NFL Week 10 – Les Jaguars et les Buccaneers gagnent enfin

Publié le Mis à jour le


La dixième journée de NFL proposait quelques belles affiches, déjà importante en vue des playoffs. Dans la NFC North, ce sont les Lions qui font la bonne opération, alors que Seattle prend le large dans la NFC West. Le champion en titre, Baltimore, évite le pire dans l’AFC North et les Giants enchaînent une troisième victoire de rang pour rester en vie dans la NFC East. Mais bien sûr, il y a eu deux petits événements avec les premières victoires de Jacksonville et Tampa. Résumé des matchs.

Detroit Lions (6-3) 21 – Chicago Bears (5-4) 19

Les Lions de Megatron s'installent seuls en tête de la NFC North
Les Lions de Megatron s’installent seuls en tête de la NFC North

Une des bonnes opérations de la semaine pour Detroit qui prend seul la tête de la NFC North grâce à cette victoire sur le rival Chicago.

La première mi-temps est on ne peut plus serrée (7-7), Durham sur une passe de Stafford répond à Cutler et Marshall. Le QB des Bears était de retour de blessure. Les Lions vont ensuite prendre l’avantage grâce à deux touchdowns de Calvin Johnson (83 yards), le second avec un peu plus de deux minutes à jouer. Les Bears ont donc une dernière possession, et Josh McCown, entré en jeu à la place de Cutler de nouveau blessé, qui trouve Brandon Marshall dans la end-zone et ramène Chicago à deux petits points. Ils tentent donc la conversion à 2 points pour arracher la prolongation, mais Matt Forte est stoppé par la défense des Lions.

Matthew Stafford termine avec 219 yards, 3 TD et 1 interception et Reggie Bush gagne 105 yards au sol, la majorité en seconde période. Pour les Bears, le jeu au sol n’a pas réussi à être productif. Jay Cutler totalise 250 yards, 1 TD et 1 interception avant de quitter le terrain.

Philadelphia Eagles (5-5) 27 – Green-Bay Packers (5-4) 13

Avec la blessure d’Aaron Rodgers, Seneca Wallace était titulaire. Mais après la première série, il est contraint de sortir sur blessure. Du coup c’est le troisième QB des Packers, Scott Tolzien, qui a été appelé. Il termine avec 280 yards, 1 TD pour Bostick, mais aussi deux interceptions. Eddie Lacy a beaucoup été utilisé (23 courses) mais il a bien été défendu par la défense des Eagles (73 yards).

Philadelphia a profité de cette équipe de Green-Bay diminuée pour retrouver un bilan positif équilibré. Une semaine après avoir lancé 7 passes de touchdowns, Nick Foles a gardé le bras chaud. Le QB lance pour 228 yards et 3 TD, deux pours Riley Cooper (102 yards) et un pour DeSean Jackson (80 yards). LeSean McCoy a été productif au sol avec 155 yards et un beau 6.2 yards de moyenne par course.

Cincinnati Bengals (6-4) 17 – Baltimore Ravens (4-5) 20 — après prolongation

Le hail mary des Bengals, l'une des action du week-end
Le hail mary des Bengals, l’une des action du week-end

Les affrontements intra-divisions ont été serrés et celui entre les deux rivaux de l’AFC North était bien tendu. Les Ravens avaient absolument besoin d’une victoire pour garder l’espoir des playoffs.

Et Baltimore a parfaitement répondu en prenant les Bengals à la gorge. A la mi-temps, le champion en titre menait 17-0. Mais les Ravens vont s’écrouler en deuxième période et laisser revenir Cincinnati avec notamment un 14-0 dans le quatrième quart. Andy Dalton trouve Bernard d’abord, puis sur la dernière action, le miracle avec un « hail mary » lancé dans la end-zone de Baltimore qui rebondit sur plusieurs joueurs avant de tomber dans les bras d’A.J Green. Cincy égalise et arrache la prolongation.

Finalement lors de la prolongation, les Ravens parviennent à s’imposer sur un field-goal de 46 yards de Justin Tucker. Une victoire importante après trois revers consécutifs. Pour les Bengals, c’est une deuxième défaite en prolongation de suite.

L’attaque de Baltimore n’a pas montré grand chose, Flacco termine avec seulement 140 yards pour 2 TD et 2 interceptions, et le jeu au sol a encore été très discret. Pour Cincinnati, Andy Dalton totalise 274 yards avec 2 TD et 3 interceptions (dont deux du safety Ihedigbo). A.J Green a encore été bon (150 yards, 1 TD) et le rookie Bernard est toujours aussi actif.

Seattle Seahawks (9-1) 33 – Atlanta Falcons (2-7) 10

Il n’y a pas si longtemps, en janvier dernier, les Falcons éliminaient les Seahawks en playoffs (30-28). Quelques mois plus tard, le visage offert par Atlanta est loin d’être le même et Seattle s’est imposé très facilement au Georgia Dome.

Les Seahawks ont encore été parfaitement emmenés par Russell Wilson, qui termine avec 287 yards et 2 touchdowns, et Marshawn Lynch, qui gagne 145 yards au sol et ajoute un touchdown. Les du QB sont attrapé par Tate (106 yards) et Kearse (75 yards). La défense a également fait le boulot, en contenant Matt Ryan (172 yards, 1 TD) et le jeu au sol.

Les Seahawks confortent leur première place de la NFC West et visent maintenant le meilleur bilan de la NFC. Pour les Falcons, cette septième défaite de la saison les rapprochent d’une saison avec un bilan négatif.

Saint-Louis Rams (4-6) 38 – Indianapolis Colts (6-3) 8

Après trois défaite de rang, les Rams obtiennent une victoire tonitruante à Indianapolis. C’est la première victoire de Kellen Clemens depuis qu’il est titulaire à la place de Sam Bradford, blessé.

Le grand artisan de la victoire de St Louis est le rookie Tavon Austin. Décevant jusque là, il a fait parler sa vitesse face aux Colts. Il a commencé avec un touchdown sur un retour de punt de 98 yards, puis il a marqué deux touchdowns sur ses deux réceptions de la soirée, 57 et 81 yards. En trois action, Austin totalise 236 yards et 3 TD.

La défense des Rams s’est de nouveau montré à son avantage. 4 interceptions dont trois sur Andrew Luck et un touchdown sur un retour de fumble de 45 yards de Chris Long. Le QB des Colts a du mal depuis la perte de Reggie Wayne. Le jeu au sol a été particulièrement inefficace, si on enlève les 17 yards de Luck, les running-backs ont gagné 1 yard sur le match.

Oakland Raiders (3-6) 20 – New-York Giants (3-6) 24

Andre Brown et les Giants se relancent avec une troisième victoire de rang
Andre Brown et les Giants se relancent avec une troisième victoire de rang

Le match opposait deux attaques en difficulté, et ça s’est vu dimanche soir. Du coup la défense des Giants a réussi à faire la différence. Le touchdown décisif d’Andre Brown est venu après une interception de 65 yards de Terrell Thomas sur Terrelle Pryor. Les new-yorkais marque un autre touchdown défensif après un punt bloqué. Eli Manning a été moyen, 140 yards avec une interception retournée en touchdown et 1 TD pour Rueben Randle. Le retour du running-back Andre Brown (115 yards) a fait beaucoup de bien.

Côté Oakland, Terrelle Pryor a aussi été très moyen avec seulement 122 yards à la passe et 1 interception qui amène le touchdown victorieux des Giants. Il avait bien débuté le match avec un touchdown à la course.

C’est la troisième victoire de rang pour les Giants.

Buffalo Bills (3-7) 10 – Pittsburgh Steelers (3-6) 23

Après une grosse défaite face à New-England la semaine dernière, où ils avaient encaissé 55 points et 610 yards, les Steelers ont bien rebondi. Ils n’encaissent que 10 points et 227 yards face aux Bills. Ben Roethlisberger termine avec 204 yards, 1 TD pour Jericho Cotchery, mais aussi une interception. Au sol, LeVeon Bell gagne 57 yards et ajoute un touchdown.

Du côté de Buffalo, retour compliqué pour E.J Manuel. Le rookie ne lance que 155 yards pour 1 TD et 1 interception. Le jeu au sol a également été moins performante que d’habitude.

Jacksonville Jaguars (1-8) 29 – Tennessee Titans (4-5) 27

On ne l’attendait plus, la première victoire pour les Jaguars. Le danger n’est pas venu du quarterback, aucun touchdown et 2 interceptions pour Chad Henne, mais du jeu au sol. Les deux touchdowns offensifs sont venus des running-back, Maurice Jones-Drew puis Todman. Mais c’est surtout la défense des Jaguars qui a contrarié les Titans. Ils ont forcé quatre pertes de balle et marquent un safety à la suite d’un fumble.

Pour Tennessee, la soirée a été encore plus mauvaise puisqu’ils ont perdu leur QB Jake Locker après une blessure au pied droit. Il a été remplacé par Ryan Fitzpatrick, qui a réussi une bonne rentée pour tenter une remontée, avec 3 touchdowns (deux à la passe et une course). Mais le retour était trop tardif.

Carolina Panthers (6-3) 10 – San Francisco 49ers (6-3) 9

Les Panthers ont remporté la bataille défensive face aux 49ers
Les Panthers ont remporté la bataille défensive face aux 49ers

On avait annoncé ce match comme un test pour Carolina en vue des playoffs. Et les Panthers ont répondu sur le terrain avec une victoire à San Francisco, après un match très fermé.

Les 49ers ont pris les devants mais sans parvenir à marquer de touchdowns. Il mènent 9-0 grâce à 3 field-goals de Phil Dawson. Les Panthers sont ensuite revenu grâce au seul touchdown du match, une course de 27 yards de DeAngelo Williams. Ils manquent l’opportunité de prendre l’avantage avec un échec sur field-goal de Gano, mais le kicker va se rattraper à 10 minutes de la fin du match pour faire passer Carolina devant. San Francisco a eu plusieurs occasions pour revenir, mais la défense des Panthers a tenu. Drayton Florence intercepte Colin Kaepernick et scelle la victoire des visiteurs.

Ce match a donc été très défensif. Les deux QB n’ont pas réussi à imposer leur jeu, Cam Newton termine avec 169 yards et 1 interception et un rating de 52.7, et Colin Kaepernick ne lance que pour 91 yards et 1 interception et un rating de 42.

Carolina s’affirme comme un candidat sérieux pour les playoffs, ils ont démontré qu’ils étaient capable de battre des grosses cylindrées. Quant aux 49ers, ils laissent partie les Seahawks dans la NFC West.

Denver Broncos (8-1) 28 – San Diego Chargers (4-5) 20

On a pas vu le Denver ultra dominateur de certains matchs, mais Peyton Manning a remporté son duel face à Philip Rivers. Le QB des Broncos termine avec 330 yards et 4 TD, dont trois pour le receveur Demaryius Thomas (108 yards). Manning trouve également son tight-end, Julius Thomas (96 yards). Face à lui, Rivers lance pour 218 yards et 1 seul touchdown, pour Danny Woodhead. Ryan Matthews, 59 yards à la course, ajoute un TD.

Les Chargers sont définitivement lâché dans l’AFC West.

N.B : Il y a eu une petite alerte pour Peyton Manning en fin de match, après un gros choc. Les examens et l’IRM de sa cheville n’ont pas décelé de problème, il devrait donc tenir sa place sans soucis face aux Chiefs pour le choc de la week 11.

Houston Texans (2-7) 24 – Arizona Cardinals (5-4) 27

Les semaines se suivent et se ressemblent pour Case Keenum et les Texans. Comme la semaine dernière face aux Colts le rookie a lancé 3 touchdowns, mais comme la semaine dernière Houston perd de trois points. Keenum lance deux nouvelles passes pour Andre Johnson.

Pour les Cardinals, Carson Palmer signe 241 yards pour 2 TD et 1 interception. La défense d’Arizona marque également sur un retour de fumble de Shaugnessy.

C’est la septième défaite de suite pour les Texans, record de la franchise.

Dallas Cowboys (5-5) 17 – New-Orleans Saints (7-2) 49

Drew Brees et Darren Sproles se sont amusés face aux Cowboys
Drew Brees et Darren Sproles se sont amusés face aux Cowboys

Il y avait des doutes sur la capacité de la défense des Cowboys à contenir l’attaque des Saints. Verdict : 49 points encaissés et 625 yards (record pour New-Orleans).

Les Saints marquent 7 touchdowns. 4 passes du QB Drew Brees, qui totalise 392 yards, et 3 TD sur des courses. Deux joueurs, plutôt en dedans depuis le début de saison, ont fait un bon match. Il s’agit du receveur Marques Colston (107 yards, 1 TD), et du running-back Mark Ingram (145 yards, 1 TD). Le retour de Darren Sproles s’est également fait sentir (76 yards et 1 TD à la passe + 1 TD à la course).

Pour Dallas, Tony Romo n’est pas parvenu à pesé avec seulement 128 yards et 1 TD, une passe pour Terrance Williams. Le receveur favoris de Romo a parfaitement été muselé par la défense des Saints (une seule réception). L’autre touchdown des Cowboys a été inscrit par DeMarco Murray, qui a gagné 89 yards au sol.

Miami Dolphins (4-5) 19 – Tampa Bay Buccaneers (1-8) 22

Après les Jaguars, les Buccaneers obtiennent eux aussi leur première victoire de la saison. Il n’y a plus d’équipe sans victoire.

Comme face à Seattle, Tampa a démarré fort et menait 15-0. Mike Glennon trouve son tackle Penn pour un touchdown, Lindell ajoute 2 field-goals, et la défense des Bucs provoque un safety. Mais ils se sont une nouvelle fois fait rattrapé. Miami va passer un 19-0, avec notamment deux passes de touchdowns de Ryan Tannehill pour le receveur Rishard Matthews (120 yards). Tampa va finalement réussir à marquer pour reprendre l’avantage, Mike Glennon mène un drive de 80 yards et le running-back Bobby Rainey signe une course de 30 yards puis un touchdown au près. Les espoirs des Dolphins ont pris fin définitivement lorsque Ryan Tannehill s’est fait intercepté par Darrelle Revis.

La défense de Tampa a parfaitement réussi à contenir le jeu au sol de Miami. Les Dolphins ne gagnent que 2 yards sur l’ensemble du match.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s