Week 9 – Les gagnants et les perdants

Publié le Mis à jour le


La 9ème journée de la saison a surement été l’une des plus passionnantes depuis le début de la saison, avec plusieurs matchs à suspense, des surprises comme la défaite des Broncos, mais également des confirmations avec 3 équipes qui restent invaincues, dont les Panthers de Cam Newton.

Premier match et première victoire pour Mike Mularkey
Premier match et première victoire pour Mike Mularkey

Gagnants

Cam Newton et les Panthers continuent de truster le top, tout comme Antonio Brown qui ne cesse de nous éblouir avec ses performances. On retrouve également deux équipes de l’AFC South, qui ont profité des changements de coachs.

Les changements de coach dans l’AFC South

Après les défaites de la semaine dernière, les Colts et les Titans ont fait des changements. Du côté d’Indianapolis, le coordinateur offensif Pep Hamilton a été remplacé par Rob Chudzinski. Dans le Tennessee, Mike Mularkey a été promu coach à la place de Ken Wisenhunt, et Jason Michael est le nouveau coordinateur offensif. Des choix payants puisque les deux équipes ont gagné dimanche.

Les Colts ont créé la surprise en faisant tomber les Broncos pour la première fois cette saison. Andrew Luck a fait un très bon match (21/36, 252 yards, 2 TD) et l’attaque en général a dominé la défense de Denver, pourtant la meilleure escouade de la ligue jusqu’ici. Indianapolis totalise 27 first downs et ne perd aucune balle. Chudzinski a utilisé un rythme rapide, avec beaucoup de passes courtes, une stratégie payante.

Les Titans sont eux allé battre les Saints à New Orleans après prolongation. Marcus Mariota faisait son retour de blessure et il a été excellent. Presque 72% de passes réussies (28/39), 4 touchdowns, aucune perte de balle et aucun sack encaissé. Il a été parfait sur le drive de la victoire, avec un 6/6 et le touchdown pour Anthony Fasano.

Cam Newton et les Panthers

Avec les défaites des Broncos face aux Colts et donc des Packers face aux Panthers, il n’y a plus que 3 équipes invaincues. Deux sont dans l’AFC, les Patriots et les Bengals, et Carolina domine donc seule la NFC. Toutes les autres équipes de la conférence ont au minimum 2 défaites, de bon augure en  vue des playoffs pour les Panthers.

Pour grimper à 8-0, les Panthers ont donc battu les Packers. Flamboyants en première mi-temps, ils se sont fait peur en fin de match. Car avec 23 points de retard, Aaron Rodgers amorce un comeback improbable et il a bien failli le réussir.

Après un début de match poussif et mis à part son interception en fin de match, Aaron Rodgers a fait un bon match. Mais le meilleur quarterback sur le terrain dimanche après-midi, c’était Cam Newton. Encore une fois, le QB de Carolina avait mis son costume de SuperCam pour porter son équipe. Il totalise 4 touchdowns, 3 à la passe et 1 au sol et termine avec 297 yards et un QB rating de 104.4.

Adrian Peterson taille patron

Parmi les duels intéressants du week-end, il y en avait un entre deux running-backs. D’un côté l’auto proclamé « meilleur RB de la NFL », Adrian Peterson. De l’autre, le rookie  Todd Gurley, qui a montré sur ses premiers matchs qu’il avait toutes les qualités pour être un futur grand. Le RB des Rams restait sur quatre matchs à plus de 125 yards au sol (ses 4 premiers matchs en NFL au passage). Sa série s’est arrêtée mais il a été loin du ridicule avec 89 yards et 1 TD.

Face à cet engouement médiatique pour un rookie, Adrian Peterson a décidé de montrer sur le terrain qu’il était bel et bien toujours le plus fort. Hasard (ou pas), il termine avec 125 yards (et 1 TD) et a marqué le match de son empreinte. Il est également décisif puisque c’est lui qui permet aux Vikings de se retrouver à bonne distance pour frapper le field goal de la victoire.

Antonio Brown en mode record

Pas besoin d’écrire un roman pour parler de la performance d’Antonio Brown dimanche, des stats suffisent. 17 réceptions, 284 yards. Dans les deux cas des records de franchise. Omniprésent et inarrêtable, il est décisif sur le drive la victoire des Steelers avec une réception de 57 yards à 45 secondes de la fin. Quelques actions plus tard, Boswell passe le field goal victorieux.

L’attaque des Bills

Avec E.J Manuel au centre de l’attaque, les Bills n’étaient pas la même équipe. Cela s’est encore confirmé avec le retour de Tyrod Taylor. Très sûr (11/12 à la passe), il a relancé l’attaque de Buffalo. Mais il n’est pas le seul, car les Bills ont pu compter sur deux autres retours importants. Sammy Watkins, blessé à la cheville lors des matchs précédents, et Karlos Williams (commotion). Le receveur a fait des merveilles en attrapant 8 ballons, pour 168 yards et 1 TD, il a dominé Brent Grimes pendant tout le match. Quant à Williams, il prend 110 yards et 2 TD au sein d’un backfield qui a pulvérisé la défense des Dolphins. Williams et McCoy totalisent 222 yards et 3 TD.

Les Falcons de Dan Quinn sont sur la pente descendante (Jason Getz - USAT)
Les Falcons de Dan Quinn sont sur la pente descendante (Jason Getz – USAT)

Perdants

Beaucoup de perdants dans le match 49ers – Falcons, puisque Colin Kaepernick a regardé Blaine Gabbert battre l’équipe d’un Dan Quinn peu inspiré. Mais le coup dur de la semaine est la rechute de Ben Roethlisberger.

Dan Quinn et les Falcons

Le départ fulgurant (5-0) des Falcons semble loin. Avec 3 défaites sur les 4 derniers matchs, la franchise d’Atlanta commence à sortir de l’image des playoffs. La faute à des performances en baisse, aussi bien en attaque qu’en défense. Matt Ryan continue de faire des matchs corrects, bien aidé par Julio Jones, mais il commet plus d’erreurs qu’en début de saison. Face à la défense des 49ers, pourtant pas exceptionnelle cette saison, Devonta Freeman n’a gagné que 12 yards en 12 courses. De même la défense est moins solide et vient donc de se faire battre par Blaine Gabbert.

Les choix de Dan Quinn ont également été moyen, voire mauvais en fin de match. Menés 17-13 dans le quatrième quart-temps, les Falcons ont un 4th&1 à joueur sur la ligne des 1 yards des niners. Au lieu de la tenter, Quinn choisit de frapper de field goal pour revenir à 1 point. Le coach pensait surement avoir de nouveau une possession, mais elle ne viendra jamais.

Colin Kaepernick qui voit Blaine Gabbert gagner

Mis sur le banc après ses mauvais matchs, Colin Kaepernick a regardé Blaine Gabbert faire ce qu’il ne parvenait pas à faire, gagner. Pire encore, Kap est rapidement entré pendant que Gabbert se faisait soigner, et il a été copieusement sifflé par le Levi Stadium. Le QB a perdu la confiance de ses coachs et celle du public, son avenir à San Francisco est donc de plus en plus incertain.

Les Steelers qui perdent encore Big Ben

Et oui, en NFL on peut gagner, avoir un joueur dans les gagnants de la semaine mais quand même figurer parmi les perdants. La raison est assez simple, les Steelers ont de nouveau perdu leur quarterback. Déjà absent pendant 4 matchs, il sera de nouveau indisponible pendant quelques semaines après s’être blessé au pied. Il a dû sortir dans le quatrième quart temps après un sack d’Aldon Smith.

Cette blessure s’ajoute à celle du RB Le’Veon Bell, qui ne rejouera pas de la saison, mais également à deux titulaires de la ligne offensive, le centre Maurkice Pouncey et le tackle Kelvin Beachum. La ligne semble tenir malgré tout, DeAngelo Williams a montré qu’il était capable de prendre le rôle de RB numéro 1, mais Landry Jones n’est pas Ben Roethlisberger.

Qu’arrive-t-il à Eddy Lacy ?

Deuxième défaite de suite pour les Packers après un départ parfait. Mais contrairement à la semaine dernière à Denver, on ne peut pas blâmer Aaron Rodgers, enfin un peu sur son interception en fin de match où il ne voit pas Randall Cobb seul. Le QB a avoué avoir eu peur de quelque chose au moment de lancer la balle…

Rodgers est donc humain, et il faut dire qu’il est peu aidé par son backfield. Eddie Lacy, qui a totalisé plus de 3000 yards au total sur ses deux premières saisons en NFL, est aux abonnés absents. Lent, pas tranchant, on se demande ce qui arrive au running-back. Face aux Panthers il ne prend que 10 yards en 5 courses, ce qui lui a valu d’être remplacé par James Starks.

Avec un Rodgers moins confiant en ce moment, un corps de receveur sans Jordy Nelson, et un backfield absent, l’attaque de Green Bay fait clairement moins peur.

Les Broncos ne sont plus invaincus

Etant donné l’état de forme des deux équipes, c’est une surprise de voir les Broncos chuter face aux Colts. Denver restait en plus sur une victoire très convaincante face aux Packers, avec une nouvelle démonstration défensive qui a éteint Aaron Rodgers. On se disait donc que contre Andrew Luck, leader en interception, la défense allait encore s’amuser. Il n’en a rien été puisqu’elle termine le match sans avoir causé la moindre perte de balle et Andrew Luck signe son meilleur match de la saison.

Peyton Manning a encore été moyen, avec 281 yards (21/36) et 2 TD certes mais aussi 2 interceptions plutôt moches. Le QB rate l’occasion de battre deux records de Brett Favre, celui du nombre de victoires pour un QB et celui du nombre de yards à la passe en carrière.

Attrape moi si tu peux, version Antonio Brown (Kirby Lee - USAT)
Attrape moi si tu peux, version Antonio Brown (Kirby Lee – USAT)

Les meilleurs joueurs de la semaine

QB

1 Cam Newton CAR 15/30, 297 yards, 3 TD (+ 1 Rush TD), 1 INT, 0 sack, 0 FUM, 104.4 QBR
2 Marcus Mariota TEN 28/39, 371 yards, 4 TD, 0 INT, 0 sack, 0 FUM, 135.7 QBR
3 Andy Dalton CIN 21/27, 234 yards, 3 TD, 0 INT, 2 sacks, 0 FUM, 139.8 QBR

Sans un certain Tom Brady, Cam Newton serait aux prises avec Andy Dalton pour le trophée de MVP à la mi-saison. Contre les Packers, il a tout fait, des courses dont il a le secret, des passes longues dans le dos de la défense, il a même retiré une banderole des Packers car SuperCam défend son territoire.

Retour tonitruant pour Marcus Mariota qui termine avec son meilleur total (371 yards) et lance 4 TD. Sur la saison il a un ratio de 13 touchdowns pour 5 interceptions.

Encore une belle sortie pour Andy Dalton, qui permet à son équipe de rester invaincue.

RB

1 DeAngelo Williams PIT 27 courses, 170 yards (+55 rec yards) 6.3 AVG, 2 TD, 0 FUM
2 Adrian Peterson MIN 29 courses, 125 yards, 4.3 AVG, 1 TD, 0 FUM
3 LeGarrette Blount NE 29 courses, 129 yards, 4.4 AVG, 1 TD, 0 FUM

Déjà très bon en début de saison, lorsqu’il avait dû remplacer Le’Veon Bell suspendu lors des deux premiers matchs, Williams a de nouveau montré qu’il pouvait assumer le rôle de RB numéro 1. 225 yards au total (170 au sol et 55 dans les airs) et 2 TD face aux Raiders dimanche.

Adrian Peterson a tenu à démontrer qu’il était toujours l’un des meilleurs RB de la ligue en gagnant son duel face à la nouvelle sensation Todd Gurley. En plus de ses 125 yards et de son touchdown, il est décisif sur le drive de la victoire.

Pour aider Tom Brady face à une bonne défense de Washington, les Pats ont plus utilisé le jeu au sol. LeGarrette Blount en a été le principal bénéficiaire avec ses 125 yards et son touchdown.

WR

1 Antonio Brown PIT 17 réceptions, 284 yards, 16.7 AVG, 0 TD, 1 FUM
2 Sammy Watkins BUF 8 réceptions, 168 yards, 21 AVG, 1 TD, 0 FUM
3 Alshon Jeffery CHI 10 réceptions, 151 yards, 15.1 AVG, 0 TD, 0 FUM

Antonio Brown évidemment. 17 réceptions et 284 yards dont une réception de 57 yards lors du drive de la victoire, le receveur de Pittsburgh ne pouvait pas être stoppé dimanche.

Sammy Watkins avait déclaré vouloir plus de ballons il y a quelques semaines. Jusqu’ici une blessure à la cheville l’avait ralenti, mais face aux Dolphins il était en pleine forme. Il a dominé Brent Grimes pendant tout le match et termine avec 168 yards et 1 TD.

Un joueur peut changer tout une attaque. Depuis son retour sur les terrains, Alshon Jeffery permet aux Bears d’être plus compétitifs. Il reste sur 3 matchs avec plus de 100 yards, aucun receveur de Chicago ne l’avait fait depuis 1995.

TE

1 Delanie Walker TEN 7 réceptions, 95 yards, 13.6 AVG, 2 TD, 0 FUM
2 Owen Daniels DEN 6 réceptions, 102 yards, 17 AVG, 1 TD, 0 FUM
3 Tyler Eifert CIN 5 réceptions, 53 yards, 10.6 AVG, 3 TD, 0 FUM

Le retour de Marcus Mariota a profité à Delanie Walker qui gagne 95 yards et marque 2 touchdowns.

Denver a signé Vernon Davis dans la semaine mais c’est Owen Daniels qui s’est illustré avec 102 yards et 1 TD face aux Colts.

Trois touchdowns de plus pour Tyler Eifert, ce qui porte son total à 9 sur la saison.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s