Baltimore en champion. Les Giants en crise.

Publié le


Patriots, Saints, Dolphins, Seahawks et Bears, voici les cinq équipes toujours invaincues après les trois premiers matchs de la saison. Si Seattle confirme son statut de favoris, il est plus étonnant de voir Miami en si bonne position. A l’inverse, Giants, Vikings, Buccaneers, Redskins, Jaguars et Steelers n’ont toujours pas gagné, la crise guette pour certaines franchises habituées au succès.

Baltimore surclasse Houston 

Texans (2-1) 9 – Ravens (2-1) 30 

L’affiche de cette troisième journée voyait s’affronter le champion en titre Baltimore, décevant sur ses deux premières sorties, et Houston, invaincu mais poussif depuis le début de la saison. Dimanche soir, les Ravens se sont rassuré en dominant largement leur sujet.

Grosse défense des Ravens face aux Texans
Grosse défense des Ravens face aux Texans

L’attaque des Ravens était affaiblie par la blessure de leur running-back star Ray Rice, qui manquait son premier match depuis 2008. Son remplaçant Bernard Pierce a bien tenu sa place en scorant le seul touchdown offensif de son équipe, il termine avec 65 yards. La victoire, Baltimore l’a acquise grâce à sa défense. Laminée par Peyton Manning en ouverture, elle n’a depuis plus encaissée le moindre touchdown. Après avoir réduit Cleveland à deux field-goal la semaine dernière, ils en ont laissé trois à Randy Bullock dimanche. La différence au tableau d’affichage est venue d’action de la défense et de l’équipe spéciale. Menés 6-3, les Ravens vont marqué coup sur coup sur un retour d’interception (Smith pour 37 yards), puis sur un retour de punt de Doss pour 82 yards.

Joe Flacco termine avec 171 yards, dont 92 pour Torey Smith. Côté Houston, Matt Schaub finit lui avec 195 yards et 1 interception.

Giants (0-3) 0 – Panthers (1-2) 38

L’objectif pour les deux équipes était de se rassurer après deux défaites. Et ce sont les Panthers qui ont ouvert leur compteur de victoire en étrillant une équipe de New-York aux abois. Ce score de 38 à 0 représente la victoire la plus importante de l’histoire de Carolina, et également la plus lourde défaite de la carrière d’entraîneur à New-York de Tom Coughlin.

Cam Newton totalise 4 touchdowns, 3 à la passe et 1 à la course, le QB termine avec 268 yards au total. Le receveur Brandon LaFell réceptionne deux touchdowns et DeAngelo Williams gagne 120 yards au sol. Pour les Giants, qui ne totalisent que 150 yards, la crise pointe le bout de son nez alors que les playoffs semblent déjà s’envoler.

Packers (1-2) 30 – Bengals (2-1) 34

Bengals vs Packers, le thriller du week-end
Bengals vs Packers, le thriller du week-end

Au terme d’un match intense et marqué par de nombreuses pertes de balle, Cincinnati arrache la victoire en fin de match. Quatre ballons perdus pour chaque équipe, 2 interceptions contre Aaron Rodgers et 2 fumbles pour Green-Bay, 1 interception contre Andy Dalton et 3 fumbles pour Cincy.

Les Bengals ont réussi la meilleure entame en menant rapidemnt 14-0 grâce à deux touchdown au sol du rookie Bernard et de Green-Ellis, mais ils ont ensuite eu un passage à vide au cours duquel les Packers ont inscrit 30 points sans réponses. Cincinnati est ensuite revenu avec deux passes de touchdown d’Andy Dalton. Puis le match s’est joué sur une action confuse :

– Fin du 4ème quart-temps. Possession Green-Bay. Le running-back des Packers, Franklin, fumble sur les 30 yards de Cincinnati. Le ballon est récupéré par Nelson qui commence à remonter le terrain, mais il est rattrapé par Aaron Rodgers qui force à son tour le fumble. Mais un autre joueurs des Bengals, Newman, a suivi et part marquer le touchdown décisif 58 yards plus loin. –

Andy Dalton (235 yards, 2 TD et 1 interception) gagne son duel face à Aaron Rodgers (244 yards, 1 TD et 2 interceptions).

Rams (1-2) 7 – Cowboys (2-1) 31

Belle démonstration de Dallas, des deux côtés du terrain. L’attaque à été performance, aussi bien dans les airs qu’au sol. Tony Romo a été précis, réussissant 210 yards à 17/24 pour 3 passes de touchdowns pour Dez Bryant, le TE rookie Gavin Escobar, et D.Harris. DeMarco Murray ajoute 175 yards et 1 TD au sol, le running-back est décidément à l’aise face aux Rams contre qui il avait battu le record de yards d’un rookie il y a deux ans (253). La défense a elle été solide, notamment en sackant Sam Bradford à 6 reprises alors que le QB n’en avait plus subi depuis 4 matchs.

Browns (1-2) 31 – Vikings (0-3) 27

Malgré 3 interceptions, le troisième QB de Cleveland, Brian Hoyer, lance 3 passes de touchdown pour donner la première victoire de la saison aux Browns. Le TE Jordan Cameron continue son gros début de saison avec 3 nouveaux touchdowns.

C’est plus compliqué pour Minnesota, diminué par les blessure en défense et avec un Christian Ponder en difficulté. Le QB lance une interception, perd un fumble et est sacké 6 fois par la défense de Cleveland. Ses deux touchdowns à la course plus celui d’Adrian Peterson (115 total yards) ne sont pas suffisants. Troisième défaite en trois match pour les Vikings.

Buccaneers (0-3) 3 – Patriots (3-0) 23

Tom Brady (225 yards, 2 TD et 1 interception) a enfin réussi à trouver ses jeunes receveurs, il envoie deux passes de touchdown pour Thompkins et New-England reste invaincu cette saison.

Deux ex-Bucs se sont montrés du côté des Pats. LeGarrette Blount a été le runner le plus performant pour New-England avec 65 yards en 14 courses, et le cornerback Aqib Talib intercepte Freeman en fin de 2ème quart-temps.

Cardinals (1-2) 7 – Saints (3-0) 31 

Rob Ryan a transformé la défense des Saints
Rob Ryan a transformé la défense des Saints

La défense diminuée d’Arizona n’a pas résisté à Drew Brees et Jimmy Graham. Le QB des Saints termine avec 363 yards au total et 4 touchdown, 3 à la passe et 1 au sol. Une fois de plus, son receveur fétiche est le TE Jimmy Graham qui termine avec 134 yards et 2 TD.  Mais il faut également noter que la défense des Saints renaît sous les ordres du coordinateur Rob Ryan, 4 sacks et 2 interceptions sur Carson Palmer dimanche soir.

Chargers (1-2) 17 – Titans (1-2) 20

Une réception de 34 yards du rookie Justin Hunter sur une passe de Jake Locker donne le touchdown gagnant aux Titans à 15 secondes de la fin du match alors que San Diego a mené quasiment toute la rencontre.

Jake Locker termine avec 299 yards et 1 TD à la passe et ajoute 68 yards et un autre touchdown à la course. Pour les Chargers, Philip Rivers lance 1 TD pour Antonio Gates mais est limité à 184 yards.

Lions (2-1) 27 – Redskins (0-3) 20

Belle soirée pour l’attaque de Detroit, Mathew Stafford termine avec 385 yards et 2 receveurs passent les 100 yards, Calvin Johnson avec 115 et 1 TD et Nate Burleson avec 116. Joique Bell, qui remplaçait Reggie Bush blessé, ajoute 132 yards au total et 1 TD.

Les Redskins tombe donc à 0-3, avec encore un match compliqué pour RGIII. 326 yards mais aucun TD, 1 interception et 1 fumble perdu pour le QB.

Falcons (1-2) 23 – Dolphins (3-0) 27

Miami a rapidement été mené 10-0 mais est progressivement revenu dans le match. Avec 4 minutes encore à joueur, Matt Bryant manque un field-goal de 35 yards qui aurait donné 6 points d’avance à Atlanta. Mais derrière, Ryan Tannehill remonte le terrain et délivre un touchdown au rookie Dion Sims qui permet aux Fins de prendre l’avantage. La dernière opportunité des Falcons tourne court car Matt Ryan est intercepté par Wilson.

Miami réalise donc un début de saison parfait, et affiche un bilan de 3-0 pour la première fois depuis 2002.

Bills (1-2) 20 – Jets (2-1) 27 

Le retour de Santonio Holmes a fait du bien aux Jets
Le retour de Santonio Holmes a fait du bien aux Jets

Ce match entre rival de l’AFC East proposait le duel entre les deux premiers quarterbacks sélectionnés lors de la Draft 2013. Et ce sont les Jets de Geno Smith qui l’emportent sur les Bills d’E.J Manuel, au terme d’un match haché (20 pénalités contre les Jets). Malgré les pénalités, New-York s’impose grâce à une bombe de 69 yards de Geno Smith pour Santonio Holmes qui inscrit le touchdown décisif. Car plus tôt dans le 4ème quart, E.J Manuel avait trouvé Chandler dans la end-zone et Stevie Johnson pour la conversion à 2 points qui permettait aux Bills d’égaliser.

Geno Smith termine avec 331 yards, 2 TD et 2 interceptions auquel il ajoute 1 TD sur une course. Deux receveurs des Jets totalisent plus de 100 yards, Santonio Holmes (154 et 1 TD) et Stephen Hill (108 et 1 TD). Le running-back Bilal Powell signe lui son meilleur total avec 149 yards. Pour Buffalo, E.J Manuel rend une bonne copie avec 243 yards et 1 TD.

Jaguars (0-3) 17 – Seahawks (3-0) 45

Il n’y a pas eu beaucoup de suspense à Seattle tant les Seahawks ont surclassé les Jaguars. Les 4 touchdowns de Russell Wilson (202 yards), deux pour Sidney Rice et deux pour Zach Miller, ont permis à Seattle de dominer comme prévu une faible équipe de Jacksonville. Les Seahawks menaient 24-0 à la mi-temps et même 30-0 en début de troisième quart-temps. Ils ont terminé le match en roue libre, laissant quelques points aux Jaguars dont le premier touchdown de la saison pour Maurice Jones-Drew.

Seattle impressionne et monte à 3-0 pour la première fois depuis 2006.

Colts (2-1) 27 – 49ers (1-2) 7

Andrew Luck sort victorieux face à Jim Harbaugh, son ancien coach au collège de Stanford. Le QB des Colts totalise 164 yards à la passe mais marque son seul touchdown sur une course. Tous les points d’Indianapolis sont d’ailleurs venu du jeu au sol, puisque Ahmad Bradshaw et la nouvelle recrue Trent Richardson ajoutent chacun un touchdown.

Après la claque reçue la semaine dernière par Seattle, les 49ers concèdent une seconde défaite. Kaepernick, de nouveau en difficulté (150 yards seulement et 1 interception) perd pour la première fois à domicile.

Bears (3-0) 40 – Steelers (0-3) 23

De nouveau minés par les pertes de balles, les Steelers perdent pour la troisième fois en trois matchs. Ben Roethlisberger totalise 406 yards et 2 touchdowns pour Antonio Brown (196 yards), mais il est également intercepté 2 fois et perd 2 fumbles. Felix Jones en perd également un, ce qui porte à 5 le nombre de balles perdues par Pittsburgh. Chicago en a profité, scorant sur deux ballons récupérés. La première fois dans le 2ème quart sur une interception de Wright qui donne un avantage de +21 aux Bears. La seconde fois dans le 4ème quart avec un retour de fumble de 42 yards de Julius Peppers qui monte l’avantage à 40-23.

Pittsburgh débute par un 0-3 pour la première fois depuis 1986.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s