Mi-saison – NFC – Les favoris au rendez-vous

Publié le Mis à jour le


Déjà la mi-saison en NFL. La majorité des équipes ont joué leur huit premiers matchs, il est donc temps d’analyser les tendances à mi-parcours. Dans la NFC, Seattle, San Francisco et Green Bay, les favoris du début de saison, ont tous répondu présent sur le terrain. Les Giants ont eux connu un début de saison catastrophique, mais ils ne sont pas largué dans un NFC East assez faible.  Analyse division par division.

NFC EAST

1. Dallas Cowboys

  • Bilan : 4-4
  • MVP : Tony Romo
  • Déception : DeMarco Murray
  • Calendrier : Minnesota, @New Orleans, @NY Giants, Oakland, @Chicago, Green Bay, @Washington, Philadelphia

    Gros début de saison de Tony Romo
    Gros début de saison de Tony Romo

Le bilan mitigé des Cowboys s’explique en partie par une défense trop inconsistante, capable de n’encaisser que 3 points face aux Eagles et la semaine d’après laisser 30 points et un record de yards aux Lions.

En attaque, le souvent décrié Tony Romo réalise un très bon début de saison. Sa relation avec Dez Bryant est au beau fixe, et le rookie Terrance Williams est en train d’exploser. Le jeu au sol est plus en difficulté, avec un DeMarco Murray moyen et souvent blessé.

2. Philadelphia Eagles

  • Bilan : 3-5
  • MVP : LeSean McCoy
  • Déception : les lignes secondaires
  • Calendrier : @Oakland, @Green Bay, Washington, Arizona, Detroit, @Minnesota, Chicago, @Dallas

Malgré l’arrivée d’un nouveau coach, Chip Kelly, les Eagles ont toujours du mal à enchaîner les bons résultats. Le poste de quarterback pose problème, Michael Vick est souvent blessé, Nick Foles semblait pouvoir le remplacer mais s’est également blessé, et c’est donc le rookie Matt Barkley qui est titulaire et il n’est pas vraiment convaincant. Pour le moment LeSean McCoy porte l’attaque de Philadelphia, il est l’un des meilleurs running-back depuis le début de saison.

La défense contre la passe reste un problème, les Eagles allouent beaucoup trop de yards à leurs adversaires. Pour le moment pas de révolution avec le nouveau staff.

3. Washington Redskins

  • Bilan : 2-5
  • MVP : Brian Orakpo, Jordan Reed (rookie)
  • Déception : Robert Griffin III
  • Calendrier : San Diego, @Minnesota, @Philadelphia, San Francisco, NY Giants, Kansas City, @Atlanta, Dallas, @NY Giants

Robert Griffin III n’est pas encore revenu à 100% après sa blessure au genou. Il est très loin de son niveau de l’année dernière, et son explosivité manque cruellement aux Redskins. Autrement, l’attque des Redskins n’est pas mal, Alfred Morris fait une bonne deuxième saison et le tight-end rookie Jordan Reed s’affirme match après match.

Comme la saison passée, la défense est un gros problème, sauf qu’en 2012, RGIII compensait.

4. New York Giants

  • Bilan : 2-6
  • MVP : Justin Tuck
  • Déception : Eli Manning et Hakeem Nicks
  • Calendrier : Oakland, Green Bay, Dallas, @Washington, @San Diego, Seattle, @Detroit, Washington

Les Giants ont connu un départ catastrophique. Eli Manning a lancé un total de 15 interceptions en seulement 6 matchs et le jeu au sol est absent. Les new-yorkais se sont repris en remportant leurs deux matchs suivants, et finalement la division est encore jouable avec seulement deux victoires de retard sur Dallas. Mais le niveau de jeu reste insuffisant pour espérer quelque chose.

Le point positif est la défense contre le jeu au sol. Justin Tuck et ses coéquipiers ont réussi à contenir les meilleurs running-backs, Charles, McCoy, Forte, Peterson à moins de 3 yards par course.

Pronostic : Malgré zéro victoire en six matchs, les Giants sont toujours dans la course pour remporter la division. Les Cowboys restent tout de même l’équipe la mieux armée pour le titre et pour les playoffs. Pour les Eagles, la méthode de Chip Kelly va devoir s’affirmer, alors que les Redskins ont besoin d’un RGIII en forme pour remonter.

NFC NORTH

1. Green Bay Packers

  • Bilan : 5-2
  • MVP : Aaron Rodgers et Eddie Lacy (rookie)
  • Déception : aucune
  • Calendrier : Chicago, Philadelphia, @NY Giants, Minnesota, @Detroit, Atlanta, @Dallas, Pittsburgh, @Chicago

    Eddie Lacy est en train de révolutionner le jeu au sol des Packers
    Eddie Lacy est en train de révolutionner le jeu au sol des Packers

Après deux défaites lors des trois premier matchs, on voyait déjà les Packers hors course. Depuis ils ont gagné quatre matchs de suite et tiennent leur rang de favoris de la division. Aaron Rodgers, même privé de Randall Cobb, continue de distribuer des caviars à ses receveurs. Mais la grande révolution dans le jeu offensif de Green-Bay, c’est le jeu au sol qui contribue enfin. Le rookie Eddie Lacy a amené une source de danger supplémentaire. Bilan, les Packers sont la deuxième meilleur attaque de la NFL, derrière les Broncos.

2. Detroit Lions

  • Bilan : 5-3
  • MVP : Calvin Johnson et Reggie Bush
  • Déception : Brandon Pettigrew
  • Calendrier : @Chicago, @Pittsburgh, Tampa, Green Bay, @Philadelphia, Baltimore, NY Giants, @Minnesota

La connexion Matthew Stafford – Calvin Johnson est toujours aussi explosive, comme en témoigne les 329 yards de Megatron face aux Cowboys. L’addition de Reggie Bush durant l’intersaison a permis aux Lions d’avoir un joueur versatile en plus, qui a un impact au sol et dans les airs. A l’image de Green-Bay, Detroit présente la troisième meilleure attaque de la ligue.

Les Lions ont tout de même besoin d’une défense plus solide pour encore progresser, et espérer aller chercher les Packers.

3. Chicago Bears

  • Bilan : 4-3
  • MVP : Alshon Jeffery
  • Déception : blessures
  • Calendrier : @Green Bay, Detroit, Baltimore, @St Louis, @Minnesota, Dallas, @Cleveland, @Philadelphia, Green Bay

Les Bears sont décimés par les blessures. Le quarterback Jay Cutler est indisponible, mais c’est surtout en défense que Chicago a souffert. Henry Melton, D.J Williams et Lance Briggs, trois titulaires sont blessés et manquent à une défense déjà orpheline du jeune retraité Brian Urlacher.

Le retour de Cutler est attendu car il possède maintenant deux receveurs de qualité. En plus de la star Brandon Marshall, Alshon Jeffery s’est révélé au cours des matchs.

4. Minnesota Vikings

  • Bilan : 1-6
  • MVP : Adrian Peterson
  • Déception : Chris Ponder
  • Calendrier : @Dallas, Washington, @Seattle, @Green Bay, Chicago, @Baltimore, Philadelphia, @Cincinnati, Detroit

Y a t-il un quarterback à Minnesota ? Chris Ponder a perdu la confiance de ses dirigeants, qui ont donc recruté Josh Freeman. Mais ce dernier s’est blessé. Les Vikings doivent déjà se tourner vers la Draft et la cuvée 2014 des QB. En attaque, seul Adrian Peterson tient son rang.

Mais il n’y a pas que l’attaque qui pose problème. La défense est catastrophique, elle est parmi les trois moins bonnes unités contre la passe et contre la course.

Pronostic : Les Vikings ne rééditeront pas leur performance de la saison dernière. Pour Chicago, les blessures compliquent les choses. Du coup, seuls les Lions semblent en mesure d’inquiéter les Packers. L’attaque rivalise mais plus de solidité défensive leur permettra de gagner plus de match.

NFC SOUTH

1. New Orleans Saints

  • Bilan : 6-1
  • MVP : Cameron Jordan (rookie) et Rob Ryan (coach)
  • Déception : Marques Colston
  • Calendrier : @NY Jets, Dallas, San Francisco, @Atlanta, @Seattle, Carolina, @St Louis, @Carolina, Tampa

    Rob Ryan (gauche) et Sean Payton (droite), duo gagnant à New Orleans
    Rob Ryan (gauche) et Sean Payton (droite), duo gagnant à New Orleans

En 2012, les Saints étaient la plus mauvaise défense de la ligue avec un record de yards encaissé. Entre temps Rob Ryan est arrivé a transformé l’équipe. Kenny Vaccaro et surtout Jordan Cameron sont en course pour le trophée de meilleur rookie défensif.

En attaque, Drew Brees évolue toujours à un très haut niveau, et son tight-end Jimmy Graham est l’un des meilleurs receveurs de la ligue. Marques Colston est quand à lui plus en difficulté. Le jeu au sol est également peu performant à cause d’une ligne offensive qui a du mal.

2. Carolina Panthers

  • Bilan : 4-3
  • MVP : Cam Newton
  • Déception : Steve Smith
  • Calendrier : Atlanta, @San Francisco, New England, @Miami, Tampa, @New Orleans, NY Jets, New Orleans, @Atlanta

La défense de Carolina est plus forte cette saison (troisième général), notamment contre le jeu au sol (deuxième) grâce à deux rookies, les defensive tackles Star Lotulelei et Kawann Short.

Cam Newton est passé à côté de quelques matchs en début de saison, mais il est en très grande forme ces derniers temps. Les Panthers peuvent accrocher les playoffs en jouant comme ils le font actuellement, mais leur calendrier est compliqué, avec San Francisco, New England et deux fois New Orleans.

3. Atlanta Falcons

  • Bilan : 2-5
  • MVP : Matt Ryan
  • Déception : Steven Jackson
  • Calendrier : @Carolina, Seattle, @Tampa, New Orleans, @Buffalo, @Green Bay, Washington, @San Francisco, Carolina

Les Texans sont la déception de l’AFC, les Falcons sont celle de la NFC. Touchés par les blessures de leurs deux meilleurs receveurs, Julio Jones et Roddy White, ils sont loin de l’attaque prolifique des dernières saisons. Matt Ryan résiste bien, mais il est également lâché par sa ligne offensive. Steven Jackson, qui devait apporter une solution au jeu au sol a été décevant sur le peu de matchs qu’il a joué.

La défense est également en difficulté, elle n’arrive pas à mettre de la pression sur les quarterbacks adverses.

4. Tampa Bay Buccaneers

  • Bilan : 0-7
  • MVP : Mike Glennon (rookie)
  • Déception : Greg Schiano (coach)
  • Calendrier : @Seattle, Miami, Atlanta, @Detroit, @Carolina, Buffalo, San Francisco, @St Louis, @New Orleans

Les Bucs ont cru se débarrasser des problèmes en arrêtant le contrat de Josh Freeman, mais le malaise est bien plus profond qu’une histoire de quarterback. Depuis le rookie Mike Glennon a reprise le flambeau et marche plutôt bien.

Tampa n’a toujours pas gagné cette saison, et maintenant tous les regards sont braqués sur le coach Greg Schiano. Déjà lâché par ses joueurs et prié de partir par les fans, il ne devrait pas terminer la saison en Floride.

Pronostic : Les Saint sont très bien partis pour retourner en playoffs et ils se battront sans doute pour avoir le meilleur bilan de la NFC. Cam Newton et les Panthers ont le potentiel pour décrocher un billet. Les Falcons sont déjà tourné vers la prochaine saison, et à Tampa, il faudre suivre quand Greg Schiano sera viré ?

NFC WEST

1. Seattle Seahawks

  • Bilan : 7-1
  • MVP : Défense (Avril, Bennett, Thomas, Sherman…)
  • Déception : Ligne offensive
  • Calendrier : Tampa, @Atlanta, Minnesota, New Orleans, @San Francisco, @NY Giants, Arizona, St Louis

    Les Seahawks vont être dur à bouger
    Les Seahawks vont être dur à bouger

On a eu la confirmation de la défense de fer des Seahawks, qui ne présente aucun point faible (deuxième au général). Cliff Avril, Michael Bennett, Earl Thomas et Richard Sherman joue à un niveau pro-bowl.

Le seul problème de Seattle est sa ligne offensive qui ne protège pas assez Russell Wilson. Le jeune QB improvise souvent bien, et ce malgré un corps de receveur en manque de star. Le retour de Percy Harvin est attendu, il devrait revenir d’ici quelques semaines ce qui rendrait les Seahawks encore plus forts.

2. San Francisco

  • Bilan : 6-2
  • MVP : Frank Gore et Eric Reid (rookie)
  • Déception : Aldon Smith
  • Calendrier : Carolina, @New Orleans, @Washington, St Louis, Seattle, @Tampa, Atlanta, @Arizona

Finaliste l’an dernier, les 49ers sont encore attendu cette saison. Colin Kaepernick a connu quelques difficultés sur les premiers matchs, du coup Frank Gore a pris ses responsabilités. Avec le retour en forme du QB, le jeu au sol de San Francisco est le meilleur de la NFL avec plus de 153 yards par match et déjà 15 TD.

Les 49ers apparaissent de nouveau comme une des équipes les plus complètes de la ligue.

3. Arizona Cardinals

  • Bilan : 4-4
  • MVP : Patrick Peterson
  • Déception : Carson Palmer et Rashard Mendenhall
  • Calendrier : Houston, @Jacksonville, Indianapolis, @Philadelphia, St Louis, @Tennessee, @Seattle, San Francisco

Les Cardinals ont l’une des défenses les plus sous-evaluées de la NFL. Patrick Peterson, le rookie Tyrann Mathieu ou encore Washington et Dockett, ils permettent à Arizona de rester compétitif. Car en attaque la situation est moins rose. Carson Palmer n’est pas rassurant, seul Eli Manning a lancé plus d’interceptions, et le jeu au sol est trop irrégulier à l’image d’un Rashard Mendenhall toujours décevant. La ligne offensive, poreuse, n’aide pas.

4. Saint Louis Rams

  • Bilan : 3-5
  • MVP : Robert Quinn
  • Déception : Tavon Austin (rookie)
  • Calendrier : Tennessee, @Indianapolis, Chicago, @San Francisco, @Arizona, New Orleans, Tampa, @Seattle

Sam Bradford a montré de belles choses avant de se blesser. Son indisponibilité est un coup dur pour les Rams. Le rookie drafté au premier tour, Tavon Austin, est décevant et n’a pas l’impact attendu.

La défense a montré qu’elle pouvait permettre à St Louis de rester dans les matchs, comme face aux Seahawks la semaine dernière.

Pronostic : La division se jouera sans surprise entre les Seahawks et les 49ers, deux des meilleures équipes de la NFC et de la ligue. Seattle a remporté le premier match en début de saison, le prochain lors de le 14è journée sera décisif.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s