SUPERBOWL XLVII – Présentation du match

Publié le Mis à jour le


  • Super Bowl XLVII – Baltimore Ravens vs San Francisco 49ers 
    • Mercedes-Benz Superdome – New Orleans, Louisiana
    • 03/02/2013 – Kickoff : 6.30 PM (ET) (00h30 France)
Mercedes-Benz Superdome
Mercedes-Benz Superdome

Le Super Bowl va se tenir pour la dixième fois à New Orleans. Au coup d’envoi, ils seront plus de 70 000 pour écouter Alicia Keys chanter l’hymne américain.

Cette 47ème édition a été surnommé le Brother Bowl ou encore le Harbowl, car pour la première fois de l’histoire de la NFL, il opposera deux frères. John Harbaugh, 50 ans à la tête des Baltimore Ravens et son cadet Jim, 49 ans, coach des San Francisco 49ers.

Les chiffres donnent plutôt l’avantage aux 49ers, mais c’était également la cas pour les Broncos et les Patriots et cela n’a pas empêché les Ravens de les battre aux tours précédents. Voici les clés du matchs, même si l’on peut déjà prédire un match serré.

Baltimore Ravens 

Ray Lewis & Joe Flacco
Ray Lewis & Joe Flacco

Les Ravens sont portés par une sorte « d’effet Ray Lewis ». Sa retraite semble motiver l’équipe et notamment la défense qui a retrouvé son agressivité passée. Les coéquipiers du linebacker veulent que leur capitaine parte avec une bague de champion pour accentuer encore un peu plus sa légende.

L’autre facteur important sera la forme de Joe Flacco. Le quarterback est impeccable depuis le début des playoffs, avec 8 touchdowns pour aucune balle interceptée. Sa capacité a lancer des passes longues et créer des « big plays », comme face à Denver ou à New England, peut changer le cours du match.

En résumé, si Baltimore arrive à contrer le jeu au sol des 49ers, et que Joe Flacco poursuit sur sa lancée, alors les Ravens ont une bonne chance d’inscrire une deuxième fois leur nom au palmarès du Super Bowl.

San Francisco 49ers

Les 49ers sont depuis deux ans l’une des meilleures défenses de la NFL. Intraitables face à la course, il est très compliqué pour les running backs d’empiler les yards et de scorer. Si les Willis, Bowman ou encore Smith sont dans leur meilleur jour, le jeu au sol des Ravens risque bien d’être quasi inexistant.

Frank Gore & Colin Kapernick
Frank Gore & Colin Kapernick

L’autre point fort de San Francisco repose sur son propre jeu au sol. Frank Gore réussit une nouvelle saison remarquable, et l’arrivée de Colin Kaepernick au poste de quarterback titulaire a apporté une menace supplémentaire. La versatilité du jeune QB lui permet de s’adapter à l’adversaire. Il a ainsi littéralement troué la défense de Green Bay à la course lors du divisional round, alors qu’il a plutôt privilégié le jeu de passe face aux Falcons en finale de conférence.

En résumé, si San Francisco réussit à déployer son jeu, cela risque d’être compliqué pour les Ravens de résister. Et les 49ers ont démontré qu’ils savent se remobiliser lorsqu’ils sont en difficulté, en remontant 17 points à Atlanta il y a deux semaines.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s