Ce qu’il faut retenir de la 1ère journée de NFL

Publié le


En ouverture de la saison, les Seahawks ont montré qu’ils étaient favoris à leur propre succession. Dimanche soir, les Broncos ont également prouvé qu’ils pouvaient revenir au Super Bowl cette année. A part ça, la première journée a réservé quelques surprises. Voici ce qu’il faut retenir des matchs du week-end. 

Fred Jackson, décisif lors de la victoire des Bills sur les Bears
Fred Jackson, décisif lors de la victoire des Bills sur les Bears (ESPN)

1) Les surprises (plus ou moins grandes)

Chicago Bears 20 – Buffalo Bills 23 (après prolongation)

C’est la grosse surprise de cette première journée, les Bills qui battent les Bears à Chicago.

Pour l’emporter, Buffalo a profité des erreurs de Chicago et n’en a commis que très peu. A l’image d’un E.J Manuel qui a pris peu de risque, avec des passes courtes dans la « pocket » et une bonne gestion globale du match. Il termine avec 173 yards, 2 touchdowns et 1 interception. Du mieux comparé à la pré-saison. Fred Jackson a été très précieux, notamment sur le drive final où Dan Carpenter donne la victoire sur field-goal.

Après un bon début de match, Jay Cutler est retombé dans ses travers avec notamment une interception très moche. Il finit le match avec 349 yards, 2 touchdowns et 2 interceptions. L’attaque a pourtant le potentiel de faire des ravages, avec une profondeur remarquable (4 receveurs avec plus de 75 yards. Matt Forte reste le leader offensif, il totalise 82 yards au sol et 87 yards dans les airs.

Miami Dolphins 33 – New England Patriots 20

Menés 20-10 à la mi-temps, les Dolphins se dirigeaient vers une nouvelle défaite face aux Patriots. Mais en deuxième mi-temps, c’est une autre équipe qui est entrée sur le terrain pour passer un 23-0 et remporter une belle victoire. Les deux lignes, défensive et offensive, ont fait grosses impressions.

Malgré un Ryan Tannehill moyen (178 yards, 2 touchdowns, 1 interception), l’attaque de Miami s’est montré efficace. Mike Wallace a même réussi à prendre le dessus sur Darrelle Revis à plusieurs reprises. Mais la grande révolution de l’escouade de Bill Lazor, c’est le jeu au sol. Inexistant en 2013, il a été le point fort de l’équipe dimanche. Lamar Miller était titulaire, mais c’est la recrue Knowshon Moreno qui s’est illustré avec 134 yards et 1 touchdown.

Pour les Patriots, la deuxième mi-temps a donc été compliquée. Brady a eu du mal à trouver ses receveurs et a été mis au sol dix fois pendant le match par une défense agressive. Brady termine avec 249 yards et 1 touchdown pour Rob Gronkowski, de retour mais pas à 100%. Il manque clairement un receveur « vertical » à New England, capable de battre les défenses dans la profondeur.

Saint Louis Rams 6 – Minnesota Vikings 34

Une victoire des Vikings à l’extérieur face à des Rams diminués n’est pas forcément une surprise incroyable, mais l’écart qui étonne.

Déjà sans Sam Bradfort, les Rams ont vu leur quarterback Shaun Hill se blesser. Du coup, c’est le numéro 3, Austin Davis, qui a pris la relève à la mi-temps. Difficile de marquer beaucoup de points dans ces conditions.

La défense de Minnesota mérite tout de même sa part de reconnaissance, grâce notamment à une grande agressivité. La touche Mike Zimmer ?

Du côté de l’attaque, Matt Cassell a géré (170 yards, 2 TD), Adrian Peterson (75 yards) a bien été contenu par la défense des Rams. Mais rien ne pouvait arrêter Cordarrelle Patterson, auteur d’un des touchdown de la journée sur une course de 67 yards.

Atlanta Falcons 37 – New Orleans Saints 34 (après prolongation)

Encore un grand match entre les deux rivaux de la NFC South. Et ce sont les Falcons qui l’emportent en prolongation grâce à un field-goal de Matt Bryant. Très décevant en 2014 (4-12), Atlanta part sur le bon pied.

On attendait Drew Brees et l’attaque de feu des Saints, mais c’est bien Matt Ryan qui a remporté son duel en signant le record de yards de la franchise (448). Le QB lance également 3 touchdowns. Julio Jones et Roddy White semblent être revenu en pleine forme (116 et 72 yards), et Devin Hester apporte une solution de plus (99 yards). L’attaque des Falcons a mis au jour quelques problèmes dans les lignes secondaires des Saints.

Du côté de l’attaque de New Orleans, Drew Brees termine avec 333 yards, 1 touchdown et 1 interception. Son touchdown est attrapé par le rookie Brandin Cooks (77 yards), qui a réussi ses débuts et sera important cette saison. Mark Ingram (60 yards) ajoute 2 touchdowns au sol.

3 TD pour la connexion Peyton Manning - Julius Thomas (CBS)
3 TD pour la connexion Peyton Manning – Julius Thomas (CBS)

2) Les confirmations 

Les Broncos restent favoris dans l’AFC et Andrew Luck est trop seul

Denver Broncos 31 – Indianapolis Colts 24

Premier constat :  les problèmes défensifs des Colts sont toujours là. Et ils sont d’autant plus visibles face à Denver. L’annonce lundi de la blessure pour la saison de Robert Mathis est un coup dur.

Deuxième constat : le jeu au sol est toujours absent, Andrew Luck est trop seul et ça ne suffit pas contre une équipe du calibre des Broncos. Le point positif est le retour en forme de Reggie Wayne (98 yards) après sa grave blessure de la saison passée.

Pour Denver, la saison a commencé sur les mêmes bases qu’en 2013. Grâce à 3 touchdowns Peyton Manning – Julius Thomas, les Broncos menaient 24-0 au milieu du 2ème quart-temps. Andrew Luck (370 yards, 2 touchdowns, 2 interceptions) tente le come-back, en vain.

Les recrues défensives de Denver se sont montrées à leur avantage. DeMarcus Ware compte 1.5 sacks et Aqib Talib a été bon en couverture.

L’AFC North sera serrée 

Baltimore Ravens 16 – Cincinnati Bengals 23

Grosse affiche intra-division pour débuter. Et c’est la champion de l’AFC North, Cincinnati, qui sort victorieux face à une équipe de Baltimore trop laborieuse offensivement.

Les Ravens sont pourtant longtemps resté dans le match grâce à l’incapacité des Bengals à convertir leurs opportunités. Cincinnati a mené 15-0 après 5 field-goal réussis. Baltimore va alors revenir et passer devant sur un touchdown de 80 yards (Joe Flacco pour Steve Smith). Mais dans la foulée, les Bengals réagissent et Andy Dalton trouve A.J Green pour un touchdown de 77 yards. Smith termine aec 118 yards, Green avec 131.

L’enseignement principal du match est que l’attaque de Baltimore n’est pas au point. Flacco (345 yards, 1 touchdown, 1 interception) a manqué de précision sur beaucoup de ses 62 passes tentées (record personnel) et les receveurs en ont relâché plusieurs. Le jeu au sol est un réel problème. Justin Forsett a pris rapidement la place de Bernard Pierce (14 yards, fumble). Inquiétant, d’autant plus que Ray Rice ne reviendra pas, il a été exclu hier.

Pittsburgh Steelers 30 – Cleveland Browns 27

A la fin du premier quart-temps, ce match prenait une tournure d’humiliation pour les Brown. Pittsburgh menait en effet 27-3. A la mi-temps les Steelers avaient gagné 364 yards, contre seulement 101 pour Cleveland.

Mais les Browns vont revenir de nulle part et scorer 24 points de suite pour égaliser. A l’image de son équipe, Brian Hoyer est monté en puissance et a délivré quelques belles passes. Il finit avec 230 yards et 1 touchdown, Manziel n’a pas joué. Belle impression également du rookie Terrance West, qui gagne 100 yards au sol après la sortie de Ben Tate sur blessure.

Au final les Steelers s’en sorte grâce à un field-goal de Suisham. Roethlisberger affiche 365 yards, 1 touchdown et 1 interception. Antonio Brown (116 yards, 1 TD) s’est trouvé un collègue avec Markus Wheaton (97 yards). Enfin Le’Veon Bell gagne 109 yards au sol et marque 1 TD. L’attaque de Pittsburgh a des arguments.

Les Chiefs n’ont pas d’attaque

Kansas City Chiefs 10 – Tennessee Titans 26

Grosse déconvenue pour les Kansas City, qui s’incline à domicile et est l’un des grands perdants de la semaine.

Alex Smith (202 yards, 1 touchdown et 3 interceptions) s’est très souvent retrouvé sans solutions, obligé de se débarrasser de la balle ou de courir pour gagner quelques yards. Dwayne Bowe reviendra de suspension la semaine prochaine, mais les Chiefs manquent cruellement de receveurs. Et le seul joueur dangereux offensivement a été sous-utilisé. Jamaal Charles n’a eu que 7 portée de balle sur le match, Andy Reid s’est d’ailleurs excusé auprès des fans.

Les Chiefs ont également perdu deux joueurs importants sur blessures. Derrick Johnson et Mike DeVito ne joueront plus cette saison. Dur week-end.

Pour les Titans, Jake Locker a été plus en vue avec 266 yards et 2 touchdowns. Justin Hunter continue de s’affirmer. L’ex kicker des Chiefs, Ryan Succop passe ses 4 field-goals.

La saison sera longue pour les Cowboys et les Giants

Dallas Cowboys 17 – San Francisco 49ers 28

On attendait les problemes défensifs des Cowboys, mais ce sont les pertes de balles de l’attaque qui ont miné les Cowboys dès le début de match. Un fumble de Murray sur le premier drive qui se termine en touchdown pour les 49ers, puis trois interceptions pour Romo. Murray termine avec 118 yards et 1 TD, Romo avec 281 yards, 1 TD et donc 3 interceptions. Dez Bryant a lui manqué une bonne partie de la deuxième mi-temps à cause d’une déshydratation…

Colin Kaepernick n’a donc pas eu à forcer son talent. Il a bien assuré en terminant avec 201 yards (16/23) et 2 touchdowns pour son TE Vernon Davis. Anquan Boldin (99 yards) était l’option numéro 1. Le coach Harbaugh semble continuer son conservatisme avec Kaepernick en saison régulière, le QB ayant très peu usé des courses.

Detroit Lions 35 – New York Giants 14 

La connexion Mathew Stafford – Calvin Johnson fonctionne toujours aussi bien. Megatron, meilleur receveur de la ligue débute sa saison par 165 yards et 2 touchdowns. Mais Stafford a également pu compter sur une nouvelle option, en la personne de Golden Tate (93 yards). Le QB termine avec 364 yards et un rating de 125.3.

Au contraire, la nouvelle attaque de Ben McAdoo et des Giants connaît quelques difficultés à se mettre en place. En première mi-temps, ils n’avaient gagné que 78 yards (contre 85 yards perdu sur pénalité…). Eli Manning n’a pas l’air à l’aise et finit avec 163 petits yards, 1 touchdown et 2 interceptions. Le seul point positif pour les new-yorkais, c’est l’activité de la recrue Rashad Jennings, présent au sol (46 yards et 1 TD) et dans les airs (50 yards).

Les Eagles se sont fait peur face aux Jaguars (ESPN)
Les Eagles se sont fait peur face aux Jaguars (ESPN)

3) Les autres matchs 

Les Eagles longs au démarrage

Philadelphia Eagles 34 – Jacksonville Jaguars 17

La première grosse sensation de la journée s’est produite à Philadelphia, lorsque les Jaguars menaient 17-0 face aux Eagles. Les Jags ont profité de deux fumbles de Nick Foles en début de match pour scorer à deux reprises. 2 touchdown pour un rookie (non drafté), Allen Hurns.

Foles, qui a aussi lancé une interception, a eu du mal à entrer dans son match et s’est fait punir en conservant trop la balle. Il s’est rattrapé en deuxième mi-temps, en lançant deux passes de touchdowns pour permettre à Philly de marquer 34 points et de renverser le match. Il termine avec 322 yards. Son adversaire, Chad Henne finit avec 266 yards et 2 TD.

RGIII et les Redskins déçoivent. J.J Watt est monstrueux

Houston Texans 17 – Washington Redskins 6

Les Texans ont enfin gagné, après une saison 2013 cauchemardesque terminée par 14 défaites. J.J Watt continue de prouver qu’il est le meilleur défenseur de la ligue et qu’il mérite son nouveau contrat. Face aux Redskins il est arrivé sur RGIII à sept reprises, dont 1 sack, 1 fumble recouvert et 1 passe déviée. La mauvaise nouvelle est que l’association Watt – Clowney n’aura pas duré longtemps. Le premier choix de la dernière draft s’est blessé au genou et manquera presque 2 mois.

Côté offensif, Arian Foster (103 yards au sol ) a provisoirement répondu aux interrogations. Fitzpatrick termine lui avec 206 yards et 1 TD.

Du côté de Washington, nous avons eu le RGIII de 2013 (267 yards), loin de celui de la saison rookie de 2012 qu’on espère retrouvé. Il a commis 2 fumbles et n’a gagné que 2 yards sur ses courses. Pas le début de saison idéal.

Les grands débuts de Derek Carr

New York Jets 19 – Oakland Raiders 14

Une belle défense des Jets a limité le rookie Derek Carr à 151 yards et Oakland a seulement 158 yards offensif au total. Abandonné par son jeu au sol, le QB rookie a signe un match correct, avec 2 passes de touchdown dont une rattrapé de manière spectaculaire à une main par James Jones.

Pour les Jets, Geno Smith (221 yards, 1 touchdown et 1 interception) fait toujours des erreurs au niveau de ses décisions, ce qui lui fait quelques sacks et des fumbles. Mais il y a des signes encourageants pour le jeune QB, qui est apparu plus précis et plus à l’aise dans la « pocket ». Il a bien été aidé par ses running-backs, Chris Ivory gagne 102 yards dont un touchdown de 71 yards, et la recrue Chris Johnson signe 68 yards au sol et 23 yards plus un touchdown dans les airs.

Les Panthers portés par leur défense

Tampa Bay Buccaneers 14 – Carolina Panthers 20

Cam Newton était absent (blessure aux côtes), il a parfaitement été secondé par Derek Anderson. Le QB a réussi plus de 70% de ses passes et termine avec 230 yards et 2 touchdowns. Le rookie Kelvin Benjamin s’est comporté en réel numéro 1 en attrapant 7 passes pour 92 yards. Mais c’est bien la défense qui est toujours la grande force des Panthers.

Josh McCown en a fait les frais et a été très moyen durant une grande partie du match. Il s’est fait intercepté à deux reprises et ne finit qu’avec 183 yards. Il a tout de même réussi une fin de match intéressante, avec deux passes de touchdowns.

Les Cardinals sur le fil

Arizona Cardinals 18 – San Diego Chargers 17

Avec Daryl Washington suspendu toute la saison et Karlos Dansby parti pour Cleveland, c’est Larry Foote qui était titulaire au poste de linebacker. Auteur de 8 tackles il a parfaitement tenu son rôle au sein d’une défense d’Arizona bien en place. A voir si à 34 ans il peut enchaîner ce type de performance.

Le rookie Josh Brown a confirmé sa bonne pré-saison en attrapant le touchdown de la victoire à moins de deux minutes de la fin du match. Michael Floyd termine avec 119 yards et Larry Fitzgerald a lui bien été pris par Brandon Flowers. La bonne surprise était la présence d’Andre Ellington sur le terrain.

Les Chargers se sont bien battu, leur défense semble en progression. Philip Rivers totalise 238 yards, 1 touchdown et 1 interception. Ryan Mathews trouve également la end-zone sur une course.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s