Draft 2014 – AFC East – Qui pour détrôner les Patriots ?

Publié le Mis à jour le


La division AFC East est propriété des Patriots depuis cinq saisons, et à 11 reprises depuis 2001. L’objectif pour les trois autres franchises est donc de combler l’écart avec l’équipe de Bill Belichick et Tom Brady. L’an dernier, les Dolphins ont semblé être en mesure de les inquiéter au début de la saison, avant de retomber dans leurs travers. Pour cette Draft 2014, différentes stratégies ont été adoptée au sein de la division.

sammy-watkins_buffalonews

BUFFALO BILLSBuffalo-Bills-Logo

Bills

L’année dernière, les Bills ont sélectionné leur quarterback du futur, E.J Manuel. Lors de cette Draft, ils ont décidé de lui trouver une cible de choix en choisissant le receveur Sammy Watkins. Pour pouvoir prendre l’ex-joueur de Clemson, Buffalo a du échanger son 9è choix mais également son premier tour de la Draft 2015 aux Browns. Pour beaucoup d’experts, Doug Whaley a surpayé. Watkins est en effet un receveur de très grande qualité, mais il ne va pas mener les Bills au Super Bowl en 2015.

Pour le reste de la Draft, Buffalo a bien renforcé plusieurs secteurs qui en avaient besoin. Renforcer la ligne offensive et la protection de Manuel est l’un des secteurs clés. Au second tour, les Bills ont pris Cyrus Kouandjo, annoncé au premier tour mais qui a glissé du fait d’une blessure au genou. S’il revient bien, il peut être un bon coup. Autre choix risqué mais qui peut s’avérer payant, la sélection de Seantrel Henderson, un talent digne du premier tour mais qui a beaucoup de problèmes hors du terrain. Si les coachs parviennent à le canaliser, c’est l’affaire de cette Draft 2014. Au cinquième tour, ils ont également pris le guard Cyril Richardson. Autre aspect du jeu bien renforcé, les linebackers, avec les sélections de Preston Brown (intérieur) et Randell Johnson (extérieur).

Les Bills ont bien renforcé plusieurs postes de leur équipe (ligne offensive, linebackers) et se sont trouvé un joueur qui peut faire la différence en Sammy Watkins. Mais le fait d’avoir lâché le premier tour de la prochaine Draft est un gros point négatif.

MIAMI DOLPHINS800px-Miami_Dolphins

Dolphins

Les floridiens avaient une zone critique, la ligne offensive. Pas étonnant donc de voir que deux des trois premiers choix sont des linemen. Mais avec le 19è choix du premier tour, Miami n’avait plus les meilleurs joueurs disponibles. Ils ont donc opté pour Ja’Wuan James, surement pas le plus grand talent à ce niveau de la Draft, mais un titulaire dès le premier match. Les Dolphins ont ensuite pris Billy Turner au troisième tour pour finir de compéter cette ligne offensive. Turner pourrait également devenir titulaire rapidement.

La sélection du receveur Jarvis Landry au deuxième tour divise, mais il sera une belle troisième cible pour Ryan Tannehill. Jordan Tripp (linebacker extérieur), choisit au cinquième tour, peut être une belle surprise.

Miami n’a pas réalisé la Draft la plus ronflante, mais l’équipe en sort renforcée. La ligne offensive avait besoin de joueurs prêt à jouer dès le premier match, c’est chose faite avec James et Turner.

NEW ENGLAND PATRIOTSpatriots-logo

Patriots

Depuis plusieurs saisons maintenant, les Pats sont en manque d’un défenseur de ligne explosif et rapide. Du coup Bill Belichick a tenté un pari lors du 1er tour, en sélectionnant Dominique Easley. Le joueur de Florida a le talent mais il a déjà subi deux opérations du genou. Le futur nous dira si Belichick a encore réussi un coup de maître.

Au second tour, New England a quelque peu surpris son monde en choisissant le quarterback Jimmy Garoppolo. Tom Brady a en effet 36 ans, mais Ryan Mallett semblait être son successeur. Rapide sur ses appuis et dans l’éxécution de ses passes, Garoppolo est peut-être l’héritier de Brady. Un peu plus loin dans la Draft, les Patriots ont renforcé leur ligne offensive, avec Bryan Stork, Cameron Fleming et Jon Halapio.

Draft intéressante pour les Pats, même s’il faudra attendre un peu pour vraiment en tirer des conclusions. Beaucoup auraient préféré voir arriver une arme offensive supplémentaire (receveur, tight-end) plutôt qu’un jeune quarterback.

NEW YORK JETSjets

Jets1

Depuis Mark Sanchez en 2009, les Jets ne prennent plus de joueurs offensifs au premier tour, cette année n’était pas différente. Avec leur 18è choix, ils ont pris Calvin Pryor, vu comme l’un des meilleurs safety de cette cuvée 2014. L’ex joueur de Louisville est intéressant car il devrait parfaitement s’intégrer dans la philosophie très agressive de Ryan.

Lors du deuxème jour, les Jets ont ajouté plusieurs armes offensives pour leurs quarterbacks (Geno Smith et Michael Vick). Jace Amaro, un tight-end très physique, et deux receveurs avec Jalen Saunders et Shaq Evans. Les new-yorkais avaient beaucoup de choix (12), et ils ont ainsi pu renforcer différents secteurs de leur jeu lors du reste de la Draft.

Rex Ryan joue son avenir cette saison puisqu’il a obtenu un sursis. Il n’est donc pas étonnant de voir arriver plusieurs receveurs pour mettre Geno Smith (et/ou) Michael Vick dans de bonnes dispositions.

Conclusion

Les Patriots restent les grands favoris pour se succéder à eux-mêmes en 2014. Il est intéressant de voir que deux franchises, les Bills et les Jets, ont priorisé l’attaque lors de l’intersaison. Buffalo a pris des risques pour donner une cible de grande qualité (Sammy Watkins) à E.J Manuel. New-York a également recruté de nouvelles armes offensives, que ce soit avec Michael Vick et Eric Decker lors du marché des agents libres, ou avec plusieurs receveurs lors de cette Draft. Les Dolphins ont eux priorisé leur point faible, à savoir la protection de Ryan Tannehill. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s