Week 7 – Les gagnants et perdants de la semaine

Publié le


Les semaines se suivent et se ressemblent pour Tom Brady, qui continue de dominer les défenses adverses, même les meilleures. De même, les Panthers enchaînent les victoires grâce à une recette efficace. Entre Kirk Cousins, star éphémère, ou Todd Gurley, star en devenir, il y en a pour tous les profils cette semaine encore.

Démonstration offensive de Lamar Miller et des Dolphins face à Houston (Steve Mitchell USAT Sports)
Démonstration offensive de Lamar Miller et des Dolphins face à Houston (Steve Mitchell USAT Sports)

Gagnants

Lamar Miller et les Miami Dolphins

Après avoir passé 38 points aux Titans, les Dolphins en ont mis 41 en une mi-temps aux Texans. L’arrivée de Dan Campbell au poste de coach a transformé cette équipe. La semaine dernière, la défense avait fait vivre un calvaire à Marcus Mariota, ce dimanche, l’attaque a marché sur Houston.

Lamar Miller termine la rencontre avec un total de 236 yards, dont 175 au sol sur la seule première mi-temps. Car avec un avantage aussi large, le running-back a été peu utilisé sur la deuxième partie du match. Bénéficiant de peu de ballons en début de saison, Miller était loin du niveau attendu, il est de retour au top sur les deux derniers matchs et ça fait un bien fou à Ryan Tannehill. Plus libéré, le QB s’est montré impérial avec un 18/18 pour débuter le match. Il termine finalement avec 18/19, 282 yards et 4 touchdowns. Il a assuré ses passes et ses receveurs ont ensuite fait le boulot en marquant 3 touchdowns de plus de 50 yards. Celui de Jarvis Landry est un régal. Sur 296 yards gagnés dans les airs, 248 viennent après contact.

Tom Brady face à la meilleure défense de NFL

Ce choc entre les Patriots et les Jets a globalement tenu ses promesses. New England sort vainqueur mais a dû s’employer pour dominer une équipe new-yorkaise accrocheuse. La différence s’est faite lorsque Tom Brady trouve Rob Gronkowski, un peu trop seul sur une action en red-zone.

Etincelant depuis le début de saison, tout le monde s’attendait à le voir souffrir face à la défense des Jets. Il n’en a rien été. Brady termine avec 355 yards, 2 touchdowns à la passe et 1 autre avec un plongeon sur la goal line. Ses stats auraient même pu être encore plus impressionnantes si ses receveurs n’avaient pas relâché de nombreux ballons. Les Pats ont tellement confiance en Brady qu’ils n’ont quasiment pas utilisé le jeu au sol.

New England conforte du coup sa première place de l’AFC East.

Kirk Cousins et son comeback record

J’ai beaucoup critiqué (à juste titre) Kirk Cousins, notamment pour ses trop nombreuses pertes de balles. Mais dimanche, le QB de Washington était survolté et a mené son équipe à la victoire avec à la clé le plus gros comeback de l’histoire de la franchise. Même si ce sont les Bucs en face, la performance reste impressionnante.

Cousins termine le match avec 33 passes réussies sur 40, pour 317 yards et 3 touchdowns. Le tout sans se faire intercepter. La stats est simple, lorsqu’il ne se fait pas intercepter, les Redskins gagnent. Le comeback se concrétise à 24 secondes de la fin lorsque Cousins trouve son TE Jordan Reed. Le QB est à 9/11 et 75 yards sur ce drive décisif.

Visiblement en feu après ce comeback, Cousins a lâché un « you like that ? » plein d’entrain à sa sortie du terrain. On like that Kirk, mais on n’oublie pas tes matchs pourris non plus.

Minnesota Vikings

Avec un bilan de 4-2, les Vikings se placent parmi les forces montantes de la NFC. Dimanche, ils ont été très convaincants lors de la victoire face aux Lions. La défense de Mike Zimmer continue de faire des dégâts, demandez à Matthew Stafford ? Le QB de Detroit se fait touché 13 fois et prend 7 sacks, les blitz des Vikings ont constamment mis la pression sur lui. Les Lions ont été plutôt performants en début de match avec 160 yards dans le premier quart-temps, mais ils ont ensuite été complétement stoppé par la défense de Minnesota. Entre le début du 2ème quart-temps et la moitié du 4ème, Detroit ne prend que 5 yards.

Côté offensif, enfin un gros match de Teddy Bridgewater, qui était plutôt moyen jusqu’ici. Le jeune QB signe son premier match avec plus de 300 yards cette saison. Pour le troisième match de suite, le rookie Stefon Diggs est le receveur préféré de Bridgewater. Il passe les 100 yards (108) et marque un splendide touchdown en plongeant pour attraper le ballon. Le problème de cette attaque reste la ligne offensive, mais heureusement Adrian Peterson sait faire sans une bonne protection. Il finit avec 98 yards, dont 75 sur une seule course.

Cette jeune équipe est en pleine progression, et même si elle n’accroche pas les playoffs cette saison, le futur est plein d’espoir.

Carolina Panthers

Après avoir battu les Seahawks à Seattle, les Panthers ne se sont pas relâchés et se sont offerts les Eagles. Ce match a permis de voir que même avec un Cam Newton moyen, cette équipe peut gagner ses matchs.

La défense a mise à mal Sam Bradford pendant tout le match. Luke Kuechly, Thomas Davis ou encore Kawann Short, il y a des joueurs talentueux dans cette équipe, capables de mettre la pression sur n’importe quel QB de la ligue. Sur les lignes secondaires, Josh Norman s’est fait une réputation sur ce début de saison et les QB lancent beaucoup moins dans sa zone.

En attaque, un jeu au sol performant permet de palier un match sans de Newton. Jonathan Stewart totalise 125 yards et Mike Tolbert a joué les finisseurs avec 2 touchdowns. La ligne offensive est solide et permet aux RB de trouver des brèches.

Depuis le début de la saison, la recette des Panthers est simple : une grosse défense, un jeu au sol performant et des fulgurances de Cam Newton. Pour le moment, ça marche parfaitement puisque Carolina est invaincue (6-0).

Todd Gurley

Les Rams se sont trouvé un running-back. Depuis son premier match, Todd Gurley révolutionne le jeu au sol et l’attaque de St Louis. 3 matchs en NFL, 3 fois au-dessus des 100 yards. Dimanche il gagne 128 yards en 19 courses, profitant des largesses de la défense de Cleveland (32ème contre le run). Il marque également ses 2 premiers touchdowns en NFL.

Le rookie est étincelant depuis sa première titularisation et sa grave blessure semble très loin. Il prouve qu’il méritait bien d’être pris en 10ème position de la dernière draft.

Les choix de Bill O'Brien sont remis en cause (Fansided)
Les choix de Bill O’Brien sont remis en cause (Fansided)

Perdants

Les Houston Texans de Bill O’Brien

Houston, on a un problème ! Lorsque l’on rentre aux vestiaires à la mi-temps menés 41-0, c’est qu’il y a effectivement un problème. C’est encore plus le cas lorsque 2 semaines plus tôt, on est également rentrés dans les vestiaires d’Atlanta menés 42-0.

On peut continuer à tirer sur les joueurs, qui ne sont pas bons, mais à un moment donné il faut parler de Bill O’Brien. Car le coach a fait et fait des choix douteux, qui le rendent aussi responsable. La question du poste de quarterback est liée aux décisions d’O’Brien. Il n’a pas voulu prendre de QB durant la draft, et beaucoup de personnes questionnent aujourd’hui ce choix. O’Brien a également choisi de faire venir Ryan Mallett, qu’il a côtoyé à New England. Un choix pas payant du tout, puisque Mallett est encore moins bon qu’Hoyer et il a même raté l’avion dimanche… Concernant Hoyer, il a été annoncé titulaire par le coach et son staff, mais il a été sorti avant même d’avoir terminé son premier match. O’Brien ne lui a pas vraiment donné sa chance.

Ces décisions se sont finalement retournées contre lui, avec les mauvais résultats déjà, mais également avec la blessure d’Arian Foster. Le RB s’est rompu le talon d’Achilles et ne rejouera pas cette saison, peut-être plus jamais pour Houston (il arrive en fin de contrat). On peut se poser la question de l’intérêt de mettre Foster sur le terrain alors que le match est déjà perdu depuis longtemps, et sachant qu’il revient d’une grosse blessure…

Andrew Luck n’est pas remis

De retour de blessure face à New England, Andrew Luck avait fait un match correct. La réception des Saints, une des moins bonnes défenses de la NFL était une bonne occasion de confirmer ce regain de forme. Au contraire, le QB a replongé et les Colts n’ont pas marqué le moindre point pendant presque 3 quart-temps. Sur ses 25 premières passes, Andrew Luck ne prend que 100 yards, avec une moyenne de 4 yards par tentative. A la mi-temps, il affiche un QB rating de 19.3.

Il va finalement lancé 3 touchdowns en fin de rencontre pour faire passer l’écart de 0-27 à 21-27, mais il était trop tard et cela ne peut pas cacher le niveau global du QB sur le match. Il termine avec 333 yards mais simplement 52% de passes réussies et 2 interceptions.

Avec Luck, les Colts sont à 1-4, avec Hasselbeck 2-0. Leur bilan de 3-4 leur permet tout de même d’être leader dans une AFC South décidément bien faible. D’après plusieurs sources, Chuck Pagano commence à être sur la sellette.

E.J Manuel et la défense des Bills

Après deux matchs perdus par les Bills, l’impact qu’avait Tyrod Taylor commence à être visible. Avec E.J Manuel au centre de l’attaque, Buffalo est tout simplement une moins bonne équipe. Dimanche après-midi à Londres, le QB a donné 14 points à Jacksonville en l’espace de 2 actions. Il perd d’abord un fumble avant de lancer un pick-6.

Mais le QB n’est pas le seul responsable de la défaite. La défense, qui a encaissé 34 points contre les Jaguars, est également à blâmer. Avec le talent qu’il y a dans cette escouade, il n’est pas acceptable de voir Buffalo pointer à la 25ème position contre le jeu au sol. Un problème qui s’est confirmé contre une équipe de Jacksonville qui arrivait avec une des pires attaques au sol (27ème). T.J Yeldon réussit le meilleur match de sa jeune carrière avec 115 yards, 1 TD et une moyenne de 5.8 yards par course.

Avec des Jets solides et des Dolphins sur le retour, les Bills sont actuellement en difficulté dans la division AFC East.

Les Cowboys sans Romo ni Bryant

Pas facile la vie sans les deux meilleurs joueurs de l’équipe. Brandon Weeden a pris le relais de Romo mais n’est pas parvenu à remporter un seul de ses trois matchs. Les Cowboys ont alors décidé de tenter le coup avec Matt Cassel ce week-end. Un choix qui n’a pas payé puisque Dallas enchaîne une quatrième défaite de suite. Le QB lance 3 interceptions dont une pick-6 que Dominique Rodgers-Cromartie a célébré depuis la ligne médiane.

Les receveurs n’ont pas vraiment aidé avec un nouveau match décevant. Terrance Williams n’est pas Dez Bryant et n’a tout simplement pas l’étoffe d’un numéro 1. La cible la plus sûre pour les QB reste le TE Jason Witten, mais ce dernier commence à vieillir. Cole Beasley peut dépanner mais dimanche il a plutôt aidé les Giants en relâchant un ballon après un punt.

Et dans le même temps, un ancien receveur de Dallas, Dwayne Harris, retourne un kickoff pour un touchdown de 100 yards qui donne la victoire aux Giants.

San Diego Chargers

Que se passe-t-il à San Diego ? Troisième défaite de rang pour les Chargers qui tombent à la dernière place de l’AFC West en compagnie des Chiefs (2-5). Après avoir perdu de peu face aux Steelers et aux Packers, ils ont cette fois été largement dominé par les Raiders.

Au-delà du score final, il faut se souvenir que San Diego a été mené 30-3 puis 37-6 dans son stade. Derek Carr a troué la défense des Chargers qui est définitivement l’une des plus mauvaises de la ligue (30ème). Philip Rivers, qui avait caché la misère grâce à des grosses performances sur les deux matchs précédents, n’a rien pu faire. Il lance certes pour 336 yards, de quoi conforter sa place de leader de la ligue en termes de yards, mais se fait intercepté à 2 reprises.

Brandon LaFell

De retour de blessure, Brandon LaFell jouait son premier match de la saison. Une rentrée compliquée puisque le receveur a presque tout raté. Tom Brady a envoyé 8 passes dans sa direction, il en attrape 2 pour 25 yards seulement et en relâche 6. Au total sur le match, les receveurs de New England ont relâché 11 ballons. Pas suffisant pour ralentir Tom Brady…

On a enfin retrouvé Mike Evans (ESPN)
On a enfin retrouvé Mike Evans (ESPN)

Les meilleurs joueurs de la semaine

QB

Ryan Tannehil MIA 18/19, 282 yards, 4 TD, 0 INT, 4 sacks, 0 FUM, 158.3 QBR
Derek Carr OAK 24/31, 289 yards, 3 TD, 0 INT, 1 sack, 0 FUM, 137.7 QBR
Kirk Cousins WAS 33/40, 317 yards, 3 TD, 0 INT, 1 sack, 1 FUM, 124.7 QBR

Match quasi parfait de Ryan Tannehill qui a réussi ses 18 premières passes avant de finalement en rater une. Bien aidé par ses running-backs et receveurs, il lance 4 touchdowns et termine avec un QBR parfait.

Derek Carr remporte son duel face à Philip Rivers et permet aux Raiders de battre un rival de division à l’extérieur. Sa connexion avec Amari Cooper a encore fait des ravages.

Grosse performance et comeback record pour Kirk Cousins. Une version sans erreur du QB qui permet à Washington de gagner un troisième match cette saison.

RB

1 Lamar Miller MIA 14 courses, 175 yards, 12.5 AVG, 1 TD, 0 FUM
2 Todd Gurley STL 19 courses, 128 yards, 6.7 AVG, 2 TD, 0 FUM
3 Mark Ingram NO 14 courses, 143 yards, 10.2 AVG, 1 TD, 0 FUM

Enorme performance pour Lamar Miller avec 236 yards dont 175 au sol. L’intégralité de ses yards au sol est obtenue en première mi-temps pour permettre à Miami de rentrer aux vestiaires avec 41-0.

Todd Gurley continue d’impressionner avec un troisième match de suite à plus de 100 yards. Il s’offre en plus les deux premiers touchdowns de sa carrière.

Gros match de Mark Ingram face aux Colts. 143 yards en seulement 14 courses et 1 touchdown.

WR

1 Mike Evans TB 8 réceptions, 164 yards, 20.5 AVG, 1 TD, 0 FUM
2 Amari Cooper OAK 5 réceptions, 133 yards, 26.6 AVG, 1 TD, 0 FUM
3 Nate Washington HOU 9 réceptions, 127 yards, 14.1 AVG, 2 TD, 0 FUM

On ne l’avait pas vu depuis le début de la saison, et il est revenu de manière tonitruante. Mike Evans signe enfin un gros match avec le plus gros total de yards du week-end (164 yards) et son premier touchdown de la saison.

La connexion AC – DC continue donc de faire des merveilles pour Oakland. Amari Cooper passe les 100 yards et ajoute un touchdown.

Une fois n’est pas coutume, le receveur le plus en vue des Texans n’est pas DeAndre Hopkins mais Nate Washington. Ce dernier prend 127 yards et 2 TD alors que son coéquipier ne prend que 50 yards et aucun TD.

TE

1 Ron Gronkowski NE 11 réceptions, 108 yards, 9.8 AVG, 1 TD, 0 FUM
2 Gary Barnidge CLE 6 réceptions, 101 yards, 16.8 AVG, 0 TD, 0 FUM
3 Jordan Reed WAS 11 réceptions, 72 yards, 6.5 AVG, 2 TD, 0 FUM

11 réceptions pour Gronk qui marque le touchdown de la victoire face aux Jets. Une journée classique pour le TE des Pats.

Gary Barnidge persiste et signe. Troisième match avec plus de 100 yards cette saison et il porte son total à 514 yards déjà.

Le TE des Redskins Jordan Reed marque 2 touchdowns dont celui de la victoire à 54 secondes de la fin du match. Il a été omniprésent dans le jeu de passe de Washington puisqu’il attrape 11 passes de Kirk Cousins.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s