Dossier pré-saison 2013 – Green Bay Packers

Publié le Mis à jour le


Pendant tout le mois de juillet, nfl-france vous propose un état des lieux, franchise par franchise, afin de voir où en sont les différentes équipes. Analyse de l’inter-saison et de la draft, projections pour 2013, tout ce qu’il faut savoir pour préparer le nouvelle saison de NFL. Aujourd’hui, place aux Green Bay Packers.

Green Bay, l’exemple de la régularité au plus haut niveau

Green_Bay_PackersDepuis l’arrivée de Mike McCarthy et l’installation au poste de quarterback d’Aaron Rodgers, la franchise fait partie des meilleures de la NFL. L’apothéose est la titre en 2010 face aux Steelers lors du Super Bowl XLV. Les deux dernières années, les Packers ont continué sur leur lancée en remportant deux titres de division, mais ils ont chuté à chaque fois lors du Divisional Round, contre les Giants en 2011 puis face aux 49ers la saison dernière. Pour la huitième saison du coach McCarthy, l’objectif est de retrouver le Super Bowl.

Analyse des mouvements et de la Draft 2013

Les Packers n’ont quasiment pas recruté durant l’intersaison, par contre plusieurs vétérans sont partis. On pense au duo de receveurs Greg Jennings – Donald Driver. Driver a pris sa retraite tandis que Jennings a signé avec le rival Viking. Autre grand nom qui s’en va, le safety Charles Woodson, qui rejoint Oakland. Plusieurs linebackers quittent également Green Bay (Walden, Bishop…).

Du coup le premier objectif de la Draft est de remplacer les pertes. Même s’il y a des solutions en interne, un peu de sang neuf au poste de receveur serait judicieux, et il faut un remplaçant à Woodson. Il était également important de renforcer la défense où Clay Matthews est un peu seul, ainsi que le jeu au sol, quasi inexistant la saison dernière.

Avec leur premier choix, les Packers draftent Datone Jones (DE). C’est un joueur solide que va bien s’intégrer dans la défense 3-4 de Green-Bay. Il était l’un des meilleurs défenseur de cette draft. Avec leur deuxième choix, ils se sont attaqué au chantier du jeu au sol en sélectionnant Eddie Lacy. Sa puissance peut être utile pour certaines actions offensives (troisième down), mais également pour protéger Aaron Rodgers avec ses blocks. Un peu plus tard, les Packers ont pris un autre running-back, Johnathan Franklin, plus rapide et versatile. En milieu de draft, deux linemen ont été choisi pour apporter de la profondeur à la ligne offensive (David Bakhtiani et J.C Tretter). En fin de draft, Green Bay prend deux receveur (Johnson et Dorsey) et deux linebackers (Palmer et Barrington).

Globalement, les Packers ont trouvé des renforts aussi bien pour l’attaque que pour la défense. Le duo de running-backs, Lacy-Franklin, peut s’avérer une belle arme, bien complémentaire, et Datone Jones est l’un des plus grands talents défensif de la draft. Petit bémol, pas de safety pour remplacer Woodson.

Eddie Lacy et Johnathan Franklin, un duo prometteur
Eddie Lacy et Johnathan Franklin, un duo prometteur

Les grandes questions pour 2013

Le point faible des Packers est la ligne offensive, qui a trop souvent laissé passer les défenseurs adverses. Résultat, Aaron Rodgers encaisse beaucoup de sacks. Aucun agent libre n’a été recruté pour renforcer la ligne, il faudra donc compter sur l’émergence d’un rookie ou sur une hausse du niveau de jeu.

Le poste de safety pose également problème. Charles Woodson est parti pour la Californie, et il n’y a personne pour le remplacer. La solution pourrait peut-être venir d’un autre poste, en effet le corps de cornerbacks est bien fourni, le coach peut faire glisser un joueur sur une position de safety.

Enfin la question du jeu au sol, inexistant la saison dernière, surtout après la blessure de Cedric Benson lors de la 5ème journée. L’effectif des Packers compte à ce jour 6 running-backs : DuJuan Harris, James Stark, Alex Green, John Kuhn et les rookies Eddie Lacy et Johnathan Franklin. Après les premiers entraînements, trois candidats se détachent, les deux rookies et Harris qui est le favoris pour débuter.

En signant une extension de contrat de 5 ans pour 110 million de $, Rodgers est devenu le joueur le mieux payé de la NFL
En signant une extension de contrat de 5 ans pour 110 million de $, Rodgers est devenu le joueur le mieux payé de la NFL

Les Packers restent l’une des meilleures équipes de la NFL

Après quelques pertes importantes lors de la période des agents libres, une Draft de bonne facture a permis de renforcer l’ensemble de l’effectif. Il y a bien entendu toujours quelques questions, notamment sur la capacité de protection d’Aaron Rodgers. Mais avec l’un des meilleurs (le meilleur?) QB de la ligue, le succès est garanti.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s