Présentation des Finales de Conférences

Publié le Mis à jour le


Ils ne sont plus que 4. Les Patriots, Seahawks, Packers et Colts ont tous remportés un Super Bowl depuis 2004. Dimanche, seules deux équipes gagneront le droit de s’affronter dans le désert de l’Arizona le 1er février prochain.

AFC

Finale de conference AFC

New England Patriots vs Indianapolis Colts

Les stats

NEW ENGLAND PATRIOTS INDIANAPOLIS COLTS
Bilan Saison Régulière

12-4

11-5

Parcours Playoffs ·         Divisional : Victoire 35-31 face aux Ravens ·         Wild-Card : Victoire 26-10 face aux Bengals·         Divisional : Victoire 24-13 face aux Broncos
Série en cours

1 victoire

3 victoires

Stats OffensivesPasseCourse 11ème attaque globale

9ème

18ème

3ème attaque globale

1er

22ème

Stats DéfensivesPasseCourse 13ème defense globale

17ème

9ème

11ème defense globale

12ème

18ème

Attaque

L’attaque des Patriots n’est pas dans sa meilleure forme, et ce depuis plusieurs matchs avant la fin de la saison régulière. Face aux Ravens en demi-finale de conférence, le jeu au sol a été inexistant et Brady a dû prendre ses responsabilités. Ce qu’il a très bien fait. Face à la défense des Colts, beaucoup moins forte que celle de Baltimore contre le jeu au sol, les running-backs des Pats devraient mieux s’en sortir. Cela permettra également de soulager Brady. Le quarterback est tellement expérimenté, surtout à ce niveau de la compétition où il est l’un des meilleurs de l’histoire, qu’il devrait encore être performant ce week-end. Pas la peine de parler de Rob Gronkowski, qui sera là quoiqu’il arrive.

Du côté des Colts, le jeu au sol est plus performant depuis que Daniel Herron est titulaire. Les Pats ont encaissé 129 yards au sol de la part de Forsett la semaine dernière, donc Indianapolis ferait bien de donner la balle à « Boom » Herron. Mais c’est bien Andrew Luck la grande menace. Le quarterback a encore franchit un pallier cette saison, mais attention aux petites erreurs qui peuvent coûter très chères face à une équipe comme New England. Avec Hilton défendu par Revis, Je m’attends à ce qu’il utilise beaucoup ses tight-ends sur ce match, Coby Fleener et Dwayne Allen font partie des facteurs X du côté des Colts. Dans tous les cas, Luck devra limiter les ballons perdus.

Défense

S’ils ne veulent pas souffrir face à Andrew Luck, les Pats devront stopper le jeu au sol. Justin Forsett a trouvé trop facilement son chemin la semaine dernière (129 yards), il leur faut donc corriger le tir. Et on sait que quand Luck est aidé par ses RB, il devient encore plus dangereux. Il faudra suivre en particulier le duel Darrelle Revis (très moyen la semaine dernière) – T.Y Hilton. Globalement les Colts ont plus d’armes offensives que les Ravens.

La défense des Colts a bien augmenté son niveau de jeu en playoffs. Face aux Broncos, Vontae Davis a de nouveau montré qu’il faisait partie des meilleur cornerbacks de la ligue. Et la défense en général a parfaitement contenu une équipe pourtant redoutable offensivement. Sur le papier, les Pats ont moins de menaces que les Broncos, mais Tom Brady est en plus grande forme que Manning. Il faudra également qu’Indianapolis trouve un moyen de défendre sur Rob Gronkowski.

Les principaux matchups

Tom Brady vs Andrew Luck

Darrelle Revis vs Vontae Davis

Les deux matchups sont liés. Le cornerback qui arrivera le plus à perturber les transmissions du quarterback adverse remportera le duel et surement le match. Darrelle Revis devrait sans doute défendre sur l’option numéro 1 des Colts, T.Y Hilton. Du côté de Vontae Davis, je pense qu’il sera sur Edelman mais il devra également être attentif à Rob Gronkowski.

Au niveau des quarterbacks, Tom Brady à son expérience qui parle pour lui, mais Andrew Luck paraît capable d’emmener son équipe au bout. Après Peyton Manning, il a en tout cas l’opportunité de faire tomber l’autre légende des années 2000. Ce serait un pas de plus pour lui vers le sommet à la position. Imaginez s’il bat Manning, Brady et Rodgers sur les mêmes playoffs… !

Pronostic

Côté Pats, l’avantage du terrain est à prendre en compte, l’expérience et le talent de Tom Brady et Bill Belichick également. Côté Colts, Andrew Luck peut faire la différence lui tout seul. Je penche donc légèrement vers New England (34-27), comme pronostiqué en début de saison.

NFC

Finale de conference NFC

Seattle Seahawks vs Green Bay Packers

Les stats

SEATTLE SEAHAWKS GREEN BAY PACKERS
Bilan Saison Régulière

12-4

12-4

Parcours Playoffs ·         Divisional : Victoire 31-17 face aux Panthers ·         Divisional : Victoire 26-21 face aux Cowboys
Série en cours

7 victoires

3 victoires

Stats OffensivesPasseCourse 9ème attaque globale

26ème

1er

6ème attaque globale

8ème

11ème

Stats DéfensivesPasseCourse 1ère defense globale

1er

3ème

15ème defense globale

10ème

23ème

Attaque

Evidemment, la question qui est sur toutes les lèvres est : quel est l’état physique d’Aaron Rodgers ? Green Bay n’est pas la même équipe avec et sans son quarterback star, sans le meilleur joueur de la NFL. Rodgers sera sur le terrain, même s’il a mal, et comme la semaine dernière il sera capable de faire les passes nécessaires. Mais plus que jamais, face à une grosse défense, il aura besoin que toute l’attaque soit au top. Eddie Lacy, qui a confirmé son talent après un début de saison compliqué, devra tenter de percer le mur face à lui. Le duo de receveur, Jordy Nelson et Randall Cobb, devra jouer propre et tenter de battre la legion of boom dans la profondeur. Davante Adams, Richard Rodgers devront continuer à apporter comme la semaine dernière face à Dallas.

Pour Seattle, l’attaque repose sur deux choses. La première est le jeu au sol, l’un des plus performants de la ligue avec Marshawn Lynch. L’autre est le talent de Russell Wilson, improvisateur de génie et excellent dans les moments clés. Si le front seven des Packers ne resserre pas sa défense, Lynch et Wilson feront des dégâts au sol.

Défense

Ce n’est pas le point fort de Green Bay qui gagne ses matchs en marquant plus que ses adversaires. Contre Seattle marquer beaucoup est une tâche ardue, la défense devra donc monter son niveau de jeu. Car sur le plateau restant, c’est la moins bonne escouade. Certaines individualités sont fortes, comme Clay Mathews ou Julius Peppers, mais cela manque de profondeur. Russell Wilson et Marshawn Lynch pourraient avoir un gros match. La semaine dernière DeMarco Murray a passé 123 yards et 1 touchdown à cette défense, et le jeu au sol de Seattle est encore plus fort.

C’est le contraire à Seattle, meilleure défense de la ligue. Et ce depuis plusieurs années maintenant. On en arrive au point où on peut se poser la question si la Legion of Boom n’est pas la meilleure défense de l’histoire ? Il y a débat avec le Steel Curtain du Pittsbrugh des années 70. En tout cas ils l’ont encore prouvé face aux Panthers, ils sont durs à passer. Richards Sherman est injouable, Kam Chancellor est impressionnant… Attention, un Aaron Rodgers diminué peut souffrir.

Les principaux matchups

Aaron Rodgers vs Legion of Boom

Le meilleur quarterback de la NFL contre la meilleure défense de la ligue. Que demander de mieux ? Avec la blessure de Rodgers nous n’aurons pas l’affrontement complet mais ça devrait être fun à regarder. La Legion of Boom va-t-elle faire vivre à Rodgers son pire match en carrière ? Ou au contraire, va-t-elle trouver le QB qui va réussir à les mettre à genoux ?

Marshawn Lynch vs Eddie Lacy

Ce que j’aime dans ce duel de running-backs c’est le côté physique. Marshawn Lynch est surnommé « Beast Mode » du fait de son style. Et je trouve qu’Eddie Lacy est le jeune RB qui se rapproche le plus de ce style, puissant, difficile à tackler.

Pronostic

Les Seahawks ont le plus gros avantage du terrain grâce à leur « 12ème homme », le Century Link Field. Ce stade est le plus bruyant du pays et il est compliqué pour les attaques de s’entendre. De plus Seattle est monté en puissance en fin de saison pour retrouver sa forme de prétendant au Super Bowl. Enfin, la blessure de Rodgers me semble un gros souci face à une telle défense. J’avais prévu les Packers en finale face aux Pats, mais à ce jour je vois finalement Seattle retourner en finale (28-17).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s