Week 12 – Les gagnants et perdants

Publié le Mis à jour le


Comme chaque semaine, je vous livre mes gagnants et perdants de la semaine. Certaines équipes se sont distinguées dès jeudi lors des traditionnels matchs de Thanksgiving, d’autres ont attendu le dernier moment pour ponctuer, de manière aussi folle qu’inattendue, une nouvelle semaine de NFL.

Alex Smith n'a pas été intercepté depuis la week 3 (USA Today)
Alex Smith n’a pas été intercepté depuis la week 3 (USA Today)

Gagnants

Plusieurs têtes familières dans les gagnants de la semaine. Certains commencent à s’installer, à l’image d’Adrian Peterson, quand d’autres sont de retour au top comme J.J Watt.

Alex Smith et les Chiefs

On le sait, et on le voit chaque saison, tout peut aller très vite en NFL. Demandez aux 49ers ce qu’ils en pensent… Mais cette année, les Chiefs font très fort puisqu’ils se sont transformés en cours de saison. Après un départ catastrophique et une série de 5 défaites de rang, l’équipe semblait avoir tiré une croix sur la saison. Mais un peu plus d’un mois plus tard, et une série de 5 victoires, Kansas City est de retour à une place qualificative pour les playoffs.

Les Chiefs ont d’abord resserré les rangs au niveau défensif, ce qui n’a pas été trop compliqué puisque l’équipe possède de nombreux talents. Solidement installée dans le top 10 de la ligue, cette défense est très compliquée à jouer, Philip Rivers en a fait les frais il y a deux semaines.

Mais ce qui fait la différence, ce sont les améliorations sur le plan offensif. Le jeu au sol est la force de cette équipe depuis plusieurs saisons, notamment grâce à la présence de Jamaal Charles. Lorsque ce dernier s’est blessé, on pensait que c’était la fin de cette domination au sol, mais les backups ont su prendre leurs responsabilités (West d’abord, puis Ware maintenant). Spencer Ware a flirté avec les 100 yards ce week-end face aux Bills (91) et marque un touchdown.

De bonnes performances permises par un jeu de passes qui est devenu plus dangereux depuis plusieurs matchs. Alex Smith est en effet la principale raison de ce rebond des Chiefs, et il l’a encore montré lors de la victoire contre Buffalo. Très à l’aise à la passe, il totalise 255 yards et 2 TD et n’a pas hésité à faire quelque chose qu’on ne le voit faire que trop rarement : tenter des passes longues. Jeremy Maclin lui apporte cette possibilité et avec la confiance grandissante entre les deux hommes, le QB commence à chercher son receveur dans la profondeur.  La mobilité de Smith est aussi une force qu’il utilise régulièrement. Une petite stats pour terminer, Alex Smith n’a pas lancé d’interception depuis la week 3.

Adrian Peterson

« Hey ! It’s me again » … Adrian Peterson signe une nouvelle grosse performance et son 6ème match de la saison avec plus de 100 yards au sol. 158 yards en 29 courses, soit une moyenne de 5.4 yards par course et 2 touchdowns pour permettre aux Vikings de battre les Falcons (20-10) et de reprendre la tête de la NFC North (du fait de la défaite des Packers).

A.P est arrivé à Atlanta à la 21ème position dans la liste des yards au sol en carrière. Sur le match, il dépasse trois joueurs. Il rentre d’abord dans le top 20 en sortant O.J Simpson (11 236 yards), sur la course suivante il dépasse Corey Dillon (11 241 yards), puis il prend finalement la 18ème place devant John Riggins (11 352 yards). Adrian Peterson compte désormais 11 354 yards.

Russell Wilson et Richard Sherman

A l’image de leur équipe de Seattle, Russell Wilson et Richard Sherman ne réalisent pas leurs meilleures saisons. Le QB est en dessous de ses performances des deux dernières saisons et le CB est moins en vue au sein d’une Legion of Boom qui ne fait plus peur. Mais les deux leaders se sont réveillés au bon moment pour permettre aux Seahawks de remporter un match important.

Quelques jours après son 27ème anniversaire, Russell Wilson a livré sa meilleure prestation de la saison et l’une des plus belles performances de sa jeune carrière. Il totalise 345 yards et lance 5 touchdowns, son record personnel. Il a notamment réussi à trouver régulièrement son receveur Doug Baldwin (3 touchdown), aussi bien dans le jeu court que dans la profondeur. Dans un match offensif, face à une attaque de Pittsburgh performante, Wilson a mené son équipe à la victoire.

La défense de Seattle a eu globalement du mal à contenir les assauts de Ben Roethlisberger et des receveurs des Steelers. Toujours loin du niveau des saisons précédentes, elle alloue près de 500 yards à la passe et prend de nouveau 30 points à domicile. Mais un joueur a surnagé et a parfaitement rempli son rôle, Richard Sherman. Un rôle pas évident face à l’excellent Antonio Brown. Sherman a été au rendez-vous et à la hauteur de sa réputation de « shut down corner » en limitant le WR à seulement 51 yards en 6 réceptions. Il signe également sa première interception de la saison et intercepte une tentative de conversion à 2 points.

La victoire relance complètement les Sehawks dans la course aux playoffs, mais pour atteindre une troisième fois de suite la Super Bowl, Wilson et Sherman devront rester à un haut niveau et avoir un peu plus d’aide.

Washington Redskins

Non, les Redskins ne gagneront pas le Super Bowl. Mais avec un bilan de 5-6, ça suffit pour être en tête de la NFC East et donc envisager les playoffs. Grâce à la victoire sur les rivaux Giants (20-14), Washington a en effet pris les commandes de la pire division de la NFL cette saison.

Profitant d’un Eli Manning peu inspiré, les Redskins ont mené 20-0, avant de se faire un peu rejoindre en fin de rencontre. Ils portent leur bilan à 5-1 à domicile, maintenant il faut gagner à l’extérieur (0-5). Ce qui étonne le plus, c’est de voir un Kirk Cousins plutôt régulier, et qui donc aide son équipe au lieu de la handicaper avec des interceptions. Le retour de DeSean Jackson lui apporte même une option intéressante dans la profondeur (2 touchdowns en 2 matchs). La défense est aussi plutôt surprenante et reste solide. Il ne manque plus qu’un jeu au sol pour faire de Washington une équipe vraiment intéressante.

S’ils venaient à remporter la NFC East, ce serait en tout cas une des grosses surprises de la saison 2015.

J.J Watt et les Texans

« Guess who’s back ?! ». J.J Watt redevient progressivement un candidat très sérieux à sa propre succession pour le trophée de meilleur défenseur de la saison.

Avec 2 sacks de plus face aux Saints dimanche, Watt en compte 13.5 sur la saison (leader NFL). Discret pendant la période difficile de son équipe, il est de retour au top et cela coïncide avec la série de victoires. Watt a réalisé 9.5 sacks sur les 5 derniers matchs. Ce week-end, il a également passé les 70 sacks en carrière (70.5), le tout en 75 matchs seulement.

Mon top 5 actuellement pour le DPOY (dans le désordre) :

  • J Watt (Houston)
  • Luke Kuechly (Carolina)
  • Josh Norman (Carolina)
  • Tyrann Matthieu (Arizona)
  • Geno Atkins (Cincinnati)

Bonus : Odell Beckham Jr.

En bonus, la video de la réception exceptionnelle d’Odell Beckham Jr. Le WR des Giants semble être le seul joueur capable de telles prouesses physiques et techniques.

Perdants

Les Falcons et les Bills ont perdu des matchs importants en vue des playoffs alors que pour d’autres équipes, le problème est bien plus profond.

Matt Ryan et les Falcons

Mais que se passe-t-il chez Matt Ryan ? Patron de l’attaque des Falcons depuis de nombreuses saisons, il semble avoir régressé en abordant la trentaine. Son équipe ne cesse de perdre et vient de sortir de l’image des playoffs dans la NFC, et le QB en est une des raisons principales.

Face aux Vikings, Ryan a encore eu beaucoup de mal. Il termine avec un 22/31 à la passe, pour 230 yards, 1 TD et 2 INT. Une bonne partie de ses yards et son touchdown arrivant en fin de match alors que le match était déjà plié. Ses deux interceptions sont critiques car elles interviennent à des moments importants. La première, en fin de 1ère mi-temps aurait pu permettre aux Falcons de rentrer aux vestiaires avec l’avantage. La seconde est lancée dans la endzone de Minnesota.

On en arrive donc à se poser la question de savoir si Matt Ryan reste la solution pour Atlanta ? Je pense qu’il est toujours un bon QB, que de nombreuses équipes aimeraient avoir, mais il doit se reprendre rapidement. Même s’il n’a pas Devonta Freeman pour l’aider, il peut toujours compter sur Julio Jones, et les deux hommes sont la clé pour qu’Atlanta redresse la barre.

La NFC East (sauf Washington)

On l’a vu dans les gagnants, Washington profite de la faiblesse de la NFC East pour s’installer en leader, avec un bilan négatif. Les trois autres équipes de la division on effet perdu la semaine dernière, dont certaines avec la manière.

Les Giants ont donc perdu face aux Redskins, ratant ainsi l’occasion de rester solidement en tête de la division. Eli Manning, qui n’avait lancé que 6 interceptions jusqu’ici, a débuté le match sur les chapeaux de roues. Ses 3 interceptions (1 est à 100% de sa faute) ont permis à Washington de s’envoler au score. La tentative de comeback est louable mais anecdotique.

Les deux autres équipes s’étaient distinguées dès jeudi lors de Thanksgiving.

Les Eagles ont joué le rôle des dindes de la semaine en se faisant exploser par les Lions (45-17). La défense a encore pris l’eau, en allouant 337 yards dans les airs (et 5 touchdowns de Stafford) et 108 yards au sol. Rappelons que le jeu de course de Detroit était le pire de la NFL. Mark Sanchez n’a pas été mauvais à la passe (199 yards, 2 TD – 0 INT) mais se fait sacker 6 fois et perd 1 fumble. Quant au jeu au sol, il n’a pas été bon (68 yards).

Enfin, les Cowboys n’ont rien pu faire face aux Panthers (défaite 30-14). Romo a donné l’exemple à Manning en lançant 3 interceptions très tôt dans le match (dont une pick-6 sur le premier drive). Le QB est ensuite sorti sur blessure, il a de nouveau fracturé sa clavicule et sa saison est donc terminée.

La rechute de Romo met définitivement fin aux chances de Dallas, et les Eagles n’iront nulle part en jouant comme ça. Les Redskins et les Giants apparaissent donc comme favoris pour se disputer la division.

Jeff Fisher et les Rams

Nouvelle défaite des Rams (31-7 face aux Bengals) et nouvelle prestation plus que décevante. Nick Foles était de retour au centre de l’attaque et il n’a pas déçu. 3 interceptions plus tard, il retrouve sa place sur le banc et Sean Mannion termine le match. Visiblement satisfaits du jeu de passes, Jeff Fisher et le staff des Rams n’ont donné la balle que 9 fois à Todd Gurley.

St Louis (4-7) va réaliser une nouvelle saison très moyenne, surement en-dessous des 50% de victoires, alors qu’ils ont battu les Seahawks et les Cardinals. C’est la même chose qu’en 2014 où ils avaient terminé avec 7-9 après avoir battu des équipes comme Seattle et Denver.

Sur les 4 saisons de Jeff Fisher avec les Rams, aucune ne s’est terminée par un bilan positif. Que ce soit à St Louis ou à Los Angeles, il y a de grande chance que le coach ne soit pas reconduit.

Buffalo Bills et leur quête des playoffs

Les Bills viennent de perdre un match crucial dans l’optique des playoffs (30-22 face aux Chiefs). Avec un bilan négatif maintenant (5-6), ils ont perdu du terrain sur plusieurs équipes dont leur adversaire de dimanche. Disons qu’avec cette défaite, Buffalo n’a plus son destin entre les mains.

Ils ont pourtant réalisé une grosse première mi-temps, et ont mené de 10 points dans le 1er quart temps puis de 9 dans le second. Tyrod Taylor et Sammy Watkins étaient inarrêtables. Puis plus rien en deuxième mi-temps…

Les Bills ne sont pas allés en playoffs depuis 1999 (plus longue absence en cours en NFL), et cela risque de durer une saison supplémentaire.

La défense des Steelers

Les Steelers ont fait vivre un match compliqué aux Seahawks grâce à leur puissance offensive, mais ils l’ont perdu à cause des problèmes de leur défense. Russell Wilson (5 touchdowns) a pu trop facilement la manœuvrer et à souvent trouver des joueurs seuls. Mais le plus gros problème s’est noté sur les lignes secondaires. Les cornerbacks et les safeties se sont souvent fait battre dans la profondeur (le TD de Doug Baldwin par exemple) et lorsque ils ne l’étaient pas, ils ont manqué des plaquages.

En petit bonus sur les Steelers, le trick play avec le fake field goal qui se termine en interception. Belle rigolade assurée.

Bonus : Factory of Sadness

En clôture de la 12ème journée, les Browns nous ont offert une défaite dans le plus pur style de la franchise. En position pour remporter le match grâce à un field-goal à la dernière seconde, les Browns se font contrer et les Ravens marquent finalement le touchdown victorieux…

Pour rendre hommage aux courageux fans des Browns, je ne peux que vous remettre une de mes vidéos préférées.

Les meilleurs joueurs de la week 12

QB

1 Russell Wilson SEA 21/30, 345 yards, 5 TD, 0 INT, 2 sacks, 0 FUM, 147.9 QBR
2 Matthew Stafford DET 27/38, 337 yards, 5 TD, 0 INT, 2 sacks, 0 FUM, 137.8 QBR
3 Derek Carr OAK 24/37, 330 yards, 3 TD, 0 INT, 1 sack, 1 FUM, 120.3 QBR

Russell Wilson est élu meilleur joueur offensif de la semaine dans la NFC grâce à une superbe performance. Face aux Steelers, il sort un de ses meilleurs matchs en carrière avec 345 yards et 5 passes de touchdown.

5 touchdowns également pour Matthew Stafford, qui avec l’aide de Calvin Johnson, a troué la défense des Eagles. Au final, une belle victoire des Lions pour fêter Thanksgiving.

Encore un match solide pour Derek Carr. J’aurais pu mettre Ryan Fitzpatrick ou Philip Rivers, mais j’ai apprécié le côté décisif du QB d’Oakland. Il a su mener son équipe à la victoire face aux Titans, à l’extérieur, avec un drive impressionnant sur le touchdown qui fait basculer les Raiders devant.

RB

1 Adrian Peterson MIN 29 courses, 158 yards, 5.4 AVG, 2 TD, 0 FUM
2 C.J Anderson DEN 15 courses, 113 yards, 7.5 AVG, 2 TD, 0 FUM
3 Spencer Ware KC 19 courses, 114 yards, 6.0 AVG, 1 TD, 0 FUM

Evidemment Adrian Peterson avec une nouvelle performance de haut vol. 6ème match avec plus de 100 yards cette saison pour le meilleur RB de la ligue actuellement.

C.J Anderson est un proche second, avec son plus gros match de la saison et un touchdown décisif en prolongation pour faire tomber les Patriots. Le RB des Broncos est le meilleur joueur offensif de la semaine dans l’AFC.

Le 3ème RB des Chiefs, Spencer Ware, fait le boulot avec 91 yards et 1 touchdown face à une défense plutôt solide des Bills.

WR

1 Markus Wheaton PIT 9 réceptions, 201 yards, 22.3 AVG, 1 TD, 0 FUM
2 Doug Baldwin SEA 6 réceptions, 145 yards, 24.2 AVG, 3 TD, 0 FUM
3 Jeremy Maclin KC 9 réceptions, 160 yards, 17.8 AVG, 1 TD, 0 FUM

Avec Antonio Brown bien contenu par Richard Sherman, un autre receveur en a profité. Enorme match pour Markus Wheaton qui dépasse les 200 yards.

Match également excellent pour Doug Baldwin avec 3 touchdowns et la victoire en plus.

Eclipsé par Sammy Watkins pendant une mi-temps, Jeremy Maclin livre finalement le meilleur match et sort victorieux. Son entente avec Alex Smith s’améliore chaque semaine.

TE

1 Julius Thomas JAX 9 réceptions, 116 yards, 12.9 AVG, 1 TD, 0 FUM
2 Rob Gronkowski NE 6 réceptions, 88 yards, 14.7 AVG, 1 TD, 0 FUM
3 Jordan Reed WAS 8 réceptions, 98 yards, 12.2 AVG, 0 TD, 0 FUM

Enfin un gros match pour Julius Thomas avec les Jaguars. 116 yards et 1 TD malgré la défaite.

Même s’il n’a pas terminé la rencontre, Gronk a fait un match dans ses standards. Mais son absence a coûté chère en fin de rencontre.

Jordan Reed flirte avec 100 yards et reste une des cibles les plus fiables pour Kirk Cousins.

Défense

Leon Hall (Cincinnati) est nommé meilleur joueur défensif de la semaine dans l’AFC. Le CB des Bengals réussit une pick-6 sur Nick Foles et ajoute 6 plaquages. C’est sa 3ème pick-6 en carrière.

Luke Kuechly (Carolina) est élu meilleur joueur défensif de la semaine dans la NFC. Il a célébré Thanksgiving avec 2 interceptions sur Tony Romo (2 passes de suite). Il compte 10 interceptions en carrière, une référence pour un linebacker.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s