Retour sur la Draft 2015 – NFC

Publié le Mis à jour le


Deux semaines après la Draft 2015, et au retour de vacances bien méritées, je vous propose de revenir sur l’évènement majeur de l’intersaison de NFL. Cette Draft 2015, qui avait lieu à Chicago, nous a donné deux QB au deux premiers choix, un RB dans le top 10 et quelques surprises.

Les notes attribuées à chaque équipe prennent en compte plusieurs éléments, et ne sont bien sûr jamais vraiment négatives. En effet, une draft se juge 2 ou 3 ans plus tard. La note est ici un indicateur qui permet de voir si les équipes ont fait une bonne draft « sur le papier », c’est-à-dire si les besoins majeurs ont été adressés ou pas, si des bons coups ont été réalisés ou au contraire si une équipe a pris trop tôt un joueur.

Place à la NFC, qui accueillera le numéro 1 de cette Draft, le QB Jameis Winston. On y verra également Todd Gurley et Kevin White, autres joueurs offensifs sortis dans le top 10.

Jameis Winston, numéro 1 de la Draft 2015 (PalmBeachPost)
Jameis Winston, numéro 1 de la Draft 2015 (PalmBeachPost)

Dallas CowboysDallas_Cowboys_logo

Round 1 – Pick 27 (27) Byron Jones CB Connecticut
Round 2 – Pick 28 (60) Randy Gregory OLB Nebraska
Round 3 – Pick 27 (91) Chaz Green OT Florida
Round 4 – Pick 28 (127) Damien Wilson ILB Minnesota
Round 5 – Pick 27 (163) Ryan Russell DE Purdue
Round 7 – Pick 19 (236) Mark Nzeocha OLB Wyoming
Round 7 – Pick 26 (243) Laurence Gibson OT Virginia Tech
Round 7 – Pick 29 (246) Geoff Swaim TE Texas

Besoins : CB, RB, DL, OL, LB

  • Byron Jones (CB) : Cornerback était surement la position la plus critique pour Dallas. Explosif et physique, il va tout de suite contribuer aux seins des lignes secondaires des Cowboys.
  • Randy Gregory (OLB) : Il y a bien évidemment un risque avec Gregory, qui rappelons le, avait été testé positif à la marijuana lors du NFL Combine. Les Cowboys devront faire attention à l’accompagnement du joueur, et si le projet réussit alors Gregory peut devenir un très bon edge-rusher. Le talent est là, mais les problèmes aussi.
  • Chaz Green (OT) : Green apporte une profondeur nécessaire à la ligne offensive. Il ne serait même pas étonnant de le voir entrer dans la rotation dès sa première saison.
  • Damien Wilson (ILB) : Autre besoin qui est comblé, celui de linebacker. Dallas a besoin de présence au centre de la défense. Wilson sera utile contre le jeu au sol.

Note : 7/10. Prendre un cornerback dès le premier tour est un bon choix car Dallas a vraiment besoin de faire mieux dans ce compartiment du jeu. Chaz Green et Damien Wilson apporte de la profondeur sur des positions qui en ont également besoin. Le risque est important avec Randy Gregory, mais le résultat peut s’avérer positif. Le réel problème est la non-sélection d’un running-back, Darren McFadden est donc actuellement le titulaire pour les Cowboys…

N.B : Après la Draft, Dallas a annoncé la signature de La’el Collins. Le tackle, pressenti pour partir au 1er tour, n’avait pas été sélectionné car il devait être entendu par la police à propos d’une histoire de meurtre. Finalement, il n’est suspect dans l’affaire et s’est engagé avec les Cowboys.

New York GiantsNew_York_Giants_Logo

Round 1 – Pick 9 (9) Ereck Flowers OG Miami
Round 2 – Pick 1 (33) Landon Collins SS Alabama
Round 3 – Pick 10 (74) Owamagbe Odighizuwa DE UCLA
Round 5 – Pick 8 (144) Mykkele Thompson S Texas
Round 6 – Pick 10 (186) Geremy Davis WR Connecticut
Round 7 – Pick 9 (226) Bobby Hart OG Florida State

Besoins : S, LB, DL, OL, TE

  • Ereck Flowers (OG) : Un peu de profondeur sur les lignes offensives comme défensives ne fait jamais de mal. Les Giants ont pris Ereck Flowers au premier tour, un lineman imposant et puissant.
  • Landon Collins (SS) et Mykkele Thompson (S) : Trouver au moins un safety était une priorité pour les Giants. C’est chose faite avec Landon Collins, un safety très rapide et à l’aise aussi bien contre le run que contre la passe. New York a échangé avec Tennessee pour pouvoir le récupérer. Thompson peut dépanner en troisième corner.
  • Owamagbe Odighizuwa (DE) : Le potentiel du DE d’UCLA est supérieur à son 74ème choix, mais des blessures l’ont fait descendre dans les tableaux.

Note : 7,5/10. Flowers aura un impact très positif sur la ligne offensif, et les Giants se sont renforcés sur le poste de safety. Si on ajoute Odighizuwa, la défense a été bien améliorée, même s’il manque peut-être un linebacker. Côté offensif, un tight-end en fin de draft aurait pu être un bon choix.

Philadelphia Eaglesphiladelphia-eagles-logo-png

Round 1 – Pick 20 (20) Nelson Agholor WR USC
Round 2 – Pick 15 (47) Eric Rowe CB Utah
Round 3 – Pick 20 (84) Jordan Hicks OLB Texas
Round 6 – Pick 15 (191) JaCorey Shepherd CB Kansas
Round 6 – Pick 20 (196) Randall Evans CB Kansas State
Round 7 – Pick 20 (237) Brian Mihalik DE Boston College

 Besoins : CB, S, OL, WR, LB

  • Nelson Agholor (WR) : Jeremy Maclin est parti, Chip Kelly a décidé de pallier ce départ avec Agholor. Le receveur de USC a d’ailleurs un profil similaire à celui de Maclin, il peut jouer n’importe où sur le terrain (intérieur, extérieur ou slot et même returner).
  • Eric Rowe, JaCorey Shepherd, Randall Evans (CB) : A part la recrue Byron Maxwell, tous les cornerback des Eagles seront en fin de contrat après la saison 2015. Il fallait donc trouver des futurs titulaires en puissance. Rowe est un bon choix, il sera capable de couvrir les grands receveurs de la NFL. Shepherd est un ancien receveur et possède donc une grande qualité de mains. Evans apporte une solution de plus mais il doit travailler sur sa technique.
  • Jordan Hicks (OLB) : Un linebacker extérieur physique mais avec un passé de blessures.

Note : 7,5/10. Les Eagles se sont concentrés sur leur point faible en draftant trois cornerbacks. Rowe a les traits d’un titulaire rapidement, les autres auront besoin d’un peu plus de temps. Chip Kelly a également remplacé le départ de Maclin avec un profil similaire en Agholor. Finalement, c’est un draft « sage » de la part de Chip Kelly, qui n’a donc pas tout chamboulé pour aller chercher Marcus Mariota.

Washington RedskinsWashington_Redskins_1000

Round 1 – Pick 5 (5) Brandon Scherff OG Iowa
Round 2 – Pick 6 (38) Preston Smith DE Mississippi State
Round 3 – Pick 31 (95) Matt Jones RB Florida
Round 4 – Pick 6 (105) Jamison Crowder WR Duke
Round 4 – Pick 13 (112) Arie Kouandjio OG Alabama
Round 5 – Pick 5 (141) Martrell Spaight OLB Arkansas
Round 6 – Pick 5 (181) Kyshoen Jarrett SS Virginia Tech
Round 6 – Pick 6 (182) Tevin Mitchel CB Arkansas
Round 6 – Pick 11 (187) Evan Spencer WR Ohio State
Round 7 – Pick 5 (222) Austin Reiter C South Florida

Besoins : S, CB, OL, LB

  • Brandon Scherff et Arie Kouandjio(OG) : Les Redskins ont besoin de faire quelque chose sur le poste de tackle droit. A voir si Scherff prend ce rôle ou si un autre joueur est décalé, mais l’addition du big man d’Iowa va faire du bien. Le choix de Kouandjio plus loin dans la draft, apporte un peu plus de profondeur à la ligne offensive.
  • Preston Smith (DE) : Defensive End à Mississippi State, Smith jouera surement linebacker au sein de la défense des Skins.
  • Matt Jones (RB) : Dans cette classe riche en running-back, Washington a décidé de prendre Matt Jones. Son physique est sa force.

Note : 7,5/10. La défense des Redskins a souffert la saison dernière, particulièrement les lignes secondaires. Chris Culliver a été recruté mais il faut beaucoup plus pour réellement améliorer cette escouade. Les renforts sur la ligne offensive sont bons, car Washington a alloué 58 sacks en 2014, mais un defensive back aurait fait sens avec le 3ème ou 4ème choix.

Chicago Bearschicago-bears-logo

Round 1 – Pick 7 (7) Kevin White WR West Virginia
Round 2 – Pick 7 (39) Eddie Goldman DT Florida State
Round 3 – Pick 7 (71) Hroniss Grasu C Oregon
Round 4 – Pick 7 (106) Jeremy Langford RB Michigan State
Round 5 – Pick 6 (142) Adrian Amos FS Penn State
Round 6 – Pick 7 (183) Tayo Fabuluje OT TCU

 Besoins : LB, DL, OL, S, WR

  • Kevin White (WR) : Brandon Marshall est parti, pas de problème, les Bears ont trouvé un nouveau receveur à associer avec Alshon Jeffery. Kevin White est très rapide (4.35 au 40 yards dash du combiné), et a de très bonnes mains.
  • Eddie Goldman (DT) : La défense de Chicago était tellement en difficulté la saison passée que tous les renforts seront bons à prendre. Goldman apportera sa « masse » à la ligne défensive.
  • Hroniss Grasu (C) et Tayo Fabuluje (OT) : Grasu a été pris dans l’optique de remplacement à court terme de Roberto Garza qui a 36 ans. Fabuluje est un joueur intéressant, car talentueux mais il semble peu intéressé par le football (problème de motivation, de comportement et de poids en unversité).
  • Jeremy Langford (RB) : Un bon complément pour Matt Forte, notamment sur 3rd down.
  • Adrian Amos (S) : Amos aura sa place dans la défense des Bears et peut avoir un impact rapidement.

Note : 8,5/10. Chicago n’avait pas assez de choix pour combler tous les besoins. Kevin White est un super receveur et son association avec Jeffery sera explosive. A Jay Cutler de jouer maintenant. Côté défensif, quelques renforts intéressants mais pas suffisants pour que Vic Fangio améliorent drastiquement sa défense. Il manque notamment des edge-rushers. Globalement, la Draft à domicile a plutôt réussit aux Bears.

Detroit LionsDetroit-Lions-logo

Round 1 – Pick 28 (28) Laken Tomlinson OG Duke
Round 2 – Pick 22 (54) Ameer Abdullah RB Nebraska
Round 3 – Pick 16 (80) Alex Carter CB Stanford
Round 4 – Pick 14 (113) Gabe Wright DT Auburn
Round 5, Pick 32 (168) Michael Burton FB Rutgers
Round 6, Pick 24 (200) Quandre Diggs CB Texas
Round 7, Pick 23 (240) Corey Robinson OT South Carolina

Besoins : DL, CB, OL, RB, WR

  • Laken Tomlinson (OG) : C’est toujours un bon choix de prendre un renfort pour la ligne offensif. Tominson est l’un des meilleurs Guard de cette draft.
  • Ameer Abdullah (RB) : Les Lions se sont séparés de Reggie Bush à l’issue de la saison 2014, il fallait donc le remplacer. Abdullah a des atouts similaires à ceux de Bush, et notamment des bonnes mains dans le jeu de passes. Son problème, les fumbles.
  • Alex Carter et Quandre Diggs (CB) : Carter est un cornerback qui était productif avec Stanford. Diggs peut apporter sa puissance.
  • Gabe Wright (DT) : Suh est parti, Fairley a suivi, il fallait donc combler les trous sur la ligne défensive.

Note : 8/10. Wright rejoint Ngata, mais ils ne remplaceront pas Suh et Fairley, mais Detroit se devait de pallier le vide laissé sur la ligne défensive. Les renforts sur le poste de cornerback sont intéressants, et cet aspect du jeu devrait s’améliorer en 2015. Quant à Abdullah, il a les capacités pour prendre le rôle de Reggie Bush.

Green Bay Packersgreen-bay-packers

Round 1 – Pick 30 (30) Damarious Randall FS Arizona State
Round 2 – Pick 30 (62) Quiten Rollins CB Miami (OH)
Round 3 – Pick 30 (94) Ty Montgomery WR Stanford
Round 4 – Pick 30 (129) Jake Ryan OLB Michigan
Round 5 – Pick 11 (147) Brett Hundley QB UCLA
Round 6 – Pick 30 (206) Aaron Ripkowski FB Oklahoma
Round 6 – Pick 34 (210) Christian Ringo DE Louisiana – Lafayette
Roung 6 – Pick 37 (213) Kennard Backman TE UAB

 Besoins : LB, CB, TE, DL, OL

  • Damarious Randall (FS) : Les Packers ont pris le meilleur safety en couverture de cette Draft. Randall peut couvrir un joueur en individuel et à des qualités de cornerback. Son petit point faible est peut-être le manque de physique, mais il a le profil d’un free-safety qui peut s’imposer en NFL.
  • Quiten Rollins (CB) : Encore une addition pour les lignes secondaire avec Rollins. Lui aussi peut joueur safety et corner, et en tant qu’ancien basketteur il a une super détente.
  • Ty Montgomery (WR) : Vu comme un potentiel « 1er tour » avant la saison 2014, il a déçu. Il va rejoindre un corps de receveur de qualité, et si un quarterback peut le faire briller c’est bien Aaron Rodgers.
  • Jake Ryan (OLB) : Green-Bay avait besoin de trouver de l’aide pour Clay Matthews. C’est chose faite avec Jake Ryan, qui peut joueur à l’intérieur comme à l’extérieur.
  • Brett Hundley (QB) : Le QB d’UCLA est parti plus tard que prévu. Finalement, il va pouvoir s’aguerrir derrière le meilleur joueur de la ligue. A voir ce que ça donne.

Note : 7,5/10. Green-Bay a l’avantage d’avoir un des effectifs avec le moins de trous de la NFL. Ted Thompson est donc parti sur l’idée de trouver le meilleur joueur disponible, afin de trouver des joueurs qui peuvent avoir un impact dans les zones plus faibles.

Minnesota VikingsMinnesota Vikings Logo

Round 1 – Pick 11 (11) Trae Waynes CB Michigan State
Round 2 – Pick 13 (45) Eric Kendricks ILB UCLA
Round 3 – Pick 24 (88) Danielle Hunter DE LSU
Round 4 – Pick 11 (110) T.J Clemmings OT Pittsburgh
Round 5 – Pick 7 (143) MyCole Pruitt TE Southern Illinois
Round 5 – Pick 10 (146) Stefon Diggs WR Maryland
Round 6 – Pick 9 (185) Tyrus Thompson OT Oklahoma
Round 6 – Pick 17 (193) B.J Dubose DE Louisville
Round 7 – Pick 11 (228) Austin Shepherd OT Alabama
Round 7 – Pick 15 (232) Edmond Robinson OLB Newberry

 Besoins : OL, LB, CB, DL

  • Trae Waynes (CB) : Premier bon point pour Waynes, il vient de Michigan State, université reconnue pour la défense. Il était l’un des meilleurs cornerbacks de cette Draft et a visiblement plu à Zimmer, qui va donc l’aligner avec Xavier Rhodes pour former un jeune duo prometteur.
  • Eric Kendrick (ILB) : Anthony Barr en 2014, Eric Kendrick en 2015, les Vikings se forment un corps de linebacker made in UCLA.
  • Danielle Hunter (DE) : Hunter est un joueur ultra-physique et talentueux, mais pour beaucoup d’experts il est loin d’être prêt pour la NFL.
  • J Clemmings (OT) : Les questions à propos de l’état physique de Clemmings l’ont repoussé jusqu’au 4ème tour. Lorsque l’on fera le point dans quelques années, il peut être l’un des meilleurs coups de cette Draft.

Note : 8/10. Mike Zimmer est plutôt un coach défensif, et cela s’est vu lors de sa première saison du côté du Minnesota avec des prestations défensives encourageantes. Pas étonnant donc de voir les Vikings utiliser leurs trois premiers choix sur des défenseurs. Mais du coup, il est vrai que l’attaque n’a pas été améliorée alors que Teddy Bridgewater aurait besoin d’un peu d’aide. Beaucoup de personnes espéraient une réunion avec son receveur à Louisville, DeVante Parker. Mais globalement, une draft très solide. Les Vikings sont en train de monter une super défense, et T.J Clemmings est peut-être la meilleure affaire de cette draft.

Atlanta FalconsAtlanta_Falcons_Logo

Round 1 – Pick 8 (8) Vic Beasley OLB Clemson
Round 2 – Pick 10 (42) Jalen Collins CB LSU
Round 3 – Pick 9 (73) Tevin Coleman RB Indiana
Round 4 – Pick 8 (107) Justin Hardy WR East Carolina
Round 5 – Pick 1 (137) Grady Jarrett NT Clemson
Round 7 – Pick 8 (225) Jake Rodgers OT Eastern Washington
Round 7 – Pick 32 (249) Akeem King DB San Jose State

 Besoins : LB, TE, OL, RB

  • Vic Beasley (OLB) : Atlanta avait besoin d’un edge-rusher et Vic Beasley était surement le meilleur de cette cuvée 2015. Logique.
  • Jalen Collins (CB) : Il y a le talent et le risque avec Collins. Le talent est là et il peut aisément faire partie des meilleurs cornerbacks de cette draft. Le risque vient du fait de son manque d’expérience, puisqu’il n’a joué que 10 matchs avec LSU.
  • Tevin Coleman (RB) : Atlanta a profité de cette classe de running-backs pour prendre un peu de renfort. Coleman est très, très rapide.
  • Justin Hardy (WR) : Harry Douglas est parti, et Justin Hardy peut le remplacer et devenir la troisième option pour Matt Ryan.

Note : 9/10. Dan Quinn impose sa patte avec un défenseur athlétique en Vic Beasley. Certains experts pensent qu’ils auraient dû prendre Todd Gurley, qui a fait ses armes dans la région, mais on ne peut pas dire que Beasley est un mauvais choix. Surtout que Tevin Coleman peut surprendre. Au final, Atlanta sort une draft de grande qualité en adressant tous les besoins majeurs.

Carolina PanthersCarolina_Panthers_logo_2012

Round 1 – Pick 25 (25) Shaq Thompson OLB Washington
Round 2 – Pick 9 (41) Devin Funchess WR Michigan
Round 4 – Pick 3 (102) Daryl Williams OG Oklahoma
Round 5 – Pick 33 (169) David Mayo LB Texas State
Round 5 – Pick 38 (174) Cameron Artis-Payne RB Auburn

 Besoins : OL, WR, CB, RB, DL

  • Shaq Thompson (OLB) : Les Panthers ont surpris leur monde en sélectionnant Thompson au premier tour, alors qu’il était prévu pour le second.
  • Devin Funchess (WR) : Kelvin Benjamin en 2014, Devin Funchess en 2015. Carolina se forme un nouveau corps de receveur, et ce duo peut s’avérer intéressant.
  • Daryl Williams (OG) : Protéger Cam Newton est une priorité, donc le choix d’un lineman fait sens. Son profil convient tout de même mieux au jeu au sol.
  • Cameron Artis-Payne (RB) : Avec le départ de DeAngelo Williams, les Panthers avait besoin de profondeur sur le backfield.

Note : 6,5/10. Les Panthers avaient très peu de choix, ils ne pouvaient donc pas couvrir tous les besoins. Mais il est étonnant de ne voir aucun renfort pour les lignes secondaires, et le choix de Thompson au premier tour est étonnant. Carolina avait peu de choix et ils ont pris trop tôt plusieurs joueurs, une draft légère et moyenne.

New Orleans Saintsnew_orleans_saints-logo

Round 1 – Pick 13 (13) Andrus Peat OT Stanford
Round 1 – Pick 31 (31) Stephone Anthony ILB Clemson
Round 2 – Pick 12 (44) Hau’oli Kikaha OLB Washington
Round 3 – Pick 11 (75) Garrett Grayson QB Colorado State
Round 3 – Pick 14 (78) P.J Williams CB Florida State
Round 5 – Pick 12 (148) Davis Tull OLB Tennessee – Chattanooga
Round 5 – Pick 18 (154) Tyeler Davison DT Fresno State
Round 5 – Pick 31 (167) Damian Swann CB Georgia
Round 7 – Pick 13 (230) Marcus Murphy RB Missouri

 Besoins : LB, OL, WR, TE, QB

  • Andrus Peat (OT) : La ligne offensive sera immédiatement plus solide avec Andrus Peat. Ben Grubbs est parti et plusieurs titulaires sont sur la fin de leur carrière, ce choix est donc intelligent.
  • Stephone Anthony (ILB) : Grâce au transfert de Jimmy Graham à Seattle, les Saints avaient deux choix au premier tour. Ils ont pris Stephone Anthony, un linebacker imposant et qui va prendre la place de Curtis Lofton, parti à l’intersaison.
  • Hau’oli Kikaha (OLB) : Avec Kikaha, New Orleans récupère un défenseur qui a pour objectif le quarterback adverse. Il a d’ailleurs terminé leader universitaire en sacks la saison dernière.
  • Garrett Grayson (QB) : Drew Brees va avoir 36 ans, il n’est donc pas étonnant de voir les Saints préparer sa succession. Et Grayson a un profil très proche de celui de Brees.
  • J Williams (CB) : Les lignes secondaires des Saints ont souffert la saison passée. Williams peut joueur corner ou safety.

Note : 8/10. Andrus Peat et Stephone Anthony, les deux choix du premier tour, sont bons car les deux joueurs sont des titulaires dès le premier jour et remplacent des joueurs qui viennent de partir. Kikaha apporte une option agressive pour la défense et Williams rejoint Browner pour solidifier les lignes secondaires. Les Saints avaient beaucoup de choix assez tôt dans la draft, mais il faut voir combien de joueur auront réellement un impact rapide sur l’équipe.

Tampa Bay BuccaneersTampa-Bay-Buccaneers

Round 1 – Pick 1 (1) Jameis Winston QB Florida State
Round 2 – Pick 2 (34) Donovan Smith OT Penn State
Round 2 – Pick 29 (61) Ali Marpet C Hobart & William Smith
Round 4 – Pick 25 (124) Kwon Alexander OLB LSU
Round 5 – Pick 26 (162) Kenny Bell WR Nebraska
Round 6 – Pick 8 (184) Kaelin Clay WR Utah
Round 7 – Pick 14 (231) Joey Iosefa FB Hawaii

 Besoins : QB, DL, OL, LB, WR

  • Jameis Winston (QB) : Il était annoncé numéro 1, et il a été pris numéro 1 par les Bucs. Le challenge est de redresser Tampa, une chose est sure, Winston se sent prêt.
  • Donovan Smith (OT) : Smith ne devait pas forcement entrer dans cette draft 2015, mais il été tellement bon durant la saison et au Senior Bowl, qu’il se retrouve 34ème Il devrait débuter directement sur le côté gauche de la ligne offensive.
  • Ali Marpet (C) : Il y avait quelques interrogations sur Marpet puisqu’il vient d’une université de division 3. Mais il a rapidement répondu en étant à la hauteur lors du Senior Bowl.
  • Kwon Alexander (OLB) : Les Bucs ont un besoin dans ce secteur des linebackers, où Lavonte David est un peu seul depuis le départ de Mason Foster.

Note : 8/10. Les Bucs ont fait ce qu’il fallait faire en prenant Jameis Winston. Même s’il n’est clairement pas du niveau d’Andrew Luck,  il doit maintenant se montrer à la hauteur du challenge et devenir le quarterback que cette franchise attend. Les Bucs ont également fait du bon boulot en renforçant la ligne offensive, zone critique en 2014. Smith et Marpet ont tous les deux un profil un peu particulier.

Arizona Cardinalscardinals

Round 1 – Pick 24 (24)   D.J Humphries OT Florida
Round 2 – Pick 26 (58) Markus Golden DE Missouri
Round 3 – Pick 22 (86) David Johnson RB Northern Iowa
Round 4 – Pick 17 (116) Rodney Gunter DT Delaware State
Round 5 – Pick 22 (158) Shaquille Riddick DE West Virginia
Round 5 – Pick 23 (159) J.J Nelson WR UAB
Round 7 – Pick 39 (256) Gerald Christian TE Louisville

 Besoins : LB, DL, RB, CB

  • J Humphries (OT) : Comme je l’ai déjà dit, il est rare de se tromper avec un lineman au premier tour. Humphries devrait jouer sur le côté droit.
  • Markus Golden et Shaquille Riddick (DE) : Golden est un battant et peut avoir un impact immédiat sur la défense des Cards, qui a besoin de joueurs capables de gagner les duels et de mettre la pression.
  • David Johnson (RB) : Andre Ellington n’a pas forcement convaincu, et il n’y a pas d’autres options dans le backfield d’Arizona. Johnson va apporter ses qualités de se receveur.
  • Rodney Gunter (DT) : Avec les départs de Dan Williams et Darnell Dockett, il leur fallait un peu de renfort. C’est chose faite avec Gunter, même s’il doit s’adapter à la NFL.

Note : 8,5/10. Pour de nombreux experts, D.J Humphries est le meilleur tackle de cette Draft et il est donc une super affaire avec le 24ème choix. C’est également une bonne nouvelle pour le vétéran Carson Palmer. David Johnson va former un backfield complémentaire avec Andre Ellington, il y joueur le rôle du running-back puissant et bon dans le jeu de passe. En résumé, les Cards ont ajouté des joueurs de qualité à un effectif déjà taillé pour les playoffs.

St Louis RamsSt._Louis_Rams_Logo

Round 1 – Pick 10 (10) Todd Gurley RB Georgia
Round 2 – Pick 25 (57) Rob Havenstein OT Wisconsin
Round 3 – Pick 8 (72) Jamon Brown OT Louisville
Round 3 – Pick 25 (89) Sean Mannion QB Oregon State
Round 4 – Pick 20 (119) Andrew Donnal OT Iowa
Round 6 – Pick 25 (201) Bud Sasser WR Missouri
Round 6 – Pick 39 (215) Cody Wichmann OG Fresno State
Round 7 – Pick 7 (224) Bryce Hager ILB Baylor
Round 7 – Pick 10 (227) Martin Ifedi DE Memphis

 Besoins : OL, WR, CB, S

  • Todd Gurley (RB) : Pour commencer, Todd Gurley et comparé à Marshawn Lynch, il y a pire comme comparaison. Gurley est le premier running-back à sortir au premier tour depuis C.J Spiller en 2010. Le point fort du running-back d’Alabama, c’est sa vitesse.
  • Rob Havenstein, Jamon Brown, Andrew Donnal et Cody Wichmann (OL) : La ligne offensive était le besoin principal des Rams. Ils ont pris les choses en main pour se reconstruire une ligne compétitive.
  • Sean Mannion (QB) : Un nom qui fait penser à un mix entre Sean Marion et Peyton Manning. On lui souhaite déjà le quart de la carrière des deux joueurs.
  • Bud Sasser (WR) : Le besoin de receveur revient tous les ans, et il continue puisque Tavon Austin n’est pour l’instant pas la star qu’il devait être. La taille de Sasser peut être utile.

Note : 8/10. Ce que l’on peut noter, c’est que St Louis s’aligne sur la stratégie des autres franchises de la NFC West, à savoir un jeu au sol performant et être solide défensivement. La défense est déjà au point, mais il manque le jeu au sol. Todd Gurley est peut-être la solution, et les Rams ont fait le boulot en reconstruisant leur ligne offensive. Gurley et le quarterback Nick Foles vont en profiter.

San Francisco 49ersSan_Francisco_49ers_Logo

Round 1 – Pick 17 (17) Arik Armstead DT Oregon
Round 2 – Pick 14 (46) Jaquiski Tartt SS Samford
Round 3 – Pick 15 (79) Eli Harold OLB Virginia
Round 4 – Pick 18 (117) Blake Bell TE Oklahoma
Round 4 – Pick 27 (126) Mike Davis RB South Carolina
Round 4 – Pick 33 (132) DeAndre Smelter WR Georgia Tech
Round 5 – Pick 29 (165) Bradley Pinion P Clemson
Round 6 – Pick 14 (190) Ian Silberman OG Boston College
Round 7 – Pick 27 (244) Trenton Brown OG Florida
Round 7 – Pick 37 (254) Rory Anderson TE South Carolina

 Besoins : LB, CB, DL, OL, WR

  • Arik Armstead (DT) : Il n’a que 21 ans, ce qui est très jeune pour entrer en NFL, mais son talent est incroyable. Il s’intègre bien dans le système défensif des 49ers et ce choix paraît encore plus important puisque Justin Smith a officiellement pris sa retraite.
  • Jaquiski Tartt (SS) : Tartt est un strong safety, il est donc bien plus à l’aise en soutien de ses linebackers pour venir faire des dégâts, qu’en couverture.
  • Eli Harold (OLB) : Beaucoup d’experts ont été étonné de voir Harold tomber si bas. Certains le voyaient en fin de premier tour, et il fera surement le bonheur des 49ers.

Note : 7,5/10. Les 49ers avaient plusieurs priorités pour cette draft. La première, retrouver des linebackers après les retraites surprises de Patrick Willis et Chris Borland. Eli Harold peut s’avérer être une très bonne affaire au 3ème tour. La seconde priorité était le poste de cornerback, et là rien n’a été fait. San Francisco a préféré prendre un safety, peu à l’aise en couverture. La troisème priorité était de renforcer le defensive front. Arik Armstead est ici un choix idéal. Autre bon point, la sélection de plusieurs renforts offensifs, dont Blake Bell (TE) et DeAndre Smelter (WR) pour aider Colin Kaepernick.

Seattle Seahawksseattle_seahawks_logo

Round 2 – Pick 31 (63) Frank Clark DE Michigan 6,5 5 8,5 8,5 7,5
Round 3 – Pick 5 (69) Tyler Lockett WR Kansas State 7 8
Round 4 – Pick 31 (130) Terry Poole OG San Diego State 6,5 7
Round 4 – Pick 35 (134) Mark Glowinski OG West Virginia 8
Round 5 – Pick 34 (170) Tye Smith CB Towson 7,5
Round 6 – Pick 33 (209) Obum Gwacham DE Oregon State 9
Round 6 – Pick 38 (214) Kristjan Sokoli DT Buffalo 7,5
Round 7 – Pick 31 (248) Ryan Murphy DB Oregon State 8

 Besoins : WR, OL, DL, CB

  • Rappel : Les Seahawks n’avaient pas de choix au premier tour, puisqu’ils l’ont envoyé aux Saints lors du transfert de Jimmy Graham.
  • Frank Clark (DE) : Ce joueur a du talent et est capable d’aller chercher le quarterback adverse. Mais beaucoup d’équipe ne l’ont pas pris car il a beaucoup de problèmes extra-sportifs.
  • Tyler Lockett (WR) : Seattle n’était pas forcément obligé de prendre un receveur puisque Jimmy Graham est arrivé. Ils l’ont fait quand même avec Tyler Lockett, un petit receveur qui est également une menace sur les retours de punts.
  • Terry Poole et Mark Glowinski (OG) : Seattle devait renforcer sa ligne offensive. Deux choix consécutifs ont été utilisés en milieu de draft pour prendre deux linemen intérieurs.

Note : 7/10. Les Seahawks ont fait ce qu’il devait faire en renforçant et en rajeunissant sa ligne offensive. Max Unger est parti dans le cadre du transfert pour Jimmy Graham, et le nouveau contrat à venir de Russell Wilson va changer un peu la donne. En effet, des gros contrats vont surement quitter l’équipe après la saison 2015, et ce sera surement sur les deux lignes. Seattle n’avait pas de choix au premier tour, c’est donc compliqué de trouver une star, mais Pete Carroll nous a déjà sorti un Richard Sherman au cinquième tour…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s