NFL Week 7 – Les Cowboys prennent seuls la tête de la NFC East, toujours pas de victoire pour Tampa et Jacksonville

Publié le Mis à jour le


Les matchs de 19h ont livré les premiers enseignements de cette septième journée de NFL. Les équipes sans victoire n’ont pas réussi à gagner. Les Cowboys ont pris seul la tête de leur division et Washington et Chicago nous ont assuré le spectacle. Résumé des matchs.

Dallas Cowboys (4-3) 17 – Philadelphia Eagles (3-4) 3

Tony Romo et les Cowboys, seuls en tête de la NFC East
Tony Romo et les Cowboys, seuls en tête de la NFC East

On s’attendait à un match avec beaucoup de points, car si l’on additionne les deux attaques on obtient 58 points marqués par matchs et 55 encaissés. Mais contre toute attente, à la fin des deux premiers quart-temps, Dallas menait 3-0 et on comptait 13 punts… Les défenses dominaient les débats.

La grosse pression défensive va pousser Nick Foles sur la touche à cause d’un coup à la tête. Il va être remplacer par le rookie Barkley, qui va se faire intercepter à trois reprises. En fin de match, Tony Romo (317 yards) va lancer sa seule passe de touchdown pour Williams et permet aux Cowboys de prendre le large.

Dallas prend seul la tête de la NFC East.

Chicago Bears (4-3) 41 – Washington Redskins (2-4) 45

Le spectacle offensif était finalement à Washington. Les Bears ont mal débuté avec la sortie du QB Jay Cutler sur blessure au début du second quart-temps. Son remplaçant McCown a été bon avec 204 yards et 1 touchdown pour le tight-end Bennett.

Mais le match a offert un gros duel de running-back. Matt Forte gagne 91 yards et marque 3 TD pour les Bears. Face à lui, Alfred Morris gagne 95 yards et Roy Helu signe aussi 3 TD. Ce dernier marque le touchdown décisif à 45 secondes de la fin de la rencontre.

Robert Griffin a quant à lui signer son premier gros match complet depuis son retour de blessure. Il termine avec 298 yards à la course (2 TD) et ajoute 84 yards à la course, son meilleur total depuis le début de la saison. Ce match est peut-être le déclic pour RGIII et les Redskins ?

Tampa Bay Buccaneers (0-6) 23 – Atlanta Falcons (2-4) 31

Matt Ryan, Jacquizz Rodgers et les Falcons retrouvent le chemin de la victoire
Matt Ryan, Jacquizz Rodgers et les Falcons retrouvent le chemin de la victoire

Après trois défaites de rang, les Falcons retrouve la victoire. En revanche, toujours pas le moindre succès pour les Bucs.

En l’absence des deux meilleurs receveurs des Falcons, Julio Jones qui ne rejouera pas cette saison et Roddy White également sur la touche, le QB Matt Ryan s’est tourné vers Harry Douglas et Jacquizz Rodgers. Le receveur termine avec un record personnel de 149 yards et 1 touchdown, et le running-back attrape lui deux passes de touchdown. Atlanta s’était mis dans de bonne disposition dès la première possession du match, lorsque la défense provoque un fumble de Mike Glennon qui est retourné par Thomas DeCoud en touchdown. Le quarterback rookie de Tampa livre tout de même une bonne feuille de stats, avec 256 yards et 2 TD, les deux pour  Vincent Jackson (138 yards en 10 réceptions).

Saint-Louis Rams (3-4) 15 – Carolina Panthers (3-3) 30

En grande forme la semaine dernière, Cam Newton a de nouveau été très bon face aux Rams. Le QB des Panthers termine avec un presque parfait 15/17 à la passe pour 204 yards et 1 touchdown à destination de Steve Smith (69 yards). Mike Tolbert ajoute un touchdown au sol.

Les Rams se sont montré très nerveux et ont été pénalisés à de nombreuses reprises pour des fautes personnelles. Chris Long a même été expulsé après avoir donné un coup de poing. Pour clôturer une mauvaise soirée, Sam Bradford a du sortir à cause d’une blessure au genou. Aucune information sur la gravité n’a pour le moment circulé. Le QB avait lancé pour 255 yards, 1 TD pour Stacy et 1 interception avant de quitter le terrain

Cincinnati Bengals (5-2) 27 – Detroit Lions (4-3) 24

Beau duel entre les Lions et les Bengals
Beau duel entre les Lions et les Bengals

Ces deux équipes en forme nous ont livré un beau match et un très beau duel entre deux quarterbacks et deux receveurs. D’un côté, Andy Dalton (372 yards et 3 TD) et A.J Green (155 yards, 1 TD), de l’autre, Matthew Stafford (357 yards, 3 TD) et Calvin Johnson (155 yards, 2 TD).

Les deux équipes semblaient incapables de se départager et la prolongation se profilait, puis le match s’est joué lorsque le punter de Detroit à raté son dégagement qui est retombé au milieu du terrain. Dalton n’en demandait pas tant et a mis son kicker en position, Nugent a réussi le field-goal à 54 yards pour donner la victoire aux Bengals sur le même score que la semaine dernière face à Buffalo.

San Diego Chargers (4-3) 24 – Jacksonville Jaguars (0-7) 6

Une défaite de plus pour Jacksonville qui a maintenant perdu 7 matchs. Philip Rivers (22/26 pour 285 yards et 1 TD pour Eddie Royal) et Ryan Matthews (110 yards, 1 TD) ont fait des dégâts. Le running-back enchaîne un deuxième match à plus de 100 yards.

Les Chargers, qui ne joueront pas la semaine prochaine, possède désormais un bilan positif.

Buffalo Bills (3-4) 23 – Miami Dolphins (3-3) 21

Une interception retournée en touchdown par Robey puis une course de Fred Jackson ont donné un avantage de 14-0 à Buffalo en début de rencontre. Miami est revenu, grâce notamment à 3 touchdowns de Ryan Tannehill, deux passes pour Gibson et une pour le tight-end Clay.

Mais le tournant du match est un fumble du QB des Dolphins, forcé par Mario Williams à 3 minutes de la fin du match et qui va permettre à Buffalo de se mettre en position idéale pour un field-goal. L’ex-Dolphins Matt Carpenter « crucifie » son ancienne équipe avec un coup de pied de 31 yards à 30 seconde du coup de sifflet final.

Après un bon départ et trois victoires, Miami perd son troisième match de rang.

New-England Patriots (5-2) 27 – New-York Jets (4-3) 30 (après prolongation)

Malgré le retour de son tight-end Rob Gronkowski (114 yards), Tom Brady n’est pas parvenu à lancer de touchdown. Son adversaire, le rookie Geno Smith en a lui marqué deux, un sur une passe pour Kerley et un à la course. Le jeu au sol des Jets à d’ailleurs été performant, avec notamment les 104 yards de Chris Ivory.

Les Pats ont arraché la prolongation avec un field-goal de Gostowski à 16 secondes de la fin du temps réglementaire. Mais dans le temps supplémentaire, ce sont les new-yorkais qui vont l’emporter sur un coup de pied de 41 yards de Nick Folk. Après six revers face à New-England, les Jets prennent le dessus sur le rival de l’AFC East.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s