Manning bat Manning. Les Seahawks impressionnent.

Publié le Mis à jour le


La deuxième semaine de la saison régulière de NFL a de nouveau livré sa dose de suspense. Certaines équipent comme Seattle confirment leur position de favorise, d’autre comme les Redskins déçoivent. Le « Manning Bowl » a de nouveau tourné à l’avantage de Peyton et Aaron Rodgers était en feu. Voici le résume des matchs de dimanche. 

49ers (1-1) 3 – Seahawks (2-0) 29 

Marshawn Lynch, souvent à l'aise face aux 49ers
Marshawn Lynch, souvent à l’aise face aux 49ers

C’était l’affiche de cette deuxième journée, entre deux des meilleures équipes de la NFC et deux prétendants au Super Bowl. Et les Seahawks ont envoyé un message très clair en étouffant les 49ers.

Colin Kaepernick, qui sortait de son meilleur match, a livré le pire match de sa carrière. Seulement 127 yards pour le quarterback de San Francisco, qui se fait également intercepté à trois reprises. Anquan Boldin, énorme la semaine dernière, a été limité à une seule réception pour 7 yards par le cornerback Richard Sherman.

La défense, imperméable, a permis à Seattle de n’encaisser que peu de yards et aucun touchdown. Côté offensif, le grand artisan est « la bête » Marshawn Lynch. Le running-back termine avec un total de 135 yards (90 à la course et 37 à la passe) et il marque les 3 touchdowns de son équipes, dont deux au sol. Russell Wilson finit lui avec 142 yards, pour 1 TD et 1 interception.

Broncos (2-0) 41 – Giants 23 (0-2)

Peyton 3 – Eli 0. A part s’ils se croisent au Super Bowl, ce match devrait être le dernier affrontement entre les frères Manning. Hier, les Broncos ont surclassé les Giants pour remporter une treizième victoire consécutive en saison régulière.

Une semaine après avoir collé 48 points à Baltimore, Denver dépasse de nouveau les 40 contre New-York. Peyton Manning a distribué ses passes vers les différentes receveurs, avec des touchdowns pour Wes Welker et Julius Thomas. Il termine avec 307 yards. Knowshon Moreno apporte deux autres touchdowns au sol, le runner compile 93 yards en seulement 13 courses. Holliday retourne un punt en TD de 81 yards pour corser l’addition.

Les Giants donnent toujours trop de balles à leurs adversaires, 6 la semaine dernière contre Dallas, et 4 de plus cette semaine, 4 interceptions pour Eli Manning. Le jeu au sol des Giants a de nouveau été inexistant, 23 petits yards. Seul joueur à surnager, Victor Cruz qui attrape plus de 100 yards pour la deuxième fois en deux rencontres (118).

Redskins (0-2) 20 – Packers (1-1) 38 

Rodgers et les Packers surclassent RGIII et les Redskins
Rodgers et les Packers surclassent RGIII et les Redskins

Aaron Rodgers était en mode record hier soir. Le quarterback des Packers lance pours 480 yards et 4 touchdowns et signe son meilleur total personnel. Il permet au receveur James Jones de battre lui aussi son record (178 yards), Randall Cobb termine également au-dessus des 100 yards (128 avec un TD) et Jordy Nelson attrape deux passes de touchdowns. Une fois n’est pas coutume, le jeu au sol de Green Bay a fait des ravages, Starks gagne 132 yards et marque un TD. La démonstration offensive des Packers leur permet de mener 24-0 à la mi-temps. L’avance va même grimper à 30-0 au début du 3ème quart.

Le relâchement des Packers en fin de match va permettre aux Redskins de rendre le score moins humiliant. Robert Griffin lance pour 320 yards et 3 passes de touchdown, dont 143 yards et 1 TD pour Pierre Garcon. Alfred Morris gagne 107 yards au sol. Invaincu en pré-saison, Washington connaît sa deuxième défaite en deux matchs.

Chargers (1-1) 33 – Eagles (1-1) 30

Match spectaculaire et suspense jusqu’au bout, les Chargers et les Eagles ont offert l’un des plus beau match du week-end. Spectaculaire avec 1150 yards, le chiffre incroyable du nombre de yards total de cette rencontre, avec les deux quarterbacks à plus de 400 (419 pour Rivers et 428 pour Vick). Suspense aussi car San Diego remporte ce match sur un field-goal de Nick Novak à 7 secondes du terme.

Eddie Royal attrape 3 des 4 touchdowns lancé par Philip Rivers. Antonio Gates (124 yards) et Malcolm Floyd (102 yards) contribuent également pour San Diego. Pour Philadelphia, Michael Vick lance deux passes de touchdown et s’en offre un troisième à la course. DeSean Jackson frôle les 200 yards en réceptions (193) et LeSean McCoy termine avec 167 yards au total.

Panthers (0-2) 23 – Bills (1-1) 24

2. C’est le chiffre à retenir. Une passe de 2 yards de Manuel pour Johnson à 2 secondes de la fin du match donne la victoire aux Bills. Le rookie s’offre une première victoire en NFL après un superbe drive final de 80 yards, et Buffalo confirme son bon match face aux Patriots lors de la première journée.

EJ Manuel était euphorique après cette fin de rencontre héroïque et son receveur Stevie Johnson a fait part « du respect qu’il avait rapidement gagné dans le vestiaire ».

Vikings (0-2) 30 – Bears (2-0) 31

Jay Cutler réussit un beau comeback
Jay Cutler réussit un beau comeback

Autre final haletant à Chicago, où les Bears s’imposent contre les Vikings grâce à un touchdown de Cutler pour Bennett à 10 secondes de la fin du match. C’était le deuxième TD du jour pour le tight-end. Minnesota menait pourtant de 6 points à 3 minutes du terme, suite à un field-goal de Walsh.

Après avoir rattrapé un déficit de 11 points la semaine dernière contre Cincinnati, Jay Cutler ramène une deuxième victoire. Brandon Mashall, qui termine avec 113 yards et 1 TD, appelait son QB « Monsieur 4ème quart-temps » à l’issu du match.

Minnesota avait pourtant lancé les hostilités dès le kickoff, que le rookie Cordarelle Patterson a retourné pour un touchdown de 105 yards.

Saints (2-0) 16 – Buccaneers (0-2) 14

Début de saison cruel pour les Bucs, une nouvelle fois défaits sur un field-goal à la dernière seconde. Après le Jet Nick Folk, cette semaine c’est Garett Hartley qui a crucifié Tampa alors que le temps expirait. Le kicker donne la victoire 16-14 aux Saints. Drew Brees (322 yards), mis en difficulté par la défense des Bucs (2 interceptions), réalise un dernier drive de grande qualité pour mettre Hartley dans un fauteuil.

Avant cette nouvelle déconvenue, Tampa avait pris l’avantage grâce à Mason Foster qui avait retourné une interception pour 85 yards dans la end-zone. Freeman ne lance que 125 yards et Doug Martin gagne 144 yards au sol.

Cowboys (1-1) 16 – Chiefs (2-0) 17 

Beau début de saison pour Alex Smith et les Chiefs
Beau début de saison pour Alex Smith et les Chiefs

Plus mauvaise équipe de la saison 2012 avec un bilan de 3-14, les Chiefs comptent déjà 2 victoires cette saison avec le nouveau coach Andy Reid et le nouveau QB Alex Smith. Une première depuis 2005. Smith (223 yards et 2 TD) réussit un second match sans erreur, Kansas City n’a perdu aucun ballon après deux journées. L’ex QB des 49ers trouve Jamaal Charles puis Dwayne Bowe dans la end-zone, ce dernier touchdown permet aux Chiefs de passer devant dans le 3ème quart-temps. La défense va ensuite tenir le résultat.

Pour Dallas, la connexion Tony Romo – Dez Bryant continue de faire des ravages (141 yards et 1 TD). Romo finit juste en dessous de 300 yards (298).

Titans (1-1) 24 – Texans (2-0) 30 [après prolongation]

Les Titans ont bien failli ramener un deuxième succès à l’extérieur et jouer un mauvais tour aux Texans. Mais Houston parvient à s’imposer en prolongation grâce au premier touchdown du rookie DeAndre Hopkins, qui termine avec 117 yards.

Les Texans avait déjà réussit le plus grand retour de leur histoire la semaine dernière contre les Chargers (-21 points). Cette fois-ci ils comptaient 8 points de retard au début de 4ème quart. Arian Foster égalise grâce à un touchdown au sol et à une conversion à 2 points réussie. Foster et Tate, les deux running-back de Houston, compilent 172 yards à la course.

Rams (1-1) 24 – Falcons (1-1) 31

Julio Jones était incertain avant le match, finalement il a pu tenir sa place et a été monstrueux. Avec ses 182 yards (dont un TD de 81 yards) en 11 réceptions, il égale son meilleur total.

Malgré la victoire, Atlanta a montré quelques lacunes, notamment au niveau de sa ligne offensive. Matt Ryan a pris plusieurs coups et le jeu au sol a produit seulement 36 yards. Steven Jackson a quitté le terrain sur blessure dès le début du match. Mais Ryan va tout de même parvenir à développer son jeu de passe et permettre aux Falcons de prendre le large avec 2 passes de touchdown. Osi Umenyiora retourne une interception pour un TD de 68 yards et porte le socre à 21-0 au début du deuxième quart. A la mi-temps Atlanta mène confortablement 24-3.

Saint Louis va ensuite amorcer une belle remontée, avec 3 touchdown pour Sam Bradford dont deux pour le rookie Tavon Austin. Mais les Rams se sont réveillés trop tard.

Browns (0-2) 6 – Ravens (1-1) 14 

1ère victoire de la saison pour les Ravens
1ère victoire de la saison pour les Ravens

Après la défaite en ouverture de la saison, les Ravens ont lancé leur saison hier soir avec une victoire contre Cleveland. Le champion en titre n’a pas forcement rassuré ses fans mais ils se sont rassuré eux après la claque reçu à Denver. La défense a assuré, envoyant Weeden à 5 reprises au tapis et le forçant même à quitter le terrain en fin de match.

Menés 6-0 à la mi-temps, les Ravens vont faire le boulot en deuxième période. La défense va limiter Cleveland à 85 yards. En attaque, Joe Flacco va trouver Brown pour son seul TD du match et le running-back Pierce en ajoute un au sol, suffisant pour obtenir une première victoire. Petit bémol, Ray Rice a du quitter ses coéquipier à cause d’une blessure à la hanche.

Dolphins (2-0) 24 – Colts (1-1) 20

Andrew Luck a failli réussir un nouveau comeback. Mais la défense des Dolphins a résister pour offrir à Miami un début de saison idéal.

La recrue phare de l’intersaison, Mike Wallace, a bien répondu après des débuts discrets. Le receveur termine avec 115 yards et son premier TD sous les couleurs de Miami. Le quarterback Ryan Tannehill livre une nouvelle performance solide (319 yards, 1 TD) pour prendre le dessus sur Luck (321 yards, 1 TD et 1 interception).

Lions (1-1) 21 – Cardinals (1-1) 25

En retrait comparé au show Reggie Bush la semaine dernière, Megatron est de retour. 116 yards et 2 TD pour Calvin Johnson, mais ce n’est pas suffisant pour battre Arizona. Reggie Bush est sorti sur blessure.

Le match s’est joué dans les dernière minutes. Alors que Detroit menait 21-19, une pénalité pour obstruction est sifflée contre la défense des Lions, ce qui permet à Rashard Mendenhall de marquer le touchdown décisif au sol de près. Carson Palmer finit avec 248 yards, pour 1 TD et 1 interception.

Jaguars (0-2) 9 – Raiders (1-1) 19

Victoire acquise grâce à un jeu au sol performant des Raiders. 129 yards en 19 courses pour Darren McFadden, 50 yards pour le QB Terrelle Pryor et le seul TD d’Oakland pour Marcel Reece. L’autre joueur important est Janikowski, le kicker passant 4 field-goal.

La réduction du score d’Harbor sur une passe de Chad Henne (241 yards) vient trop tard pour les Jags.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s