Le classement des backfields avant la saison 2015

Publié le Mis à jour le


L’intersaison a été très riche en transferts et mouvements de joueurs. Le poste de running-backs a été particulièrement affecté, puisque plusieurs tops RB ont changé d’équipe. Je vous propose un classement des meilleurs backfields à l’orée de la saison 2015.

Pour faire ce classement, j’ai pris en compte plusieurs critères. Le premier est le plus important est le titulaire. Les équipes qui ont une star à la position figurent bien sûr en haut du classement. Mais j’ai également pris en compte les backups et la profondeur, afin de mettre en avant les équipes qui peuvent mieux gérer la blessure de leur numéro 1.

Avec Murray et Matthews, le backfield des Eagles est le plus intimidant de la NFL (CBS)
Avec Murray et Matthews, le backfield des Eagles est le plus intimidant de la NFL (CBS)
  1. Philadelphia Eagles

DeMarco Murray, Ryan Matthews, Darren Sproles

La saison dernière, Chip Kelly possédait en LeSean McCoy le meilleur running-back de la saison 2013. Mais visiblement, son style ne lui convenait pas. Il a du coup décidé de le transférer à Buffalo contre le jeune linebacker Kiko Alonso. Ensuite, Kelly s’est activé pour trouver son nouveau running-back, ou plutôt ses nouveaux. Car les Eagles vont pouvoir compter sur un beau duo en 2015. D’un côté, DeMarco Murray (1845 yards, 13 TD), meilleur running-back de la dernière saison avec Dallas. De l’autre, Ryan Matthews, numéro 1 des Chargers depuis son arrivée dans l’élite en 2010. Et que dire du numéro 3, Darren Sproles, qui sera idéal dans un rôle de running-back / receveur.

Si l’on doit trouver des bémols, on peut dire que Murray sort d’une saison éprouvante (392 courses) et que Matthews a manqué 10 matchs sur blessures en 2014. Mais sur le papier, il n’y a pas meilleur backfield en NFL.

  1. Seattle Seahawks

Marshawn Lynch, Robert Turbin, Christine Michael

« Beast Mode » est la principale raison de la qualité de ce backfield. Depuis son arrivée à Seattle en 2010, Lynch compte 4 saisons consécutives avec plus de 1200 yards et 11 TD. Puissant et performant après contact, il est l’un des running-backs les plus durs à stopper. Si l’on regarde derrière lui, on connaît peu Robert Turbin et Christine Michael. Depuis 2 ans maintenant, on n’entend que du bien de ce dernier, mais on attend la preuve sur le terrain.

La différence, et la raison de la deuxième place des Seahawks dans ce classement, c’est Russell Wilson. Après Lynch, il est la principale arme du jeu au sol. Très mobile, le quarterback de Seattle est capable d’improviser et d’aller chercher des yards sur des courses.

  1. New Orleans Saints

Mark Ingram, C.J Spiller, Khiry Robinson

Après Philadelphia, New Orleans est l’équipe qui a le plus amélioré son backfield. Après avoir intelligemment prolongé Mark Ingram, parfois impressionnant la saison dernière, les Saints ont fait signer C.J Spiller. L’ex RB des Bills a choisi New Orleans et compte y devenir le prochain Darren Sproles ou Reggie Bush. Il faut donc s’attendre à beaucoup voir Spiller sur des phases de passe. Il devra tout de même éviter les blessures, son principal problème.

Sean Payton semble vouloir changer son approche offensive en 2015, en mettant moins de pression sur son quarterback Drew Brees. Il a maintenant un backfield capable de soulager le QB.

  1. Buffalo Bills

LeSean McCoy, Fred Jackson, Anthony Dixon ou Bryce Brown

McCoy arrive, Spiller part. A priori, les Bills devraient en sortir renforcé. A condition que le nouveau running-back s’adapte à sa nouvelle équipe et que la ligne offensive de Buffalo tienne le coup. Autre problème, McCoy va avoir une grosse pression car il sera la star de l’attaque des Bills qui connaissent toujours des problèmes de quarterbarcks. Mais McCoy était le meilleur runner de la ligue en 2013 et il peut surement encore sortir une campagne identique. Derrière lui, on retrouvera le fidèle Fred Jackson, toujours efficace en sortie de banc et toujours précieux lorsqu’il doit prendre le rôle de numéro 1 en cas de blessure du titulaire.

  1. Pittsburgh Steelers

Le’Veon Bell, DeAngelo Williams, Dri Archer

Sans Le’Veon Bell, je placerai les Steelers bien plus loin. Le jeune running-back est le troisième joueur du terrible trio offensif de Pittsburgh (Ben Roethlisberger, Antonio Brown, Le’Veon Bell). Son absence lors des dernières playoffs a fait du mal à l’équipe. Bell est puissant et efficace au sol et il est également très précieux dans le jeu de passe, bref il est omniprésent.

Je suis moins fan des options sur le banc. DeAngelo Williams a été recruté pour apporter de la profondeur mais il est fini, et Dri Archer n’a pas été au niveau lorsqu’il a été appelé la saison dernière.

Adrian Peterson vient de restructurer son contrat, il sera donc de retour pour la saison 2015.
Adrian Peterson vient de restructurer son contrat, il sera donc de retour pour la saison 2015. (tva sports)
  1. Minnesota Vikings

Adrian Peterson, Jerick McKinnon, Matt Asiata

D’après quelques vidéos qui circulent, Adrian Peterson est dans une forme incroyable. Je n’ai jamais douté du fait qu’il serait de retour au top après sa suspension, mais on peut évidemment se poser la question après 1 an loin des terrains de football. A.P va revenir entouré d’une attaque bien supérieure à celle qu’il avait quittée. Le QB Teddy Bridgewater a montré de belles choses pour sa saison rookie, et l’arrivée de Mike Wallace devrait encore solidifier le jeu de passe.

Jerick McKinnon, plus que Matt Asiata, a livré quelques matchs solides la saison passée, et il devrait avoir un peu de temps de jeu.

  1. Cincinnati Bengals

Jeremy Hill, Giovani Bernard, Rex Burkhead

Quand on a l’un des running-back le plus performant de la fin de saison 2014 et l’un des meilleurs running-back / receveur de la ligue, la situation est bonne. Jeremy Hill a pris la place d’un Giovani Bernard blessé, et a terminé sa saison rookie en trombe (395 yards sur les 3 derniers matchs). La combinaison des deux joueurs pendant toute une saison peut faire des dégâts.

Le point négatif, il n’y a personne derrière.

  1. Kansas City Chiefs

Jamaal Charles, Knile Davis, Cyrus Gray

Jamaal Charles est surement la plus sous-coté des stars. Il est le cœur de l’attaque des Chiefs, leader au sol comme dans le jeu de passe. La seule chose qui peut le ralentir ce sont les blessures. Sans Charles, les Chiefs ont très peu de chance de succès. Car même si Knile Davis a montré de belles choses quand il a été appelé et qu’il se voit comme « pas lojn du niveau de Charles », il n’est pas encore prêt à porter une attaque sur ses épaules.

  1. Green Bay Packers

Eddie Lacy, James Starks, Rajion Neal

On peut comparer Lacy à Lynch dans le style. Un runner puissant, et une machine à gagner des yards après-contact. Le fait de jouer aux côté d’Aaron Rodgers avantage Lacy, qui n’est du coup pas le principal centre d’attention des défenses. James Starks est un backup utile mais pas un titulaire en puissance.

  1. Houston Texans

Arian Foster, Alfred Blue, Chris Polk

Après une saison 2013 moins bonne et hachée par des blessures, Arian Foster est revenue à son niveau, c’est à dire celui d’un des meilleurs running-backs de la NFL. Mais je le trouve un peu seul, aussi bien sur le backfield que sur l’attaque en général. Le quarterback des Texans sera Ryan Mallett (Brian Hoyer en numéro 2…), du coup Foster sera le focus numéro 1 des défenses. A moins que J.J Watt joue quarterback…

Beaucoup de changements durant l'intersaison à San Francisco (Getty)
Beaucoup de changements durant l’intersaison à San Francisco (Getty)
  1. San Francisco 49ers

Carlos Hyde, Reggie Bush, Kendall Hunter

J’ai longuement hésité sur le placement des 49ers. Je les ai donc baladé, tantôt dans le top 10, tantôt vers le milieu du classement. La raison de mes doutes est double. D’abord, Frank Gore est parti après 10 saisons (dont 8 à plus de 1000 yards) de bons et loyaux services. Le titulaire devrait donc être Carlos Hyde, qui entre dans sa deuxième saison en NFL. Le jeune running-back a montré de belles choses la saison dernière, mais est-il capable d’aller chercher les 1000 yards ? Pour l’aider, Reggie Bush a été recruté, pas vraiment pour ses qualités de pur runner mais plutôt pour apporter une arme supplémentaire dans le jeu de passe. Et puis il y a Colin Kaepernick, capable de faire des dégâts avec sa mobilité et ses qualités de runner. Jim Harbaugh le freinait en saison régulière, à voir si le nouveau coach Jim Tomsula le laisse plus libre.

  1. New York Jets

Chris Ivory, Stevan Ridley, Bilal Powell, Zac Stacy

La saison dernière, les Jets ont terminé avec la troisième meilleure attaque au sol. Sans réelle star, ils se sont encore renforcés dans ce secteur en faisant signer Stevan Ridley et Zac Stacy. Ce dernier aura surement du mal à faire l’équipe, mais Ridley peut apporter s’il parvient à éviter les blessures. La profondeur est la principale force de cet effectif.

  1. Indianapolis Colts

Frank Gore, Dan Herron, Vick Ballard

Pour commencer, les Colts ont enfin mis fin à l’expérience ratée Trent Richardson.

Malgré ses 32 ans, je pense que Frank Gore peut une nouvelle fois atteindre les 1000 yards. La raison est simple, il va jouer aux côtés d’un des meilleurs quarterbacks de la ligue, un certains Andrew Luck. Les défenses seront donc focalisés sur le jeune QB, ce qui va ouvrir des brèches à Gore. Dan « Boom » Herron, s’est révélé lors des dernières playoffs avec quelques runs impressionnants.

  1. Denver Broncos

C.J Anderson, Montee Ball, Ronnie Hillman

C.J Anderson a récemment reçu un bel hommage de la part de son quarterback Peyton Manning, et il sera le numéro 1 pour cette saison 2015. Anderson s’est imposé la saison dernière et a profité des blessures et des mauvaises performances des deux autres running-backs. Montee Bal notamment a été décevant. Mais avec ces 3 runners, Denver peut voir venir.

  1. Chicago Bears

Matt Forte, Jacquizz Rodgers, Ka’Deem Carey

Matt Forte reste un très bon running-back / receveur. Il a d’ailleurs battu le record de passes attrapées la saison dernière avec 102. Par contre il est moins efficace au sol et sa moyenne par course est en baisse (4.6 en 2013, 3.9 en 2014). Le backfield des Bears était parmi les plus mauvais l’année passée, cela devrait être mieux sous John Fox, qui a fait venir un backup intéressant en Jacquizz Rodgers. Le rookie Jeremy Langford peut également avoir un petit rôle au cours de la saison.

Melvin Gordon est l'un des rookies les plus attendus (247 sports)
Melvin Gordon est l’un des rookies les plus attendus (247 sports)
  1. San Diego Chargers

Melvin Gordon, Branden Oliver, Danny Woodhead, Donald Brown

Vous allez me dire, pourquoi mettre Melvin Gordon plus haut que Todd Gurley (Rams) ? La raison n’est pas une comparaison entre les deux rookies, qui semblent avoir suffisamment de talent pour s’imposer comme des très bons running-backs de NFL. Ce que j’ai pris en compte c’est la profondeur du backfield, au cas où le rookie ne s’adapte pas ou s’il se blesse. Et les Chargers sont très bien armé pour faire face aux problèmes, ils l’ont d’ailleurs démontré dans le passé avec les blessures de Ryan Matthews. Branden Oliver a pris ses responsabilité en 2014, Danny Woodhead est précieux dans le jeu de passe, et Donald Brown peut dépanner si besoin.

Si Gordon devient une star dès sa première année, les Chargers seront dans le top 10, mais si cela se passe mal, ils devraient pouvoir se maintenir.

  1. New York Giants

Rashad Jennings, Andre Williams, Shane Vereen

Pour certains, je suis trop optimiste avec le backfield des Giants. Peut-être mais encore une fois j’aime le potentiel offensif de la franchise new-yorkaise en 2015. Rashad Jennings est un bon running-back, mais il doit éviter les blessures car Andre Williams n’est pas prêt à assumer le rôle de numéro 1. Le risque est là. J’aime également le recrutement de Shane Vereen, qui peut dépanner au sol, et qui va surtout amener une menace supplémentaire dans le jeu aérien.

  1. Baltimore Ravens

Justin Forsett, Lorenzo Taliaferro, Javorius Allen

Justin Forsett a réussi une superbe saison avec Baltimore en 2014, avec notamment un excellent 5.4 yards par course en moyenne. Le problème est que Forsett se révèle un peu tard puisqu’il a déjà 30 ans. Derrière lui, la jeunesse prime avec Lorenzo Taliaferro et le rookie Javorius Allen. Taliaferro a montré qu’on pouvait lui faire confiance comme backup, mais peut-il être un numéro 1 si besoin ? Pas sûr.

  1. Carolina Panthers

Jonathan Stewart, Mike Tolbert, Fozzy Whittaker

Je ne suis pas un grand fan de ce backfield. Je ne vois pas Jonathan Stewart tenir toute la saison et porter les Panthers. Mike Tolbert est plutôt un full-back, utilisé sur des runs très courts. Et je ne vois pas une star en Fozzy Whittaker. Ce qui me fait mettre les Panthers plus haut que d’autres backfields peu inspirants, c’est la présence de Cam Newton. A l’image d’un Russell Wilson, ou d’un Colin Kaepernick, il peut faire la différence grâce à sa mobilité.

  1. Washington Redskins

Alfred Morris, Matt Jones, Silas Redd

Les Redskins ont Morris, un running-back performant et très régulier depuis son arrivée en NFL, mais derrière c’est très léger. Roy Helu apportait une solution intéressante pour soulager Morris, mais il est parti, et c’est le rookie Matt Jones qui est pressenti comme le numéro 2. Un risque si Morris se blesse.

Et puis il y a le cas Robert Griffin III. Si le quarterback retrouve ses jambes de rookie, alors le jeu au sol des Redskins prendra une autre dimension. Mais ce RGIII semble être loin…

Lamar Miller devrait avoir plus de responsabilités en 2015 (Sun Sentinel)
Lamar Miller devrait avoir plus de responsabilités en 2015 (Sun Sentinel)de
  1. Miami Dolphins

Lamar Miller, Jay Ayaji, Damien Williams

Miller est un runner correct mais loin d’être une star. Ayaji est un rookie qui semble avoir un fort potentiel. Globalement, le jeu au sol des Dolphins ne sera toujours pas la force de l’équipe, qui va avant tout s’appuyer sur le bras de Ryan Tannehill.

  1. St Louis Rams

Todd Gurley, Tre Mason, Benny Cunningham

Pour reprendre ce que j’ai dit plus haut, Gurley a le potentiel pour être une star à cette position et il peut le devenir dès cette saison. Mais sans repères et avec des backups qui inspirent peu confiance, je ne peux pas placer les Rams plus haut. Le jeu au sol doit devenir la force de cette équipe pour pouvoir concurrencer les Seahawks, Gurley doit donc être au rendez-vous.

  1. Jacksonville Jaguars

T.J Yeldon, Denard Robinson, Storm Johnson, Bernard Pierce, Toby Gerhart

Des jeunes et des backups qui n’ont pas réussi à s’imposer comme titulaires. Le backfield des Jaguars est fourni mais difficile à juger. Toby Gerhart, arrivé il y a un an pour être le numéro 1, à échoué et ce sont les jeunes qui ont pris les commandes. Denard Robinson est celui qui s’est le plus montré à son avantage et il devrait se partager le travail avec le rookie T.J Yeldon.

  1. Detroit Lions

Joique Bell, Ameer Abdullah, Theo Riddick

J’ai un problème avec les Lions, qui est le même que la saison dernière lorsque Reggie Bush était toujours là. Il n’y a pas de véritable runner dans cet effectif. Les trois running-backs sont plus à l’aise dans le jeu de passe que sur le jeu au sol pur. Il faut voir ce que le rookie Ameer Abdullah peut faire mais il est comparé à Giovani Bernard, ce qui est positif mais toujours dans le même profil.

  1. Cleveland Browns

Isaiah Crowell, Terrance West, Duke Johnson

Certains experts sont optimistes à propos du backfield des Browns et le voient même potentiellement dans le top 10 en fin de saison. Je ne suis pas de cet avis. Même s’ils sont jeunes et surement talentueux, je ne les vois pas faire la différence. Surtout que la situation au poste de quarterback est toujours un bordel à Cleveland et qu’il n’y a pas de receveurs… Il y a du talent sur ce backfield mais pas assez autour…

  1. Oakland Raiders

Latavius Murray, Trent Richardson, Roy Helu

Pas evident de positioner les Raiders. Latavius Murray a montré des choses correctes la saison dernière et Roy Helu est un renfort intéressant, mais ce n’est pas suffisant pour faire rêver. Il y a ensuite Trent Richardson, qui a échoué à Cleveland et à Indianapolis. Peut-il retrouver un nouveau souffle dans la baie de San Francisco ?

  1. Dallas Cowboys

Darren McFadden, Joseph Randle, Lance Dunbar

Et oui, les Cowboys passe de DeMarco Murray à Darren McFadden. Donc du meilleur running-back de la NFL en 2014 à un running-back qui passe plus de temps à l’infirmerie que sur les terrains… Je ne crois pas à un changement pour McFadden à Dallas et les Cowboys doivent s’attendre à voir jouer Joseph Randle et Lance Dunbar. Même la meilleure ligne offensive de la ligue ne pourra pas faire de miracle…

  1. Arizona Cardinals

Andre Ellington, David Johnson, Stepfan Taylor

Ellington semblait pouvoir devenir le running-back du futur pour les Cards, mais sa saison 2014 a été décevante. Le problème est que s’il ne performe pas, derrière c’est l’inconnu.

  1. Tampa Bay Buccaneers

Doug Martin, Bobby Rainey, Mike James

Doug Martin connaît le même syndrome que RGIII, à savoir des performances très médiocres après une saison rookie de grande qualité. Avec un nouveau quarterback à ses côtés (le rookie Jameis Winston), il a une dernière chance de rebondir en 2015.

  1. Atlanta Falcons

Devonta Freeman, Tevin Coleman, Antone Smith

La période Steven Jackson est terminée à Atlanta, c’est maintenant à Devonta Freeman de s’imposer comme le titulaire à long terme des Falcons. Il a démontré son potentiel lors de sa saison rookie mais il a un pallier à franchir. Si cela se passe mal, les solutions ne sont pas exceptionnelles derrière.

  1. Tennessee Titans

Bishop Sankey, David Cobb, Dexter McCluster,

Shone Greene fait toujours partie de cette équipe, mais il ne devrait pas débuter la saison dans le Tennessee. Cela laisse Bishop Sankey seul maître à bord. Lui aussi a connu une saison rookie plutôt prometteuse mais il doit encore beaucoup travailler pour être un franchise player.

  1. New England Patriots

LeGarrette Blount, Brandon Bolden, Jonas Gray

Ce qui est ironique c’est que sur le papier les Patriots ont surement le plus mauvais backfield de la NFL, rappelons qu’ils ont perdu Shane Vereen et Stevan Ridley en plus, mais comme d’habitude ils vont nous suprendre. A coup de 3 touchdowns en playoffs pour Blount ou d’un match à 200 yards pour Gray…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s