Super Bowl XLVIII – Présentation des équipes

Publié le Mis à jour le


Denver_Broncos_Logo

SEA_994

L’affiche du 48ème Super Bowl sera inédite. Elle opposera les Denver Broncos aux Seattle Seahawks. Retour sur la saison et le parcours en playoffs des deux équipes, ainsi que sur les forces de chacune. 

Les Seahawks en quête d’un premier titre

Seattle n’atteint le Super Bowl que pour la deuxième fois de son histoire. La première participation de la franchise du Washington remonte à 2005, avec un défaite 21-10 face aux Steelers.

Pour Denver, ce sera la huitième participation. Sur leurs sept finales précédente, les Broncos en ont remporté deux, un doublé 1997 et 1998 avec le QB John Elway comme leader.

Les deux meilleures équipes de la saison

Chose rare en NFL, les deux meilleurs bilans de la saison régulière se retrouvent au Super Bowl. L’année dernière encore, les Ravens avaient remporté le titre après un bilan de 9-7 lors de la saison.

Peyton Manning face aux Patriots (photo : usa today)
Peyton Manning face aux Patriots
(photo : usa today)

Les deux franchises ont terminé avec 13 victoires pour seulement 3 défaites. Les Broncos (AFC) ont remporté leur troisième titre d’AFC West consécutif, le 13ème de leur histoire. Les Seahawks (NFC) se sont offerts la NFC West, il s’agit de leur huitième titre de division.

Exemptés de wild-card, Denver et Seattle ont remporté leur match du Divisional Round grâce à un jeu au sol performant. Les Broncos résistent aux Chargers (24-17), et les Seahawks dominent les Saints (23-15). En finale de conférence, Peyton Manning a pris le dessus sur son rival Tom Brady et Denver bat New-England 26-16. Quant aux Seahawks, ils sont sortis vainqueur d’un duel intense avec les 49ers, grâce notamment à une action décisive du virulent Richard Sherman.

La meilleure attaque contre la meilleure défense

Sans même se pencher sur les statistiques des deux équipes, on sait que Denver à dominé la ligue offensivement et que Seattle l’a dominé défensivement.

En attaque, les Broncos terminent une saison historique, avec de nombreux records à la clé. Au niveau des statistiques, ils sont premiers en Yards par match (457,3), en yards à la passe par match (340,2) grâce à un certain Peyton Manning, et en points marqués par match (37,9). Pour cette dernière catégorie, il y a 10 points d’écart avec le premier poursuivant. Le jeu de course se situe dans le milieu de tableau, 15è avec 117,1 yards par match.

Seattle a également beaucoup marqué cette saison, 8è moyenne avec 26,1 points par match, mais son attaque repose essentiellement sur le jeu au sol. Avec 136,8 yards par match au sol, Marshawn Lynch et les Seahawks sont quatrième de la NFL. A la passe, ils pointent au 26è rang avec seulement 202,2 yards.

Richard Sherman après la victoire face aux 49ers (photo : ny daily)
Richard Sherman après la victoire face aux 49ers (photo : ny daily)

En défense, la situation s’inverse. Cette fois les Broncos encaissent beaucoup de yards (19è avec 356 par match) et de points (22è avec 22 points en moyenne). Plutôt bon contre le jeu au sol (7è avec 101,6 yards), ils sont perméables dans les airs (27è avec 254,4 yards par match).

Pour les Seahawks, la seule catégorie qu’ils ne dominent pas c’est la défense au sol où ils affichent la même moyenne que les Broncos. Mais dans les airs, la « Legion of Boom » est intraitable. Seulement 172 yards de moyenne encaissés sur les passes, et 273,6 yards au total par match. Seattle est la seule équipe en dessous de la barre des 300 yards alloués par match. Ce second rideau défensif leur permet de ne prendre que très peu de points, 14,4 en moyenne, personne ne fait mieux.

Denver 34 – Seattle 19

Entre 1977 et 2002, les Seahawks ont évolué dans la même division que les Broncos, à savoir l’AFC West. Les deux équipes ont donc été amené à se rencontrer régulièrement. Dans l’histoire des affrontements entre les deux franchises, Denver mène assez largement avec 34 victoires contre 19 pour Seattle. Mais sur leur seul match en playoffs, ce sont les Seahawks qui ont gagné, une victoire 31 à 7 lors d’un match de wild-card en 1983.

Le dernier affrontement remonte à 2010, Denver l’avait emporté 31 à 14 sur son terrain.

Le dossier continue demain avec un focus sur les joueurs clés de chaque équipe, et notamment une analyse du duel entre Peyton Manning et la « Legion of Boom ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s