Week 4 – Les gagnants et les perdants

Publié le Mis à jour le


La quatrième semaine de la saison de NFL a été marqué par une « crise » des kickers, mais également par les records de Drew Brees et Adam Vinatieri. Certaines équipes comme les Giants ou les Falcons en sortent gagnantes, d’autres comme les Dolphins et les Cardinals en sortent perdantes.

Les Giants, favoris dans la NFC East ? (NY Daily News)
Les Giants, favoris dans la NFC East ? (NY Daily News)

Les gagnants

New York Giants

Après avoir battu les Redskins la semaine dernière, les Giants se sont offert une belle victoire à Buffalo dimanche. Dans le même temps, les Eagles perdaient face aux Redskins et les Cowboys chutaient face aux Saints. Avec un bilan de 2-2, les new-yorkais font maintenant figure de favoris dans cette division.

Si l’on analyse les quatre matchs des Giants cette saison, on se rend compte qu’ils devraient être invaincus. Lors de la première journée, ils se font rejoindre à cause de leur gestion du temps, et lors du deuxième match, ils se sont font de nouveau remonter dans le dernier quart-temps par Atlanta. Donc les Giants pourraient être à 4-0, avec un calendrier assez compliqué.

Penchons-nous maintenant sur certains joueurs, notamment en attaque, qui font de cette équipe la candidate la plus sérieuse au titre de la division. Eli Manning a encore rendu une belle copie avec 212 yards (20/35 à la passe) et 3 touchdowns pour 1 interception. Sur la saison, le quarterback affiche 63% de passes réussies, 976 yards, 7 touchdowns pour 1 interception, et son meilleur rating en carrière avec 96.4. Autre joueur, qui a changé cette attaque depuis son arrivée, Odell Beckham Jr. Le receveur a battu un nouveau record de précocité, avec 1612 yards sur ses 16 premiers matchs en NFL.

Les Giants auront l’occasion d’enchaîner une troisième victoire de rang en recevant San Francisco lors de la week 5. Ils auront ensuite deux matchs cruciaux dans la division, avec un déplacement à Philadelphia et la réception de Dallas.

Devonta Freeman

Quelle série pour le running-back des Falcons ! Devonta Freeman a inscrit son nom aux côtés de légendes du sport en marquant encore 3 touchdowns ce week-end. Même s’il termine le match avec 68 yards, il a été plutôt efficace (4.9 yards par course) et surtout lorsqu’il fallait scorer. Sur les deux derniers matchs, Freeman totalise 342 yards et 6 touchdowns.

Avec 7 touchdowns depuis le début de saison, soit 4 matchs, il réussit une série historique. Le record après 4 matchs est de 9 TD, détenu par Stephen Davis (1999) et Emmitt Smith (1995). Viennent ensuite avec 8 TD, LaDainian Tomlinson (2005) & Clarence Williams (1979).

Devonta Freeman joue sa deuxième année en NFL. Une blessure l’a écarté de l’équipe lors de la préparation, et le rookie Tevin Coleman avait alors gagné la place de titulaire. Freeman est revenu avec la blessure de ce dernier, et difficile de le voir retourner sur le banc avec une telle forme. Il aura un beau challenge la semaine prochaine face aux Redskins, dont la défense est la deuxième meilleure contre le jeu de course (78 yards alloués par match et 1 seul touchdown encaissé).

Adam Vinatieri

Victorieux en prolongation d’un match qu’ils auraient pu perdre plusieurs fois si le kicker des Jaguars avait fait le boulot, Indianapolis peut dire merci à ses quarantenaires. Matt Hasselbeck (40 ans), qui jouait à la place d’Andrew Luck, a lancé son touchdown, et Adam Vinatieri (42 ans) n’a pas tremblé pour marquer le field-goal de la victoire.

Le kicker des Colts est entré un peu plus dans l’histoire en devenant le seul joueur à marquer plus de 1000 points avec deux équipes différentes, les Colts donc et les Patriots où il jouait avant. Et alors qu’un débat fait rage sur les kickers actuellement, il réussit ses 3 coups de pieds du jour, dont un de 54 yards et un qui donne la victoire à son équipe.

Josh Norman

J’en remets une couche avec Josh Norman ! Le cornerback des Panthers continue sa moisson avec deux nouvelles interceptions. Face à Jameis Winston, il n’a pas tardé à se montrer en interceptant la première passe du quarterback rookie. Interception qui termine en touchdown, son deuxième de la saison déjà.

Norman compte donc 4 interceptions dont 2 pick-six en 4 matchs seulement. Impressionnant. En l’absence du leader défensif de Carolina, Luke Kuechly, il assure. Il a bien entendu des progrès à faire dans son jeu, puisque Vicent Jackson termine avec 10 réceptions face à lui, mais son début de saison est excellent et l’une des raisons du succès des Panthers.

Jay Cutler

Profitez-en car vous ne verrez pas souvent Jay Cutler dans cette section. Mais cette semaine, il fallait lui rendre hommage car son retour coïncide avec la première victoire des Bears. Incapable de marquer le moindre point la semaine dernière avec Jimmy Clausen au centre de l’attaque, les Bears avait meilleure allure face aux Raiders dimanche. Jay Cutler a mis son équipe dans le bon sens avec 2 passes de touchdowns, mais il a bien failli nous faire sa spéciale et faire tout capoter en lançant une interception en fin de match. Heureusement, il s’est fait pardonné en réussissant un joli drive final, qui a mis Robbie Gould en bonne position pour frapper le field-goal victorieux. Jay Cutler termine le match avec 65% de passes réussies (28/43), 281 yards et 2 touchdowns (1 interceptions).

Les 49ers doivent-ils mettre Kaepernick sur le banc ? (FiveYardSlant)
Les 49ers doivent-ils mettre Kaepernick sur le banc ? (FiveYardSlant)

Les perdants

Joe Philbin et les Dolphins

En voyage à Londres, les Dolphins sont rentrés à Miami avec une troisième défaite et sans coach. Joe Philbin a en effet été remercié après ce début de saison plus que décevant.

Face aux Jets à Wembley, les Dolphins ont encore été dominé dans tous les secteurs du jeu. Les Jets terminent avec un total de 425 yards et Chris Ivory totalise 166 yards au sol, son record en carrière. La défense a une nouvelle fois montré de gros problèmes, à commencer par Ndamukong Suh qui réussit son premier plaquage du match dans le 3ème quart-temps.

L’attaque n’a pas été meilleure. Ryan Tannehill termine avec 198 yards, 2 touchdowns et 2 interceptions. Les Dolphins n’ont converti aucun 3rd down (0/12) ni 4th down (0/4). Le jeu au sol a encore été inefficace, avec seulement 59 yards sur le match.

Le coach des Tight-ends, Dan Campbell, a été nommé coach provisoirement. La semaine de repos va faire du bien à aux Dolphins, qui ont deux matchs plutôt abordables ensuite, à Tennesse et face à Houston. Nouveau coach, nouveau départ ?

Houston Texans

Les Texans sont en train de tout faire pour être la plus mauvaise équipe de la NFL. L’attaque est restée fidèle à son début de saison, à savoir incapable d’avancer et commettant beaucoup d’erreurs. Mais la défense a également lâché face aux Falcons.

Pour revenir sur le côté offensif, rien de bien nouveau donc avec un nouveau match sans inspiration. Pour le deuxième match de suite, Ryan Mallett a réussi moins de 50% de ses passes. Pour le troisième match de suite, Ryan Mallett a gagné moins de 6 yards par passe tentée. Et pour la deuxième fois de la saison, les Texans ont changé de quarterback en cours de match. On se rappelle de la première journée, où ils avaient sorti Hoyer pour faire rentrer Mallett. Et bien dimanche, ils ont sorti Mallett pour faire entrer Hoyer. Le score était alors de 42-0 pour Atlanta.

Houston prendra finalement 48 points, une prestation jugée « horrible » par J.J Watt. Matt Ryan a constamment trouvé des solutions, et même si Julio Jones a été plutôt bien contenu, d’autres receveurs étaient disponibles. Et que dire de la démonstration de Devonta Freeman qui passe 3 touchdowns au sol.

En gros rien ne va plus à Houston. Même le retour d’Arian Foster a été un fiasco. Sur l’un de ses premiers ballons, le running-back perd la balle et offre un touchdown aux Falcons. Il termine la soirée avec 8 courses et 10 yards. Les fans des Texans en sont au point de regretter Ryan Fitzpatrick…

Colin Kaepernick

Faut-il mettre Colin Kaepernick sur le banc ? L’idée commence à faire son chemin, et du côté de San Francisco des fans l’on déjà demandé. Le début de saison du quarterback est en effet catastrophique, à l’image de son équipe finalement.

Complètement à la rue la semaine dernière face aux Cardinals (9/19, 67 yards, 4 interceptions, 16.7 rating), Kap a encore été en difficulté contre Green Bay. Il termine le match avec 52% de passes réussies (13/25), 160 petits yards et 1 interception, soit un rating de 55.4. Sur trois des quatre matchs de la saison, il n’a pas lancé le moindre touchdown.

Sur le terrain, l’impression n’est pas bonne. Kaepernick est souvent trop long à prendre une décision, il ne voit pas ses receveurs disponibles et dose mal de nombreuses passes. Pour sa défense, il n’est clairement pas aidé par sa ligne offensive, comme en témoignent les 6 sacks qu’il a pris par la défense des Packers. Son jeu au sol ne lui apporte pas non plus de soutien. Malgré le retour de Carlos Hyde, les 49ers ont totalisé 77 yards dans ce secteur.

Personnellement je ne pense pas que de mettre Kaepernick sur le banc soit la solution. Il y a un gros travail à faire en général sur l’attaque. La ligne offensive ne le protège pas assez et n’ouvre pas de brèches pour le jeu au sol. Le corps de receveur est également relativement faible. Et puis, Blaine Gabbert est-il vraiment une solution ? Nop !

Arizona Cardinals

Nous sommes-nous enflammés trop rapidement pour les Cardinals ? Peut-être. La défaite à domicile face aux Rams nous oblige en tout cas à regarder ce début de saison de plus près.

Face à St Louis dimanche, les Cards n’ont jamais été devant. Et même s’ils ont dominé offensivement leur adversaire (447 yards à 328), ils n’ont pas réussi à être efficaces dans la red zone. Pourtant leur point fort depuis le début de saison, ils ne marquent qu’un touchdown en 5 opportunités, et ce touchdown n’est arrivé que dans le 4ème quart-temps.

De même en défense, ça n’a pas été aussi facile que contre les 49ers la semaine dernière. Nick Foles, qui n’est pourtant pas un super quarterback, termine avec 171 yards (16/24) et 3 touchdowns. La défense contre le jeu au sol a même complètement craqué en deuxième mi-temps, laissant le rookie Todd Gurley gagner 144 yards.

Les Cardinals ont impressionné sur leurs trois premiers matchs, mais il ne faut pas oublier que c’était contre les Saints (1-3), les 49ers (1-3) et les Bears (1-3), trois équipes qui font partie des cancres de ce début de saison. Face à une équipe plus solide défensivement mais pourtant pas exceptionnelle comme les Rams, les Cards ont montré leurs limites. Alors sont-ils réellement des prétendants au Super Bowl ?

Les kickers

Josh Scobee et les Steelers ont lancé la semaine. Après ses deux ratés face aux Ravens jeudi, le kicker a été remercié. Ce week-end, la psychose a continué avec de nombreux ratés et une nouvelle victime, Kyle Brinza qui a été remercié par les Bucs. Au total sur le week-end, 18 coups de pieds ont été ratés, 14 field-goals et 4 transformations.

La week 4 est donc très agitée pour les kickers de NFL. Mais je vous l’assure ces « problèmes » de kickers ne sont qu’une impression. Je dis bien une impression car en réalité, les statistiques prouvent le contraire. Depuis le début de saison, les kickers ont passé 83.5% de leurs field-goals, soit quasiment le même chiffre que l’année dernière à la même période (85.5%) et mieux qu’il y a deux ans (82.5%).

Alors d’où vient le problème ?

Lorsque l’on se plonge un peu dans les stats, on remarque que si l’on prend la moitié des kickers de NFL, on obtient 98.2% de field-goals réussis et 97.4% de transformations réussies. Pour les autres, on tombe à 69.5% et 90.9%. Les kickers « sûrs » ne ratent pas plus, par contre les kickers un peu moins bons ou plus jeunes ont du mal. Les bons kickers continuent donc d’enchaîner les points. Stephen Gostowski (Patriots) ne rate rien, Adam Vinatieri et Robbie Gould ont donné la victoire à leurs équipes avec des tirs de 54 yards, et Cairo Santos a réussi 7 field-goals dimanche.

Au final, la week 4 a été une très mauvaise semaine pour les kickers, comme il y en a déjà eu avant (20 FG ratés lors de la week 10 2011, 14 FG ratés lors de la week 2 2013). Le recul de la distance pour les transformations apporte un peu de piment mais globalement il n’y a pas de crise. Par contre, les kickers payent leurs ratés très chers.

DeMarco Murray

Le running-back n’est pas content de son rôle au sein de l’attaque des Eagles. Sa frustration est logique puisque son équipe a déjà perdu trois matchs et il est très loin de ses stats flamboyantes de 2014.

Après 4 journées (il a joué 3 matchs), Murray totalise 29 courses pour 47 yards, soit une moyenne de 1.6 yards par course… Et il a marqué un seul touchdown. Au même moment la saison dernière avec Dallas, il comptait 99 courses, 534 yards et 5 touchdowns.

Murray souffre également de la comparaison avec les autres membres du backfield des Eagles. Lorsqu’il était absent, Ryan Mathews a passé les 100 yards, et Darren Sproles est indispensable dans le jeu de passe.

Gros match de Philip Rivers face aux Browns (Getty)
Gros match de Philip Rivers face aux Browns (Getty)

Les meilleurs joueurs de la Week 4

Quarterbacks

1 Drew Brees NO 33/41, 359 yards, 2 TD, 0 INT, 3 SCK, 0 FUM, 119.4 rating
2 Philip Rivers SD 23/38, 358 yards, 3 TD, 0 INT, 2 SCK, 0 FUM, 118.1 rating
3 Andy Dalton CIN 17/24, 321 yards, 1 TD, 0 INT, 0 SCK, 0 FUM, 127.1 rating

Cette semaine, Drew Brees a réuni tous les ingrédients pour être élu meilleur joueur offensif de la semaine dans la NFC. Il y a d’abord le record, puisqu’il a atteint la barre des 400 touchdowns en carrière. Et il y a le côté dramatique, car il atteint ce chiffre en donnant la victoire aux Saints en prolongation. Il a le plus grand nombre de yards cette semaine avec 359 et a réussi plus de 80% de ses passes.

Avec moins de dramaturgie mais une victoire aussi à la clé, Philip Rivers a fait quasiment jeu égal avec Brees. 358 yards et surtout 3 passes de touchdowns pour donner la victoire aux Chargers face aux Browns. River est élu meilleur joueur offensif de la semaine dans l’AFC.

Andy Dalton persiste et signe, avec une nouvelle prestation solide. 321 yards en 24 passes et 1 touchdown. Le tout sans perte de balle et sans sack encaissé.

Running-backs

1 Devonta Freeman ATL 14 courses, 68 yards, 4.9 AVG, 3 TD, 0 FUM
2 Chris Ivory NYJ 29 courses, 166 yards, 5.7 AVG, 1 TD, 0 FUM
3 Todd Gurley STL 19 courses, 146 yards, 7.7 AVG, 0 TD, 0 FUM

La série historique de Devonta Freeman le place logiquement au sommet de cette liste. 3 touchdowns de plus pour atteindre 7 depuis le début de saison.

Si l’on regarde le match globalement, celui de Chris Ivory est surement le plus abouti. Beaucoup utilisé par les Jets (29 courses), il bat son record personnel avec 166 yards et marque en plus un touchdowns. L’Angleterre a réussi à Ivory.

Première en NFL réussie pour Todd Gurley. Le rookie des Rams a mis du temps pour se rentrer dans son match, mais il s’est réveillé en deuxième mi-temps. Sur les deux derniers quart-temps face aux Cardinals, il totalise 144 yards. Avec 7.7 yards par course, il a déjà montré ses qualités et pourquoi St Louis l’a pris en 10ème choix de la draft.

Receveurs

1 Vincent Jackson TB 10 réceptions, 147 yards, 14.7 AVG, 1 TD, 0 FUM
2 Jeremy Maclin KC 11 réceptions, 148 yards, 13.5 AVG, 0 TD, 0 FUM
3 Tavon Austin STL 6 réceptions, 96 yards, 16.0 AVG, 2 TD, 0 FUM

Beau match pour Vincent Jackson qui parvient à attraper 10 ballons pour 147 yards face à Josh Norman. Il marque également un touchdown.

Après avoir mis fin au record de match sans touchdown pour un receveur des Chiefs, Jeremy Maclin a poursuivi sur sa lancée. 11 réceptions et 148 yards dans la défaite face aux Bengals.

Un autre joueur des Rams s’est montré à son avantage, Tavon Austin. Il totalise 96 yards en 6 réceptions et marque 2 touchdowns à la défense des Cardinals.

Tight-ends

1 Martellus Bennett CHI 11 réceptions, 83 yards, 7.5 AVG, 1 TD, 0 FUM
2 Charles Clay BUF 9 réceptions, 111 yards, 12.3 AVG, 0 TD, 0 FUM
3 Coby Fleener IND 9 réceptions, 83 yards, 9.2 AVG, 1 TD, 0 FUM

Pas de Rob Gronkowski cette semaine, normal les Patriots ne jouaient pas. Du coup c’est Martellus Bennett qui prend sa place avec un gros match lors de la première victoire des Bears. Pas moins de 11 ballons attrapés, pour 83 yards et 1 touchdown.

Charles Clay a été un des rares joueurs des Bills à réussir son match face aux Giants. Il affiche le meilleur total de yards cette semaine pour un tight-end (111).

Enfin Coby Fleener s’est bien entendu avec Matt Hasselbeck. Il attrape 9 de ses passes pour 83 yards et son seul touchdown.

Défense

T.J Ward (DEN) : La défense des Broncos fait partie des meilleures de la ligue cette saison. Face aux Vikings, elle a de nouveau été décisive. T.J Ward totalise 6 plaquages et 2 sacks, ainsi que le fumble qui scelle la victoire de Denver. Il est le meilleur joueur défensif de la semaine dans l’AFC.  

Josh Norman (CAR): 2 interceptions dont 1 pick-6 pour porter son total à 4 et 2 sur la saison. Norman continue son superbe début de saison. Les Panthers sont invaincus, la défense très solide, et Norman est actuellement la star de cette défense. Il est élu meilleur joueur défensif de la semaine dans la NFC.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s