Super Bowl XLVIII : Seahawks 43 – Broncos 8, Seattle remporte son premier trophée Lombardi

Publié le Mis à jour le


On attendait un match serré entre la meilleure attaque et la meilleure défense de la NFL, on a finalement assisté à un cavalier seul des Seahawks. Portés par leur « Legion of Boom » toujours aussi agressive, ils ont pulvérisé les Broncos. Peyton Manning, fraîchement élu MVP, a vécu l’un des pires matchs de sa carrière.

Le film du match

Percy Harvin de retour au bon moment
Percy Harvin de retour au bon moment (photo : sportsillustrated)

Deux actions, les deux premières de chaque mi-temps, illustrent parfaitement le match. Sur la première action de la rencontre, la transmission entre le centre et Peyton Manning est mal assurée. Résultat un safety qui donne 2 points à Seattle alors qu’on ne joue que depuis 12 secondes. 12 secondes c’est également le temps qu’il a fallu à Percy Harvin pour plier le match au retour des vestiaires. Blessé toute la saison, le receveur sort la grosse action au bon moment, un retour de kickoff de 89 yards qui porte le score à 29-0 pour les Seahawks.

La défense de Seattle a dominé le 48è Super Bowl du début à la fin. Dans le premier quart-temps, l’attaque ne parvient pas à marquer de touchdown ce qui permet à Denver de rester au contact (8-0). La domination s’intensifie dans le deuxième quart-temps et cette fois les Seahawks s’envolent. Marshawn Lynch marque le premier touchdown sur une course, et c’est ensuite Malcolm Smith qui retourne une interception pour 69 yards. La deuxième interception du jour pour Peyton Manning. Seattle mène 22-0 à la mi-temps, un scénario imaginé par personne.

Statistiques incroyable à la mi-temps, en ce qui concerne les phases offensives des Broncos. En cinq possessions, cela donne : safety / 3 and out, punt / interception / interception (pick 6) / 4ème tentative manquée. Incroyable pour une attaque qui a battu tous les records cette saison.

Malcolm Smith, MVP du Super Bowl XLVIII (photo : facebook NFL)
Malcolm Smith, MVP du Super Bowl XLVIII (photo : facebook NFL)

Et le faible espoir de comeback va donc rapidement s’éteindre pour Denver, la faute aux jambes de feu de Percy Harvin sur le kickoff. A 29-0 le match est plié. Russell Wilson, impeccable pendant toute la rencontre, va ajouter deux touchdowns en seconde période. Il trouve Jermaine Kearse puis Doug Baldwin. Pour marquer leurs premiers et seuls points, les Broncos ont du attendre la fin du troisième quart-temps, Peyton Manning envoie Demaryius Thomas dans la end-zone. Score final 43 à 8, pour ce qui restera comme l’un des plus gros écart de l’histoire du Super Bowl.

Premier titre NFL pour les Seahawks, qui défileront mercredi dans les rue de Seattle avec le trophée Lombardi. La défense, numéro un de la ligue et exceptionnelle durant cette finale, est récompensée puisque c’est le linebacker Malcolm Smith qui est élu MVP du match. Il totalise 9 tackles et 1 interception retournée en touchdown.

Les stats 

Il n’a peut être que deux saisons en NFL, mais Russell Wilson est apparu très calme et très précis pour son premier Super Bowl. Il termine avec un superbe 18/24 à la passe, pour 206 yards et 2 touchdowns. Marshawn Lynch n’a pas eu besoin de beaucoup courir, mais il a tout de même montré sa puissance pour marquer un touchdown. Doug Baldwin (66 yards, 1 TD) et Jermaine Kearse (65 yards, 1 TD) ont été les cibles préférées de Wilson dans les airs. Percy Harvin s’est illustré sur ses retours et sur quelques combinaisons de jeu au sol.

Pour Peyton Manning, c’est une soirée cauchemardesque. Le QB, cinq fois MVP, termine avec 280 yards, 1 touchdown et 2 interceptions dont une retournée en touchdown. A noter que malgré la claque reçue, Manning établit le record de passes complétées lors d’un Super Bowl avec 34. De même les 13 réceptions de Demaryius Thomas sont un nouveau record, le receveur finit avec 118 yards et 1 TD.

Quelques anecdotes 

  • Avec une moyenne d’âge de 26 ans et 162 jours, l’équipe des Seahawks est la cinquième plus jeune de l’histoire du Super Bowl…
  • Les Broncos ont perdu leur cinquième finale NFL, un record…
  • Sur les sept dernières années, Peyton Manning et Tom Brady ont perdu deux Super Bowls chacun…
  • Pete Carroll est devenu le troisième coach de l’histoire à remporter le Super Bowl et le championnat universitaire (avec USC). Il rejoint Jimmy Johnson (Dallas Cowboys et University of Miami) et Barry Switzer (Dallas Cowboys et University of Oklahoma)…

Les réactions

Pete Carroll, qui a pu goûter à la douche au Gatorade, est revenu sur le travail de son collectif depuis son arrivée à Seattle et a félicité ses hommes : « ça nous a pris quatre ans pour en arriver là, c’est une équipe incroyable« . Le coach des Seahawks a également tenu à remercié le douzième homme sur son compte twitter.

Richard Sherman, fairplay, a rendu hommage à Peyton Manning sur son compte twitter.

tweet-richardsherman

Du côté de Denver, la déception était bien entendue présente. Peyton Manning était visiblement très déçu de sa performance, mais pour John Fox ce match ne « remet pas en question sa légende« . Le coach des Broncos est également revenu sur la saison exceptionnelle de son équipe en insistant sur « les sept mois de travail » pour en arriver au Super Bowl.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s