eu sa chance. Il a été très bon en pré-saison et les Cowboys ont décidé qu’il débuterait la saison régulière comme titulaire. Un choix osé mais payant puisque le QB a terminé la saison avec des stats impressionnantes pour un rookie et a mené son équipe en playoffs avec le meilleur bilan de la NFC. Une des forces de Prescott est sa mobilité, puisqu’il n’hésite pas à sortir de sa poche. Très à l’aise dans ces situations, il affiche le 2ème meilleur rating (103.6), derrière Jameis Winston (118.7). Son trophée de meilleur rookie offensif le récompense pour cette saison aussi belle que surprenante.

Dak Prescott, meilleur rookie offensif et une des surprises de la saison (USA Today)
Dak Prescott, meilleur rookie offensif et une des surprises de la saison (USA Today)

Remplaçant : Carson Wentz (Eagles)

Lire la suite »

L’équipe-type de la saison 2016/2017

Publié le

La saison 2016/2017 s’est terminée en trombe avec un Super Bowl exceptionnel, qui restera dans l’histoire comme l’un des plus beaux et des plus fous. Mais une fois l’euphorie retombée, que nous reste-t-il ? Au niveau football, pas grand-chose puisque c’est parti pour de longs mois sans NFL… Le marché des transferts et la Draft 2017 vont nous occuper quelques temps, mais les dimanches soir vont nous sembler bien tristes.

Durant les prochaines semaines, je vais revenir sur la saison qui vient de s’écouler et commencer à préparer la suivante. Ainsi, des équipes-types, des classements de joueurs, des bilans et des projections en vue de la Draft sont à venir. Aujourd’hui, nous débutons avec l’équipe-type de la saison 2016/2017.

ATTAQUE

Quarterback

Matt Ryan (Falcons)

Stats 2016 : 69.9%, 4944 yards (309 par match), 38 TD – 7 INT, 117.1 rating

Le MVP de la saison régulière est évidemment le leader de cette équipe-type. Il aurait bien entendu préféré finir avec un titre de champion également, mais lui n’a pas grand-chose à se reprocher (mis à part ce sack pris en fin de match) puisqu’il a de nouveau livré une très belle performance lors du Super Bowl LI.

Lors de la saison régulière, nous avons eu le meilleur Matt Ryan, un contraste avec celui qui semblait en fin de vie 1 an plus tôt. La patte de Kyle Shanahan y est surement pour quelque chose, mais dans tous les cas Matt Ryan était le leader de la meilleure attaque de NFL. Avec 309 yards par match en moyenne, il frôle une saison à 5000 yards. Il termine avec un ratio excellent de 38 TD pour seulement 7 INT et affiche le meilleur rating de NFL (117.1).

Matt Ryan, MVP de la saison 2016/2017 (Getty)
Matt Ryan, MVP de la saison 2016/2017 (Getty)

Lire la suite »

Le Super Bowl LI, plus belle finale de l’histoire ?

Publié le

Pour avoir un beau match, il faut plusieurs ingrédients. Il faut d’abord 2 bonnes équipes, ce qui était évidemment le cas avec les Patriots et les Falcons. Il faut des joueurs stars qui ont marqué la saison comme Matt Ryan, et l’histoire comme Tom Brady. Il faut un scénario fou comme ce comeback historique. Il faut également des actions exceptionnelles comme quelques réceptions de Julio Jones, voire miraculeuses comme celle de Julian Edelman. Il faut enfin que le match laisse une trace dans l’histoire du sport, comme des records par exemple. Et ça tombe bien puisque lors du Super Bowl LI, pas moins de 29 records ont été battus ou égalés.

25 records battus, 4 égalés

Records battus par Bill Belichick (coach)

  • Participations au Super Bowl (coach général) : 7
  • Super Bowls gagnés (coach général) : 5

    Tom Brady détient tous les records du Super Bowl (Houston Chronicle)
    Tom Brady détient tous les records du Super Bowl (Houston Chronicle)

Records battus par Tom Brady

  • Participations au Super Bowl : 7
  • Super Bowls gagnés (quarterback) : 5
  • Passes tentées en carrière au Super Bowl : 309
  • Passes tentées sur un Super Bowl : 62
  • Passes réussies en carrière au Super Bowl : 207
  • Passes réussies sur un Super Bowl : 43
  • Yards à la passe en carrière au Super Bowl : 2 071
  • Yards à la passe sur un Super Bowl : 466
  • Touchdowns en carrière au Super Bowl : 15

Records battus par James White

  • Points marqués lors d’un Super Bowl : 20
  • Réceptions sur un Super Bowl : 14

Lire la suite »

Tom Brady et les Patriots remportent le Super Bowl 51

Publié le Mis à jour le

Pendant près de 3 quart-temps, Matt Ryan s’est comporté comme le MVP qu’il est en menant l’attaque des Falcons à un avantage de 25 points. Pendant près de 3 quart-temps, c’est la jeune défense d’Atlanta qui a su créer les pertes de balles décisives. Mais l’expérience nous a déjà appris qu’il ne faut jamais enterrer Tom Brady… Le QB des Pats a scellé sa légende avec un 5ème titre, acquis en prolongation et à la suite du plus gros comeback de l’histoire du Super Bowl.  

Les Patriots sont de nouveau champions ! (Getty)
Les Patriots sont de nouveau champions ! (Getty)

Le film du match

Le début de match est loin du feu d’artifice offensif annoncé. Les deux équipes peinent à mettre en place leurs attaques et aucun point n’est marqué lors du 1er quart-temps. Les deux franchises font 3&out sur leurs premiers drives, et les défenses parviennent à mettre la pression sur les quarterbacks. Lire la suite »

Super Bowl LI – Tout ce qu’il faut savoir sur la finale NFL

Publié le Mis à jour le

Ce Super Bowl LI promet puisqu’il va opposer deux équipes qui jouent leur meilleur football. D’un côté, nous aurons l’expérience des Pats et du duo Tom Brady / Bill Belichick. De l’autre, nous aurons l’attaque de feu des Falcons de Matt Ryan et Julio Jones. New England a de nouveau remporté l’AFC et est actuellement sur une série de 9 victoires, alors qu’Atlanta est au sommet de la NFC et vient de remporter 6 matchs consécutifs avec plus de 33 points marqués à chaque fois.

Mais ce duel inédit nous offrira également un duel de Quarterbacks entre une légende et le probable MVP de la saison régulière. Tom Brady cherche à remporter un 5ème trophée Lombardi et ainsi devenir, sans contestation possible cette fois, le meilleur joueur de tous les temps. Matt Ryan veut lui offrir un 1er titre à sa franchise.

5007__super_bowl-primary-2016_sportslogo

Le décor – Houston accueille son 2ème Super Bowl

  • Date : Dimanche 5 février
  • Lieu : NRG Stadium de Houston, Texas
  • Artistes : Luke Bryan pour l’hymne national, Lady Gaga pour le show de la mi-temps
  • Coût d’une pub de 30 secondes : 5,02 Millions de $
  • Les Falcons joueront en rouge et les Patriots en blanc.
  • Favoris : Patriots de 3

Lire la suite »

L’équipe-type des finales de conférence

Publié le

Ça y est, l’heure de la dernière équipe-type de la saison est venue. Dans 11 jours se jouera le Super Bowl LI entre les Patriots et les Falcons, deux équipes qui ont brillé offensivement lors des finales de conférence. Cette dernière équipe-type a en revanche été un casse-tête pour trouver une défense qui tient la route…

off

ATTAQUE

Quarterback

Matt Ryan (Falcons)

Opposé à Aaron Rodgers dans un duel de potentiel MVP, Matt Ryan a pris le dessus et a confirmé qu’il était bien le meilleur QB de la saison 2016-2017. Matty Ice a découpé la défense de Green Bay et termine avec 392 yards (27/38), 4 TD dans les airs et mêmes 1 TD sur une course. Son rating final est de 139.4.

Remplaçant : Tom Brady (Patriots) Lire la suite »

Finale de conférence AFC – New England Patriots 36 – Pittsburgh Steelers 17

Publié le Mis à jour le

Une finale de conférence entre les Patriots et les Steelers, c’est devenu un classique dans l’AFC. Et comme souvent, Tom Brady et Bill Belichick sortent victorieux de cet affrontement. En 2002 et 2005, les Pats avaient remporté le Super Bowl après avoir battu les Steelers en finale de conférence…

Tom Brady et Bill Belichick continuent de battre des records (AP)
Tom Brady et Bill Belichick continuent de battre des records (AP)

Le film du match

Le coup d’envoi a été donné sous une pluie battante, mais cela n’a pas empêché les locaux de partir fort. Brady réussit ses 4 premières passes, dont une de 41 yards pour Edelman, mais ne peut concrétiser le premier drive par un touchdown. Stephen Gostowski passe le field-goal et bat le record de franchise avec 27 FG en playoffs (26 pour Vinatieri). Après 2 punts des Steelers, les Pats vont faire le break avec un touchdown de Chris Hogan, sur lequel Tom Brady a tous le temps du monde pour lancer la balle. Lire la suite »

Finale de conférence NFC – Atlanta Falcons 44 – Green Bay Packers 21

Publié le

Le duel offensif annoncé n’a pas donc pas eu lieu. Emmenés par de grands Matt Ryan et Julio Jones, les Falcons ont fait cavalier seul et ont mené jusqu’à 31-0 dans ce match. Atlanta, meilleure attaque de NFL en 2016, se tourne désormais vers le Super Bowl LI à Houston, où la franchise tentera de remporter le premier titre de leur histoire.

"MVP ! MVP ! MVP ! Encore un très gros match de Matt Ryan (Getty)
« MVP ! MVP ! MVP ! Encore un très gros match de Matt Ryan (Getty)

Le film du match

Face à la meilleure attaque de la NFL cette saison (presque 34 points par match), la défense des Packers a rapidement vu que le match serait compliqué. Sur le premier drive, Atlanta remonte 80 yards, et Matt Ryan trouve Mohamed Sanu pour le premier touchdown de la rencontre. Aaron Rodgers répond sur la première possession des Packers, mais ne peut convertir, tout comme son kicker Mason Crosby qui manque un field goal de 41 yards. Son vis-à-vis Matt Bryant passe sa tentative de 28 yards sur le drive suivant pour porter le score à 10-0. Lire la suite »

Présentation de la finale de conférence NFC – Falcons VS Packers

Publié le Mis à jour le

On continue avec la présentation de la finale de la NFC, entre les Atlanta Falcons et les Green Bay Packers.nfc_championship_logo-svg

Informations sur le match

Dimanche 22 janvier à 21h05.

Georgia Dome, Atlanta. Ce sera le dernier match joué dans ce stade.

Le dernier affrontement

2016 – Week 8 : Falcons 33 – Packers 32

Les deux équipes se sont jouées fin octobre mais presque 3 mois plus tard, le match à venir pourrait ressembler à celui de la week 8. Les Falcons s’étaient imposés 33-32, et les 2 QB s’étaient rendus coup pour coup. Aaron Rodgers avait lancé pour 246 yards et 4 TD, alors que Matt Ryan affichait 288 yards et 3 TD.   Lire la suite »

Présentation de la finale de conférence AFC – Patriots VS Steleers

Publié le Mis à jour le

Une chose est sûre, une attaque remportera le titre cette année. Après le succès des Broncos et de leur formidable défense lors du Super Bowl 50, la formule « les défenses gagnent des titres » avait fait les gros titres. Un an plus tard, tout est oublié puisque ce sont 4 équipes portées par leurs puissances offensives qui sont présentes dans le dernier carré. Des très bons quarterbacks, des menaces un peu partout sur le terrain, des défenses moyennes, bref les finales de conférences s’annoncent explosives.

Pour débuter, voici la présentation de la finale de l’AFC, entre les New England Patriots et les Pittsburgh Steelers.afc_championship_logo-svg

Informations sur le match

Lundi 23 janvier à 00h40.

Gillette Stadium, Foxborough.

Le dernier affrontement

2016 – Week 7 : Patriots 27 – Steelers 16

Les Pats sont allés gagner à Pittsburgh cette saison, mais ce résultat est à prendre avec des pincettes puisque Ben Roethlisberger était absent pour les Steelers et que Rob Gronkowski était sur le terrain pour New England. Tom Brady avait lancé pour 222 yards (19/26) et 2 TD. Lire la suite »