Faits marquants de la 4ème journée de NFL

Publié le Mis à jour le


1. Les Saints coulent

Les Saints rendaient visite aux Packers, à Green Bay ce week-end, avec l’espoir de gagner un premier match.

L’affrontement entre les deux stars, Drew Brees et Aaron Rodgers a été de toute beauté. Les deux quarterbacks ont rendu des grosses fiches de stats, 446 yards et 3 touchdowns pour le meneur des Saints, et 319 yards et 4 touchdowns pour le MVP de l’année dernière.

La rencontre très serrée a finalement basculée sur un field goal raté du kicker de New Orleans, à 3 minutes de la fin. 28-27 pour les Packers.

Les Saints n’ont toujours pas gagnés cette saison, et seul Cleveland l’accompagne avec 4 défaites. Les Packers eux remontent à 2-2 et restent dans la course aux playoffs.

 2. Ryan Tannehill s’affirme

Dans la saga des quarterbacks rookies, deux joueurs avaient déjà montré leurs bonnes dispositions. Andrew Luck a redonné de l’impact à l’attaque des Colts, et la versatilité de Robert Griffin III a déjà convaincue la NFL.

Cette semaine, RGIII a de nouveau été bon avec les Redskins. Andrew Luck et Indianapolis étaient au repos. Et contre toute attente, un autre rookie s’est distingué, c’est Ryan Tannehill.

Le nouveau quarterback des Dolphins était assez inconstant jusque là, mais il a bien failli causer la première défaite des Cardinals, avec un total de 431 yards (1 touchdown et 2 interceptions). Alors, oui il a de nouveau commis quelques erreurs, mais sa performance va lui amener beaucoup de confiance et les coachs à Miami savent maintenant qu’ils peuvent compter sur lui pour mener les phases offensives.

3. San Francisco et New England ont du répondant

Après un départ canon, la défaite de San Francisco, la semaine dernière à Minnesota, a surpris. Les 49ers se rendaient dimanche à New York pour y affronter les Jets. Et le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils se sont bien rattrapés, en étrillant leurs adversaires du jour 34-0.  Avec les Cardinals invaincus, San Francisco ne peut pas se relâcher dans la NFC Ouest, et cette victoire a chassé les doutes du côté de la Californie.

Du côté des Patriots, la réponse s’est fait attendre un peu plus longtemps. Ils se présentaient à Buffalo avec déjà deux défaites en trois rencontres. Au début du troisième quart-temps, les Bills menaient 21-7 et la troisième défaite de New England se profilait. Mais un sursaut d’orgueil  de Tom Brady et des Pats leur a permis de scorer 35 points consécutifs pour finalement remporter le match 52 à 28. Cette victoire, combinée à la défaite des Jets, permet aux Patriots de revenir à égalité en tête de la division.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s