Les gagnants et les perdants après la Week 14

Publié le


Encore une semaine palpitante de NFL, et dire qu’il ne reste que trois semaines de saison régulière… Trois matchs qui décideront des champions de divisions et des playoffs. Dans ces différentes courses qui animent la fin de saison, des équipes ont marqué des points lors de la week 14 quand certaines voyaient leurs chances se réduire. Voici les gagnants et les perdants.

Lorsque Le'Veon Bell & co sont chauds, il est difficile d'arrêter l'attaque des Steelers (ESPN)
Lorsque Le’Veon Bell & co sont chauds, il est difficile d’arrêter l’attaque des Steelers (ESPN)

Les gagnants du week-end

Pittsburgh Steelers – Victoire 42-21 face aux Cincinnati Bengals

Longtemps le match a été serré, mais lorsque les Steelers ont accéléré ils ont fait la différence facilement. Big Ben, Antonio Brown et Le’Veon Bell (plus Martavis Bryant) peuvent battre n’importe quelle défense de NFL. Bell notamment, s’illustre cette année. Il est devenu le deuxième RB de l’histoire (après Walter Payton) a enchainé trois matchs avec plus de 200 yards au total (courses + passes). Il compte 1231 yards au sol et 693 dans les airs sur la saison.

Baltimore Ravens – Victoire 28-13 face aux Miami Dolphins

Les Ravens ne sont que troisième de l’AFC North, et pourtant ils jouent comme une des meilleures équipes de la ligue. L’attaque est performante, avec un Joe Flacco qui justifie enfin son statut et un Justin Forsett impeccable sur le jeu de course. La défense est très solide, avec notamment un des meilleurs front seven de la NFL. Avec Jacksonville, Houston et Cleveland à joueur, les Ravens (8-5) ont largement les moyens d’aller en playoffs.

Seattle Seahawks – Victoire 24-14 face aux Philadelphia Eagles

Les Seahawks sont en train de retrouver leur statut de favoris au titre. Sur les trois dernières semaines, les ingrédients qui ont fait le succès de l’équipe de Pete Carroll sont revenues. En attaque, le jeu au sol et les qualités d’improvisation de Russell Wilson font la différence. En défense, les retours de Bobby Wagner, Kam Chancellor et Byron Maxwell ont permis de reconstituer la « Legion of Boom ». Résultat, les Eagles qui tournaient à plus de 30 points de moyenne, n’en marquent que 14 et chutent à domicile.

Arizona Cardinals – Victoire 17-14 face aux Kansas City Chiefs

Les Cardinals ont clairement un peu plus de mal, surtout en attaque avec Drew Stanton. Mais l’équipe continue de gagner et s’accroche en tête de la NFC West. Bruce Arians mérite beaucoup de crédit, et des votes pour le trophée de coach de l’année, puisqu’il a mené Arizona à deux saisons consécutives avec plus de 10 victoires. Les trois derniers matchs de la franchise sont face aux autres équipes de la division, dont une finale contre Seattle qui décidera du champion de la NFC West.

St Louis Rams – Victoire 24-0 face aux Washington Redskins

Certes les Rams comptent plus de défaites que de victoires (6-7), mais on ne peut pas passer à côté de la performance de l’équipe sur les deux derniers matchs. Après avoir corrigé les Raiders 52-0, ils ont de nouveau réussit un « shutout » en dominant les Redkins 24-0. Soit un 76-0 en deux matchs ! L’image du match restera surement le toss du début de match, où Jeff Fisher a envoyé les six joueurs récupérés lors de l’échange pour RGIII…qui regardait le match depuis le banc…

Pour Cleveland, il est temps de donner sa chance à Johnny Manziel
Pour Cleveland, il est temps de donner sa chance à Johnny Manziel

Les perdants

Cleveland Browns – Défaite 25-24 face aux Indianapolis Colts

Mike Pettine va surement être beaucoup critiqué cette semaine à Cleveland (7-6). Après deux matchs mauvais de Brian Hoyer, il a de nouveau donné sa confiance au quarterback. Mais il a encore été incapable de faire avancer l’attaque et de marquer des points. Les Browns n’ont marqué qu’un touchdown sur les 29 derniers drives de Hoyer… Il est donc plus que temps de lancer Johnny Manziel, qui n’est peut-être pas meilleur, mais qui peut apporter sa fraîcheur et son explosivité pour la fin de saison. Face aux Colts, la défense de Cleveland a réalisé son meilleur match de la saison (2 interceptions sur Andrew Luck), mais Hoyer a coûté une victoire importante en vue des playoffs.

Cincinnati Bengals – Défaite 42-21 face aux Pittsburgh Steelers

Alors oui, Cincinnati est toujours en tête de l’AFC North, mais Pittsburgh et même Baltimore sont des meilleures équipes actuellement. La défaite de 21 points face aux Steelers ce week-end l’a prouvé, et a montré les problèmes défensifs de l’équipe. Avec Cleveland, Denver et Pittsburgh à jouer, le calendrier peut s’avérer trop compliqué pour les Bengals.

New Orleans Saints – Défaite 41-10 face aux Carolina Panthers

Le dôme est maudit! Bastion imprenable depuis plusieurs saisons, le Superdome vient de voir les Saints s’incliner pour la quatrième fois de suite. Et cette défaite, la huitième de la saison, est une véritable fessée reçue par un rival de la division, Carolina. New Orleans (5-8) reste néanmoins en course pour les playoffs dans cette NFC South embarrassante… Et du coup, Carolina (4-8-1) aussi…

Buffalo Bills – Défaite 24-17 face aux Denver Broncos

Les Bills ont livré une belle bataille mais ont surement perdu l’espoir d’aller en playoffs cette saison. L’équipe a donc perdu face à Denver, ce qui est loin d’être une surprise. Mais les Broncos ont dû s’employer face à une défense redoutable, qui a mis fin à une série de 51 matchs consécutifs avec un touchdown de Peyton Manning. Il ne manque plus qu’un quarterback à Buffalo pour faire figure d’outsiders dans l’AFC… Les Bills (7-6) sont perdants cette semaine car quasiment éliminés de la course aux playoffs, mais des gagnants sur la saison en général.

Miami Dolphins – Défaite 28-13 face aux Ravens

La défaite face à un adversaire direct dans la course aux wild-cards de l’AFC est un coup dur, mais les Dolphins (7-6) gardent quelques espoirs. Miami était clairement moins fort que Baltimore dimanche. Le constat est un peu le même que pour Buffalo, même si l’équipe ne va pas en playoffs cette saison, le bilan sera globalement positif. La défense s’est affirmée, Ryan Tannehill a fait un pas en avant et le jeu au sol a un impact. Encourageant.

Kansas City Chiefs – Défaite 17-14 face aux Arizona Cardinals

La défaite de trois points face aux Cardinals n’est pas une honte, mais encore une fois les Chiefs avaient l’opportunité d’égaliser et même de remporter ce match et ils n’y sont pas parvenus. L’attaque a du mal à concrétiser les opportunités et laisse beaucoup trop de points en route, Alex Smith n’arrive pas à réaliser les « big plays » nécessaires. Kansas City (7-6) perd du terrain sur Denver et San Diego dans l’AFC West.

San Francisco 49ers – Défaite 24-13 face aux Oakland Raiders

Ça se complique de plus en plus pour les 49ers (7-6). Dans ce derby de la baie de San Francisco, l’attaque a de nouveau montré ses problèmes. Colin Kaepernick a ouvert le match avec une interception et a livré une performance décevante, encore une. Le jeu au sol a lui aussi encore été aux abonnés absents. Avec les victoires des Cards et des Seahawks, la situation se complique dans la NFC West, et San Francisco est tout simplement moins fort cette saison. Pour les Raiders (2-11), les deux victoires cette saison sont face à des grands rivaux, un petit lot de consolation pour les fans…

Les Packers c'est 7 victoires à domicile cette saison, avec 23 TD pour 0 INT pour Aaron Rodgers (CBS)
Les Packers c’est 7 victoires à domicile cette saison, avec 23 TD pour 0 INT pour Aaron Rodgers (CBS)

Les Patriots et les Packers confirment leurs statuts de favoris

New England Patriots – Victoire 23-14 face aux Chargers

Pour leur dernier gros test avant les playoffs, les Patriots ont une nouvelle fois impressionné en dominant les Chargers à San Diego. L’attaque, menée par un Tom Brady en grande forme et un Rob Gronkowski de retour au top, est redoutable. La défense est complète et solide, elle a martyrisé la ligne offensive des Chargers et mis sous pression Philip Rivers ce week-end. New England (10-3) signe sa douzième saison consécutive avec 10 victoires…

Green Bay Packers – Victoire 43-37 face aux Falcons

Pendant une mi-temps, les Packers ont encore montré leur domination en passant 31 points à Atlanta. Et même s’ils se sont fait peur en seconde période, et qu’ils ont eu du mal à contenir Matt Ryan et Julio Jones, ils sont tout de même sorti vainqueurs. Green Bay (10-3) est invaincu à Lambeau Field et il sera dur de venir y gagner cet hiver en playoffs. Aaron Rodgers a de nouveau montré pourquoi il était le favori pour remporter le trophée de MVP. Le QB a lancé 35 TD pour seulement 3 interceptions cette saison, avec un immaculé 23-0 à domicile…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s