Le 16ème acte Brady-Manning, le show Big Ben et la claque Floridienne. Ce qu’il faut retenir de la Week 9 de NFL.

Publié le


Jeudi en ouverture de la 9ème semaine de compétition, les Saints ont repris la tête de la NFC South en dominant les Panthers (28-10). Une victoire importante pour New Orleans en vue des playoffs.

La journée se poursuivait dimanche avec notamment trois grosses affiches. En première partie de soirée, les Cowboys accueillaient les Cardinals dans le match au sommet de la NFC. Le choc du jour opposait ensuite les deux meilleures équipes de l’AFC, les Broncos de Peyton Manning et les Patriots de Tom Brady. Et la journée se terminait avec une des grosses rivalités de la ligue entre les Steelers et les Ravens.

Brady - Manning acte 16, remporté par le QB des Patriots (Getty Images)
Brady – Manning acte 16, remporté par le QB des Patriots (Getty Images)

Tom Brady remporte son duel face à Peyton Manning.

New England Patriots (7-2) 43 – Denver Broncos (6-2) 21

Le match entre New England et Denver était bien sur attendu par tout le monde. D’abord parce qu’il opposait les deux meilleures équipes de l’AFC, et les deux favoris pour le titre de conférence. Mais également parce que pour le 16ème fois de leurs carrières, Tom Brady et Peyton Manning s’affrontaient.

La neige qui est tombé sur Foxborough quelques heures avant le coup d’envoi du match était peut-être prémonitoire de la démonstration des Patriots. La franchise de New England est en effet habituée à ces conditions froides, ce qui n’est pas le cas de Peyton Manning, plutôt en difficulté lorsque la température chute. La neige avait disparu lorsque les deux équipes sont entrées sur le terrain, mais c’est la tempête Patriots qui a pris le relai en passant 43 points à Denver.

5ème victoire rang pour Pats, qui affichent un bilan de 7-2 avant leur week-end bye. Tom Brady a lancé 18 touchdowns pour seulement 1 interception sur ces 5 matchs, il est de retour dans la discussion pour le MVP. Sur ce match, il a dominé Peyton Manning, qui a avoué ne pas avoir été bon. Brady a notamment été très bon dans sa pocket, et il a réalisé quelques grosses passes sur third down. Il termine avec 333 yards et 4 touchdowns (1 interception), alors que Manning lance tout de même pour 438 yards mais lance 2 touchdowns pour 2 interceptions. Les deux équipes n’ont que très peu utilisé le jeu au sol. Les deux quarterbacks totalisent 110 passes tentées sur le match (record NFL).

Rob Gronkowski (105 yards, 1 TD) est de nouveau le tight-end dominateur qu’il était avant sa blessure. A l’image de l’incroyable réception à une main qui mène ensuite à son touchdown dans le 4ème quart-temps. Julian Edelman s’est également illustré avec 89 yards et 1 touchdown en réception ainsi qu’un autre sur un retour de punt de 84 yards. Côté Broncos, deux receveurs passent les 100 yards ; Emmanuel Sanders (151 yards) et Demaryius Thomas (127 yards).

La défense a également joué un rôle important, mais alors qu’on attendait celle des Broncos (5ème de NFL avant le match), c’est celle des Pats qui s’est illustrée. Elle a notamment bien contenu l’attaque de Denver en début de rencontre, ce qui a permis à Brady de creuser l’écart rapidement.

12 TD en 2 matchs pour "Big" Ben Roethlisberger (Fansided)
12 TD en 2 matchs pour « Big » Ben Roethlisberger (Fansided)

Qui peut arrêter Big Ben ?

Pittsburgh Steelers (6-3) 43 – Baltimore Ravens (5-4) 23

Roethlisberger plane en ce moment. Big Ben est devenu le premier quarterback de l’histoire à enchainer deux matchs avec 6 touchdowns. 12 TD en deux matchs, voilà une preuve de la puissance de l’attaque de Pittsburgh. Après les Colts, qui ont encaissé 51 points la semaine dernière, les Ravens en ont pris 43 dimanche soir.

Le match était plutôt serré au début, mais les Ravens ont commis quelques pertes de balle et le trou était fait. C’est le même scénario sur les trois derniers matchs. L’attaque des Steelers fait la différence lorsqu’elle a la balle, il ne faut donc pas lui redonner.

Antonio Brown termine une nouvelle fois avec une feuille de stats impressionnante, 11 réceptions pour 144 yards et 1 touchdown. Le rookie Martavis Bryant attrape deux passes de touchdown et porte son total à cinq sur les trois derniers matchs.

Les Ravens payent donc cher leurs pertes de balle du deuxième quart-temps. Un fumble de Taliaferro et une interception de Flacco, qui donnent deux touchdowns aux Steelers. Le quarterback de Baltimore termine avec 303 yards, 2 touchdowns et 1 interception.

La situation est intéressante dans l’AFC North où toutes les équipes restent dans le positif après les victoires de Cleveland et Cincinnati.

Cleveland Browns (5-3) 22 vs Tampa Bay Buccaneers (1-7) 17

Une victoire moche, mais une victoire quand même pour Cleveland. Le point positif est que les Browns perdaient ce genre de match les saisons précédentes. Performance très moyenne également pour Brian Hoyer (300 yards, 2 TD, 2 INT), souvent mis sous pression par Gerald McCoy (2 sacks) et la défense des Bucs. Le QB lance tout de même le touchdown décisif à 9 minutes de la fin du match. Du côté de Tampa, à noter la grosse performance pour le receveur rookie Mike Evans qui finit avec 124 yards et 2 touchdowns.

Cincinnati Bengals (5-2-1) 33 vs Jacksonville Jaguars (1-8) 23

A.J Green a marqué son retour avec un touchdown, et Mohamed Sanu continue de produire (95 yards, 1 TD). Il faut surtout souligner le gros match de Jeremy Hill en l’absence de Geovani Bernard. Le running-back rookie gagne 154 yards au sol et marque 2 touchdowns.

Jacksonville est resté dans le coup jusqu’à la fin. Mais l’interception sur Blake Bortles à 4 minutes du terme a mis fin aux espoirs des Jaguars. Il n’y a pas vraiment de progression observée pour le rookie, et plus inquiétant il est plutôt en régression comparé à ses débuts. Un point positif pour l’attaque de Jacksonville, Denard Robinson fait revivre le jeu au sol avec une troisième belle performance consécutive (94 yards, 1 TD).

Attention, match très important en vue des playoffs dès jeudi soir. Les Browns et les Bengals s’affrontent dans un choc de l’AFC North.

La défense d'Arizona était trop forte pour Brandon Weeden (Dallas News)
La défense d’Arizona était trop forte pour Brandon Weeden (Dallas News)

Les Cardinals deviennent l’équipe à battre dans la NFC.

Dallas Cowboys (6-3) 17 vs Arizona Cardinals (7-1) 28

L’absence de Tony Romo s’est fait sentir. Brandon Weeden a eu beaucoup de mal à faire avancer l’attaque de Dallas face à une bonne défense d’Arizona. Le manque d’entente avec ses receveurs était flagrant. Il faut également noter le bon travail de Patrick Peterson sur Dez Bryant (1 seule réception en fin de match). La défense prend donc une grande partie du mérite pour cette victoire, car malgré ses 3 touchdowns, ce n’était pas le meilleur match de Carson Palmer. Andre Ellington (134 yards, 1 TD) continue sa montée en puissance cette saison et est devenu un élément très important.

L’un des duels à suivre était celui entre la défense contre le sol des Cardinals, qui restait sur 17 matchs consécutifs sans encaisser plus de 100 yards, et DeMarco Murray, qui a dépassé la marque des 100 yards à chaque match depuis le début de saison. Et c’est encore la défense d’Arizona qui sort victorieuse (79 yards pour Murray).

Les Cardinals ont le meilleur bilan de la NFC (7-1), alors que les Cowboys (6-2) perdent leur deuxième match de rang.

Les Cardinals ont donc pris seuls le pouvoir dans la NFC, et cela rend la tâche un peu plus compliqué aux rivaux de la division NFC West, Seattle et surtout San Francisco.

Seattle Seahawks (5-3) 30 vs Oakland Raiders (0-8) 24

Un chiffre pour commencer. 14. Comme le nombre de défaites de suite pour Oakland (0-8 cette saison), battu logiquement à Seattle. Les Raiders continuent donc de perdre mais ils semblent un peu plus compétitifs depuis quelques semaines.

Du côté des Seahawks, tout n’est pas rose. Il y de nouveau eu quelques lacunes dans le jeu de passe. L’absence de plusieurs linemen titulaires n’a pas aidé Russell Wilson (179 yards) à avoir du temps pour trouver ses receveurs, mais il manque clairement le talent des joueurs partis (Golden Tate, Percy Harvin…). Le salut est venu du jeu au sol et de deux touchdowns de Marshawn Lynch.

San Francisco 49ers (4-4) 10 vs St Louis Rams (3-5) 13

Une défaite qui peut coûter les playoffs à San Francisco. Le fumble de Kaepernick à 10 secondes de la fin du match sur la ligne de la end-zone des Rams, fait tomber les 49ers à 4-4 soit à déjà 3 victoires des Cards.

Et pourtant St Louis n’a pas joué à un très haut niveau, à l’image d’un Austin Davis frileux (105 yards, 1 TD – 2 INT). La défense des Rams a fait la différence en sackant Kaepernick à huit reprises (alors qu’ils ne comptaient que 6 sacks avant ce match). Après Seattle, c’est une nouvelle victoire dans la division pour les Rams. Mais ils n’arrivent pas à répéter ces performances en dehors de leur division.

Le résultat du match entre Dallas et Arizona affecte également la division NFC East. Les Eagles reviennent en effet à hauteur des Cowboys après leur victoire à Houston.

Houston Texans (4-5) 21 vs Philadelphia Eagles (6-2) 31

Lors de ce match, Mark Sanchez a remplacé Nick Foles, blessé à la clavicule. Le QB pourrait manquer 6 semaines au minimum. Alors que faut-il attendre de Philadelphia avec Sanchez ? Les Eagles ont retrouvé leur jeu au sol, et ça peut aider Sanchez (117 yards pour McCoy). De plus, l’attaque fait partie des plus prolifique de la ligue alors que Nick Foles était plutôt décevant depuis le début de saison. Avec Foles ou Sanchez, Jeremy Maclin continue d’enchainer les belles performances (117 yards, 2 TD).

Tannehill et les Dolphins ressemblent de plus en plus à une équipe de playoffs (CBS)
Tannehill et les Dolphins ressemblent de plus en plus à une équipe de playoffs (CBS)

La surprise du week-end, les Chargers humiliés à Miami

Miami Dolphins (5-3) 37 vs San Diego Chargers (5-4) 0

Pour la première fois de sa carrière, Philip Rivers (138 yards) ne marque pas de points. Et les Chargers connaissent un passage à vide avec une troisième défaite de rang. Une défaite importante, car après deux revers dans la division AFC West, San Diego tombe contre une équipe potentiellement en course pour une wild-card. Comme eux désormais.

A Miami, Ryan Tannehill (288 yards, 3 TD) a élevé son niveau de jeu depuis un peu plus d’un mois, avec notamment trois de ses meilleures performances en carrière. Un effet du travail avec Dan Marino ? Tannehill le dit en tout cas. Les Dolphins sont-ils capables d’embêter les Pats dans l’AFC East ? Pas sûr mais une wild-card est plus qu’envisageable à ce point de la saison.

Une défaite qui profite à une autre équipe de l’AFC West, les Chiefs victorieux face aux Jets.

Kansas City Chiefs (5-3) 24 vs New York Jets (1-8) 10

Troisième victoire de suite pour Kansas City, qui passe San Diego dans l’AFC West. Alex Smith (199 yards, 2 TD) et Jamaal Charles (78 yards, 1 TD) n’ont pas forcé pour venir à bout des Jets.

Les new-yorkais perdent leur huitième match consécutif et ne peuvent déjà plus avoir un bilan positif. Percy Harvin s’est montré à son avantage, avec 11 réceptions, 129 yards et 1 touchdown. Michael Vick n’a pas été exceptionnel mais il n’a pas perdu la balle, ce qui est en soit un petit exploit pour cette équipe. Rex Ryan l’a confirmé comme titulaire.

Le match sans enjeu de la semaine

Minnesota Vikings (4-5) 29 vs Washington Redskins (3-6) 26

Ce match marquait le retour de Robert Griffin III. Il n’a pas semblait gêné par sa cheville, par contre il a connu les mêmes problèmes que sur les premiers matchs de la saison, à savoir garder trop le ballon (5 sacks). Il termine avec 251 yards, 1 touchdown et 1 interception. Alfred Morris marque deux touchdowns au sol, mais c’est insuffisant pour éviter la défaite.

La défense des Vikings s’affirme chaque semaine, avec visiblement un bon travail Mike Zimmer et de son coordinateur défensif. En attaque, Teddy Bridgewater a montré quelques problèmes sur les passes dans la profondeur (manque de précision) mais livre une performance correcte (268 yards, 1 TD). Matt Asiata ajoute 3 touchdowns. LE RB a 9 TD en carrière, trois fois des triplés…

Et comme chaque semaine la journée s’est cloturée par le Monday Night Football entre les Giants et les Colts.

Indianapolis Colts (6-3) 40 – New York Giants (3-5) 24

Les Colts se devaient de réagir après la claque reçue à Pittsburgh la semaine dernière (51-34). C’est chose faite avec une victoire confortable sur des Giants qui perdent pour la troisième fois de suite.

Andrew Luck a de nouveau été énorme, avec 354 yards et 4 passes de touchdowns, il bat le record de la franchise avec un septième match consécutif à plus de 300 yards. Il a trouvé ses quatre cibles favorites, T.Y Hilton (71 yards, TD), Reggie Wayne (70 yards, TD), Coby Fleener (77 yards, TD) et Dwayne Allen (48 yards, TD). A noter également que Adam Vinatieri passe ses 4 field-goals et réussi pour le moment un 20/20 cette saison.

La défense des Colts a également fait le boulot en première mi-temps, en limitant l’attaque des Giants et en contenant Eli Manning sous les 100 yards. New York n’a réduit l’écart que dans le quatrième quart-temps, lorsque le match était déjà plié. Manning rend un copie gonflée par cette fin de match (359 yards, 2 TD), et le rookie Odell Beckham termine avec 156 yards.

Rendez-vous dès jeudi pour l’ouverture de la week 10 avec l’affiche de l’AFC North entre Browns et Bengals. Et le reste des matchs aura lieu dimanche, avec des alléchants Dolphins vs Lions ou 49ers vs Saints. De mon côté je serais dans les tribunes de Wembley pour assister au match entre les Cowboys et les Jaguars, et pour voir Brandon Weeden et Blake Bortles faire un concours d’interceptions…

En attendant, n’hésitez pas à réagir sur la week 9.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s