Week 7 – Retour sur les matchs de dimanche

Publié le


Il y a des moments où l’on se demande si la NFL n’est pas devenue folle… Que pense une personne qui arrive à la mi-temps des matchs et qui voit les Bucs mener 24-0, les Dolphins gagner 41-0 et les Saints devant 20-0… Que pense une personne qui n’a pas suivi la NFL depuis la fin de la saison dernière et qui voit que les Colts sont à 1-4 avec Andrew Luck et 2-0 avec Matt Hasselbeck ? Point de folie, mais de la magie. Celle de la NFL qui nous a encore offert un dimanche passionnant. En guise d’apéritif, les fans Londonien ont pu assister à un match à rebondissements entre les Jaguars et les Bills. La suite de la journée nous a apporté d’autres rencontres animées, avec des comebacks, des humiliations et des équipes invaincues qui le restent.

Les Jaguars remportent leur premier match à Londres (AP-Tim Ireland)
Les Jaguars remportent leur premier match à Londres (AP-Tim Ireland)

Jacksonville Jaguars (2-5) 34 – Buffalo Bills (3-4) 31

  • Lorsque Blake Bortles voit sa passe interceptée et retournée en touchdown par Corey Graham, les Jaguars viennent d’encaisser 28 points de suite et se retrouvent menés 31-27.
  • En première mi-temps, la défense de Jacksonville a fait le boulot face à un E.J Manuel encore plus que moyen. Après un premier touchdown d’Allen Robinson, la défense va marquer 2 touchdowns en l’espace de 7 secondes. Le premier de Chris Clemons après un fumble forcé par Aaron Colvin sur E.J Manuel. Le second sur une pick-6 de Telvin Smith. E.J Manuel se fait intercepté une nouvelle fois sur le drive suivant, par Paul Poluszny, et T.J Yeldon termine le travail pour donner un large avantage aux Jaguars (27-3).
  • Blake Bortles donne finalement la victoire à Jacksonville en trouvant Allen Hurns à 2 minutes de la fin du match. Le QB a encore fait des erreurs qui ont failli coûter chères à son équipe, il termine avec 182 yards (13/29), 2 TD et 1 INT.
  • C’est la première victoire des Jaguars à Wembley. Ils avaient perdu les deux premiers.

Washington Redskins (3-4) 31 – Tampa Bay Buccaneers (2-4) 30

  • Menés de 24 points dans le second quart-temps, les Redskins ont réussi une deuxième mi-temps de folie pour s’offrir la victoire. C’est le plus gros comeback de l’histoire de la franchise.
  • Kirk Cousins lance 3 touchdowns en deuxième mi-temps, dont celui de la victoire à 24 secondes de la fin du match pour Jordan Reed. Le QB termine avec 317 yards (33/40) et 3 TD pour aucune interception. Il est sorti du terrain remonté comme jamais en criant « Do you like that !».
  • Washington a remporté 3 matchs cette saison, à chaque fois que Kirk Cousins finit sans avoir lancé d’interception.
  • L’attaque des Bucs a pourtant été efficace, surtout en première mi-temps pour prendre une avance confortable. Jameis Winston réussi 21 de ses 29 passes pour 297 yards et lance 2 touchdowns. Doug Martin termine avec 136 yards en 19 courses. Mike Evans attrape son premier touchdown de la saison sur une bombe de 40 yards de Winston.

Tennessee Titans (1-5) 7 – Atlanta Falcons (6-1) 10

  • Le RB des Falcons, Devonta Freeman, continue de faire du jeu au sol d’Atlanta une force. Il signe son troisième match de suite avec plus de 100 yards (116).
  • Même s’ils ont globalement dominé les Titans (378 à 256 yards), les Falcons ont eu du mal à faire la différence. Matt Ryan trouve finalement Julio Jones dans le troisième quart-temps pour prendre l’avantage.
  • Le QB des Falcons est devenu le 5ème plus rapide à atteindre les 30 000 yards en carrière (117 matchs). Seuls Dan Marino (114), Kurt Warner (114), Peyton Manning (115) et Aaron Rodgers (116) ont été plus rapides.
  • Zach Mettenberger était titulaire à la place de Marcus Mariota, blessé. Il trouve Kendall Wright pour les seuls points des Titans dans ce match. Il se fait également intercepter deux fois, dont la dernière à 1 minute 30 de la fin du match.

Indianapolis Colts (3-4) 21 – New Orleans Saints (3-4) 27

  • À 19 minutes de la fin du match, les Colts étaient menés 27-0. Les 3 passes de touchdowns d’Andrew Luck ont presque permis de croire à un comeback improbable, mais cela ne change pas le fait que le QB a encore été en difficulté.
  • Une des plus mauvaises défenses de la ligue a donc tenu l’attaque des Colts à 0 point pendant plus de 40 minutes. 4 sacks et 2 interceptions au final pour cette escouade.
  • Les Saints ont pris le large en première mi-temps, en très peu de temps. Khiry Robinson marque deux touchdowns, le premier après que New Orleans réussisse à convertir un fake punt, et le deuxième après une interception de Stephone Anthony sur Andrew Luck. Sur le kickoff suivant ce deuxième touchdown, Griff Whalen perd le ballon et quelques actions plus tard, Drew Brees trouve Hoomanawanui pour porter le score à 20-0.
  • Drew Brees termine avec 255 yards (28/44) et 1 TD. Mark Ingram gagne 143 yards en 14 courses et marque 1 TD.
Stefon Diggs est le nouveau receveur préféré de Teddy Bridgewater (Getty)
Stefon Diggs est le nouveau receveur préféré de Teddy Bridgewater (Getty)

Detroit Lions (1-6) 19 – Minnesota Vikings (4-2) 28

  • Chaque saison, des rookies que l’on n’attendait pas se révèlent. Chez les Vikings, ce joueur est le receveur Stefon Diggs. Depuis trois matchs, il est la cible numéro 1 pour Teddy Bridgewater (87, 129 et 108 yards avec au moins 9 passes dans sa direction sur les 3 derniers matchs). Face aux Lions, il a marqué son premier touchdown, et de quelle manière. Sur une passe de 36 yards un tout petit peu longue de Bridgewater, il plonge pour s’offrir une action spectaculaire.
  • Detroit a mieux débuté la rencontre. Matthew Stafford lance des passes de touchdowns sur les deux premières possessions des Lions.
  • Menés 17-6, les Vikings ont réagi, aussi bien offensivement que défensivement. Teddy Bridgewater termine avec son meilleur total de la saison, 316 yards (25/35), et 2 TD. Adrian Peterson prend 98 yards en 19 courses (dont une de 75 yards). Défensivement, la ligne de Minnesota a pris le dessus sur celle de Detroit, et termine avec 7 sacks.

Kansas City Chiefs (2-5) 23 – Pittsburgh Steelers (4-3) 13

  • Lors des deux matchs précédents à domicile, les Chiefs avaient perdu après avoir menés dans le 4ème quart-temps. Cette fois ils ont tenu bon pour mettre fin à une série de 5 défaites.
  • Alex Smith a été correct avec 251 yards, et Charcandrick West a pris le jeu au sol à son compte en gagnant 110 yards et en marquant son premier touchdown.
  • Côté Pittsburgh, Landry Jones était donc titulaire pour la première fois de sa carrière. Il lance pour 209 yards et 1 TD, mais se fait intercepter à 2 reprises et perd 1 fumble. Le’Veon Bell a fait son possible au sol avec 121 yards.

St Louis Rams (3-3) 24 – Cleveland Browns (2-5) 6

  • Les Rams ont enfin un joueur offensif capable d’enflammer le stade. Ce joueur c’est le RB rookie Todd Gurley. 3 matchs en carrières, 3 fois au-dessus des 100 yards. Hier soir, il gagne 128 yards dont 97 après contact, et marque ses 2 premiers touchdowns en carrière.
  • La défense de St Louis a une nouvelle fois fait le boulot, en totalisant 4 sacks et en récupérant 4 fumbles.
  • Johnny Manziel a terminé le match pour Cleveland, après la sortie sur blessure de Josh McCown dans le quatrième quart-temps (épaule). Avant ça, McCown avait lancé pour 270 yards sans touchdown ni interception. Sa cible privilégiée a de nouveau été le TE Gary Barnidge (101 yards).

Miami Dolphins (3-3) 44 – Houston Texans (2-5) 26

  • Après tout, le problème de Miami était peut-être Joe Philbin… Depuis son départ, les Dolphins ne sont plus les mêmes. Après avoir étrillé les Titans la semaine dernière, ils ont humilié les Texans hier soir. 21-0 après 1 quart-temps, 41-0 à la mi-temps…
  • Ryan Tannehill a réussi ses 18 premières passes du match et termine finalement avec 18/19, 282 yards et 4 TD (dont 3 de plus de 50 yards), soit un QB rating parfait de 158.3. Lamar Miller gagne 175 yards en 14 courses seulement et totalise 236 yards au total.
  • La défense a également fait le boulot. Après 4 matchs à plus de 100 yards, DeAndre Hopkins a été limité à 6 réceptions pour 50 yards. Reshad Jones marque sur une interception et Ndamukong Suh réussit ses 2 permiers sacks de la saison.
  • 1er sack en carrière pour Jadeveon Clowney. Son équipe était alors menée 41-0, mais il l’a célébré comme il se doit…
  • Le week-end avait mal commencé pour Houston. Ryan Mallett avait en effet raté l’avion de l’équipe… Dommage, car il aurait pu avoir sa chance dans ce match.
  • Pour un peu plus ternir cette journée catastrophique des Texans, Arian Foster s’est rompu le talon d’Achilles. Saison terminée pour le RB.
Tom Brady et Rob Gronkowski célèbrent le touchdown de la victoire (AP-Charles Krupa)
Tom Brady et Rob Gronkowski célèbrent le touchdown de la victoire (AP-Charles Krupa)

New England Patriots (6-0) 30 – New York Jets (4-2) 23

  • Les Patriots ont longtemps couru après le score, mais Tom Brady a su faire le nécessaire pour que son équipe reste invaincue. Il réussit 14 de ses 17 passes dans le quatrième quart-temps et trouve Rob Gronkowski pour faire passer New England devant.
  • Brady termine avec 355 yards (34/54) et 3 touchdowns au total (2 à la passe, 1 au sol). Ses stats auraient pu être bien meilleures si ses receveurs n’avaient pas relâché un nombre incalculable de ballons (11 au total dont 6 pour Brandon LaFell).
  • Tom Brady a battu le record de matchs avec les Patriots (213). Le QB de New England est également devenu le cinquième plus jeune à atteindre les 55 000 yards à la passe en carrière.
  • Les Pats n’ont couru que 9 fois sur l’ensemble du match.
  • Côté Jets, Ryan Fitzpatrick totalise 295 yards (22/39) et 2 TD. Chris Ivory a bien été contenu par la défense des Pats, et ne termine qu’avec 41 yards en 17 courses.

San Diego Chargers (2-5) 29 – Oakland Raiders (3-3) 37

  • En attendant de peut-être partager un stade à Los Angeles, les deux équipes de l’AFC West s’affrontaient à San Diego, où les fans des Raiders ont fait le plus de bruit.
  • Les Raiders ont maitrisé le match, mais ont encaissé trop de points en fin de match (23) pour que tout soit parfait. Oakland a mené jusqu’à 30-3 et ce match est surement le plus abouti de l’équipe de Jack Del Rio.
  • Derek Carr passe pour 289 yards (24/31) et 3 TD, dont un de 52 yards pour Amari Cooper. Le receveur rookie termine avec 5 réceptions et 133 yards.
  • Philip Rivers, qui restait sur 503 yards face aux Packers, a eu plus de mal face à la défense d’Oakland. Il se fait intercepter 2 fois avant de lancer 3 touchdowns dans le quatrième quart-temps. Il finit avec 336 yards (38/58).

New York Giants (4-3) 27 – Dallas Cowboys (2-4) 20

  • Pour gagner ce match, les Giants ont profité des erreurs des Cowboys. La première titularisation de Matt Cassell comme QB de Dallas n’a pas été une franche réussite. Le QB se fait intercepté 3 fois.
  • Rodgers-Cromartie totalise 2 interceptions, dont une pick-6 de 58 yards.
  • Dwayne Harris, ex-joueur des Cowboys, marque le touchdown de la victoire pour New York, sur un retour de kickoff de 100 yards.
  • Pour Dallas, Darren McFadden a fait un gros match avec 152 yards et 1 TD. C’est son premier match avec plus de 100 yards depuis plus de 2 ans.
  • 100ème victoire avec les Giants pour Tom Coughlin. Parmi elles, 12 victoires en playoffs et 2 Super Bowls remportés.

Carolina Panthers (6-0) 27 – Philadelphia Eagles (3-4) 16

  • Cam Newton compte 1 TD à la passe et 1 TD au sol lors de 4 des 6 matchs de son équipe. En carrière, il en est à 28 fois soit à seulement 3 du record de Steve Young.
  • Newton (197 yards, 14/24) lance 3 interceptions, mais 2 sont dues à des erreurs de ses receveurs.
  • Le jeu au sol de Carolina a très bien fonctionné. Dans le rôle du runner, Jonathan Stewart gagne 119 yards, et dans le rôle du finisseur, Mike Tolbert marque 2 touchdowns.
  • Bon jeu au sol également pour Philadelphia. C’est encore Ryan Mathews qui s’est illustré et non DeMarco Murray. Il prend 97 yards dont un touchdown de 63 yards.
  • La défense des Eagles a également fait le job, en interceptant Cam Newton à 3 reprises. Mais l’attaque n’a pas été capable de convertir les occasions. Sam Bradford a été limité à 205 yards, et a été sacké 5 fois par la défense de Carolina.
  • Pour la première fois de leur histoire, les Panthers débutent la saison par 6 victoires.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s