Présentation du Super Bowl XLIX

Publié le Mis à jour le


Le quatrième volet de ce dossier spécial Super Bowl 49 s’attarde sur les statistiques et les hommes de ce match, avec notamment les principaux joueurs et les coachs.

image : nfl-france.com
image : nfl-france.com

Les Statistiques

On se souvient de l’avant Super Bowl 48 entre Seattle et Denver il y a un an. On annonçait un choc entre la meilleure attaque de l’histoire face à l’une des meilleures défenses de tous les temps. Au final, le duel attendu n’a jamais eu lieu.  Si l’on compare le duel de cette année avec celui de l’année dernière, la situation est différente. Les Seahawks arrivent avec le même schéma que la saison passée et plus ou moins les même forces et faiblesses. Les Patriots sont eux plus complets que les Broncos, l’attaque est moins prolifiques mais fait partie des bonnes escouades, et la défense est bien plus forte.

En saison régulière

En saison régulière, les Patriots ont connu plusieurs phases. Le début de saison a été poussif, avec des résultats en demi-teinte. Le cœur de saison a été excellent avec une grosse série de victoires et une attaque retrouvée. Le retour de Rob Gronkowski à 100% n’y était pas étranger. Mais après leur bye week, les Pats ont été moins bons et ont peiné à retrouver leur rythme offensif. Au final, seules trois équipes ont marqué plus de points par match que New England cette saison, l’efficacité est donc là, mais l’équipe ne fait pas partie du top au niveau offensif. Le jeu de passe est très bon avec Tom Brady à la baguette (9ème NFL), le jeu au sol est plus aléatoire avec une rotation en fonction des matchs (18ème NFL). Côté défensif, les Pats ont été plutôt réguliers tout au long de la saison, avec une escouade plus performante que ce que disent les statistiques (13ème). La défense contre le jeu au sol est en effet parfois moyenne, mais la défense contre la passe est excellente.

Concernant les Seahawks, on l’a déjà dit de nombreuses fois, l’attaque repose sur Marshawn Lynch et Russell Wilson. Beast Mode (1306 yards, 13 TD) a réussi une nouvelle grosse saison et mène la meilleure attaque au sol de la ligue. Russell Wilson ajoute une menace supplémentaire grâce à sa capacité à improviser avec ses jambes. Le quarterback a en revanche un gros manque de cibles dans le jeu de passe. Son meilleur receveur, Doug Baldwin, n’a terminé qu’avec 825 yards. Cette faiblesse du corps de receveur force Russell Wilson à être le plus efficace possible, à défaut d’être prolifique (27ème NFL). Si l’on passe de l’autre côté du terrain, il n’y a pas ce déséquilibre. La défense des Seahawks est toujours la meilleure de la ligue, et se place comme peut être la meilleure de l’histoire tout simplement. Aucune équipe n’encaisse si peu de points en moyenne, aussi peu de yards à la passe et de yards totaux par match.

StatsSaison

En playoffs

Sur les deux matchs de playoffs, l’attaque des Patriots est clairement montée en puissance, surtout au niveau du jeu de passe. Tom Brady prend ses responsabilités. Et il doit également compenser un jeu au sol branché sur courant alternatif. Face aux Ravens, les running-backs n’ont pas réussi à passer la défense, alors que contre Indianapolis, Blount s’est fait plaisir (148 yards, 3 TD). Brady totalise 593 yards, 7 touchdowns et 2 interceptions sur les 2 matchs. Du coup le nombre de yards à la passe et de yards totaux par match a augmenté pour New England, et l’équipe affiche une moyenne de 40 points marqués. Un chiffre que la défense de Seattle fera sans doute baisser. En défense justement, les Pats ont fermé les portes. Mise en difficulté par les Ravens en première mi-temps, Revis et compagnie ont repris la main ensuite. Ils ont mis fin à la série sans interception de Flacco, puis ils ont éteint Andrew Luck en finale de conférence. S’ils sont capable de laisser le quarterback de la meilleure attaque de la NFL à moins de 150 yards, cela peut s’avérer compliquer pour Seattle.

Du côté des Seahawks, les chiffres offensifs sont très stables. Le match compliqué de Russell Wilson en finale de conférence (4 interceptions) pose tout de même des questions avant d’affronter les lignes secondaires des Pats. Revis, Browner ou encore McCourty devraient avoir le dessus sur les receveurs de Seattle. D’habitude si sûr (7 interceptions sur la saison), Wilson a connu un match compliqué contre Green Bay. Mais il ne faut pas oublier ses 3 premières saisons, globalement excellentes, et sa capacité mentale qui lui a permis d’aller gagner le match en prolongation. Marshawn Lynh reste néanmoins l’arme numéro 1 de cette attaque. La défense encaisse un peu plus de yards et de points sur les playoffs, mais elle a montré qu’il ne fallait pas s’amuser à trop la tester. Richard Sherman compte déjà 2 interceptions, et même le meilleure quarterback de la ligue, Aaron Rodgers, a vu la difficulté à passer cette « Legion of Boom ».

StatsPlayoffs

Les duels

Les quaterbacks : Russell Wilson vs Tom Brady

Le meilleur (avec Manning) QB des années 2000, contre la nouvelle génération.

Si l’on regarde le CV, celui de Tom Brady sera bien entendu beaucoup plus long. 3 Super Bowl remportés en 6 participations (2 fois MVP du match), 2 trophées de MVP, 10 Pro Bowl, plus de 53000 yards et 392 touchdowns en carrière. Il possède de nombreux records NFL en playoffs, et il est le seul joueur avec Joe Montana à avoir remporté plusieurs Super Bowl et MVP. Du coup avec seulement 3 saisons dans l’élite, Russell Wilson ne fait pas le poids. Mais quels débuts pour l’ex quarterback de l’université du Wisconsin! Dès sa première saison il égale le record de touchdown pour un rookie avec 26 (égalité avec Peyton Manning). Après deux saisons, il compte déjà 24 victoires et 36 après trois (records NFL). Et bien sûr, il a déjà gagné un Super Bowl.

Brady vs Wilson sur la saison 2014 (nfl-france.com)
Brady vs Wilson sur la saison 2014 (nfl-france.com)

A ce stade de la compétition, Brady reste sur deux défaites (contre New York à chaque fois), alors que Wilson est champion en titre. Autre point fort pour le jeune QB des Hawks, il est invaincu face à des quarterbacks qui ont remporté un Super Bowl. 10 victoires et aucune défaite face à Aaron Rodgers (3-0), Peyton Manning (2-0), Eli Manning (2-0) et Tom Brady (1-0). Côté Brady, l’expérience parle évidemment, puisqu’il détient le record de victoires en playoffs, avec 20, pour seulement 8 défaites. Il a également les records de matchs (28), et touchdowns en playoffs (49).

Les facteurs X : Marshawn Lynch vs Rob Gronkowski

On parle évidemment des quarterbacks, poste le plus important dans le football actuel. Mais pour l’emporter, les deux équipes devront pouvoir compter sur leurs meilleurs joueurs. Brady est une star, Wilson est en train d’en devenir une, mais ils ne sont pas les meilleurs joueurs sur le terrain. Pour New England, ce joueur dominant, capable de faire la différence à n’importe quel moment, c’est le tight-end Rob Gronkowski. Pour Seattle, c’est le running-back Marshawn Lynch, alias « Beast Mode ».

Embêté par des blessures l’année dernière et au début de cette saison, Gronk est revenu à 100%. Il termine 2014 avec 82 réceptions, 1124 yards et 12 touchdowns, et a retrouvé son meilleur niveau. Vu par certains comme le meilleur TE que le sport ait connu, il est un enfer pour les défenses. Une fois la balle en main, il est très difficile à stopper. Aucun TE n’a marqué plus de touchdowns que lui sur ses cinq première saisons (55). Les Colts ont sous-estimé son impact et se sont fait exploser, les Seahawks ne feront pas la même erreur. Kam Chancellor, que l’on verra surement beaucoup aider ses linebackers, a déclaré qu’il fallait jouer « big on big ».

Pour Lynch, la seule chose qu’il fait mieux que de manger les yards, c’est manger des skittles…et de prendre des amendes parce qu’il ne parle pas à la presse. Sur le terrain, « Beast Mode » honore son surnom en maltraitant les défenses adverses. Sa puissance et sa capacité de gagner des yards après contact sont redoutables. Pour la quatrième saison de rang, il a dépassé les 1000 yards et les 10 TD. Face à la défense contre le jeu au sol des Pats, il peut faire des dégâts. Et il faut en profiter car il laisse planer le doute sur son futur en NFL.

Le meilleur cornerback de la ligue : Richard Sherman vs Darrelle Revis

Ce débat fait déjà rage dans les médias, chacun se présentant comme le numéro 1. Evidemment. Dans cette bataille d’égo, nous avons la chance d’avoir un duel à distance pendant ce Super Bowl. Darrelle Revis a été le meilleur cornerback de la ligue pendant plusieurs saisons, lorsqu’il isolait les receveurs adverses sur la « Revis Island ». Il est moins souverain actuellement (par exemple face à Steve Smith en demi-finale), mais a l’occasion de conserver son rang face à celui qui s’auto-proclame meilleur cornerback de la NFL, Richard Sherman. Sherminator, fer de lance de la Legion of Boom aime parler et provoquer pour se stimuler. Il n’est jamais si fort que lorsqu’il est au centre des débats. Cam Newton et Aaron Rodgers se sont tous les deux fait intercepté par Sherman lors de ces playoffs. Au tour de Brady ?

Les coachs : Pete Carroll vs Bill Belichick

La mission de Pete Carroll est claire, devenir le 7ème coach de l’histoire à réaliser un “back to back” (deux Super Bowl de suite). Le dernier à l’avoir fait n’est autre que Bill Belichick, son adversaire. Si les Seahawks l’emportent, il rejoindrait d’autre légende, Vince Lombardi (Packers), Don Shula (Dolphins), Chuck Noll (Steelers), Jimmy Johnson (Cowboys) et Mile Shanahan (Broncos).

Face à Carroll, une légende, Bill Belichick. Depuis qu’il est arrivé à New England (pour prendre le relais d’un certains Pete Carroll d’ailleurs), il compte 176 victoires pour 65 défaites. Il détient le record de victoires en playoffs avec 21, et va jouer son sixième Super Bowl.

Dans les deux cas, un coach rentrera un peu plus dans l’histoire du sport. Le doublé pour Pete Carroll ou le record de victoire en Super Bowl pour un coach (Chuck Noll : 4) pour Belichick.

Bon Super Bowl !!

Logo-Super_Bowl_XLIX_Arizona

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s