Les gagnants et perdants de la première semaine du marché des agents libres

Publié le Mis à jour le


Quelle semaine ! Du jamais vu dans l’histoire de la NFL et du marché des agents libres. Plus que le nombre total de mouvements, c’est le nombre de grands noms qui ont changé de club qui interpelle. Avant même l’ouverture du marché, mardi, plusieurs gros « trades » ont eu lieu et de nombreuses stars avaient déjà un contrat prêt à être signé.

Comme lors de chaque marché des transferts, certains fans ont vu leur équipe considérablement s’améliorer en quelques jours, quand d’autres ont vu des stars quitter leur franchise.

Revis (24) et Cromartie (31) vont se retrouver sous le maillot des Jets (wsj.com)
Revis (24) et Cromartie (31) vont se retrouver sous le maillot des Jets (wsj.com)

Les gagnants

New York Jets

Les Jets se sont activés très tôt en récupérant le receveur Brandon Marshall via un « trade » avec les Bears. Marshall arrive à New-York pour être le numéro 1, une position qu’Eric Decker et Percy Harvin ne sont pas parvenus à assumer. Decker va redevenir numéro 2, une position qui lui correspond mieux, et Harvin est déjà reparti (pour Buffalo).

Les Jets ont également récupérer Ryan Fitzpatrick. Il n’est pas le QB qui leur fera gagner le Super Bowl, mais si Geno Smith est (encore) en difficulté, il est une option solide.

Mais le gros travail, les Jets l’ont réalisé pour améliorer leurs lignes secondaires. Une des plus mauvaise équipe dans ce secteur la saison dernière, ils vont maintenant pouvoir compter sur l’une des meilleures lignes en 2015. La franchise new-yorkaise a beaucoup dépensé pour tout simplement recréer son ancien duo de cornerbacks, Darrelle Revis et Antonio Cromartie. Ajoutez Buster Skrine (CB) et Marcus Gilchrist (S), et vous avez une belle profondeur. Déjà très forte contre le jeu au sol, la défense des Jets a maintenant les armes pour dominer la NFL.

Indianapolis Colts

Les Colts ont l’un des meilleurs quarterbacks de la ligue, un qui peut les emmener au titre. La saison dernière, il manquait un jeu au sol et une défense suffisamment solide pour passer le dernier obstacle. Indianapolis l’a très bien compris et en est train de faire les bons choix.

Concernant le jeu au sol, le fiasco Trent Richardson est enfin terminé. Pour prendre la relève, les Colts ont misé sur l’expérience en signant Frank Gore. L’ex-RB des 49ers a certes 31 ans mais il reste sur une saison à 1106 yards. Au niveau du jeu de passe, il fallait trouver un remplacement à Reggie Wayne. C’est chose faite avec l’arrivée d’Andre Johnson. L’ex-Texans a avoué que la présence d’Andrew Luck avait fortement motivé son choix. Avec Hilton, Johnson et Gore, Andrew Luck devrait pouvoir s’amuser en 2015.

Du côté de la défense, les Colts ont recruté deux joueurs intéressants pour se renforcer. Trent Cole est une belle recrue pour le poste de linebacker extérieur, et Kendall Langford va venir solidifier la ligne défensive.

Jacksonville Jaguars

Les Jaguars avaient un avantage sur toutes les autres équipes de la ligue. Cet avantage c’est l’argent, car aucune franchise n’avait autant de marge de manœuvre pour signer des joueurs. Mais encore faut-il faire les bons choix.

Jusqu’ici, les choix sont bons et variés, un bon point pour une équipe qui a besoin d’aide dans tous les secteurs. Mais l’annonce qui a retenu l’attention est bien entendu la signature de Julius Thomas, meilleur tight-end sur le marché cette saison. Membre important de l’attaque de Peyton Manning à Denver durant les deux dernières saisons (24 touchdowns en deux ans), le tight-end sera une cible de choix pour Blake Bortles en 2015. Le jeune quarterback pourra également bénéficier de l’aide de Jeremy Parnell pour solidifier sa ligne offensive.

L’autre grosse recrue des Jaguars c’est le tackle défensif Jared Odrick, barré par l’arrivé de Suh à Miami. Odrick est un très bon défenseur et une amélioration comparé à Red Bryant. Dan Skuta est un linebacker solide, et les signatures de Davon House et Sergio Brown vont faire du bien aux lignes secondaires. Jacksonville a peut-être trop payé pour certains joueurs, mais ils pouvaient se le permettre.

Miami Dolphins

Les Dolphins sont dans les gagnants pour une simple raison, ils ont réussi à signer le meilleur défenseur qui ne s’appelle pas J.J Watt. En proposant 114 millions de dollars (dont 60 millions garantis) à Ndamukong Suh, les Floridiens ont remporté la mise pour l’agent libre numéro 1 sur le marché cette année. Suh rejoint Cameron Wake pour former un duo intimidant pour n’importe qu’elle attaque adverse. Pour faire de la place (sur le terrain, et financièrement) à Suh, les Dolphins ont dû se séparer de plusieurs joueurs comme Jared Odrick, Randy Starks ou Danell Ellerbe.

Autre secteur où Miami s’est activé, celui des receveurs. Ryan Tannehill pourra compter sur de nouvelles armes en 2015. Le temps de Mike Wallace étant terminé en Floride, il sera remplacé par Kenny Stills. Le tight-end Jordan Cameron sera une addition de choix s’il parvient à éviter les blessures.

Washington Redskins

Sans faire de bruit, les Redskins ont récupéré quelques bons joueurs. Plutôt complets en attaque (Jackson, Garcon en receveurs, Morris en running-back) malgré l’interrogation RGIII, les Skins ont besoin d’améliorer leur défense.

Le focus sur la ligne défensive est logique au vu des difficultés de l’équipe dans ce domaine la saison dernière. Terrance Knighton et Stephen Paea sont des supers joueurs et Ricky Jean-François est solide. Sur les lignes secondaires, l’addition de Chris Culliver est un autre bon choix. La décision de laisser partir Brian Orakpo n’est pas une mauvaise chose, le linebacker est un excellent joueur mais il ne parvient pas à rester sur le terrain.

Dans le radar 

Buffalo Bills

Les Bills auraient pu figurer dans le top 5 grâce à l’arrivée de deux grands noms dans leur attaque. LeSean McCoy sera la nouveau running-back numéro 1 (C.J Spiller quitte Buffalo dans le même temps) et Percy Harvin rend l’équipe encore plus intriguante offensivement.

Côté défensif, les Bills perdent Kiko Alonso, mais ils faisaient partie des meilleures défenses sans lui la saison dernière. Les nouveaux contrats pour Jerry Hughes et Jarius Wynn sont importants.

Les Lions vont avoir du mal à remplacer leur duo Suh - Fairley (ESPN)
Les Lions vont avoir du mal à remplacer leur duo Suh – Fairley (ESPN)

Perdants

Denver Broncos

Pour le moment, les Broncos voient partir des joueurs importants et les remplacent par des joueurs moins forts. En choisissant de taguer Demaryius Thomas, ils savaient qu’ils ne pourraient surement pas retenir Julius Thomas. En effet, Denver n’a pas pu s’aligner sur l’offre des Jaguars notamment. Autre joueur qui manquera à Peyton Manning en 2015, Orlando Franklin, très important sur la ligne offensive. Franklin rejoint en plus un concurrent direct, San Diego. Même histoire avec Terrance Knighton, membre incontournable de la ligne défensive et Rahim Moore, élément important des lignes secondaires.

Du côté des arrivées, Shelley Smith (OG) et Vance Walker (DT) sont des solutions de remplacements mais ils sont beaucoup moins forts que les joueurs partis. Même chose pour Owen Daniels, qui a tout de même le mérite de parfaitement connaître le nouveau coach des Broncos, Gary Kubiak.

Tampa Bay Buccaneers

Concernant les Bucs, il faut regarder un peu plus loin que les simples mouvements de joueurs. Les arrivées de Henry Melton et Bruce Carter sont plutôt intéressantes d’ailleurs. Il faut plutôt analyser les départs, et particulièrement les trois noms suivants : Michael Johnson, Anthony Collins, Dashon Goldson. Trois joueurs arrivés à grands prix lors du marché des agents libres 2014, et qui démontrent l’échec du projet de Tampa.

Les Bucs tentent d’oublier les erreurs récentes et auront le premier choix lors de la Draft, mais l’aveu d’échec est évident en ce début d’intersaison.

Detroit Lions

Les Lions ont perdu très gros en ce début d’intersaison. Leur duo de tackle défensif, l’un des meilleurs de la NFL, est parti en même temps. Ndamukong Suh a signé à Miami, alors qu’il a avoué plus tard qu’il aurait pu rester à Detroit si l’équipe s’était manifestée… Et Nick Fairley est lui partit pour St Louis. La signature, coûteuse, de Haloti Ngata va permettre de compenser la perte de Fairley, mais impossible de remplacer Suh…

Detroit a également laissé partir Reggie Bush et ils ont prolongé le kicker Matt Prater. Une bonne idée après les soucis dans ce domaine en début de saison dernière.

Baltimore Ravens

Ce qui place les Ravens dans les perdants, c’est la qualité des joueurs qui sont partis. Torrey Smith était une des armes offensives principales, Haloti Ngata et Pernell McPhee était eux des éléments clés de la défense. Il sera donc difficile de trouver des joueurs suffisamment talentueux pour combler le vide laissé.

La prolongation du running-back Justin Forsett est une bonne chose. La signature du safety Kendrick Lewis de même.

San Francisco 49ers

Les coups durs s’enchaînent pour les 49ers, qui ont perdu beaucoup de joueurs clés. Le premier à être parti est Mike Iupati. Le guard Pro Bowler va laisser un gros trou sur la ligne offensive et part renforcer un rival direct, Arizona. C’est également la fin de l’ère Frank Gore, figure emblématique de l’attaque des Niners. En défense, les lignes secondaires deviennent légères avec les départs de Chris Culliver et Perrish Cox.

Mais au délà de ces mouvements de marché, ce sont les retraites inattendues qui ont touché les 49ers. C’est d’abord le capitaine Patrick Willis qui a annoncé la fin de sa carrière, à cause de blessures qui l’empêchent de continuer notamment. Puis hier, c’est Chris Borland, 24 ans seulement, qui a pris tout le monde de court en annonçant ne pas souhaiter continuer sa carrière de footballeur. Sa raison est simple, il ne veut pas mettre sa santé en danger. C’est un coup dur car il était le remplaçant naturel de Willis après une saison rookie réussie.

Les 49ers n’ont pas de chance et sortent très affaiblis de cette première semaine de transferts. Les arrivées de Torrey Smith, Reggie Bush, Darnell Dockett et Shareece Wright sont plutôt positives mais loin d’être suffisantes. Surtout que dans le même temps, les autres équipes de la NFC West se sont renforcées (Jimmy Graham à Seattle par exemple).

Dans le radar

New England Patriots

J’ai pris l’habitude de ne pas m’inquiéter pour les Pats, mais quand on additionne le talent des joueurs partis, ça commence à faire…

En choississant de prolonger Devin McCourty (un bon choix), ils ont décidé de ne pas conserver Darrelle Revis qui est retourné chez le rival new-yorkais. Brandon Browner ne sera pas non plus de retour, laissant le poste de cornerback un peu vide. Deux autres joueurs importants de la défense ont signé ailleurs, Vince Wilfork et Akeem Ayers. Du côté de l’attaque, l’homme à tout faire Shane Vereen est également parti.

La seule arrivée à ce jour pour New England est celle de Jabaal Sheard, un très bon linebacker extérieur.

Murray, Mathews, Sproles, un backfield à fort potentiel (eagles.com)
Murray, Mathews, Sproles, un backfield à fort potentiel (eagles.com)

« What the hell’s going on out here ! »

Philadelphia Eagles

Comme l’a dit un certain Vince Lombardi, « What the hell’s going on out here » ! C’est un peu ce qui vient en tête lorsque l’on (tente) d’analyser la semaine des Eagles. Chip Kelly change tout, difficile de savoir si c’est pour le meilleur ou pour le pire.

En deux saisons, Kelly a fait partir tous les joueurs importants de l’attaque. Après DeSean Jackson la saison dernière, il a laissé partir LeSean McCoy, Nick Foles et Jeremy Maclin. Le running-back est parti pour Buffalo en échange du linebacker Kiko Alonso, qui va avoir un impact certain au milieu de la défense moyenne des Eagles. Le quarterback a lui été échangé avec un autre quarterback, Sam Bradford. Un « trade » qui a étonné le monde du football et qui pose des questions. Bradford, qui n’arrive pas à rester sur le terrain, peut-il mener Philadephia au titre ? Les Eagles sont-ils toujours intéressé par Mariota ?

Pour remplacer McCoy, on a d’abord cru que Frank Gore allait signer, mais c’est finalement une paire de running-back qui s’est engagé en faveur des Eagles. DeMarco Murray, qui quitte le rival Dallas, et Ryan Mathews forment maintenant un backfield intéressant et potentiellement redoutable.

Au poste de cornerback, Kelly a opté pour deux anciens membres de la Legion of Boom, avec Byron Maxwell (payé très cher) et Walter Thurmond.

Tout ça est pour le moment un peu confus, mais Kelly doit avoir un plan…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s