Les Pats, Colts et Broncos champions. Buffalo fait chuter Aaron Rodgers. Et bienvenue en NFL Johnny Manziel.

Publié le


En cette 15ème et antépénultième journée de la saison, trois équipes, toutes de l’AFC, ont déjà assuré le titre de division. Les Patriots de Tom Brady, les Colts d’Andrew Luck et les Broncos de Peyton Manning, ont assumé leurs statuts de favoris. Dans la NFC, seule Arizona a validé son ticket pour les playoffs. Cette week 15 était aussi marquée par les débuts très attendus de Johnny Manziel, et les Bengals l’ont accueilli comme il faut… Voici ce qu’il faut retenir du week-end de NFL. 

3 champions menés par 3 top Quarterbacks (photo : meridiano)
3 champions menés par 3 top Quarterbacks (photo : meridiano)

Déjà trois champions dans l’AFC

A deux journées de la fin, trois des quatre divisions de l’AFC connaissent déjà leurs champions. Les favoris sont au rendez-vous et vont désormais tenter de décrocher l’une des deux premières places de la conférence afin d’accéder directement au deuxième tour des playoffs.

New England Patriots 41 – Miami Dolphins 13

C’est devenu une habitude, les Patriots remportent l’AFC East pour la sixième fois de suite et la onzième en douze ans. La seule exception en 2008, année om Tom Brady s’est blessé.

Battus en début de saison par Miami, les Pats ont remis les pendules à l’heure. Cette fois, Miami n’a pu s’accrocher que pendant une mi-temps (14-13), une mi-temps dominée par des Floridiens pas assez efficaces. Tom Brady & co ont ensuite accéléré dans le troisième quart-temps pour faire la différence. Le quarterback lance deux passes de touchdowns, pour Edelman et Gronkowski, et termine finalement avec 287 yards. Après le touchdown de Mike Wallace en fin de première mi-temps, les Dolphins n’ont plus été capable de marquer un seul point. Ryan Tannehill finit avec 346 yards, 1 TD et 2 interceptions.

New England peut s’assurer l’avantage du terrain pendant les playoffs avec une victoire face à Buffalo la semaine prochaine. C’est quasiment terminé pour Miami.

Indianapolis Colts 17 – Houston Texans 10

3 sur 3 pour Andrew Luck. Depuis son arrivée en NFL, le quarterback a mené son équipe en playoffs chaque saison. Grâce à une division relativement faible, Indianapolis valide son titre d’AFC South deux journées avant la fin.

Derrière en début de rencontre, les Colts ont basculé en tête à la mi-temps grâce à deux passes de touchdowns d’Andrew Luck. Un jeu au sol efficace et la défense ont ensuite fait le boulot en seconde période pour assurer la victoire. Les Texans, affaiblit en attaque, n’avaient pas les moyens de faire mieux. Andre Johnson n’a pas joué et Ryan Fitzpatrick a dû quitter le terrain avant la mi-temps, laissant sa place au rookie Tom Savage. Ce dernier termine avec 217 yards (10/19), 1 interception et 1 fumble. Côté défensif, J.J Watt a fait ce qu’il a pu et ajoute 2 sacks à ses stats.

Reggie Wayne, 36 ans, a profité de ce match pour battre le record de match pour la franchise de Peyton Manning (209). Il est à égalité avec ce dernier pour le nombre de victoire (141).

San Diego Chargers 10 – Denver Broncos 22

Peyton Manning, justement, qui s’offre un nouveau titre de division avec Denver. C’est le quatrième consécutif pour les Broncos, qui ont par la même occasion écarté les Chargers de la course aux playoffs (mathématiquement il leur reste une chance).

Malade et un peu blessé, Manning n’a pas forcé encore cette semaine. Il termine avec 233 yards (14/20) et 1 TD pour Demaryius Thomas.  Les Broncos ont beaucoup utilisé le jeu au sol avec C.J Anderson (29 course pour 85 yards), et ont assuré au pied. Connor Barth, récemment signé, passe 5 field-goals. En face, Philip Rivers finit avec une feuille de stats décevante (232 yards, 1 TD et 2 interceptions), et les Chargers perdent un deuxième match de suite.

Cette victoire est la 12ème consécutive à l’extérieur pour Denver, record de NFL égalé (détenu par les 49ers entre 1987 et 1990).

Il fallait s'y attendre, les joueurs des Bengals ont accueilli Manziel avec son célèbre "Money Tag" (photo : ESPN)
Il fallait s’y attendre, les joueurs des Bengals ont accueilli Manziel avec son célèbre « Money Tag » (photo : ESPN)

Débuts compliqués pour Johnny Manziel

La seule division de l’AFC qui n’est pas encore décidée, c’est donc la très compétitive AFC North. Johnny Manziel, qui faisait ses débuts ce week-end, en a fait les frais. Son équipe, Cleveland, est la seule à avoir perdu du terrain cette semaine.

Cleveland Browns 0 – Cincinnati Bengals 30

Johnny « Football » ne pouvait guère imaginer un pire scénario pour ses grands débuts au centre de l’attaque des Browns. Le rookie a été mis à mal par la défense agressive des Bengals, et son équipe a été humilié 30-0 par un rival de division.

Manziel n’est pas le seul à blâmer mais comme l’a dit Mike Pettine, « il a commis des erreurs de rookie ». Comme conserver la balle trop longtemps par exemple. Des erreurs qui ont permi à la défense de Cincinnati de totaliser trois sacks alors qu’elle était en difficulté dans ce compartiment depuis plusieurs matchs. Manziel a donc eu beaucoup de mal à faire avancer l’attaque de Cleveland et ne termine qu’avec 80 yards (10/18) et 2 interceptions.

Du côté des Bengals, Dalton n’a pas eu à faire grand-chose (117 yards, 1 interception). Le jeu au sol a fait la différence, et l’homme en forme s’appelait Jeremy Hill. Un autre rookie, qui poste 148 yards en 25 courses (5.9 de moyenn) et 2 touchdowns. Giovanni Bernard ajoute 79 yards en 15 courses (5.3 de moyenne). Cincinnati conserve sa première place dans l’AFC North.

Atlanta Falcons 20 – Pittsburgh Steelers 27

Les Steelers restent à 0.5 matchs de Cincinnati grâce à la victoire obtenue sur le terrain des Falcons. Ben Roethlisberger ne lance pas de touchdown mais termine avec 360 yards (27/35). Antonio Brown affiche un classique 123 yards en 10 réceptions, et Le’Veon Bell marque 2 touchdowns même s’il a eu du mal au sol (47 yards en 20 courses). En face, Matt Ryan lance pour 310 yards (26/37), 2 TD et 1 interception retournée en touchdown par William Gay.

Big Ben a dépassé son propre record de franchise avec déjà 4415 yards à la passe sur la saison. Bell compte lui 2043 yards au total sur la saison (courses + réceptions) et bat le record de franchise de Barry Foster. Atlanta perd la tête de la NFC South.

Baltimore Ravens 20 – Jacksonville Jaguars 12

Les Ravens aussi restent à 0.5 matchs du leader Cincinnati. Pour remporter ce match plus compliqué que prévu face à des Jaguars accrocheurs, Baltimore s’est de nouveau reposé sur ses qualités. Joe Flacco, qui réalise sa meilleure saison, termine avec 221 yards (20/30) et 1 TD. La défense poursuit sa domination dans le pass-rush, avec notamment 8 sacks.

Jacksonville n’a pas démérité, mais n’a pas encore les armes pour remporter ce type de match. Blake Bortles a montré de belles choses avec quelques très bonnes séquences en début de rencontre, mais il ensuite encaissé les coups de la défense de Baltimore. L’équipe progresse, et c’est notamment visible en défense.

Mario Williams et la défense des Bills ont éteint le meilleur QB de la ligue (photo : nflspinzone)
Mario Williams et la défense des Bills ont éteint le meilleur QB de la ligue (photo : nflspinzone)

Les Bills font plier Aaron Rodgers et les Packers

Chaque semaine, il y a au moins une surprise. Dimanche, ce sont les Bills qui ont réalisé la belle performance en faisait tomber Aaron Rodgers et les Packers. Une aubaine pour Detroit.

Buffalo Bills 21 – Green Bay Packers 13

Il y a de quoi aimer cette formidable défense des Bills. Si l’équipe affiche ce bon bilan et a encore un petit espoir de playoffs, c’est grâce à son escouade défensive. Son dernier fait d’arme est exceptionnel puisque elle vient de faire tomber la meilleure équipe de la NFL, Green Bay, et a rendu la vie impossible au meilleure quarterback de la ligue. Aaron Rodgers termine avec seulement 185 yards et 2 interceptions, ne réussissant que 17 de ses 42 tentatives. Rodgers n’avait commis que 3 interception depuis le debut de saison. Son pourcentage de passes réussies (40.5%), son rating (34.3) et sa moyenne de yards (4.4) sont tous les pires de sa carrière. Et sur les passes qui partaient bien, les receveurs ont également commis des erreurs étonnantes. Je pense notamment à la passe relâchée par Jordy Nelson alors que le terrain était ouvert et qu’il filait au touchdown.

Bravo donc à la défense de Buffalo, qui réussit donc 2 interceptions (les deux de Bacarri Rambo), et un safety. L’attaque finit sans touchdown, ce qui pointe encore et toujours le manque de réalisme de Kyle Orton & co. Le seul touchdown des Bills est l’œuvre de Marcus Thigpen, sur un retour de punt de 75 yards.

Green-Bay perd la tête de la NFC North après cette défaite, et Buffalo reste en course pour une des wild-cards de l’AFC.

Detroit Lions 16 – Minnesota Vikings 14

La défaite des Packers profite avant tout aux Lions, victorieux dans la douleur des Vikings.

Comme trop souvent depuis le début de saison, l’attaque a eu du mal à avancer. Matthew Stafford ne termine qu’avec 153 yards (17/28) et 1 TD. La faute également à une bonne équipe de Minnesota et du schéma défensif performant de Mike Zimmer. Les Vikings ont même mené 14-0 en première mi-temps, avec des touchdowns de Greg Jennings sur une passe de Teddy Bridgewater et de Matt Asiata au sol. Detroit est revenu progressivement pour finalement prendre l’avantage à 3 minutes 30 de la fin du match sur un field-goal de Matt Prater. Minnesota a ensuite tenter de l’emporter sur le fil mais le coup de pied de Blair Walsh (68 yards) était trop court.

Une victoire importante pour Detroit qui a désormais son avenir entre les mains.

La défense des Seahawks est de retour au top (photo : 247sports)
La défense des Seahawks est de retour au top (photo : 247sports)

Les Cardinals en playoffs, Seattle élimine San Francisco

Dans la redoutable NFC South, les Cardinals s’étaient assurés les playoffs jeudi soir. Ils ont ensuite pu regarder les Seahawks éliminer leur grand rival, San Francisco.

Arizona Cardinals 12 – St Louis Rams 6

Rappel : jeudi soir en ouverture de la week 15, les Cardinals se sont assuré une place en playoffs en battant difficilement les Rams, à coup de field-goals. Ils devront en revanche faire sans Drew Stanton, blessé au genou et indisponible pour plusieurs semaines.

Seattle Seahawks 17 – San Francisco 49ers 7

Dans leur route vers un second titre, les Seahawks avancent fort et ont éliminé leur principal rival, San Francisco. Pour la deuxième fois en trois semaines, ils ont démontré qu’ils étaient la meilleure équipe. Surtout en deuxième mi-temps. Car pendant deux quart-temps, les 49ers ont réussi quelques belles phases de jeu pour basculer en tête 7-3 à la mi-temps. Frank Gore marque le touchdown sur une course de 10 yards avant de sortir suite à un coup à la tête.

Mais en deuxième mi-temps, l’histoire est différente. En attaque, Marshawn Lynch s’est mis en mode « Beast Mode » pour donner l’avantage à Seattle, puis Russell Wilson porte l’estocade finale en trouvant Richardson. La défense est également monté en puissance, limitant les 49ers à seulement 67 yards en seconde période. Colin Kaepernick subit un total de 6 sacks. Le QB temrine avec 141 yards (11/19). Wilson finit avec 168 yards (12/24), 1 TD et 1 INT. Lynch prend 91 yards.

3 TD pour Dez Bryant et Dallas retrouve la tête de la NFC East (photo : sportsradio)
3 TD pour Dez Bryant et Dallas retrouve la tête de la NFC East (photo : sportsradio)

Dallas et New Orleans reprennent la tête, Kansas City et Carolina toujours en course        

Défaits à domicile il y a deux semaines, les Cowboys ont pris leur revanche en Pennsylvanie et récupèrent la tête de la NFC East. Vainqueurs à Chicago, les Saints reprennent la première place de la NFC South. Kansas City et Carolina conservent l’espoir de voir les playoffs grâce à leurs victoires.

Dallas Cowboys 38 – Philadelphia Eagles 27

Les Cowboys devaient absolument remporter ce match pour rester en vie. C’est chose faite au terme d’un match qui aurait pu leur échapper. Dallas à démarrer sur les chapeaux de roues en passant un 21-0 aux Eagles. DeMarco Murray ouvre la marque, puis Tony Romo trouve à deux reprises Dez Bryant dans la end-zone. Philadelphia va ensuite réagir en marquant 24 consécutifs, avec trois touchdowns au près, de Chris Polk et Darren Sproles. Après ce passage à vide, l’attaque de Dallas s’est remise en marche. DeMarco Murray signe un doublé après un beau drive. Sur la possession suivante, la défense fait le boulot en interceptant Mark Sanchez. Tony Romo punit Philadelphia en envoyant Dez Bryant marquer son troisième touchdown du soir (record en carrière).

Romo (265 yards, 3 TD) remporte largement son duel avec Sanchez (252 yards, 2 interceptions). Dez Bryant termine avec 114 yards et 3 TD. Au classement, Dallas reprend la tête de la NFC East avec une victoire d’avance sur son adversaire du week-end.

Chicago Bears 15 – New Orleans Saints 31

En clôture de la week 15, les Saints se déplaçaient à Chicago. La franchise de Lousiane a fait le boulot proprement pour retrouver la première place de la NFC South.

Drew Brees, pas bon lors de la grosse défaite face aux Panthers la semaine derrière, a rebondi et délivré une superbe performance. Il termine avec 375 yards (29/36) et 3 touchdowns. Il dépasse les 4000 yards pour une neuvième saison consécutive. Mark Ingram a ajouté un touchdown au sol. La défense a également livré une meilleure partie, avec 7 sacks (dont 3 pour Hawthorne) et 3 interceptions sur Jay Cutler. Le QB des Bears termine avec 194 yards seulement (17/31) pour 2 TD et 3 interceptions.

Carolina Panthers 19 – Tampa Bay Buccaneers 17

Les Panthers ont été en tête de la division NFC South pendant un jour, avant la victoire des Saints, et restent en tout cas dans la course grâce à la victoire de dimanche sur Tampa.

Sans Cam Newton, qui récupère après son accident de la route, les Panthers ont confié les clés de l’attaque à Derek Anderson. Le QB remporte son deuxième match cette saison face aux Bucs et termine avec 277 yards (25/40) et 1 TD. Il s’est appuyé sur les deux hommes forts de Carolina, le tight-end Greg Olsen (10 réceptions pour 110 yards) et le rookie Kelvin Benjamin (8 réceptions pour 104 yards). Du côté des Bucs, Josh McCown n’a pas rassuré, avec une performance médiocre (154 yards, 1 TD et 1 INT).

Kansas City Chiefs 31 – Oakland Raiders 13

Battus par Oakland il y a quelques semaines, les Chiefs n’avaient plus le droit à l’erreur. Cette fois ils ont assuré, et du fait de la défaite des Chargers, il reste bien placé dans la course aux playoffs de l’AFC.

Alex Smith sort son meilleur total de la saison avec 297 yards. Le jeu de passe des Chiefs a été bien plus performant que d’ordinaire. Smith lance deux passes de touchdowns, dont un de 70 yards pour  Knile Davis. Jamaal Charles ne court que 12 fois pour 52 yards, ménagé après un coup à la tête. La défense a aussi fait un bon match, limitant Derek Carr à 27 passes complétées sur 56 tentées. Il obtient la majorité de ses 222 yards et son seul touchdown en fin de rencontre lorsque le match était déjà plié.

Odell Beckham Jr. continue son chemin vers le trophée de meilleur rookie (photo : gmenhq)
Odell Beckham Jr. continue son chemin vers le trophée de meilleur rookie (photo : gmenhq)

Les matchs (presque) sans enjeux

New York Giants 24 – Washington Redskins 13

Beau match pour Eli Manning qui finit avec 250 yards (23/34) et 3 passes de touchdowns, toute pour le rookie Odell Beckham. Ce dernier termine avec 12 réceptions pour 143 yards et marque des points dans la course au trophée de rookie de l’année. Les Giants infligent une sixième défaite de rang aux Redskins. Robert Griffin est revenu après la sortie sur blessure de Colt McCoy. Il a fait un match plutôt bon, avec notamment quelques belles courses. Il termine avec 236 yards (18/27) et 1 TD.

Après le match, les dirigeants new-yorkais ont annoncé que Tom Coughlin serait de retour avec les Giants la saison prochaine à 99.9%.

Tennessee Titans 11 – New York Jets 16

L’affiche de la semaine! Bon ok un match entre deux des pires équipes cette saison, mais qui avait tout de même un petit enjeu : le premier choix de la prochaine draft. Avec la victoire, les Jets s’en éloignent (ils auraient le 6ème choix actuellement). Les fans ne sont pas forcément contents de ce succès car ils veulent Marcus Mariota…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s