Week 2 – Les Gagnants et les Perdants

Publié le


Après deux semaines de compétition, plusieurs équipes qui visent les playoffs sont en difficulté et n’ont toujours pas gagné. Ces équipes sont les principales perdantes de la semaine et elles vont devoir réagir rapidement pour remplir les objectifs. Côtés gagnants, beaucoup de quarterbacks cette semaine et notamment la « cuvée » 2014 qui a réussi une semaine parfaite.

En plus des gagnants et des perdants de la semaine, vous trouverez les meilleurs joueurs de la week 2 en fin d’article.

Belle semaine pour les QB de la Draft 2014 (NY Post)
Belle semaine pour les QB de la Draft 2014 (NY Post)

Gagnants

Les Quarterbacks sophomores

Les quarterbacks de deuxième année étaient en forme ce week-end. Blake Bortles (3ème choix de la draft 2014), Johnny Manziel (22ème choix), Teddy Bridgewater (32ème choix) et Derek Carr (36ème choix), tous ont gagné et ont bien joué.

  • Blake Bortles

Face à une défense de Miami qui a les armes pour être redoutable mais qui se cherche pour le moment, Blake Bortles en a profité pour sortir un beau match. Son pourcentage de passes réussies reste un peu faible (18/33 soit 54.5%), mais il n’a pas commis beaucoup d’erreurs face à Miami. Aucune perte de balle et aucun sack encaissé pour le QB des Jaguars. Il termine le match avec 273 yards et 2 TD, et il a parfaitement géré le drive qui donne la victoire à Jacksonville, en plaçant idéalement son kicker.

  • Johnny Manziel

La seMaine dernière, Manziel était rentré en jeu à la place de Josh McCown, blessé. Sur sa première passe il avait envoyé une bombe de 54 yards pour Travis Benjamin. Dimanche, il a récidivé avec cette fois ci un touchdown de 60 yards pour Benjamin sur sa première passe. Et il a tué le match avec une nouvelle bombe de 50 yards pour ce même Benjamin.

Johnny Manziel termine avec 8/15, 172 yards et 2 TD.

  • Teddy Bridgewater

Dans un match où les clés ont été données à Adrian Peterson, le QB a réalisé une prestation très sûre. Il réussit 14 des 18 passes qu’il a tenté (77.8%, soit le deuxième match de suite à plus de 70%), et totalise 153 yards. Il marque deux touchdowns, un à la passe et un sur une course.

  • Derek Carr

Les Raiders ont confiance en Carr, qu’ils voient comme le quarterback qui ramènera le succès à Oakland. Sa prestation de dimanche face à Baltimore ne peut que leurs donner raison. Le QB totalise 351 yards (son deuxième meilleur total en carrière) et lance 3 touchdowns (pour 1 interception). Carr a démontré beaucoup de sang froid au moment décisif en menant un superbe drive de 80 yards, qu’il termine par un touchdown de 12 yards pour Roberts qui donne la victoire aux Raiders. Surement le meilleur match de Derek Carr en NFL.

Jameis Winston

Une semaine après des débuts compliqués et un duel perdu face à Marcus Mariota, le 1er choix de la dernière Draft a bien réagi en dominant Drew Brees et les Saints. Face aux Titans, Winston avait commis plusieurs erreurs et s’était montré un peu submergé par la NFL. Après le match, des questions sur le choix des Bucs de prendre Winston plutôt que Mariota ont évidemment émergé. Mais comme souvent, les conclusions de la première semaine sont rapidement oubliées.

Face à New Orleans, Jameis Winston s’est montré très sûr en réussissant 14 des 21 passes qu’il a tentées. Il totalise 207 yards et marque un touchdown à la passe et un au sol, sans se faire intercepter. Suffisant pour aller chercher une victoire au Superdome (26-19), la première de sa carrière en NFL.

Plus techniquement, il a montré ses capacités sur plusieurs actions lors de ce match. Sa passe de touchdown pour Vincent Jackson, au-dessus de plusieurs défenseurs des Saints, démontre un beau contrôle de la balle. De même, sur son touchdown au sol, il prouve qu’il peut terminer les actions avec ses jambes.

Tom Brady et la D-line des Patriots

Sur les deux premières semaines de compétition, la meilleure équipe est celle qui vient de remporter le Super Bowl. Les Patriots ont facilement maîtrisé les Steelers en ouverture de la saison avant de faire retomber sur terre une équipe de Buffalo en pleine confiance. L’équipe a certes des zones de faiblesse, comme les lignes secondaires par exemple, mais il y a également des zones très fortes.

C’était à prévoir après une intersaison mouvementée avec l’affaire du deflategate, Tom Brady est revenu sur les terrains avec une motivation incroyable. Face aux Steelers lors de la week 1, il avait frappé fort d’entrée avec 78% de passes réussies, 288 yards et 4 TD (passer rating de 143.8). A Buffalo dimanche, il a dominé la défense des Bills en lançant 466 yards (64% de passes réussies) et 3 TD (passer rating de 105.6). En deux matchs, Brady compte 754 yards et 7 touchdowns pour 0 interception. Des stats de MVP.

L’autre zone qui s’est illustrée, surtout face aux Bills ce week-end, c’est la ligne défensive. Durant tout le match, elle a mangé la ligne offensive de Buffalo et a constamment mis Tyrod Taylor sous pression. Bilan, 8 sacks pour les Pats. L’homme clé de cette ligne défensive est Chandler Jones, qui a totalisé 3 sacks dimanche. Blessé pendant une partie de la saison 2014, son retour ne passe pas inaperçu. Son rôle est d’autant plus important car New England doit compter sur son pass rush pour compenser les pertes en lignes secondaires.

Andy Dalton et les Bengals

Je suis très quarterback cette semaine, et pour une fois je vais complimenter Andy Dalton… Je ne suis pas devenu un fan du QB des Bengals, et je ne pense toujours qu’il puisse porter son équipe vers le titre, mais il faut bien féliciter son beau début de saison.

Après avoir tranquillement battu les Raiders lors de leur premier match, les Bengals ont tenu bon pour l’emporter face aux Chargers. Dans les deux matchs, Andy Dalton a été impeccable. 25/34, 268 yards et 2 TD contre Oakland, puis 16/26, 214 yards et 3 TD face à San Diego. Le tout sans perdre aucune balle (0 interception, 0 fumble).

Après les Patriots, les Bengals m’ont fait la meilleure impression dans l’AFC après deux semaines. Mais encore une fois, je n’attends pas Dalton en saison régulière mais en playoffs.

Carson Palmer

Je suis décidemment obsédé par les quarterbacks !  Mais comment ne pas mettre en avant les formidables stats de Carson Palmer avec les Cardinals.

Depuis 2013, le QB a joué 17 matchs avec la franchise de l’Arizona. Son bilan est de 15 victoires pour seulement 2 défaites. Sur cette période, il totalise 4651 yards (274 par match), 34 TD (pour 13 INT), et un passer rating de 99. Si Palmer parvient à éviter les blessures, les Cardinals pourraient bien être l’équipe à battre de la NFC West.

Adrian Peterson

Pour sortir de mon addiction aux QB, je vais terminer avec un running-back. 658 jours après son dernier match dans le Minnesota, Adrian Peterson est revenu en force.

Même si ce n’était pas son meilleur match en carrière (3 fumbles sur le match, pas de TD), le RB a retrouvé ses jambes. 134 yards au sol (en 29 courses), 58 yards dans les airs, soit un total de 192 yards sur le match. Les Vikings ont décidé de plus lui donner la balle, et ils ont eu raison puisqu’ils ont renoué avec la victoire.

Chip Kelly, Sam Bradford et les Eagles doivent se reprendre (Getty)
Chip Kelly, Sam Bradford et les Eagles doivent se reprendre (Getty)

Perdants

Les prétendants qui démarrent par 2 défaites

Le début de saison ne se passe pas comme imaginé pour plusieurs équipes qui prétendent aux playoffs. Les Eagles, Colts, Seahawks, Saints et Ravens ont tous perdu leurs deux premiers matchs, avec chacun des problèmes bien distincts. Un petit rappel pour les fans de ces équipes, depuis 2009, sur 45 équipes qui ont débuté par 0-2, seules 2 ont participé aux playoffs… Les derniers en dates sont les Colts la saison dernière…

  • Chip Kelly et les Philadelphia Eagles

Commençons par les Eagles de Chip Kelly, intraitables en pré-saison et plutôt mauvais sur les deux premiers matchs de saison régulière. Je cite en premier le nom de Chip Kelly car c’est lui qui a construit cette équipe depuis plusieurs saisons, avec des choix fort. Ainsi, il a laissé partir les deux meilleurs receveurs, DeSean Jackson et Jeremy Maclin, son running-back titulaire, LeSean McCoy, et il a changé de QB en prenant Sam Bradford à la place de Nick Foles. Il a également laissé partir ses deux guards titulaires. Son objectif étant d’avoir des joueurs qui s’intègrent mieux dans son schéma tactique.

Au final, Kelly s’est construit un backfield à très fort potentiel avec DeMarco Murray en numéro 1, mais la ligne offensive ne tient pas et n’ouvre pas de brèche aux runners. Face aux Cowboys, Murray n’a gagné que 2 yards en 13 courses… Sur la saison il n’a que 11 yards en 21 courses soit 0.5 yards de moyenne. La saison dernière, il comptait 285 yards après 2 matchs… Mais il n’y a pas que cette zone qui pose problème. Sam Bradford, correct au premier match, a souffert contre Dallas en perdant 3 ballons. Un problème car cela signifie qu’il ne semble pas capable de porter l’équipe lorsque le jeu au sol ne fonctionne pas. L’attaque qui devrait être si forte est pour l’instant au point mort.

Le gros souci, c’est que la défense aussi est en souffrance. Un nom revient pour la deuxième fois dans cette colonne des perdants, c’est Byron Maxwell. L’ex membre de la Legion of Boom a reçu un contrat de 63 millions de dollars pour devenir le cornerback numéro 1 des Eagles, autant dire que la somme parait bien trop élevée. Déjà largement dominé par Julio Jones lors de la week 1, il n’a pas non plus été capable de contenir des adversaires moins talentueux. Car sans Tony Romo ni Dez Bryant, ce sont Brandon Weeden et Terrance Williams qui étaient les leaders de Dallas. Et bien Maxwell s’est pris un passe de 42 yards qui s’est terminé par un touchdown.

Des rumeurs font état de relations tendues entre Chip Kelly et son vestiaire, attention à ne pas tomber dans le tragique du côté de Philadelphia.

  • Andrew Luck et les Indianapolis Colts

Pour moi, c’est la surprise du début de saison, celle que je ne voyais absolument pas venir. Comment cette équipe ne peut avoir marqué que 21 points en deux matchs ?! Comment ce favori de l’AFC peut avoir perdu deux matchs contre des QB nommés Tyrod Taylor et Ryan Fitzpatrick ?!

L’attaque est évidemment la partie décevante de l’équipe. Andrew Luck, que j’étais prêt à élever au grade de « élite » est en train de montrer qu’il n’est pas encore au niveau des Brady, Manning, Rodgers et Roethlisberger. Son match face aux Jets est catastrophique, avec des passes envoyées loin du receveur et des interceptions horribles. Pour s’améliorer, les Colts ont besoin d’un Andrew Luck bien meilleur. Mais pas seulement. Il faut aussi que ses coéquipiers de l’attaque fassent mieux. Sur ce point, on peut s’interroger sur les choix de l’intersaison. Andre Johnson n’est plus que l’ombre du receveur qu’il a été et c’est Donte Moncrief qui a pris de l’importance avec T.Y Hilton diminué (et couvert par Revis). Quand à Frank Gore, il montre aussi des signes de faiblesses qui étaient rares avant, je parle notamment de son fumble sur la ligne contre les Jets.

La première défaite à Buffalo, dans un stade où il est compliqué de jouer, peut se comprendre. Celle de dimanche face aux Jets beaucoup moins. Andrew Luck et l’attaque des Colts doivent trouver un rythme et une alchimie qui ne sont pour l’instant pas là.

  • Jimmy Graham et les Seattle Seahawks

Les deux premières semaines de la saison 2015 ont été compliquées pour de nombreuses équipes, même pour l’équipe qui reste sur deux Super Bowls. Les Seahawks sont à 0-2 et ne ressemblent pas à la meilleure équipe de la NFC et même de la NFC West (Arizona oui).

Seattle reste l’un des plus beaux effectifs de la ligue mais tout est un peu moins bon que lors des dernières saisons.  En défense, le point fort de l’équipe, la Legion of Boom n’est plus aussi souveraine. Face à Aaron Rodgers cela peut se comprendre, mais lors de la première journée, Nick Foles n’avait pas hésité à envoyer des passes sur Richard Sherman. L’absence de Kam Chancellor est bien plus problématique que prévu pour Seattle.

En attaque, il y a deux points qui interpellent. Le premier est la ligne offensive, et c’était prévisible. La ligne défensive des Rams l’avait largement dominée lors du premier match (7 sacks), et ça n’a pas été plus concluant face aux Packers qui ont limité Marshawn Lynch à 41 yards en 15 courses. L’autre point c’est Jimmy Graham. Le tight-end n’a attrapé qu’un seul ballon pour 11 yards, et il n’est pas content de son utilisation au sein du système de Pete Carroll.

  • Drew Brees et les New Orleans Saints

Passons au cas New Orleans, et de leur défaite embarrassante face aux Bucs du rookie Jameis Winston. Les Saints viennent de perdre pour la sixième fois de suite à domicile.

Je souhaite m’attarder sur Drew Brees car son début de saison est forcément inquiétant quand on sait qu’il a 36 ans. Un déclin est tout à fait possible, et ses stats après deux matchs n’ont en tout cas rien à voir avec le Drew Brees dont nous avons l’habitude. 62% de passes réussies (66% en carrière, 69% la saison passée), 610 yards, 2 TD et 2 INT. Pour info, tous les autres quarterbacks de la NFC South ont 3 touchdowns (et 2 INT). Autre fait de jeu qui va dans ce sens, c’est le risque accru de blessure. Il a été touché à l’épaule durant le match contre Tampa et est incertain pour la week 3.

Le seul point positif à retenir de ce match est un milestone pour Brees. En trouvant Cooks sur la première action du match, il a dépassé un certain Dan Marino avec une 4968ème passe réussie en NFL.

  • Baltimore Ravens

Finissons-en avec les prétendants en souffrance. Baltimore est également à deux défaites après deux matchs. La première est logique à Denver, mais le match était une purge. La seconde à Oakland est plus inquiétante. Il y a plusieurs problèmes pour les Ravens, des deux côtés du terrain.

En attaque, la transition Kubiak – Trestman ne se passe pas vraiment bien. Le jeu au sol, qui faisait la marque de Kubiak et la force des Ravens 2014, est beaucoup moins utilisé. Justin Forsett n’a couru que 15 fois au maximum sur les deux premiers matchs, avec un succès limité toutefois. La saison 2014 de Forsett était-elle un mirage ? Peut-être, mais une ligne offensive plus solide aiderait surement. Autre joueur décevant, Joe Flacco. Le QB a lancé plus d’interceptions (3) que de touchdowns (2) pour le moment, et il a beaucoup de mal en red zone pour finir les actions offensives. Contre Oakland, les Ravens ont été 7 fois en red zone, ils n’ont marqué que 3 touchdowns pour 4 field-goals.

En défense, la faiblesse était clairement identifiée : les lignes secondaires. Contre les Raiders, Baltimore a alloué un total de 448 yards dont 351 dans les airs. Derek Carr termine avec 3 touchdowns et deux receveurs d’Oakland passent les 100 yards.

La défense des Dolphins

Durant l’intersaison, les Dolphins ont été agressifs pour bâtir une équipe capable de rivaliser avec les Patriots. Beaucoup de cet argent est allé dans le contrat de Ndamukong Suh. Après deux matchs, les Pats sont invaincus et sereins, alors que les Dolphins ont difficilement battu les Redskins avant de perdre contre les Jaguars.

Et dans tout ça, c’est bien la défense qui doit prendre le plus de critiques. En plus de mal jouer, elle est indisciplinée. La pénalité de Vernon sur le drive qui donne la victoire aux Jaguars, est à la limite de la faute professionnelle. Quant à Suh, des rumeurs (Miami Herald) font état de désaccords entre lui et ses coachs, ce qui conduirait l’ex-Lion à ne pas écouter les « play calling » et à faire un peu ce qu’il veut sur le terrain… Il faut peut-être rappeler à Suh qu’il a un (gros) (énorme) contrat et qu’il n’est pas en freelance.

L’attaque des Texans

Depuis le début de la saison, l’une des choses les plus difficiles à regarder c’est l’attaque de Houston. Le premier épisode mettait en scène Brian Hoyer, qui après une interception et un fumble était prié d’aller s’assoir sur le banc. Le deuxième volet nous a montré un Ryan Mallett peut précis et peu efficace. Car 244 yards, ça peut paraître correcte sur le papier, mais pas lorsque l’on a tenté 58 passes ! Mallett termine le match contre Carolina avec 46% de passes réussies seulement (27/58), et il n’apparait pas plus armé que Hoyer pour faire gagner les Texans. La solution pourrait être de jouer au sol ? Sauf que les Blue et autre Polk ont une moyenne de 2.7 yards par course…

Les fans de Houston et l’ensemble des spectateurs de football américain attendent avec impatience le retour d’Arian Foster, afin de redonner vie à cette attaque.

3 touchdowns pour Larry Fitzgerald ce week-end (Getty)
3 touchdowns pour Larry Fitzgerald ce week-end (Getty)

Les meilleurs joueurs de la week 2

Quarterbacks

1 Tom Brady NE 38/59, 466 yards, 3 TD, 105.6 passer rating
2 Ben Roethlisberger PIT 21/27, 369 yards, 3 TD, 155.8 passer rating
3 Andy Dalton CIN 16/26, 214 yards, 3 TD, 126.1 passer rating

Face à la défense de Buffalo, Tom Brady a pris les choses en main. Pas moins de 59 passes lancées pour un total de 466 yards et 3 TD. Sur les deux premières semaines de la saison, Brady est le meilleur quarterback de la ligue et il affiche des ambitions de MVP.

Big Ben et l’attaque des Steelers se sont amusés face à la défense des 49ers. Le QB termine avec 21 passes réussies sur 27 tentées, et un total de 369 yards et 3 TD. Son passer rating est quasiment parfait. Roethlisberger est élu meilleur joueur offensif de la semaine dans l’AFC.

Enfin, on en a parlé plus haut, Andy Dalton connaît un beau début de saison. 3 touchdowns ce week-end et toujours pas la moindre perte de balle.

Running-backs

1 Adrian Peterson MIN 29 courses, 134 yards, 4.6 AVG, 1 fumble
2 Matt Jones WAS 19 courses, 123 yards, 6.5 AVG, 2 TD, 1 fumble
3 DeAngelo Williams PIT 20 courses, 77 yards, 3.8 AVG, 3 TD

Le retour d’Adrian Peterson devant son public du Minnesota est un succès. 192 yards au total, et premier match avec plus de 100 yards au sol depuis décembre 2013. Avec A.P, les Vikings sont tout de suite plus dangereux.

Face à une défense des Rams qui avaient dominée Seattle lors de la week 1, le RB rookie des Redskins s’est révélé aux yeux de tous. Matt Jones totalise 123 yards en 19 courses et marque 2 touchdowns.

Moins de yards gagnés par course pour DeAngelo Williams mais une présence précieuse sur la goal line. Il termine son intérim (LeVeon Bell revient en week 3) avec 204 yards et 3 TD.

Receveurs

1 Antonio Brown PIT 9 réceptions, 195 yards, 21.7 AVG, 1 TD
2 Larry Fitzgerald ARI 8 réceptions, 112 yards, 14 AVG 3 TD
3 Julio Jones ATL 13 réceptions, 135 yards, 10.4 AVG

Les deux meilleurs receveurs de la ligue sur ce début de saison sont Antonio Brown et Julio Jones. Le premier a frôlé les 200 yards face aux 49ers. Le second a attrapé un total de 13 passes pour 135 yards.

Cette semaine nous a également permis de voir que Larry Fitzgerald n’était pas fini. Avec 112 yards et 3 touchdowns, il était dans tous les bons coups face aux Bears. Il est d’ailleurs élu meilleur joueur offensif de la semaine dans la NFC.

Tight-ends

1 Rob Gronkowski NE 7 réceptions, 113 yards, 16.1 AVG, 1 TD
2 Crockett Gilmore BAL 5 réceptions, 88 yards, 17.6 AVG, 2 TD
3 Anthony Fasano TEN 5 réceptions, 84 yards, 16.8 AVG, 1 TD

Semaine classique pour Rob Gronkowski, qui n’attrape certes qu’un seul touchdown (son 4ème de la saison) mais qui passe encore les 100 yards. La référence à la position.

La belle surprise c’est Crockett Gilmore, qui s’avère être une solution de qualité pour Joe Flacco. En plus de son utilité sur le jeu de passe court, il est une menace dans la red zone comme le prouvent ses 2 touchdowns.

Anthony Fasano a lui aussi livré un joli match en remplacement de Delanie Walker, blessé. Il prend 5 balles pour 84 yards et attrape le seul touchdown lancé par Marcus Mariota.

Défenseurs

Darrelle Revis (NYJ) : La Revis Island est restée déserte lundi soir. Face à Andrew Luck, Revis a montré pourquoi il est l’un des meilleurs cornerbacks de la NFL. Avec 1 interception et 2 fumbles récupérés, il a largement contribué à la belle victoire des Jets sur les Colts. Il est le meilleur défenseur de la semaine dans l’AFC.

Sean Lee (DAL) : Le retour de blessure de Sean Lee est très important pour la défense de Dallas. Le linebacker a été très présent lors de la victoire importante des Cowboys sur les rivaux Eagles. 14 plaquages au total et 1 interception dans la end-zone sur Bradford. Du bon boulot contre le run et la passe. Il est le meilleur défenseur de la NFC cette semaine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s