Le classement des Quarterbacks avant la saison 2015

Publié le Mis à jour le


La saison 2015-2016 de NFL, c’est dans deux mois… Deux mois d’été qui vont passer vite grâce aux vacances et au retour progressif de notre sport tant aimé. Les joueurs sont à l’entrainement, la pré-saison débutée un mois et rapidement nous serons repartis pour 5 mois de bonheur.

Pour reprendre tranquillement, je vous propose des classements pour les principales positions offensives. Je commence avec le classement des 32 quarterbacks à l’orée de cette nouvelle saison. Je vais ensuite m’attarder sur les backfields et les corps de receveurs des 32 franchises.

Aujourd’hui, place donc aux quarterbacks. Pour ce classement, j’ai pris en compte plusieurs critères. Le premier concerne évidemment les performances récentes, c’est-à-dire la saison dernière. Mais j’ai également décidé de conserver une dimension long-terme avec les performances sur les dernières années. Enfin je me suis posé la question suivante, quel quarterback j’aimerai avoir à ce jour pour aborder la saison ?

J’ai décidé de ne pas intégrer directement dans le classement les rookies (1ère année) et les sophomores (2ème année), car il est difficile de réellement juger un quarterback avec moins de 3 saisons dans l’élite.

Aaron Rodgers actuellement est le meilleur joueur de la NFL (Rantsports)
Aaron Rodgers actuellement est le meilleur joueur de la NFL (Rantsports)

L’Elite

Dans ce groupe, nous avons le top du top, les superstars de la NFL. Les cinq équipes qui ont la chance d’avoir un de ces quarterbacks font immédiatement partie des prétendantes pour le titre. On y retrouve logiquement le meilleur joueur de la ligue, deux légendes, la future star de la NFL mais aussi un joueur sous-coté.

1. Aaron Rodgers (Green Bay Packers)

Surement le choix le plus evident. Aaron Rodgers est tout simplement le meilleur joueur offensif de la ligue, surement même le meilleur de la NFL tout court (J.J Watt prend les honneurs en défense). Ultra-précis, très mobile, Rodgers à tout ce qu’il faut pour être un grand quarterback, et il le montre depuis qu’il est le titulaire des Packers. En 7 saisons à la tête de l’attaque de Green Bay, il a terminé à 6 reprises avec un rating supérieur à 100. Lors de sa dernière saison, il affiche 112.2, un ratio touchdowns / interceptions de 38 – 5 dont 28 – 0 à domicile. Bilan, un deuxième trophée de MVP après celui de la saison 2011.

2. Tom Brady (New England Patriots)

Oublions le deflegate, Brady est et restera l’un des plus grands. 13 saisons comme titulaire des Patriots, 12 apparitions en playoffs, 6 participations au Super Bowl, 4 titres, 2 MVP, respect ! La dernière fois que l’on a vu Tom Brady la saison dernière, il remontait un retard de 10 points sur l’une des meilleures défenses de l’histoire pour remporter son 4ème Super Bowl. Brady est clutch (46 drives victorieux en carrière) et il sait faire briller les joueurs autour de lui (son corps de receveur est loin d’être le meilleur). Certes Brady à 38 ans, mais sa saison 2014 (4109 yards, 33 TD – 9 INT, 97.4 Rating) a prouvé qu’il pouvait encore dominer n’importe quelle défense de NFL avec son talent et sa science du jeu.

3. Ben Roethlisberger (Pittsburgh Steelers)

Après la victoire lors du Super Bowl 2008 (derrière une ligne offensive très douteuse au passage…), Big Ben a évolué pour devenir un des meilleurs quarterbacks de la ligue. Ses deux dernières saisons sont les meilleures de sa carrière, en 2014 il a battu ses records en yards (4952, leader NFL), en touchdowns (32) et en pourcentage (67.1). Il détient la majorité des records de la franchise des Steelers. Ce qui marque également, c’est la capacité qu’il a eu à faire progresser ses jeunes receveurs. Antonio Brown est un receveur exceptionnel, mais Wheaton, Bryant et même Bell sont jeunes et Big Ben les a intégrés rapidement dans le jeu de passe pour les faire briller. Sa performance face aux Colts (40/49, 522 yards, 6 TD) restera comme l’une des plus grandes performances que j’ai vu.

4. Andrew Luck (Indianapolis Colts)

En trois saisons, Andrew Luck fait déjà partie de l’élite. L’année dernière, je l’avais mis au sommet du niveau inférieur car j’attendais un peu plus en playoffs. Il a remporté son premier match, face aux Broncos de Peyton Manning en janvier dernier, le voici donc parmi les superstars. Car Luck est la future grande star de la NFL. Son bras, son physique, son jeu dans la pocket, il a tout ce qu’il faut pour être l’un des plus grands que ce sport ait connu. En 2014 il a nettement augmenté son total de yards (4761) et son nombre de touchdowns (40), mais il lui reste des zones d’améliorations. Il doit réduire son nombre d’interceptions (16) et hausser son niveau de jeu en playoffs. Avec les renforts de l’intersaison (Andre Johnson et Frank Gore), Luck va avoir à disposition une attaque de feu, il pourrait bien affoler les compteurs et continuer son ascension vers les sommets.

5. Peyton Manning (Denver Broncos)

Evidemment, à 39 ans, Peyton Manning est plutôt sur le déclin. Mais si l’on regarde ses deux dernières saisons, il fait toujours partie du gratin de la NFL. En 2013, il a explosé les records avec 5477 yards et 55 touchdowns. La saison dernière il a encore été superbe avec 4.727 yards et 39 TD. Mais ses performances sur le dernier mois de saison régulière et en playoffs sont un peu inquiétant et explique sa 5ème place. Peut-être était-il simplement diminué à cause d’une blessure, mais peut-être est-il simplement rattrapé par ses 17 saisons dans au plus haut niveau. Une chose est sûre, Manning n’a jamais été le quarterback avec le meilleur bras, cela ne va pas s’améliorer, mais son éthique de travail et son QI football restent inégalés.

Tony Romo mérite sa place dans le top 10 (Fox Sports)
Tony Romo mérite sa place dans le top 10 (Fox Sports)

Les Stars

Stars mais pas superstars. Certains ont fait partie de l’élite au cours de leur carrière, d’autres espèrent gravir l’échelon supérieur. En tout cas, un groupe de joueur de très grands talents, capables de porter une attaque sur leurs épaules.

6. Drew Brees (New Orleans Saints)

J’ai hésité longuement pour savoir où j’allais place Drew Brees. Dans l’élite ou juste en dessous. Ses stats depuis de nombreuses années font largement partie du top de la ligue, puisque Brees a dépassé les 5000 yards lors de 3 de ses 4 dernières saisons (la saison dernière il échoue à moins de 50 yards et mène la ligue avec Big Ben…). Mais il a montré quelques signes de baisse physique et ce qui a fait pencher la balance est la perte de sa cible numéro 1 durant l’intersaison. Sans Jimmy Graham, je pense que Brees va faire un pas en arrière et quitter l’élite.

7. Philip Rivers (San Diego Chargers)

Après quelques saison en eaux troubles, qui ont bien faille lui faire perdre le statut de star, Philip Rivers est revenu au top sous les ordres de Mike McCoy. Pendant presque la moitié de la saison 2014, il était dans les favoris pour le titre de MVP et il a grandement contribué à la bonne saison des Chargers qui ont échoué de peu dans leur quête des playoffs. Et il ne faut pas oublier que la saison dernière, il a du faire sans jeu au sol, il était donc le seul focus des défenses adverses. L’arrivée du rookie Melvin Gordon peut aider en 2015.

8. Tony Romo (Dallas Cowboys)

Le QB des Cowboys n’aura surement jamais la reconnaissance qu’il mérite. Certes il n’a jamais réussi à amener son équipe au Super Bowl, mais ses performances sont plus que solides et ses stats le placent parmi les meilleurs de la ligue. La saison denrière lui a tout de même permi de receveoir quelques louages, car en plus de prestations de qualité, les Cowboys sont allés en playoffs et sont même passés tout près d’aller en finale de conférence (la fameuse réception de Dez Bryant…). Romo a terminé avec le meilleur rating de la ligue (113.2), 3705 yards et un très beau ratio touchdowns (31) – interceptions (10). Et en carrière, beaucoup oublient que Romo est l’un des QB les plus clutch (28 drives victorieux et 24 come-backs dans le 4ème quart-temps en 9 saisons). Alors il a certes été bien aidé par la meilleure ligne offensive de la NFL et par DeMarco Murray, mais il mérite une place parmis les 10 meilleurs QB de la ligue.

9. Matt Ryan (Atlanta Falcons)

Ryan est souvent comparé à Flacco, arrivé comme lui en 2008 en NFL. Personnellement je préfère le style et le talent de « Matty Ice », et les stats me donnent raison. Ryan a un meilleur pourcentage, un meilleur ratio touchdown / interception, un meilleur rating… Je suis optimiste pour la saison 2016, qui pourrait bien être la meilleure pour Matt Ryan. Le système du nouveau coach Kyle Shanahan semble parfait pour Ryan.

10. Russell Wilson (Seattle Seahawks)

Wilson est la grosse surprise de ce classement. Mais impossible de le mettre plus bas compte tenu de son CV après seulement 3 saisons. 3 participations aux playoffs, deux apparitions consécutives au Super Bowl et un titre. Wilson fait ce que tout le monde attendait de Robert Griffin III, drafté 2 tours plus tôt en 2012. Avoir l’une des meilleures défenses de l’histoire et un super running-back (Marshawn Lynch) aide, mais Wilson a su se montrer clutch et décisif lorsqu’il le fallait. Sa capacité à improviser et à trouver des solutions même sous pression sont particulièrement impressionnantes compte tenu de sa faible expérience.

Cam Newton peut encore franchir un pallier en 2015 (CBS Sports)
Cam Newton peut encore franchir un pallier en 2015 (CBS Sports)

Les “Franchise QB”

Titulaires indiscutables et quarterbacks talentueux forment ce troisième groupe. On y retrouve des joueurs qui flirtent avec le statut de stars, d’autres qui grimpent les échelons années après années et certains qui y stagnent depuis plusieurs saisons.

11. Joe Flacco (Baltimore Ravens)

Comme abordé plus tôt avec Matt Ryan, certains préfèrent Joe Flacco, notamment du fait de son formidable parcours lors des playoffs 2012, qui se s’est ponctué par un titre et un trophée de MVP du Super Bowl. Joe Flacco possède surement le plus gros bras de la ligue, ce qui lui permet de trouver n’importe quel receveur dans la profondeur.

12. Cam Newton (Carolina Panthers)

Dès sa saison rookie, Cam Newton a montré ses capacités physiques hors du commun ainsi que sa puissance de bras. Il a eu quelques problèmes avec sa précision, notamment sur les passes longues, un problème qu’il a corrigé. Sa capacité à faire la différence avec des courses et un point primordial de son jeu. Avec Kelvin Benjamin et le rookie Devin Funchess, Newton va enfin avoir des grands receveurs et cela devrait l’aider à encore progresser. Les Panthers peuvent aller chercher un troisième titre de NFC South consécutif.

13. Eli Manning (New York Giants)

Le cas Eli Manning n’est pas évident. Si l’on regarde les stats récentes, les performances sont trop irrégulières et le nombre de pertes de balles est très élevé (27 interceptions en 2013). SI l’on s’attarde ensuite sur sa carrière, il est évident que le plus jeune des frères Manning a démontré son talent et son sang-froid pour remporter deux Super Bowls (2007, 2011). Sa dernière saison est également positive. Sous les ordres du coordinateur offensif Ben McAdoo, il a lancé pour 4410 yards, avec 30 touchdowns et 14 interceptions. Il n’avait pas si bien joué depuis la saison 2011 et le derner Super Bowl des Giants. Et la confiance est de mise pour 2015 car il va pouvoir compter sur un super corps de receveur avec Odell Beckham Jr. et le retour de Victor Cruz.

14. Matthew Stafford (Detroit Lions)

Les espoirs étaient haut après la saison 2011 de Stafford (5038 yards, 41 TD), mais il n’a pas encore réussit à confirmer. Le QB des Lions possède un des plus gros bras de la ligue, mais il a toujours eu du mal à le gérer, commettant ainsi beaucoup d’erreurs. Il semble en train de corriger son approche, en devenant plus discipliné, bilan le nombre de yards est en baisse (4257 en 2014) mais le nombre d’erreurs également (12 interceptions). Avec Calvin Johnson et Golden Tate, il a les receveurs pour sortir une grosse saison.

15. Ryan Tannehill (Miami Dolphins)

Depuis son arrive à Miami en 2012, Tannehill a progressé chaque saison. L’année dernière, il a franchi pour la première fois les 4000 yards, sa moyenne a nettement augmenté (66.4 contre 60.4 en 2013), il a battu ses records en touchdown (27) et interceptions (12), et enfin son rating était en hausse de plus de 10 points à 92.8. Tannehill est un athlète complet et son nouveau contrat devrait le motiver à encore faire mieux cette année, avec par exemple une qualification en playoffs…

16. Alex Smith (Kansas City Chiefs)

L’ex-QB des 49ers et désormais des Chiefs a toujours été sous-coté. En grande partie à cause de son jeu peu spectaculaire. Très intelligent, Smith recherche toujours la meilleure solution et ne forcera jamais un lancé. Du coup, il excelle sur les passes courtes mais ne fait rarement chavirer le public avec une bombe dans le dos des cornerbacks. Dans ses points positifs, on peut ajouter qu’il est un QB mobile, tout à fait capable d’aller chercher les yards nécessaires sur des courses. L’arrivée d’un vrai receveur, Jeremy Maclin, va lui faire du bien, car rappelons que les receveurs des Chiefs n’ont marqué 0 touchdown en 2014…

17. Colin Kaepernick (San Francisco 49ers)

Difficile de positionner Kap, étincelant lorsqu’il a remplacé Alex Smith en 2011 mais plutôt décevant ensuite. Quelques matchs, notamment en playoffs (2 fois face aux Packers par exemple) ont permis de voir qu’il est capable de battre une équipe à lui tout seul grâce à son jeu de course. Son jeu à risque ne plaisait pas à Jim Harbaugh qui a décidé de le préserver en saison régulière. Du coup, Kaepernick a plus joué en passes et il est clair qu’il doit améliorer cette partie de son jeu. Dans tous les cas, Kap est l’un des plus beaux athlètes de la NFL et semble capable d’être le « Franchise QB » des 49ers. Reste à voir comment Jim Tomsula décideera d’utiliser son quarterback.

John Fox peut-il sauver Jay Cutler ? (Sportige)
John Fox peut-il sauver Jay Cutler ? (Sportige)

Les Inclassables

Comme le titre l’indique, difficile de trouver une catégorie pour ses trois joueurs. Que ce soit l’incapacité à briller dans les matchs importants, l’irrégularité chronique ou les blessures à répétition, ils ont tous une spécificité bien à eux.

18. Andy Dalton (Cincinnati Bengals)

Ah Andy Dalton… Une comparaison statistique suffit à monter le dilemme. En saison régulière, le QB de Cincinnati aurait sa place parmi les « Franchise QB », avec 3690 yards de moyenne, un ratio moyen de 25 touchdowns et 16 interceptions et un rating moyen de 85.2. Mais ça se corse en playoffs, où Dalton n’a jamais remporté un match en 4 participations, et où il affiche des stats catastrophiques. 55.7% de moyenne à la passe, 218 yards de moyenne, 1 seul touchdowns pour 6 interceptions, et un rating de 57.8 en 4 matchs. Les Bengals peuvent-ils gagner un match de playoffs avec Dalton ?

19. Jay Cutler (Chicago Bears)

Le Docteur Jekyll et Mister Hyde de la NFL. Un des quarterbacks les plus talentueux de la ligue, capable de tout faire sur le terrain, il manque de leadership et de régularité pour faire partie de l’élite. Au cours d’un même match, Cutler peut torcher un adversaire avec 3 ou 4 touchdowns en une mi-temps, puis s’écrouler et lancer 3 ou 4 interceptions la mi-temps suivante… Les Bears commencent à perdre patience, 2015 est peut-être sa dernière chance pour réussir à Chicago et en général en NFL. John Fox peut-il le faire ?

20. Sam Bradford (Phildelphia Eagles)

Pour Bradford, le problème est évidemment les blessures à répétition. Depuis son arrivée en NFL comme premier choix de la draft 2010, il a manqué 31 matchs. Sur les deux dernières saisons il n’en a joué que 7, la faute à deux ruptures des ligaments croisés. Durant l’intersaison, Bradford a été échangé contre Nick Foles et quitte donc St Louis pour Philadelphia. Ce nouvel environnement et la mentalité offensive de Chip Kelly peuvent peut être le relancer.

RGIII peut-il retrouver son niveau de 2012 ? (CBS)
RGIII peut-il retrouver son niveau de 2012 ? (CBS)

Le reste du pack

Les équipes qui ont un quarterback dans ce groupe ont du souci à se faire. Tous sont les numéros 1 sur le papier avant cette nouvelle saison, mais tous peuvent aussi perdre leur place pendant l’année. Vétérans en perte de vitesse ou jeune star déchue, il y a tous les profils.

21. Carson Palmer (Arizona Cardinals)

Très bon depuis deux saisons dans le schema de Bruce Arians, Palmer peut encore produire du beau jeu en 2015 et mener les Cardinals en playoffs. Mais son âge (35 ans) et ses récentes blessures (6 matchs joués en 2014) me font penser qu’il aura du mal à tenir les 16 matchs de la saison.

22. Robert Griffin III (Washington Redskins)

Exceptionnel lors de sa saison rookie, RGIII n’est plus le même depuis sa blessure au genou. Sa mobilité et sa vitesse semblent s’être évaporées, et il a des problèmes de lecture du jeu et rapidité d’exécution. Son poste de titulaire n’est pas garanti s’il continue à ce niveau de jeu, mais je reste persuadé que le RGIII de 2012 est toujours quelque part…

23. Nick Foles (St Louis Rams)

Nick Foles nous a mis de la poudre aux yeux il y a deux ans avec une demi-saison digne d’un MVP. L’année dernière, sur une saison complète, il est clairement revenu sur terre et je pense à son véritable niveau. Son transfert aux Rams ne va pas forcement l’aider à franchir un cap.

24. Geno Smith (New York Jets)

Les Jets ne sont peut-être qu’à un quarterback du Super Bowl… Avec la défense qu’ils se sont construits (front 7 terrible, retour de Revis et Cromartie) et les renforts au poste de receveur (Brandon Marshall), les Jets ont une superbe équipe. Mais la différence se fera au poste de quarterback, où Geno Smith doit franchir un palier. Décevant en début de saison 2014, il a montré son inexpérience avec des mauvaises prises de décisions et donc beaucoup d’erreurs et de pertes de balle. Mais il a semblé plus à l’aise et en progression sur les derniers matchs de la saison, un signe encourageant.

25. Brian Hoyer (Houston Texans)

J’aime l’effectif des Texans, mais je n’aime pas leurs quarterbacks. Brian Hoyer est le numéro 1 actuellement et je ne pense pas qu’il soit capable d’emmener Houston en playoffs. Il a montré des choses intéressantes en début de saison avec les Browns l’année passée, mais rapidement les défenses se sont adaptées et il a été en grande difficulté pour terminer.

26. Matt Cassel (Buffalo Bills)

A 32 ans, Cassel peut encore dépanner, mais pas mener une franchise en playoffs. Les Bills ont une équipe intéressante, qui a montré qu’elle pouvait espérer quelque chose la saison dernière, mais il faut faire quelque chose au poste de QB. Que ce soit Matt Cassel ou E.J Manuel, le « Franchise QB » n’est pas là.

27. Josh McCown (Cleveland Browns)

Bon en backup de Jay Cutler avec Chicago en 2013, il évidemment déçu en titulaire à Tampa la saison passée. McCown est un backup pas un titulaire, bref les Browns vont encore vivre une saison au cours de laquelle plusieurs quarterbacks vont se succéder. On reverra surement Johnny Manziel… et on pense aux fans…

Blake Bortles pourrait gagner de nombreuses places en un an (Rantsports)
Blake Bortles pourrait gagner de nombreuses places en un an (Rantsports)

Les Sophomores

Tous ont montré de belles choses lors de leurs saisons rookies, mais il en faut plus pour réellement juger un quarterback. Mais si je devais les mettre dans le classement, ils seraient certainement entre la 18ème et la 24ème position. Je pense que ces trois franchises ont potentiellement trouvé leurs « Franchise QBs ».

Blake Bortles (Jacksonville Jaguars)

Bortles est a montré des choses que peu de QB sont capables de faire. Le talent est là, le physique semble là, manque un peu d’expérience sur le terrain et autour de lui. Les Jaguars ont un effectif très jeune, mais le futur semble intéressant.

Teddy Bridgewater (Minnesota Vikings)

Il a eu du mal à se mettre dedans, mais Bridgewater a fini la saison sur une bonne note. Les Vikings ont un bon coach, Mike Zimmer, et un effectif intéressant. Bridgewater est peut-être le QB qu’il leur faut, il sera en tout cas épaulé par Adrian Peterson, qui est de retour.

Derek Carr (Oakland Raiders)

Carr est un quarterback talentueux, qui a livré une saison plutôt correcte au sein d’une équipe à la dérive. Les Raiders ont certainement fait un bon choix avec lui.

Le duel de rookies, Winston - Mariota, sera intéressant à suivre (ESPN)
Le duel de rookies, Winston – Mariota, sera intéressant à suivre (ESPN)

Les Rookies

Winston et Mariota sont les 1er et 2ème choix de la Draft 2015. Il y a une grosse pression sur les deux quarterbacks, qui ont pour mission de redresser des franchises en grande difficulté.

Jameis Winston (Tampa Bay Buccaneers)

Winston semble avoir le talent nécessaire pour réussir en NFL et il paraît également prêt à prendre ses responsabilités dès cette saison. Très à l’aise dans sa pocket, il a une grande confiance en lui qui lui permet de prendre des décisions. Le problème est qu’elles ne sont pas toujours les bonnes et il peut ainsi commettre des erreurs.

Marcus Mariota (Tennessee Titans)

Mariota est un “produit” moins fini que Winston, et il peut avoir un peu de mal à faire la transition en NFL. Le talent est là et la marge de progression plus importante que pour Winston, le risque aussi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s