Week 17 – Trois équipes en playoffs pour l’AFC North. Seattle et Green Bay au top de la NFC.

Publié le


Après 17 journées de saison régulière, les 12 équipes qualifiées pour les playoffs sont connues. Plusieurs titres de division restaient à définir, les derniers tickets pour les wild-cards étaient en jeu. Voici le résumé de la week 17. 

Mike Tomlin, Antonio Brown et les Steelers remportent l'AFC North (USA Today)
Mike Tomlin, Antonio Brown et les Steelers remportent l’AFC North (USA Today)

Les Steelers s’offrent les Bengals et l’AFC North

(Pittsburgh Steelers 27 – Cincinnati Bengals 17)

C’était la finale de la division AFC North. Les deux équipes étaient certes sûres de participer aux playoffs, mais il restait à connaître le champion de la division. A domicile, les Steelers ont fait le boulot pour remporter le titre, le premier depuis 2010.

Dans ce match au sommet, Pittsburgh a fait la différence dans le second quart-temps en marquant à trois reprises. Roethlisberger trouve notamment Martavis Bryant pour son premier touchdown de la soirée. Le QB termine avec 317 yards (24/38), 2 TD et 1 interception. Antonio Brown en attrape évidemment un et finit avec 128 yards, classique. Le meilleur receveur de la saison 2014 a aussi ajouté un touchdown sur un retour de punt de 71 yards en début de rencontre. Mais dans la bataille, les Steelers ont perdu une pièce clé de leur attaque. Leur running-back Le’Veon Bell s’est en effet blessé au genou, et même si les radios n’ont pas révélé de gros problèmes, il ne devrait pas être capable de jouer dès samedi face à Baltimore.

Côté Cincinnati, c’est A.J Green qui a dû quitter ses coéquipiers après un choc à la tête. Les Bengals laissent donc filer le titre de division et devront se déplacer à Indianapolis pour le premier tour des playoffs. Andy Dalton a de nouveau eu du mal à porter son équipe, lançant pour 244 yards (27/38) et 2 TD mais également 2 interceptions. Jeremy Hill a encore franchit le cap des 100 yards au sol.

Baltimore obtient le dernier ticket pour les playoffs

La course à la dernière place qualificative en playoffs de l’AFC est passée par toutes les villes dimanche soir. San Diego la tenait avant la dernière journée, elle a ensuite été en possession de Houston, puis de Kansas City, mais c’est finalement Baltimore qui obtient le précieux ticket.

(Baltimore Ravens 20 – Cleveland Browns 10)

Longtemps incapable de dominer la défense des Browns, Baltimore a trouvé la solution dans le dernier quart-temps. Menés 10-6, Joe Flacco trouve enfin Torrey Smith dans le dos de Joe Haden. Sur l’action suivante, ce même Smith permet aux Ravens de basculer devant. Flacco (312 yards) lance une deuxième passe de touchdown pour assurer le résultat et la qualification. Il y aura donc 3 équipes de l’AFC North en playoffs cette année, avec un choc entre les rivaux Steelers et Ravens au programme.

Pour Cleveland, la fin de saison ternie les promesses entrevues. Après avoir eu un bilan de 7-4 et les playoffs jouables, les Browns se sont écroulés et ont perdu leurs cinq derniers matchs pour finalement terminer en négatif (7-9). Brian Hoyer n’a pas tenu la saison, Johnny Manziel a déçu et Josh Gordon a fini l’année comme il l’a commencé (suspendu).

(Kansas City Chiefs 19 – San Diego Chargers 7)

La situation était plutôt simple pour les Chargers puisqu’ils étaient les seuls à avoir leur destin entre les mains. Mais face à une équipe de Kansas City menée par Chase Daniel (157 yards), ils n’ont pas réussi à l’emporter. Les deux équipes sont donc éliminées.

La ligne offensive de San Diego a été incapable de contenir le pass-rush des Chiefs, qui a mis à mal Philip Rivers. Le QB, visiblement agacé, termine avec 291 yards (20/34) et 2 interceptions. Il s’est fait sacker un total de 7 fois, dont 4 pour Justin Houston. Le linebacker totalise 22 sacks sur la saison, il bat ainsi le record de la franchise de Derrick Thomas.

(Houston Texans 23 – Jacksonville Jaguars 17)

Face à une vaillante équipe de Jacksonville, Houston a fait le boulot en l’emportant et en assurant un bilan positif (9-7). Insuffisant pour les playoffs mais une belle performance si l’on compare aux 2 petites victoires de 2013. Il faut retenir les 3 sacks et le safety de J.J Watt, qui termine la saison en démontrant qu’il est non seulement le meilleur défenseur de la ligue mais aussi l’un des meilleurs joueurs tout court. Il est devenu le premier joueur de l’histoire à compter deux saisons avec plus de 20 sacks (20.5 cette saison).

Pour Jacksonville, la saison est compliquée au niveau comptable (3-13), mais les jeunes ont pris de l’expérience et de bonnes fondations se sont construites cette année, à commencer par le quarterback Blake Bortles.

Les Broncos conservent la deuxième place de l’AFC

(Denver Broncos 47 – Oakland Raiders 14)

Pour conforter leur deuxième place, synonyme d’accession directe au deuxième tour des playoffs, les Broncos n’ont pas eu à forcer leur talent. Peyton Manning a assuré avec 273 yards (21/37), et C.J Anderson a empilé les touchdowns au sol (87 yards et 3 TD). Ronnie Hillman est revenu sur ce match, ce qui est une bonne nouvelle pour le backfield de Denver en vue des playoffs. Demaryius Thomas termine avec 115 yards et finit la saison avec son meilleur total en carrière (1619 yards) et une troisième saison de rang au-dessus des 1400 yards.

(New England Patriots 9 – Buffalo Bills 17)

La première place de l’AFC et donc l’avantage du terrain était déjà acquis pour New England. Bill Belichick avait du coup décidé de mettre au repos plusieurs de ses titulaires (Gronkowski, Edelman, Hightower…). Tom Brady a débuté le match, et le rookie Jimmy Garoppolo a fait la deuxième mi-temps.

Les Bills ont en profité pour remporter leur neuvième victoire de la saison et s’assurer leur première saison positive en 10 ans (9-7). Kyle Orton a lancé sa dernière passe de touchdown puisqu’il a annoncé sa retraite après le match. Devenu titulaire après 5 matchs, il termine avec 3018 yards, 18 TD et 10 interceptions.

Après une petite frayeur, Aaron Rodgers mène les Packers à un 4ème titre de NFC North consécutif (Fox Sports)
Après une petite frayeur, Aaron Rodgers mène les Packers à un 4ème titre de NFC North consécutif (Fox Sports)

Nouveau titre de NFC North pour les Packers

(Green Bay Packers 30 – Detroit Lions 20)

Après une grosse frayeur, les Packers ont remporté la NFC North pour la quatrième année de rang et se qualifient directement pour le second tour des playoffs.

La frayeur qui a refroidit le Lambeau Field a eu lieu dans le deuxième quart-temps lorsque Aaron Rodgers tombe en lançant une passe de touchdown à Randall Cobb, visiblement de nouveau touché au mollet. Il rejoint alors les vestiaires, Green Bay mène 14-0. Sans Rodgers, les Packers vont voir Detroit revenir à égalité, grâce à deux passes de Matthew Stafford pour Calvin Johnson.

Mais heureusement, le meilleur quarterback de la ligue fait son retour dans le troisième quart-temps et mène directement son équipe dans la end-zone des Lions. Il trouve Cobb une nouvelle fois pour redonner l’avantage aux Packers, un avantage définitif. Une tournure « dramatique » qui étaye encore un peu le dossier de MVP d’Aaron Rodgers.

Les Lions perdent donc la division mais joueront les playoffs. Ils se déplaceront à Dallas lors du match de wild-card.

La NFC West et le meilleur bilan pour Seattle

(Seattle Seahawks 20 – St Louis Rams 6)

Les champions en titre ont mis du temps pour venir à bout des Rams. Menés 6-0 à la mi-temps, ils ont dû attendre le dernier quart-temps pour finalement marquer un touchdown. Marshawn Lynch trouve la faille sur une course de 9 yards, puis Bruce Irvin retourne une interception pour sceller la douzième victoire de la saison. Seattle fait coup double, puisqu’en plus de remporter la NFC West, la franchise termine à la première place de la NFC et jouera donc au Century Link ses matchs de playoffs. Un gros avantage.

(San Francisco 49ers 20 – Arizona Cardinals 17)

L’ère Jim Harbaugh se termine par une victoire. En quatre saisons à San Francisco, Harbaugh c’est un bilan de 49 victoires pour 22 défaites, 3 finales de conférence et 1 Super Bowl perdu. Il devrait rejoindre l’Université du Michigan qui lui a fait une très grosse offre.

Au cours de ce match, Frank Gore finit avec 144 yards au sol, et termine pour la huitième saison consécutive (sur 10 en NFL) avec plus de 1000 yards. Les 49ers sont allé chercher une dernière victoire qui leur permet d’avoir un bilan à l’équilibre (8-8).

Pour les Cardinals, les playoffs débuteront à Carolina lors du match de wild-card. La performance de Ryan Lindley (316 yards, 2 TD et 3 INT) est un peu inquiétante. La défense est elle aussi moins dominatrice qu’en début de saison.

Les Panthers décrochent le titre de la NFC South

(Atlanta Falcons 3 – Carolina Panthers 34)

L’adversaire des Cards sera donc Carolina, vainqueur de la NFC South avec un bilan négatif (7-8-1). Les Panthers sont allés décrocher le titre au Georgia Dome d’Atlanta en infligeant une correction aux Falcons. La défense de Carolina a mené la vie dure à Matt Ryan, abandonné par sa ligne. Le QB a été obligé de forcer beaucoup de passes et termine avec deux « pick 6 ». Le pass-rush des Panthers a nettement haussé son niveau depuis plusieurs matchs. En attaque, Ron Rivera continue d’appliquer la recette qui a permis à son équipe de remporter ses quatre derniers matchs. Un jeu au sol performant, mené par Cam Newton (51 yards et 1 TD en 6 courses) et Jonathan Stewart.

Pour Atlanta (6-10), c’est une deuxième saison de rang avec un bilan négatif, la saison de trop pour Mike Smith qui a été remercié.

Saison record pour l'attaque des Cowboys
Saison record pour l’attaque des Cowboys

Ce qu’il faut retenir de la dernière journée de saison régulière

Saisons record pour DeMarco Murray et Dez Bryant

Les Cowboys ont terminé la saison sur une victoire facile sur les Redskins (44-17), lors de laquelle DeMarco Murray et Dez Bryant sont entrés dans l’histoire de la franchise. Avec ses 100 yards, Murray termine la saison à 1845 soit mieux que le précédent record de Emmitt Smith (1773 yards en 1995). Bryant a lui marqué deux nouveaux touchdowns, ses 15 et 16ème de la saison, soit mieux que Terrell Owens (15 en 2007).

Andrew Luck surpasse Peyton Manning

Andrew Luck n’a joué qu’une mi-temps lors de la victoire 27-10 face aux Titants, suffisant pour qu’il lance pour 160 yards et deux nouvelles passes de touchdowns. Il porte son total sur l’année à 4739 yards et bat donc le record de franchise de Peyton Manning (4700 en 2010), et 40 TD soit le meilleur total de la ligue.

Début de carrière tonitruant pour Odell Beckham Jr.

Les Eagles sont allés chercher une dixième victoire anecdotique puisque les playoffs n’étaient plus jouables. Les yeux étaient donc braqués sur le receveur rookie des Giants, Odell Beckham Jr. Sur la lignée de ses débuts fracassants, il attrape 12 ballons pour 185 yards et 1 TD. En 12 matchs seulement, il est devenu le favori pour le trophée de rookie de l’année.

Tampa aura le premier choix à la Draft 2015

Les Bucs (2-14), qui ont pris un malin plaisir à perdre face aux Saints, auront le premier choix lors de la Draft 2015. Les Titans (2-14) et les Jaguars (3-13), qui ont aussi perdu, complètent le podium. Oakland et Washington suivent.

Les Jets et les Bears changent tout

Les Jets (4-12) et les Bears (5-11) ont vécu des saisons très compliquées, bien en-dessous des attentes. Le ménage a donc été fait pour tenter de reconstruire les franchises. A New-York, le GM John Idzik et le coach Rex Ryan ont été remercié. A Chicago, fin de l’aventure pour le GM Phil Emery et le coach Marc Trestman.

D’autres postes sont vacants, à Atlanta qui s’est séparé de Mike Smith, et à San Francisco qui s’est séparé de Jim Harbaugh.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s