Présentation de la saison 2015 – NFC WEST

Publié le


Longtemps une des divisions faibles de la NFL, la NFC West est devenu la plus relevées sur les dernières saisons. Les Seahawks, présents lors des deux derniers Super Bowls, sont toujours les favoris mais font face à plus d’interrogations que lors de l’exercice précédent. Si bien que les Cardinals, qui ont failli leur jouer un mauvais tour en 2014, pourrait bien encore les embêter. Au contraire, la situation s’est clairement dégradée pour San Francisco, qui a connu une intersaison très mouvementée. Quant aux Rams, seront-ils enfin capables d’être compétitifs ?

A quel niveau va revenir Carson Palmer ? (Fox)
A quel niveau va revenir Carson Palmer ? (Fox)

ARIZONA CARDINALScardinals

Sans son quarterback titulaire pendant une partie de la saison 2014, les Cards ont réussi à s’inviter en playoffs. Logiquement, la marche était trop haute pour Ryan Lindley. Pour cette saison, Arizona compte sur le retour en forme de Carson Palmer pour faire encore mieux, mais ils devront rassurer sur certains points, aussi bien en attaque qu’en défense.

Bilan 2014 : 11-5

L’objectif 2015 : Prendre le pouvoir dans la NFC West.

Principales arrivées

  • Mike Iupati (OG)
  • J Humphries (OT, rookie)
  • Cory Redding (DE)
  • LaMarr Woodley (DE/LB)
  • Sean Weatherspoon (LB)
  • Chris Johnson (RB)

Principaux départs

  • Dan Williams (NT)
  • Darnell Dockett (DT)
  • Larry Foote (LB)
  • Antonio Cromartie (CB)
  • Paul Fanaika (OG)
  • Todd Bowles (coordinateur défensif)

Questions clés

Une attaque plus équilibrée ?

Carson Palmer n’est plus tout jeune mais il est un bon quarterback capable d’emmener son équipe en playoffs. Pour aller au bout en revanche, il aura besoin de beaucoup d’aide. L’attaque des Cards doit être plus équilibrée.

Le point clé est la ligne offensive, très poreuse l’année dernière, et qui doit faire mieux pour protéger le quarterback et ouvrir des brèches pour les running-backs. La saison passée, les QB ont souvent été mis sous pression et les RB incapables de trouver des ouvertures. Pour solidifier leur ligne, les Cards ont fait un bon coup en signant Mike Iupati. Ils ont également pris un joueur tôt dans la draft avec D.J Humphries. Ce n’est pas encore gagné car Iupati devrait manquer le premier mois de compétition à cause d’une blessure et Humphries ne convainc pas pour l’instant. Dans tous les cas, cette ligne a le potentiel pour être plus solide que l’année dernière.

C’est une bonne chose pour la santé et les performances de Carson Palmer, mais également pour le jeu au sol qui n’était pas assez performant en 2014. Andre Ellington est toujours le numéro 1, déjà très utile sur les phases aériennes, il doit être plus percutant sur ses courses. La franchise de l’Arizona a également décidé de signer Chris Johnson, un pari qui peut s’avérer payant et qui amènera de l’expérience dans un backfield jeune.

Avec beaucoup de « si », cette attaque peut donc être plus équilibrée et donc plus dangereuse en 2015. Cependant, il y a trop de question pour en faire une certitude, la santé de Palmer (qui revient d’une rupture des ligaments croisés) ? le pari Chris Johnson ? la solidité de la ligne offensive ?

La défense sera-t-elle aussi performante sans Todd Bowles ?

Un des départs les plus importants est celui du coordinateur défensif Todd Bowles, qui avait construit une défense très intéressante avec les Cards. Le nouveau coordinateur, James Bettcher, est-il capable de poursuivre sur les mêmes bases ?

Sur le papier, la défense n’a pas beaucoup changé et a les moyens pour rester très solide. Sur la ligne défensive, Arizona a tout de même perdu Darnell Dockett et Dan Williams, mais le retour de blessure de Calais Campbell et le recrutement de Corey Peters vont compenser. Cory Redding est également un renfort intéressant, et peut être que LaMarr Woodley a encore une saison dans les jambes. Le front seven n’a pas vraiment de star mais est solide.

Des stars, il y en a sur les lignes secondaires. Patrick Peterson et Tyrann Mathieu sont deux supers joueurs et mènent la zone forte de l’équipe. Le poste de deuxième cornerback est à prendre depuis le départ d’Antonio Cromartie. Au niveau des safeties, il y a deux solutions très physiques pour accompagner Mathieu, Tony Jefferson et Deone Bucannon. Avec ce casting, les Cards peuvent lutter avec la « Legion of Boom ».

Verdict

La défense reste le point fort des Cardinals, qui ont le talent nécessaire pour faire partie des meilleures escouades de la ligue. La transition post Todd Bowles risque tout de même d’avoir un impact, notamment en début de saison. En attaque, il reste des questions et il manque un vrai leader capable de faire la différence (Arizona n’a pas de Marshawn Lynch ou un Larry Fitzgerald au sommet). Au final, ils seront compétitifs encore en 2015 mais il leur manquera un petit quelque chose pour aller chercher les Seahawks.

Nick Foles, la solution pour relancer l'attaque des Rams ? (Fox)
Nick Foles, la solution pour relancer l’attaque des Rams ? (Fox)

SAINT LOUIS RAMSramslogo

On dit souvent qu’une attaque seule ne peut pas gagner un Super Bowl. Dans le cas des Rams, c’est plutôt l’inverse, à savoir qu’une défense seule ne peut pas gagner tous ses matchs. St Louis possède surement la meilleure ligne défensive, capable d’arrêter n’importe quelle attaque, mais à quoi bon lorsque l’attaque n’est pas capable de marquer de points ? L’arrivée de Nick Foles à la place de Sam Bradford est-elle la solution ?

Bilan 2014 : 6-10

L’objectif 2015 : Construire une attaque performante.

Principales arrivées

  • Nick Foles (QB)
  • Nick Fairley (DT)
  • Akeem Ayers (OLB)
  • Todd Gurley (RB, rookie)
  • Rob Havenstein (OT, rookie)

Principaux départs

  • Sam Bradford (QB)
  • Jake Long (OT)
  • Kendall Langford (DE)

Questions clés

Nick Foles est-il la solution pour relancer l’attaque des Rams ?

Les dirigeants des Rams ont perdu patience avec Sam Bradford, un bon quarterback incapable d’éviter les blessures. Durant l’intersaison, ils ont donc décidé de le transférer à Philadelphia en échange de Nick Foles. Ce dernier devient donc le titulaire de Saint Louis.

On se rappelle tous de la saison 2013 incroyable de Foles, mais on se souvient également de sa saison catastrophique de 2014 qui s’est arrêtée prématurément à cause d’une blessure. La vérité doit se situer quelque part entre les deux saisons, mais est-ce que ce sera suffisant pour redonner de l’élan à une attaque des Rams très médiocre ?

A priori non car Saint Louis a une ligne offensive moyenne, qui aura deux rookies titulaires au coup d’envoi de la saison, et un corps de receveur qui ne fait pas rêver. Brian Quick est le numéro 1, et Kenny Britt devrait être le numéro 2. Il manque également un tight-end capable d’attraper des ballons. Bref Nick Foles n’aura pas les mêmes cibles qu’à Philadelphia. A cela il faut ajouter le fait que les défenses de la NFC West sont bien plus agressives que celles de la NFC East, encore un argument contre Foles.

Si Nick Foles Semble ne pas pouvoir améliorer cette attaque, est-ce possible pour le backfield ? Les Rams ont en tout cas décidé de s’en donner les moyens en prenant Todd Gurley avec le 10ème choix de la dernière draft. Très puissant, les Rams y voient leur futur Marshawn Lynch. Son association avec Tre Mason peut en tout cas être intéressante. Le seul problème est que Gurley revient d’une rupture des ligaments croisés et les Rams ne veulent pas prendre le risque de le faire revenir trop vite.

La meilleure ligne défensive de la ligue ?

Si l’attaque des Rams est moyenne, ce n’est pas le cas de la défense et particulièrement du front seven et encore plus particulièrement de la ligne défensive. Aucune équipe de NFL ne possèdent 5 linemen avec un potentiel de Pro Bowler. Durant l’intersaison, St Louis a réussi à récupérer Nick Fairley, qui rejoint Aaron Donald et Michael Brockers. Quant au defensive end, le duo composé de Robert Quinn et Chris Long a de quoi inquiéter les quarterbacks adverses. Cette ligne défensive est un point fort, encore plus quand on sait que les lignes offensives des autres équipes de la division sont plutôt faibles.

Verdict

Grâce à leur front seven, les Rams vont rendre les matchs intra division très intéressants et ils vont surement joueur le rôle d’épouvantail dans la division. Mais pour réellement progresser au classement et viser plus haut, il faudra que l’attaque progresse. Nick Foles n’est peut-être pas la solution mais il apporte une solution plus fiable que Bradford et Todd Gurley a un très gros potentiel. Bilan, je ne serai pas étonné de voir St Louis battre Seattle durant la saison, mais globalement les Rams seront encore trop justes.

La tâche s'annonce rude pour le coach rookie Jim Tomsula (knbr)
La tâche s’annonce rude pour le coach rookie Jim Tomsula (knbr)

SAN FRANCISCO 49ERSSan_Francisco_49ers_Logo

Rarement une équipe aura connue autant de départs (voulus ou non) durant une même intersaison. Entre les retraites, les problèmes extra-sportifs et les agents libres, les 49ers ont perdu de très nombreux titulaires. Si bien qu’ils vont aborder la saison comme une équipe en reconstruction, alors qu’ils étaient au pied du Super Bowl il y a même pas deux ans.

Bilan 2014 : 8-8

L’objectif 2015 : Encaisser le choc d’une intersaison brutale.

Principales arrivées

  • Torrey Smith (WR)
  • Reggie Bush (RB)
  • Erik Pears (OT/OG)
  • Darnell Dockett (DT)
  • Shareece Wright (CB)
  • Arik Armstead (DE, rookie)

Principaux départs

  • Frank Gore (RB)
  • Michael Crabtree (WR)
  • Stevie Johnson (WR)
  • Mike Iupati (OG)
  • Anthony Davis (OT)
  • Ray McDonald (DE)
  • Aldon Smith (LB)
  • Justin Smith (DT, retraite)
  • Patrick Willis (LB, retraite)
  • Chris Borland (LB, retraite)
  • Chris Culliver (CB)
  • Perrish Cox (CB)
  • Jim Harbaugh (coach)

Questions clés

Les 49ers peuvent-ils se remettre d’une intersaison brutale ?

La première perte pour San Francisco était prévue, c’est celle du coach Jim Harbaugh, qui a connu 4 saisons remplies de succès avec notamment 3 finales de NFC et 1 participation au Super Bowl. Son ex entraineur des lignes défensives, Jim Tomsula prend le relais. Et autant dire que le coach rookie a connu une intersaison mouvementée, marquée par un exode massif.

Commençons par l’attaque où les 49ers ont laissé partir Frank Gore, le running-back titulaire de la dernière décennie. Carlos Hyde, qui a montré de belles choses lors de sa saison rookie, prend sa place. Autre départ, celui du receveur Michael Crabtree, talentueux mais souvent blessé, et qui sera remplacé par Torrey Smith. Deux départs, deux arrivées, jusqu’ici l’impact est limité. Le gros problème pour l’attaque est la ligne offensive où Mike Iupati est parti pour le rival Arizona et où Anthony Davis a surpris son monde en prenant une année sabatique « pour reposer son corps ». Deux grosses pertes compensées par une seule signature, celle d’Erik Pears.

Mais c’est la défense qui a vu le départ d’un nombre de titulaires impressionnant. Il y a eu tout d’abord une vague de retraite, plus ou moins surprenantes. Le DT Justin Smith a décidé d’arrêter après 14 saisons en NFL, pas de problèmes, Patrick Willis a ensuite annoncé sa retraite à 30 ans, moins anticipé, et son remplaçant naturel Chris Borland a suivi à seulement 24 ans pour préserver sa santé. Il y a ensuite les départs pour raisons extra-sportives avec les deux cas Ray McDonald (DT) et Aldon Smith (LB). Enfin, il y a les joueurs qui n’ont pas pu être retenu lors du marché des agents libres, comme les deux cornerbacks Chris Culliver et Perrish Cox, tous les deux très bons la saison dernière.  Au final, les 49ers ont perdu 3 linebackers, 2 linemen et 2 cornerbacks titulaires. Et pourtant, malgré ces coups durs, la défense de San Francisco peut encore compter sur des joueurs de talent. Je pense évidemment à NaVorro Bowman ou à Ahmad Brooks pour les linebackers ou encore à Eric Reid et Antoine Bethea pour les safeties. Avec Arik Armstead, Tank Carradine, Aaron Lynch ou encore Eli Harold, il y a aussi des jeunes défenseurs de talent.

Quelle saison pour Colin Kaepernick ?

Colin Kaepernick a des qualités athlétiques hors normes et est capable de faire la différence avec ses jambes. Mais il faut qu’il soit également capable de le faire avec son bras pour réellement devenir un bon quarterback de NFL.

Le fait que sa ligne offensive ait perdu des éléments clés est un problème puisqu’il risque d’être souvent sous pression. La saison dernière déjà, avec Iupati et Davis, les 49ers ont alloué 52 sacks. On devrait donc souvent voir Kap courir pour sa vie, au risque de terminer blessé. Car si Jim Harbaugh empêchait son quarterback de trop courir avec la balle, je ne pense pas que Jim Tomsula lui imposera la même contrainte.

Du côté des armes offensives à sa disposition, il aura un duo de receveur intéressant avec Anquan Boldin et Torrey Smith, même si je pense que ce dernier peut être une déception. Il faut également voir si Vernon Davis peut redevenir le tight-end qu’il était il y a encore 2 saisons. L’addition de Reggie Bush offre une alternative de choix pour Kaepernick. Concernant le backfield justement, il sera surement beaucoup utilisé pour enlever de la pression au quarterback. Carlos Hyde devrait être le numéro 1.

Verdict

Même s’il reste du talent, la défense des 49ers a pris un sérieux coup avec la vague de départ de l’intersaison. Impossible donc de voir cette escouade aussi solide que lors des saisons précédentes où la défense était l’une des clés du succès de la franchise. Côté offensif, la ligne offensive fait peur et Colin Kaepernick devrait en souffrir. La saison s’annonce compliquée pour les 49ers qui font face à une reconstruction inattendue.

Jimmy Graham, nouvelle arme des Seahawks (RDS)
Jimmy Graham, nouvelle arme des Seahawks (RDS)

SEATTLE SEAHAWKSseattle_seahawks_logo

La saison dernière, les Seahawks sont passés à une passe de devenir champions pour la deuxième fois de suite. Cette fin de match doit encore être dans toute les têtes mais Seattle doit se reconcentrer pour tenter de participer à un troisième Super Bowl consécutif. L’équipe reste l’une des favorites, derrière une défense toujours redoutable et une attaque qui a vu arriver Jimmy Graham durant l’intersaison.

Bilan 2014 : 12-4

L’objectif 2015 : Garder la main sur la NFC.

Principales arrivées

  • Jimmy Graham (TE)
  • Will Blackmon (CB)
  • Cary Williams (CB)

Principaux départs

  • Max Unger (C)
  • James Carpenter (OG)
  • Kevin Williams (DT)
  • O’Brien Schofield (DE)
  • Malcolm Smith (OLB)
  • Byron Maxwell (CB)

Questions clés

Une défense historique ?

Référence en NFL depuis plusieurs saisons maintenant, la défense des Seahawks excelle dans la durée et se placent logiquement dans le débat des meilleures escouades de l’histoire du sport.

Et il y a peu de raisons de voir la défense des Seahawks arrêter de dominer en 2015, car il y a peu de changements avec l’équipe qui a encaissé moins de 16 points en moyenne la saison dernière. Le seul départ de poids est celui de Byron Maxwell qui est parti prendre le rôle de numéro 1 à Philadelphia. Il sera remplacé par Cary Williams, mais le reste de la « Legion of Boom » reste intact, avec Richard Sherman (meilleur CB de la NFL), Earl Thomas (meilleur safety de la NFL) et Kam Chancellor. Seattle pourra également compter sur l’un des tout meilleur linebacker de la ligue en Bobby Wagner, qui est bien entouré avec K.J Wright et Bruce Irvin. Enfin le quatuor de la ligne défensive, emmené par Michael Bennett, est parmi ce qui se fait de mieux.

La ligne offensive, le talon d’Achilles des Seahawks ?

Sans receveurs stars, Russell Wilson est parvenu a livré de bonnes saisons jusqu’ici. Avec Jimmy Graham, il a une cible de choix qui change la donne dans l’attaque de Seattle. Désormais, les Seahawks ont deux joueurs qui peuvent faire la différence, un sur le jeu au sol (Marshawn Lynch) et un sur le jeu aérien (Jimmy Graham).

Mais pour réellement installer une attaque efficace, Wilson a besoin de protection et d’un minimum de temps pour trouver ses receveurs. La saison passée, il a trop souvent été abandonné par sa ligne offensive et il a donc dû se servir de ses jambes pour s’échapper de la pression défensive. Dans le transfert pour Graham, les Seahawks ont perdu leur centre titulaire, Max Unger, ce qui affaiblit encore la ligne. Cette zone est la seule qui pose problème pour Seattle, mais elle est importante pour l’ensemble des performances offensives.

Verdict

Le transfert de Graham est le gros coup de l’été et donne une dimension supplémentaire à l’attaque des Seahawks. Si la ligne offensive tient le coup, une troisième participation au Super Bowl consécutive tend les bras à Seattle. Car avec des playmakers comme Wilson, Lynch et Graham en attaque et l’une des meilleures défenses de tous les temps, il sera très dur d’arrêter cette équipe. Les Seahawks sont les grands favoris dans la NFC.

Prédictions

1 Seattle Seahawks 12-4
2 Arizona Cardinals 9-7
3 Saint Louis Rams 8-8
4 San Francisco 49ers 6-10

Avec sa défense de fer et l’arrivée de Jimmy Graham, Seattle est une équipe encore plus complète que celle qui vient de disputer deux Super Bowls. L’arrivée de l’ex tight-end des Saints donne une arme supplémentaire à une équipe déjà très dangereuse. A part sur la ligne offensive, les Seahawks n’ont pas de faiblesses apparentes. Ils sont de nouveau les grands favoris de la NFC West et font partie des prétendants les plus sérieux pour le titre final. L’équipe qui me paraît la plus à même d’embêter les Seahawks dans la division est St Louis, grâce à sa ligne défensive exceptionnelle. Mais globalement, les Rams manquent de puissance offensive pour viser les playoffs. Nick Foles n’est pas la solution. Au final et comme la saison dernière, je pense que les Cardinals ont leurs chances. L’équipe est plutôt équilibrée et si Carson Palmer sort une grosse saison, alors ils peuvent surprendre. En revanche, la saison s’annonce difficile pour les 49ers qui vont ressentir la perte de nombreux titulaires.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s