Le 10 meilleurs Super Bowl de l’histoire

Publié le Mis à jour le


Dans moins d’une semaine maintenant, les fans de football du monde entier auront les yeux rivés sur le Super Bowl. En espérant bien sûr voir un match spectaculaire et serré.

Aujourd’hui je vous propose un classement des plus beaux Super Bowl. Ce classement est un consensus entre quelques heures de visionnage et plusieurs experts du sport des grands médias américains (NFL, Fox, SI, Bleacher Report). Plusieurs critères sont pris en compte pour un tel classement. Le match était-il serré ? Y a-t-il eu des rebondissements ? Un retournement de situation ? Une action exceptionnelle pour gagner le match ? …

A noter que les Patriots figurent à trois reprises dans ce classement, et que le meilleur Super Bowl s’est joué au University of Phoenix Stadium… De bon augure pour dimanche ?

1. Super Bowl XLII

  • 3 février 2008 / University of Phoenix Stadium, Glendale
  • New York Giants 17 – New England Patriots 14
  • MVP : Eli Manning (QB – New York)

Ce Super Bowl revient souvent comme numéro 1 pour une seule raison. Une fin de match qui avait tous les ingrédients, avec un drive final pour la victoire et une action incroyable qui s’avère décisive. Ici on parle du fameux « Helmet Catch » de David Tyree.

Avant de revenir sur cette action, il faut reposer le contexte de ce match. Les Patriots sont grandissimes favoris car ils arrivent invaincus (18 victoires en 18 matchs), face aux Giants qui sont arrivés en finale après être passés par les wild-cards. New England va galérer mais Brady donne finalement l’avantage aux Pats en trouvant Randy Moss à 2 minutes 40 de la fin du match.

C’était sans compter sur le dernier drive de la rencontre. Eli Manning remonte 83 yards en 2 minutes pour envoyer Plaxico Burress dans la end-zone et remporter le match et le trophée de MVP du Super Bowl. Le tournant du match a lieu 4 actions avant le touchdown. Manning est sous pression, il parvient à résister à plusieurs défenseurs de New England pour finalement réussir à sortir de sa pocket. Il lance alors une passe en plein centre vers David Tyree qui réussit une réception incroyable avec son casque (je vous laisse apprécier l’action dans la vidéo ci-dessus). 

2. Super Bowl XXV

  • 27 janvier 1991 / Tampa Stadium, Tampa
  • New York Giants 20 – Buffalo Bills 19
  • MVP : Ottis Anderson (RB – New York)
"Wide Right" ! Norwood manque le field-goal et les Giants l'emportent (photo : ny daily news)
« Wide Right » ! Norwood manque le field-goal et les Giants l’emportent (photo : ny daily news)

Avec un bilan de 13-3 sur la saison et une attaque très efficace emmenée par Jim Kelly (QB) et Thurman Thomas (RB), les Bills étaient favoris de ce match. Pour contrer ce duo, Bill Parcells et son jeune coordinateur défensif, un certain Bill Belichick, ont monté un plan parfait. En défense, Belichick joue avec seulement 2 linemen et 5 linebackers… En attaque, les Giants vont tout faire pour garder le ballon loin des mains des Bills. Une stratégie payante puisqu’ils conservent la balle plus de 40 minutes sur le match.

Mais malgré tous ces efforts, Buffalo a la possibilité de remporter le match. Kelly met son kicker en position pour un field-goal de 47 yards. Mais Norwood le manque et l’on retient de ce Super Bowl la phrase « Wide Right ». Les Bills perdront les 3 Super Bowls suivant, et ils n’auront jamais été aussi prêts d’en gagner un.

3. Super Bowl XXIII

  • 22 janvier 1989 / Joe Robbie Stadium, Miami
  • San Francisco 49ers 20 – Cincinnati Bengals 17
  • MVP : Jerry Rice (WR – San Francisco)
Joe Montana en mode "Joe Cool" (photo : nfl.com)
Joe Montana en mode « Joe Cool » (photo : nfl.com)

Ce match a la marque des grands, des très grands. Trois noms légendaires des 49ers et de la NFL en général. Joe Montana, Jerry Rice et Bill Walsh.

Menés une grande partie du match par Cincinnati, et bien contenus par une belle défense du coordinateur Dick LeBeau, les niners vont finalement remporter leur troisième titre des années 80. Joe « cool » Montana mène son équipe sur un drive de 92 yards, trouve Jerry Rice à plusieurs reprises, et envoie finalement John Taylor dans la end-zone à seulement 35 secondes de la fin du match. Rice, 215 yards et 1 TD, est élu MVP. Montana termine avec 357 yards et 2 TD. Et Bill Walsh annonce sa retraite à l’issue du match, fort de 3 titres NFL.

4. Super Bowl XLIII

  • 1er février 2009 / Raymond James Stadium, Tampa
  • Pittsburgh Steelers 27 – Arizona Cardinals 23
  • MVP : Santonio Holmes (WR – Pittsburgh)

Ce Super Bowl ne remuait pas les foules, car on ne voyait pas le petit Arizona faire tomber le grand Pittsburgh. Une tendance qui va se confirmer car les Steelers mènent rapidement 10-0. Et alors que Kurt Warner avait réduit l’écart un peu plus tôt, il se fait intercepter par James Harrison qui part marquer la plus longue interception de l’histoire du Super Bowl (100 yards). A la mi-temps, les Steelers ont 10 points d’avance (17-7). Le score sera de 20-7 après 3 quart-temps.

Vient alors un quatrième quart-temps de folie. Kurt Warner et Larry Fitzgerald vont prendre feu. Le receveur des Cards attrape 6 passes pour 115 yards et 2 touchdowns sur cette seule période. Revenu de nulle part, Arizona passe devant à la surprise générale (23-20). Mais ce n’était pas tout. Big Ben et Santonio Holmes vont répondre, le QB trouve son receveur quatre fois sur le drive suivant dont une fois pour le touchdown de la victoire. Une magnifique réception de Holmes dans le coin du terrain, avec juste l’espace nécessaire pour poser les deux pieds.

5. Super Bowl XIII

  • 21 janvier 1979 / Orange Bowl, Miami
  • Pittsburgh Steelers 35 – Dallas Cowboys 31
  • MVP : Terry Bradshaw (QB – Pittsburgh)
Les 318 yards de Terry Bradshaw étaient un record en Super Bowl à ce moment (photo : CBS)
Les 318 yards de Terry Bradshaw étaient un record en Super Bowl à ce moment (photo : CBS)

Ce match mettait aux prises deux des meilleures franchises de l’histoire à ce moment. Chacune comptait 2 titres, et les Steelers avaient battu les Cowboys lors du Super Bowl X 3 ans plus tôt. La rivalité entre les deux équipes rendait déjà ce match particulier. Pour remettre dans le contexte le talent qu’il y avait sur le terrain ce jour-là, il faut savoir que 14 joueurs sont aujourd’hui membres du Hall of Fame…

Pour parler du match en lui-même, on peut le résumer à un duel de haut vol entre deux grands quarterbacks. Roger Staubach pour Dallas et Terry Bradshaw pour Pittsburgh. Le dernier sortira finalement vainqueur et MVP de la rencontre. Bradshaw termine avec 318 yards et 4 TD, Staubach avec 228 yards et 3 TD.

Le tournant du match est une passe relâchée par le TE Jackie Smith dans la end-zone dans le troisième quart-temps, alors que les deux équipes étaient à égalité 21-21. Pittsburgh remportera finalement le Super Bowl XIII grâce au seul field-goal du match sur le drive suivant, car les Cowboys ne parviendront jamais à réduire cet écart.

6. Super Bowl XXXVI

  • 3 février 2002 / Louisiana Superdome, New Orleans
  • New England Patriots 20 – St Louis Rams 17
  • MVP : Tom Brady (QB – New England)
Le Super Bowl XXXVI, le début de la légende de Tom Brady
Le Super Bowl XXXVI, le début de la légende de Tom Brady

Ce Super Bowl est celui où a débuté la “légende” de Tom Brady. Le QB avait fait ses grands débuts un peu plus tôt dans la saison lorsque Drew Bledsoe s’était blessé. Les Pats arrivaient au Super Bowl avec un QB sans expérience et face à une équipe des Rams pleine de talent (Kurt Warner, Marshall Faulk, Isaac Bruce et Torry Holt pour ne citer qu’eux).

Et pourtant une pick-6 sur Warner et un touchdown de Brady permettent à New England de prendre l’avantage et de mener jusqu’à 17-3. Kurt Warner va alors réagir avec deux touchdowns en fin de match pour égaliser. Puis vient Tom Brady. Le jeune QB a la balle en main pour le dernier drive du match, et il distille des ballons propres pour faire avancer son équipe et finalement placer son kicker en bonne position. Adam Viniatieri ne tremble pas et passe sa tentative à 48 yards. C’est la première fois qu’un Super Bowl se joue sur la dernière action. Premier titre pour les Pats.

7. Super Bowl XXXVIII

  • 1er février 2004 / Reliant Stadium, Houston
  • New England Patriots 32 – Carolina Panthers 29
  • MVP : Tom Brady (QB – New England)
Pour la 2ème fois en 3 ans, Vinatieri frappe le FG victorieux (photo : B/R)
Pour la 2ème fois en 3 ans, Vinatieri frappe le FG victorieux (photo : B/R)

On prend les mêmes et on recommence ! Ce match a tendance à être oublié derrière l’incident Janet Jackson lors du show de la mi-temps, pourtant il y a du sérieux football joué ce jour-là.

Pendant trois quart-temps, ce match n’avait rien de sensationnel et New England menait 14-10. Mais en 15 minutes, Tom Brady et Jake Delhomme vont s’exciter et totaliser 37 points (record Super Bowl) et 5 touchdowns. Après cet échange d’amabilités, le score est de 29-29. Comme deux ans plus tôt, Brady remonte le terrain et comme deux ans plus tôt Adam Vinatieri donne la victoire aux Pats. Brady termine avec 354 yards et 3 TD et est nommé MVP du match.

8. Super Bowl XXXIV

  • 30 janvier 2000 / Georgia Dome, Atlanta
  • St Louis Rams 23 – Tennessee Titans 16
  • MVP : Kurt Warner (QB – St Louis)

Parfois un match, un titre se joue à 1 yard prêt. C’est ce que Steve McNair, Kevin Dyson et les fans des Titans se sont rappelés après ce Super Bowl.

L’attaque des Rams (« Greatest Show On Turf ») menée par Kurt Warner gagnait 16-0 dans le troisième quart temps de ce match lorsque Steve McNair a décidé de se révolter. Le QB ramène alors les Titans à égalité. Kurt Warner ne met pas longtemps à doucher les espoirs des fans de Tennessee en lançant une bombe pour Isaac Bruce, qui redonne l’avantage aux Rams.

McNair récupère la balle et refuse la défaite. Il démontre alors tout son talent pour remonter le terrain et se retrouve en bonne position sur les 10 yards adverses. Mais le temps passe. Il ne reste alors plus qu’une seule balle d’attaque pour les Titans, McNair trouve Dyson sur les 5 yards, le receveur avance mais est stoppé par le linebacker des Rams Mike Jones sur la ligne des 1 yard… Ce sauvetage de Jones reste l’une des plus belles actions défensives de l’histoire du Super Bowl.

9. Super Bowl III

  • 12 janvier 1969, Orange Bowl, Miami
  • New York Jets 16 – Baltimore Colts 7
  • MVP : Joe Namath (QB – New York)
Joe Namath, MVP du Super Bowl III (photo : NY post)
Joe Namath, MVP du Super Bowl III (photo : NY post)

Le plus vieux des Super Bowls dans ce classement. A l’époque où les Colts étaient à Baltimore. Ce match n’est pas là pour le jeu mais pour le côté symbolique. Il est déjà le premier à utiliser le nom de Super Bowl, et c’est la première fois qu’une équipe de l’AFL battait une équipe de la NFL. Les Colts étaient largement favoris, 13-1 en saison régulière, et sortaient d’une des meilleures saisons défensives de l’histoire… Mais Joe Namath avait annoncé la victoire des Jets dans les médias et il a eu raison.

Sa performance (206 yards) et celle du running-back Matt Snell (121 yards, 1 TD), face à la grande défense des Colts a éblouie les fans qui voyaient l’AFL comme une ligue « rebelle » à cette époque. Ce match a été un grand pas en avant pour la fusion des deux ligues et donc pour la NFL comme nous la vivons aujourd’hui.

10. Super Bowl XXXII

  • 25 janvier 1998 / Qualcomm Stadium, San Diego
  • Denver Broncos 31 – Green Bay Packers 24
  • MVP : Terrell Davis (RB – Denver)
Bien aidé par Terrell Davis, John Elway remporte enfin le titre (photo : ESPN)
Bien aidé par Terrell Davis, John Elway remporte enfin le titre (photo : ESPN)

Ce match offrait un gros duel de quarterback entre John Elway et Brett Favre. Favre et les Packers tentaient de remporter un second trophée consécutif alors qu’Elway essayait de remporter son premier titre après trois échecs.

Le match va tenir ses promesses et sans faire un grand match (123 yards, 1 INT), Elway va réussir quelques actions importantes et enfin obtenir une bague de champion. Ce jour-là il est bien aidé par son running-back Terrell Davis, MVP du Super Bowl grâce à une énorme performance (157 yards et 3 TD). Brett Favre a tout tenté (256 yards, 3 TD-1 INT) mais Green Bay sera trop court.

par DAMIEN FOREAU

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s