Présentation de la saison 2015 – AFC SOUTH

Publié le Mis à jour le


La division AFC South est une division jeune. Sur ses 13 ans d’existence, les Colts ont largement dominé les débats avec un total de 9 titres. Il y a d’abord eu l’ère Peyton Manning, et c’est maintenant au tour d’Andrew Luck d’imposer sa marque. Le fait que les autres équipes soient faibles aide également cette hégémonie de la franchise d’Indianapolis. Les Titans et les Jaguars, en particulier, sont en reconstruction et misent avant tout sur l’éclosion de leurs jeunes talents. Une stratégie qui peut payer à termes mais qui limite leurs compétitivités pour la saison 2015. L’équipe la plus dangereuse pour les Colts devrait être Houston, passée tout près des playoffs et qui a des arguments à faire valoir.

"Turn down for Watt" !
« Turn down for Watt » !

HOUSTON TEXANSlogo-texans

La saison dernière, malgré quatre quarterbacks différents, les Texans sont passés tout près d’accrocher les playoffs. Une belle performance quand on se souvient qu’ils étaient bons derniers de la NFL en 2013 avec seulement 2 victoires. La question du poste de quarterback n’est toujours pas réglé, ce qui remet en cause la marge de progression de l’équipe, par contre J.J Watt est toujours là pour mener la défense et nous divertir semaine après semaine.

Bilan 2014 : 9-7

L’objectif 2015 : Accrocher les playoffs et stabiliser le poste de quarterback.

Principales arrivées

  • Vince Wilfork (DT)
  • Rahim Moore (FS)
  • Kevin Johnson (CB)
  • Brian Hoyer (QB)
  • Cecil Shorts (WR)
  • Nate Washington (WR)
  • Benardrick McKinney (LB)
  • Jaelen Strong (WR)

Principaux départs

  • Andre Johnson (WR)
  • Brooks Reed (OLB)
  • Kendrick Lewis (FS)

Questions clés

Cette année encore, les Texans vont-ils être limités à cause de leur(s) quarterback(s) ?

Inutile de philosopher pendant des heures, la réponse est oui ! Un grand oui ! Brian Hoyer ou Ryan Mallett, voici le choix des Texans, et dans les deux cas ça ne fait rêver personne. Les Texans ont donc le choix entre tenter de développer un « franchise QB » avec Mallet, ou jouer la carte de l’expérience avec Brian Hoyer. Il y a plus de perspectives avec Malllet mais également plus de risque. Hoyer peut tenir le choc derrière une bonne ligne offensive (ce qui est le cas à Houston) mais il n’est pas capable de faire mieux que ce que l’on a vu en début de saison dernière à Cleveland. Pour le moment, Bill O’Brien semble préférer Hoyer, mais dans tous les cas il y a aura des problèmes de quarterbacks et les deux joueurs auront leur chance.

L’autre point qui appuie ce problème, c’est l’absence d’Arian Foster pendant plus de la moitié de la saison (retour prévu après la week 10). Le running-back devait être le fer de lance de l’attaque des Texans afin de laisser le moins de pression possible au quarterback. Cette perte est un coup dur car je ne pense pas qu’Alfred Blue soit capable d’assumer le même rôle.

Dernier point, le départ d’Andre Johnson pose une question sur l’état du corps de receveur. DeAndre Hopkins va assumer, sans problème, le rôle de numéro 1, mais qui sera titulaire en face de lui ? Cecil Shorts et Nate Washington, deux receveurs corrects mais qui ne remplaceront pas la production de Johnson. La meilleure option sera peut-être le rookie Jaelen Strong. Au final, à part Hopkins, les QB n’ont pas beaucoup d’options sûres pour débuter la saison.

La défense peut-elle palier cette absence de QB ?

Pour commencer, une défense où il y a J.J Watt est une défense qui mérite d’être regardée. Le meilleur défenseur de la NFL va continuer à martyriser les lignes et les QB adverses, et il pourrait même profiter de l’arrivée de renforts.

Durant l’intersaison, Houston a perdu deux défenseurs importants avec Brooks Reed et Kendrick Lewis. Mais le recrutement a été très bien géré puisque les Texans semblent plus forts dans ces zones à ce jour. En ce qui concerne les linebackers, ils espèrent évidemment que Jadeveon Clowney, premier choix de la draft 2014, sera de retour à 100%. Sur les lignes secondaires, Rahim Moore est une amélioration comparé à Kendrick Lewis au poste de Free Safety et Kevin Johnson est un très bon cornerback.

Enfin, il y a l’addition de Vince Wilfork, qui vieillit et devient moins bon mais qui va apporter une « grosse » présence sur la ligne défensive aux côtés de J.J Watt.

Verdict

L’année dernière, il ne manquait qu’un quarterback aux Texans pour aller en playoffs. Cette saison, la situation est un peu la même puisque je ne vois pas Mallett ou Hoyer emmener l’équipe si loin. Mais ce qui m’inquiète réellement c’est la capacité que cette attaque à performer sans Arian Foster (blessé) et Andre Johnson (parti). La défense est solide, plus que la saison dernière, mais l’attaque va limiter Houston et rendre la mission playoffs très compliquée.

P.S : pour les fans des Texans et pour les amateurs de NFL en général, la franchise de Houston est l’équipe qui a été suivie par HBO cette année pour l’émission Hard Knocks.

2015 est-elle l'année d'Andrew Luck ? (CBS)
2015 est-elle l’année d’Andrew Luck ? (CBS)

INDIANAPOLIS COLTScoltslogo

La saison dernière, les Colts se sont aisément adjugés la division AFC South, pour la deuxième année de rang. Andrew Luck a réussi une très grosse saison et s’impose déjà comme l’un des meilleurs quarterbacks de la ligue. Bien que l’attaque des Colts soit presque inarrêtable, elle s’est avérée insuffisante pour aller au Super Bowl. La défense, trop juste contre des grosses équipes, a couté le titre à l’équipe il y a un an. La saison 2015 devrait ressembler à la précédente pour Indianapolis, qui arrive donc en favori.

Bilan 2014 : 11-5

L’objectif 2015 : Continuer la progression et atteindre le Super Bowl.

Principales arrivées

  • Andre Johnson (WR)
  • Frank Gore (RB)
  • Todd Herremans (OG)
  • Nate Irving (LB)
  • Trent Cole (OLB)
  • Philip Dorsett (WR, rookie)

Principaux départs

  • Reggie Wayne (WR)
  • Ahmad Bradshaw (RB)
  • Cory Redding (DE)

Questions clés

Une saison historique pour Andrew Luck et l’attaque des Colts ?

Durant l’intersaison, les Colts se sont renforcés. Mais alors que la défense est la zone qui nécessite des renforts, c’est l’attaque qui a vu le plus de joueurs arriver. Pour remplacer la légende Reggie Wayne, Indianapolis a choisi un autre vétéran en Andre Johnson. De même, l’expérimenté running-back Frank Gore a été recruté pour faire oublier l’erreur Trent Richardson. Jusque-là, on ne peut pas vraiment reprocher aux Colts d’avoir remplacé des joueurs, même si l’âge moyen interpelle.

La vraie surprise a eu lieu lors de la draft, lorsque les Colts ont pris le receveur Philip Dorsett avec leur premier choix. Une sélection qui a étonné beaucoup du monde et qui n’a pas satisfait tout le monde. Dorsett est certes une arme supplémentaire pour Andrew Luck, mais il y avait d’autres priorités.

Dans tous les cas, avec T.Y Hilton, Andre Johnson, Donte Moncrief, Philip Dorsett, Dwayne Allen, Coby Fleener et Frank Gore, ce ne sont pas les options qui vont manquer à Andrew Luck. Le quarterback a réussi à s’inviter parmi le gotha à la position en 3 saisons, et il devrait encore progresser en 2015. Même sa ligne offensive, qui a notamment vu l’arrivée de Todd Herremans, est plus solide ce qui lui donnera plus de temps. Luck peut battre des records cette année.

La défense empêchera-t-elle Indianapolis d’atteindre le Super Bowl ?

Même si Andrew Luck bat des records, l’attaque seule ne permet pas de gagner le championnat. Les Colts ont pu en faire l’amère expérience en finale de conférence la saison dernière face aux Patriots. La défense n’a pas réussi à tenir le choc face à Tom Brady et à l’attaque des Pats. Pour espérer franchir ce dernier obstacle, il faut donc qu’Indianapolis progresse défensivement.

Il est donc plutôt surprenant de voir si peu de joueurs défensifs arrivés durant l’intersaison. Et parmi eux, Trent Cole et Nate Irving qui sont plus en fin de course qu’autre chose. Rien n’a été fait pour adresser le problème numéro 1 de cette équipe, stopper le jeu au sol. Lors du match de playoffs face aux Pats, LeGarrette Blount s’était amusé avec 148 yards et 3 touchdowns… Quant aux lignes secondaires, elles s’en sortent bien grâce à des meilleurs cornerbacks de la NFL, Vontae Davis. Si ce dernier se blesse, c’est assez léger derrière.

Verdict

Sans forcer, Indianapolis remportera au moins 10 matchs, et dominera une division faible. Mais Andrew Luck et les Colts sont attendus en playoffs où ils doivent franchir le dernier palier pour atteindre le Super Bowl. Luck a le potentiel pour déjà faire gagner son équipe et il mènera une des attaques les plus dangereuses de la ligue. En revanche, trop peu de changements ont été apportés à une défense qui n’arrivait pas à arrêter les meilleures équipes de la ligue en 2014. Les Colts font parmi des favoris de l’AFC et 2015 est peut-être l’année où Andrew Luck prend le pouvoir.

Blake Bortles doit progresser pour sa 2ème saison en NFL (Jaguars.com)
Blake Bortles doit progresser pour sa 2ème saison en NFL (Jaguars.com)

JACKSONVILLE JAGUARSjaguars (1)

Les Jaguars ont remporté un maximum de 4 matchs lors des trois dernières saisons. Après un épisode Blaine Gabbert complètement raté, la franchise a choisi son nouveau quarterback lors de la draft 2014. Rapidement lancé dans le grand bain, Blake Bortles a connu un départ compliqué mais a fini la saison avec des performances encourageantes. Suffisamment en tout cas pour construire une attaque autour de lui. Les Jaguars sont donc toujours en reconstruction et ils ne sont pas encore prêts à viser les playoffs. Dépasser les 5 victoires serait déjà une réussite, désolé fans de Jacksonville.

Bilan 2014 : 3-13

L’objectif 2015 : Faire progresser ses jeunes joueurs.

Principales arrivées

  • Julius Thomas (TE)
  • Jeremy Parnell (OT)
  • Steve Wisniewski (C)
  • Jared Odrick (DT)
  • Davon House (CB)
  • Sergio Brown (FS)
  • Dante Fowler Jr. (DE, rookie)
  • J Yeldon (RB, rookie)

Principaux départs

  • Cecil Shorts (WR)
  • T Thomas (OLB)
  • Will Blackmon (CB)

Questions clés

Blake Bortles et la jeune attaque des Jaguars sont-ils prêts à franchir un cap ?

Pour sa saison rookie, Bortles a été principalement entouré… de rookies. Allen Hurns, Marqise Lee, Allen Robinson ou encore Denard Robinson, tous sont jeunes et ont montré de bonnes choses. La franchise espère donc les voir progresser en même temps que leur quarterback.

Pour aider Bortles et compagnie à progresser, les Jaguars ont ajouté des forces sur les zones faibles de l’attaque, c’est-à-dire la ligne offensive et le backfield. Pour la ligne offensive, particulièrement friable comme en attestent les 71 sacks alloués (le plus en NFL la saison dernière), Jacksonville a fait venir Jeremy Parnell et Steve Wisniewski, deux titulaires qui vont solidifier la protection du jeune quarterback. Du côté du backfield, Toby Gerhart a déçu et n’est pas parvenu à assumer le rôle de numéro 1. Pour étoffer le corps de running-back, T.J Yeldon a été pris lors du deuxième tour de la draft, et pour beaucoup d’observateurs il peut devenir rapidement le titulaire.

Enfin, les Jaguars ont décidé d’encadrer les jeunes receveurs avec un tight-end plus expérimentés. Julius Thomas est le gros coup de l’équipe lors de l’intersaison et apportera une solution de sécurité pour Blake Bortles.

Où en est la défense ?

Les Jaguars avaient l’une des moins bonnes défenses l’année dernière, que ce soit contre le jeu au sol ou contre le jeu de passes. Dans cette optique, ils ont décidé de prendre un joueur défensif lors de la draft avec leur troisième choix. Ce joueur est le Defensive End Dante Fowler Jr., qui hélas pour Jacksonville, s’est blessé quelques jours plus tard et qui manquera l’intégralité de la saison 2015.

Au-delà de Fowler, les Jaguars ont signé plusieurs joueurs qui doivent rendre cette escouade plus forte. Jared Odrick était très bon à Miami et va solidifier la ligne défensive et le contre du jeu de course. Davon House et Sergio Brown sont des additions qui étaient nécessaire pour améliorer les lignes secondaires. House notamment est bien meilleur que Will Blackmon, parti cet hiver. J.T Thomas est la plus grosse perte de l’équipe durant l’intersaison.

Verdict

Le projet des Jaguars est intéressant et la reconstruction semble en bonne voie avec notamment beaucoup de jeunes talents en attaque. Si Blake Bortles parvient à hausser son niveau de jeu pour sa deuxième année en NFL, les Jags feront mieux que la saison dernière. La défense devrait être plus solide (ce qui n’est pas difficile) même s’il reste encore beaucoup de points faibles. La vérité se trouvera entre le bilan de l’année dernière et une petite progression (5-6 victoires).

Marcus Mariota va devoir s'adapter aux défenses de NFL (Fox)
Marcus Mariota va devoir s’adapter aux défenses de NFL (Fox)

TENNESSEE TITANStennessee-titans-logo

Les Titans ont touché le fond la saison dernière en perdant leurs 10 derniers matchs et en finissant la saison avec un bilan catastrophique (2-14). Les fans ne vont plus au stade et l’équipe du Tennessee a progressivement perdu son identité. L’ère Marcus Mariota va débuter et les Titans espèrent avoir trouvé leur prochain « franchise quarterback » (l’ère Steve McNair semble bien loin), et ainsi retrouver un élan positif pour débuter une reconstruction qui s’annonce longue et douloureuse.

Bilan 2014 : 2-14

L’objectif 2015 : Redevenir une franchise de NFL.

Principales arrivées

  • Harry Douglas (WR)
  • Hakeem Nicks (WR)
  • Anthony Fasano (TE)
  • Brian Orakpo (OLB)
  • Perrish Cox (CB)
  • Da’Norris Searcy (FS)
  • Marcus Mariota (QB, rookie)
  • Dorial Green-Beckham (WR, rookie)

Principaux départs

  • Jake Locker (QB)
  • Nate Washington (WR)
  • Michael Oher (OT)

Questions clés

Marcus Mariota est-il le prochain « franchise quarterback » des Titans ?

Avec le second choix de la dernière draft, les Titans ont sélectionné celui qu’ils espèrent être le « franchise quarterback », Marcus Mariota. Après une carrière plus marquée par les blessures que par les bons résultats, Jake Locker a mis un terme à sa carrière. La page Mariota va rapidement débuter, avec les obstacles certains qu’un rookie doit affronter dans l’élite. Car en NFL, tout est plus dur qu’en universitaire, les joueur sont plus puissants et plus rapide ce qui raccourcit le temps de réflexion et rend plus difficile les passes. De même, Mariota pouvait sortir de sa pocket et faire la différence avec ses jambes au niveau inférieur, ce sera beaucoup plus compliqué en NFL (il suffit de regarder l’accueil qui a été réservé à Johnny Manziel…).

Globalement, l’ex QB de l’université d’Oregon semble avoir le talent et les atouts pour réussir en NFL et son hygiène de vie est impeccable jusqu’ici. Ce qui m’inquiète, en plus de son adaptation au très haut niveau, c’est l’état de l’attaque des Titans. Le duo de receveurs Kendall Wright – Justin Hunter est correct, mais derrière ça manque de profondeur. Les recrutements de Douglas et Nicks n’apportent rien. Le joueur qui peut faire la différence est le rookie Dorial Green-Beckham, qui possède un potentiel exceptionnel mais qui est coutumier des frasques extra-sportives. Si on se tourne sur le backfield, la situation est bien pire. Bishop Sankey n’a rien montré de positif lors de sa saison rookie et David Coob, sélectionné lors de la dernière draft semble pouvoir lui prendre la place de titulaire. L’absence de backfield va apporter plus de pression défensive sur Mariota.  Dernier point noir, la ligne offensive des Titans n’est pas la plus solide de la ligue et aucun joueur n’est arrivé pour la renforcer.

Bilan, on souhaite bonne chance à Marcus Mariota, qui risque d’avoir un baptême en NFL mouvementé. Un point fort tout de même Ken Wisenhunt, qui sait travailler avec les jeunes quarterbacks et aidera certainement au développement de Mariota.

Dick LeBeau peut-il transformer la défense ?

Avant tout, la principale arrivée n’est peut-être pas celle d’un joueur mais celle d’un coach. Après plus de 10 ans de bons et loyaux services à Pittsburgh, Dick LeBeau a décidé de s’offrir un challenge en rejoignant les Titans. Il prendra en main une défense qui ne fait pas vraiment rêver. Mais sous l’influence de cet esprit défensif, les Titans pourraient retrouver une identité.

Pour l’aider dans ce challenge, plusieurs joueurs ont été recrutés et devraient être des titulaires dès le premier match de la saison. Brian Orakpo est le plus gros nom de la liste et s’il parvient à éviter les blessures (ce qui paraît compliqué) il va avoir un impact immédiat sur la défense. Perrish Cox et Da’Norris Searcy vont eux intégrer des lignes secondaires qui vont avoir fière allure. Très bon avec les 49ers en 2014, Cox jouera à l’opposé de Jason McCourty.

Verdict

A l’image des Jaguars, les Titans sont en reconstruction, sauf qu’ils partent avec une année d’écart. Avec Marcus Mariota comme nouveau QB et Dick LeBeau comme nouveau coach défensif, la franchise du Tennessee peut sortir de l’oubli et retrouver une identité. Le jeune QB aura une grosse pression sur les épaules car les gens attendent un succès immédiat.

Predictions

1 Indianapolis Colts 13-3
2 Houston Texans 8-8
3 Jacksonville Jaguars 5-11
4 Tennessee Titans 4-12

Indianapolis est toujours largement l’équipe la plus forte de la division. L’attaque devrait être encore plus forte en 2015 et Andrew Luck peut faire gagner les Colts dès cette saison. L’objectif est donc clairement le Super Bowl, mais la défense tiendra-t-elle le choc ? Derrière, Houston pouvait être une équipe embêtante pour les Colts, capable de jouer les playoffs. Mais sans un quarterback sûr et sans Arian Foster pendant la majeure partie de la saison, il faudra que J.J Watt et la défense fassent des miracles. En fin de classement, les Jaguars et les Titans vont se jouer la dernière place. Le projet de Jacksonville est plus avancé que celui de Tennessee et de son quarterback rookie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s