A la recherche du meilleur trio QB-RB-WR de la NFL (2)

Publié le


Cette semaine, je me suis intéressé aux attaques de la NFL, et plus particulièrement aux « skills positions ». J’ai donc fait mon petit classement du meilleur trio Quarterback – Running-Back – Receveur. Alors évidemment, même s’il y a un lien, il ne faut pas confondre meilleur trio offensif avec meilleure attaque globale. La philosophie des coachs et coordinateurs ou le travail de la ligne offensif sont d’autres facteurs à prendre en compte pour une analyse globale des performances offensives. Dans cette liste, je me suis donc seulement basé sur un trio de joueurs. 

On continue avec les équipes entre la 11ème et la 20ème place. 

Matt Ryan et Julio Jones, un duo un peu isolé au sein de l'attaque des Falcons (tsmplug)
Matt Ryan et Julio Jones, un duo un peu isolé au sein de l’attaque des Falcons (tsmplug)

11. Atlanta FalconsAtlanta_Falcons_Logo

  • QB : Matt Ryan
  • RB : Steven Jackson
  • WR : Julio Jones

Vous l’avez compris, les équipes dans le top 15 ne possèdent que deux postes forts sur les trois. Le quarterback étant le plus important, l’ordre se crée en fonction de ce poste. A Atlanta, le quarterback en place, Matt Ryan, est bon et encore jeune. Il peut également compter sur un des top receveur de la ligue en Julio Jones, et même sur un Roddy White vieillissant mais encore précieux. Par contre, le jeu au sol est trop faible pour faire figurer Atlanta plus haut dans cette liste. Steven Jackson n’est plus efficace et personne ne s’impose pour le remplacer.

12. Washington RedskinsWashington_Redskins_1000

  • QB : Robert Griffin III
  • RB : Alfred Morris
  • WR : DeSean Jackson / Pierre Garcon

Un trio qui devrait figurer dans le top 10 et que j’ai eu du mal à laisser dans le top 15. Le problème est évidemment RGIII, qui n’arrive pas à retrouver le niveau de sa saison rookie. Le quarterback n’est plus aussi mobile depuis sa blessure au genou, et il semble avoir perdu la confiance qui le caractérisait il y a deux ans. Et pourtant avec un duo de receveur numéro 1, DeSean Jackson et Pierre Garcon, il a les armes pour envoyer des passes un peu partout sur le terrain. L’apport d’Alfred Morris est très régulier depuis qu’il est titulaire au poste de running-back. Je les ai laissés dans le top 15 car j’ai l’espoir que RGIII revienne en forme.

13. Cincinnati BengalsBen-mark-1-cl

  • QB : Andy Dalton
  • RB : Giovani Bernard
  • WR : A.J Green

Je fais partie des sceptiques quant au réel talent d’Andy Dalton, que je vois comme un quaterback moyen. Son irrégularité (il suffit de voir les deux dernières semaines, rating de 2.0 face aux Browns puis de 143.2 face aux Saints…) et son incapacité à mener l’équipe dans les matchs importants (en playoffs notamment) me font dire qu’il ne vaut pas son contrat à plus de 100 millions de dollars. Il est clairement le maillon faible du « big three » des Bengals. A.J Green, hélas blessé durant plusieurs semaines, est l’un des meilleurs receveurs de la ligue, et Giovani Bernard s’est rapidement imposé comme un running-back versatile capable d’apporter le danger au sol comme dans les airs. Certains défenseurs de Dalton placeront Cincinnati plus haut.

14. Houston TexansHouston-Texans

  • QB : Ryan (au choix, Fitzpatrick ou Mallett)
  • RB : Arian Foster
  • WR : Andre Johnson / DeAndre Hopkins

Houston, Washington et Cincinnati sont à mettre dans le même panier. Il leur manque les performances d’un quarterback de très haut niveau. Ce qui me fait mettre les Texans derrière c’est que la situation au poste de QB est plutôt très floue. Ryan Fitzpatrick n’était pas une solution et il a rapidement cédé sa place à Ryan Mallett. L’ex-backup de Tom Brady à New England a fait ses débuts en NFL la semaine dernière, il faut donc attendre un peu avant de tirer des conclusions. En tout cas si le poste de QB est réglé, l’attaque pourrait être redoutable. Arian Foster est de retour à son meilleur niveau et tourne à plus de 100 yards de moyenne. Côté receveur, DeAndre Hopkins est en train de prendre la relève d’Andre Johnson en tant que numéro 1, il s’impose comme un des bons jeunes receveurs de la ligue.

15. Seattle Seahawksseattle_seahawks_logo

  • QB : Russell Wilson
  • RB : Marshawn Lynch
  • WR : Doug Baldwin

La perte de Golden Tate était un coup dur pour l’attaque des Seahawks, qui pensaient pouvoir le remplacer par un Percy Harvin enfin en forme. Mais ce dernier, surement mal utilisé, a également quitté Seattle (pour New-York). Du coup c’est Doug Baldwin l’option numéro 1, un peu léger pour le champion en titre. Russell Wilson a confirmé qu’il avait beaucoup de talent et sait mieux que personne improviser lorsqu’il est sous pression. Quant à Marshawn Lynch, il fait toujours des dégâts avec son style brutal. Pas étonnant de retrouver les Seahawks en tête du jeu au sol, mais c’est beaucoup moins glorieux dans les airs.

16. San Francisco 49ersSan_Francisco_49ers_Logo

  • QB : Colin Kaepernick
  • RB : Frank Gore
  • WR : Anquan Boldin

A l’inverse des Cardinals, les 49ers sont plutôt en-dessous de leurs capacités. Colin Kaepernick est branché sur courant alternatif, Frank Gore commence (enfin) à décliner et le rookie Carlos Hyde prend du galon, et Anquan Boldin reste le receveur numéro 1 alors que Michael Crabtree devrait reprendre le rôle. Sur le papier, San Francisco doit faire beaucoup mieux en attaque avec les armes à sa disposition. Il y a quelques mois, avec les performances vues en playoffs notamment, le trio des niners aurait probablement été présent dans le top 10.

17. Arizona Cardinalscardinals

  • QB : Carson Palmer
  • RB : Andre Ellington
  • WR : Larry Fitzgerald

Bruce Arians est en train de réaliser une superbe saison dans le désert, et ce malgré un effectif décimé en défense et sans grandes stars en attaque. A l’image de San Antonio en NBA (pour citer Larry Fitzgerald), les Cards s’appuient sur leur collectif pour tirer le meilleur de chaque joueur. Ainsi, Carson Palmer correspond très bien aux plans de jeu d’Arians (il est blessé et remplacé par Stanton actuellement) et Andre Ellington s’affirme comme un runner versatile intéressant. Larry Fitzgerald est toujours là, même s’il laisse progressivement la place aux jeunes (Floyd, Brown). Un trio pas forcément très sexy sur le papier, mais très efficace sur le terrain.

18. San Diego Chargerschargers (1)

  • QB : Philip Riers
  • RB : Ryan Mathews
  • WR : Keenan Allen

Sur le début de saison, rien ne semblait pouvoir stopper San Diego. Rivers jouait au meilleur niveau de sa carrière et Ryan Mathews assurait au sol. Les Chargers sont retombés sur terre depuis et Mathews s’est blessé. Le duo reste tout de même intéressant. Dans le jeu de passe, Keenan Allen a du mal à confirmer sa très belle saison rookie, et c’est plutôt Malcolm Floyd qui est l’option numéro 1 de Rivers. En résumé, un running-back souvent blessé et un receveur qui ne confirme pas, décevant pour les Chargers.

19. Miami Dolphins800px-Miami_Dolphins

  • QB : Ryan Tannehill
  • RB : Lamar Miller
  • WR : Mike Wallace

Miami s’est discrètement construit une attaque plutôt bien équilibrée cette saison sous les ordres de Bill Lazor. Ryan Tannehill a fait un pas en avant depuis sa visite de Londres et du coup les Dolphins se trouvent dans la course pour les playoffs. L’alchimie avec Mike Wallace reste perfectible, mais le receveur semble plus à son aise cette année. La grosse nouveauté 2014 c’est l’efficacité du jeu au sol, point noir de la franchise l’an dernier. Knowshon Moreno a été recruté durant l’intersaison, mais c’est Lamar Miller qui s’est imposé comme le leader de ce backfield.

20. Kansas City Chiefskansas-city-chiefs_f

  • QB : Alex Smith
  • RB : Jamaal Charles
  • WR : Dwayne Bowe

On l’a encore vu ce week-end, les Chiefs construisent leur succès sur le jeu au sol. Normal quand on possède dans ses rangs l’un des meilleurs running-back de la ligue, Jamaal Charles. Menace au sol comme dans les airs, Charles est vital dans cette attaque. Surement trop d’ailleurs. Alex Smith joue parfaitement son rôle de manager de match et joue beaucoup avec ses running-backs et tight-ends. Du coup les receveurs comme Dwayne Bowe ne sont pas très prolifiques (0 touchdown cette saison).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s