NFL Week 14 – Victoires importantes pour les 49ers et les Saints, les Colts remportent l’AFC South

Publié le Mis à jour le


La quatorzième journée de NFL avait un goût d’hiver. Plusieurs matchs se sont déroulés sous la neige ou avec des températures glaciales, mais le spectacle est toujours au rendez-vous. San Francisco et New Orleans sont sortis vainqueurs des deux chocs du week-end, les Colts sont les premiers à remporter un titre de division, et plusieurs équipes ont perdu tout espoir de participer aux playoffs. Résumé.

Seattle Seahawks (11-2) 17 – San Francisco 49ers (9-4) 19

Frank Gore et les niners prennent leur revanche sur les Hawks
Frank Gore et les niners prennent leur revanche sur les Hawks

Le choc de la journée entre les grands rivaux de la NFC West, et deux des équipes favorites pour le Super Bowl. Le match a été serré et défensif comme souvent entre les deux escouades de la côte ouest. Finalement, ce sont les 49ers qui se sont imposés grâce à un field-goal de Phil Dawson, son quatrième du jour.

Les deux jeunes QB n’ont pas démérité face à deux grosses défenses. Colin Kaepernick lance pour 175 yards, 1 TD (pour Vernon Davis) et 1 interception, et Russell Wilson termine avec 199 yards, 1 TD pour Luke Wilson et 1 interception également. Les deux running-back ont été efficace dans le jeu au sol, Frank Gore passe les 100 yards (110) et signe le run décisif avant le field-goal de Dawson, et Marshawn Lynch signe 72 yards et 1 TD.

Le défaite ne remet pas en cause la première place de Seattle, qui conserve deux victoires d’avance sur San Francisco dans la NFC West. Pour les 49ers par contre, cette victoire est très importante dans la course aux playoffs car ils gardent une victoire d’avance sur les Cardinals dans cette division très relevée. Les deux équipes s’affronteront lors de la dernière journée.

Carolina Panthers (9-4) 13 – New-Orleans Saints (10-3) 31

Fin de série à huit victoires consécutives pour les Panthers qui sont tombés sur Drew Brees et les Saints. Victoire importante pour New-Orleans dans la lutte pour le titre dans la NFC South.

Le quarterback des Saints était en feu hier soir. Drew Brees lance pour 313 yards et 4 TD, deux pour Marques Colston (125 yards) et deux pour Jimmy Graham. La défense de Carolina, numéro 1 de la NFL avant le match, prend plus de 24 points pour la première fois de la saison (13.1 points de moyenne encaissés avant hier soir). C’est même plutôt la défense des Saints qui s’est illustrée en sackant 5 fois Cam Newton et en n’encaissant qu’un touchdown en toute fin de rencontre.

Tennessee Titans (5-8) 28 – Denver Broncos (11-2) 51 

65 yards. Nouveau record NFL pour Matt Prater.
65 yards. Nouveau record NFL pour Matt Prater.

Bon début de match des Titans, qui ont même menés 21-10 au milieu du second quart-temps grâce à trois touchdowns au sol (deux pour Shonn Greene et un pour Chris Johnson). Peyton Manning lance deux touchdowns, pour Wes Welker et Julius Thomas, pour réduire l’écart, et Matt Prater ramène les Broncos à un petit point à la mi-temps sur un field-goal de 64 yards (nouveau record NFL).

Puis en deuxième mi-temps, le rouleau compresseur de Denver est reparti. Manning lance deux nouveaux touchdowns, pour Demaryius Thomas et Eric Decker cette fois, le QB termine avec 397 yards et 4 TD. Les running-backs Knowshon Moreno et Montee Ball ajoutent un touchdown chacun au sol, et au final les Broncos marquent 51 points.

Kansas City Chiefs (10-3) 45 – Washington Redskins (3-10) 10

Chemins croisés pour les deux équipes, avec une dixième victoire cette saison pour les Chiefs et une dixième défaite pour les Redskins.

Kansas City a bien rebondi après trois défaites de rang. Alex Smith a encore été efficace dans sa « pocket » et lance 2 TD. Jamaal Charles est toujours en feu, il gagne 151 yards et 1 TD au sol et ajoute un autre TD sur une réception. A noter également le gros match des équipes spéciales, avec deux touchdowns, un sur un retour de punt de 74 yards de McCluster et un autre sur un retour de kick-off de 95 yards de Demps.

Pour Washington, RGIII ne termine qu’avec 164 yards pour 1 TD et 1 interception. Le futur du coach Mike Shanahan dans la capitale est de plus en plus incertain.

Cleveland Browns (4-9) 26 – New-England Patriots (10-3) 27

Encore un retour signé Tom Brady. Et pourtant le QB a fait un match moyen, avec un interception, sur les 3 premiers quarts où les Patriots sont menés 19 à 3. Mais Brady va mener deux superbes drives et lancer 2 touchdowns dans la dernière période. Il trouve d’abord Julian Edelman pour ramener les Pats à 4 points, puis après un onside-kick récupéré, il envoie Danny Amendola dans la end-zone pour donner l’avantage à New-England. Tom Brady termine finalement avec 418 yards, 2 TD et 1 interception. Shane Vereen marque au sol mais s’illustre dans les airs avec 153 yards. Seul bémol pour les Pats, la sortie sur blessure de Rob Gronkowski (jambe), le TE ne rejouera plus cette saison.

Les Browns tentent un field-goal de 58 yards à la dernière seconde, mais il est manqué par Cundiff. Jason Campbell termine avec des stats très bonnes, 391 yards et 3 TD. Encore un gros match pour Josh Gordon (151 yards, 1 TD), et également de Jordan Cameron (121 yards, 1 TD).

Detroit Lions (7-6) 20 – Philadelphia Eagles (8-5) 34

Match (d)étonnant sous le blizzard de Pennsylvanie. Pendant trois quart-temps, le match est fermé, avec la première interception pour Nick Foles qui ne battra pas le record de 20 TD sans interception de Peyton Maninng. Les Lions sont devant au score grâce à un homme à l’aise sur la neige, Jeremy Ross qui marque 2 TD, le premier sur un retour de punt de 58 yards et le second sur un retour de kick-off de 98 yards.

Puis arrive le quatrième quart et le show McCoy. Le running-back va surgir de la tempête de neige pour signer 148 yards au sol et 2 TD dans cette seule période (217 yards sur le match). Foles ajoute 2 touchdowns (une passe pour DeSean Jackson et une course) et les Eagles passent 28 points aux Lions pour finalement remporter une victoire précieuse en vue des playoffs. Philadelphia possède provisoirement une victoire d’avance sur Dallas dans la NFC East.

Indianapolis Colts (8-5) 28 – Cincinnati Bengals (9-4) 45

Titre de division AFC South pour les Colts
Titre de division AFC South pour les Colts

Gros match pour Andy Dalton, qui termine avec 275 yards pour 4 TD, pas d’interception et aucun sack. Les Bengals prennent rapidement le large, 21-0, un retard que les Colts ne rattraperont jamais malgré les 4 TD d’Andrew Luck (326 yards). Pour Cincinnati, BenJarvus Green-Ellis termine deux actions par des touchdowns au sol.

Cincinnati conserve deux victoires d’avance sur Baltimore dans l’AFC North. Malgré la défaite, Indianapolis s’adjuge l’AFC South après la défaite des Titans à Denver.

Saint-Louis Rams (5-8) 10 – Arizona Cardinals (8-5) 30

Partie maîtrisée par les Cards et un Carson Palmer auteur d’un bon match. Le QB lance pour 269 yards et un touchdown pour Larry Fitzgerald, qui termine avec 12 réceptions et 97 yards. Les running-back, Andre Elligton et Rashard Mendenhall, ajoutent un touchdown chacun au sol.

Match beaucoup plus compliqué pour le QB des Rams, Kellen Clemens, qui se fait intercepter deux fois (une est retournée en TD par Karlos Dansby), et sacker pour un safety par John Abraham.

Arizona est toujours dans la course, très serrée, pour les playoffs.

Minnesota Vikings (3-9-1) 26 – Baltimore Ravens (7-6) 29

Quatrième quart-temps fou après un début de match rendu difficile par la neige et la glace. A la fin du troisième quart, Baltimore mène 7 à 6. Puis, comme à Philadelphia, dans la dernière période tout s’enflamme et cinq touchdowns sont marqués en un plus de deux minutes. Flacco trouve Pitta, Gerhard répond par une course de 41 yards, Jacoby Jones enchérit avec un retour de kick-off de 77 yards, Cassell trouve Patterson à 45 secondes de la fin du match, puis Joe Flacco remonte 80 yards en 41 secondes et lance le touchdown de la victoire pour Brown à 4 secondes du terme de la rencontre. Fou.

A noter, la sortie sur blessure d’Adrian Peterson (cheville) dans le deuxième quart-temps.

Miami Dolphins (7-6) 34 – Pittsburgh Steelers (5-8) 28

Neige aussi à Pittsburgh, mais ce sont les Dolphins, plutôt habitué au soleil de la Floride, qui s’imposent.

Ryan Tannehill réussit un bon match, même si sa seule interception, retourné en touchdown par Troy Polamalu, relance les Steelers. Il lance 2 TD pour son tight-end Charles Clay (97 yards), dont celui de la victoire avec moins de minutes à jouer, et un pour Brian Hartline.

Son adversaire, Big Ben, était également très en forme. Il termine avec 349 yards et lance 3 TD, pour Antonio Brown (137 yards), Jericho Cotchery et Emmanuel Sanders. Mais cette défaite met fin au mince espoir de playoffs de Pittsburgh.

New-York Giants (5-8) 14 – San Diego Chargers (6-7) 37

Philip Rivers gagne son duel de QB de la classe 2004 face à Eli Manning
Philip Rivers gagne son duel de QB de la classe 2004 face à Eli Manning

Première mi-temps à sens unique, où les Chargers infligent un 24-0 aux Giants, avec 3 TD de Philip Rivers dont deux pour Keenan Allen. Le RB, Ryan Mathews, passe les 100 yards et marque un TD au sol.

Eli Manning, qui lance 2 interceptions (pour un seul TD), affiche un bilan de 0-3 face à l’équipe qui l’avait drafté en numéro de la Draft 2004 par les … Chargers et échangé avec … Philip Rivers.

San Diego conserve un léger espoir de qualification pour les playoffs, alors que c’est quasiment terminé pour les Giants.

Atlanta Falcons (3-10) 21 – Green-Bay Packers (6-6-1) 22

Les Packers avait un déficit de 11 points lorqu’ils ont rejoints les vestiaires, la faute notamment à une défense en grande difficulté. Ironie du sort, c’est finalement cette défense qui va permettre la victoire de Green-Bay dans le quatrième quart-temps, avec un fumble forcé par Mike Neal. Quelques actions plus tard, Matt Flynn (258 yards, 1 TD et 1 INT), trouve Quarless dans la end-zone des Falcons pour donner l’avantage à son équipe.

Atlanta a eu deux opportunités pour revenir, mais ils ont manqué un field-goal et Matt Ryan s’est fait intercepté. Le QB termine avec 206 yards, 2 TD pour Davis et Gonzalez, et 1 interception.

Oakland Raiders (4-9) 27 – New-York Jets (6-7) 37

Après trois défaites de suite, les Jets renoue avec la victoire et marquent leur plus gros total de points de la saison. Geno Smith, très mauvais lors de ces trois dernière rencontres, a montré un meilleur visage hier. Le rookie lance pour 219 yards et 1 TD pour Kerley pour 1 interception, et il ajoute 50 yards et un TD au sol. Chris Ivory ajoute un TD sur une course, tout au physique.

Pour Oakland, Mike McGloin termine avec 245 yards, 2 TD et 1 INT. Sa cible préférée du soir était Rod Streater, qui attrape pour 130 yards et 1 TD. Gros match du fullback, Marcel Reece, qui était titulaire car les trois RB des Raiders sont blessés, et qui signe 123 yards dont 63 yards sur son touchdown.

Buffalo Bills (4-9) 6 – Tampa Bay Buccaneers (4-9) 27

Jour à oublier pour le rookie E.J Manuel, qui subit 4 interceptions et 7 sacks pour ce qui est le plus mauvais match de sa jeune carrière. Les Bills sont assurés de manquer les playoffs pour une quatorzième saison consécutive (record NFL).

Côté Bucs, c’est un peu mieux pour l’autre rookie, Mike Glennon, qui lance 2 TD dont un de 38 yards pour Vincent Jackson. Le running-back, Bobby Rainey (127 yards), avait ouvert les hostilités avec un touchdown sur une course de 80 yards dès la deuxième action du match.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s