Week 13 – Les gagnants et perdants

Publié le Mis à jour le


Les semaines se suivent et se ressemblent pour les Panthers, qui enchaînent les victoires avec un Cam Newton étincelant. Après cette week 13, il serait surement le MVP de la saison. Un autre QB tente un retour en force, il s’agit de Russell Wilson. 

Côté perdants, nous retrouvons deux des équipes les plus décevantes cette saison, les Falcons et les Giants. 

Russell Wilson et les Seahawks reviennent en forme au bon moment (Fox Sports)
Russell Wilson et les Seahawks reviennent en forme au bon moment (Fox Sports)

Les gagnants

Russell Wilson en mode MVP

A l’issue de la saison 2014 et après deux Super Bowl de suite, les Seahawks ont offert à leur QB un nouveau contrat, à hauteur de 20 millions de $ par saison. Cette revalorisation s’est accompagnée d’une question, à savoir si Russell Wilson valait vraiment ce contrat, celui d’un « Elite Quarterback » ?

Même si son début de saison n’a pas été exceptionnel, Wilson prouve aujourd’hui qu’il méritait ce contrat et qu’il peut porter son équipe. Car sur les 3 dernières rencontres, sans Marshawn Lynch puis Jimmy Graham, et avec une défense bien moins souveraine, il a pris les choses en main. Seattle avait un bilan négatif lors de la week 10, les voilà sur une série de 3 victoires consécutives qui les a replacés dans la course aux playoffs.

Sur cette série de 3 victoires, Russell Wilson affiche 879 yards, 11 TD, 0 INT et un rating moyen de 144.1. Sur la saison, il en est à 2997 yards, 21 TD pour 7 INT et un rating de 106.2. L’attaque des Seahawks a marqué 106 points sur les trois derniers matchs et la franchise semble désormais capable de retourner au Super Bowl. Et cette année, pas derrière une défense impénétrable, mais grâce à son quarterback.

Après la victoire face aux Vikings, Richard Sherman a tenu à faire passer un message à la NFL : « de ne pas oublier Russell Wilson dans les discussions pour le MVP, s’il continue à jouer à ce niveau »…

Les Panthers toujours invaincus

12-0. Les Panthers ne sont plus qu’à 4 matchs d’une saison parfaite. Et à la vue de leur calendrier, c’est possible puisqu’ils ne joueront que des équipes à 50% de victoires ou moins. Les Falcons (2 fois), les Giants à New York et les Bucs à domicile.

Dimanche soir, Carolina a dû s’employer et montrer un sacré caractère pour conserver son bilan parfait. La victoire 41-38 au SuperDome de New Orleans s’est dessinée en fin de match après un chassé-croisé épique. Cam Newton a encore été énorme et a un peu plus étoffé son dossier de MVP avec 5 nouvelles passes de touchdown.

Les QB rookies

Le duel annoncé entre Jameis Winston et Marcus Mariota a bien lieu et s’annonce intéressant jusqu’au bout. Ce week-end, les deux rookies ont brillé pour offrir la victoire à leurs équipes.

Le match entre les Titans et les Jaguars a été complétement fou, avec pas moins de 6 touchdowns et 41 points dans le quatrième quart temps. Mais l’action décisive, qui donne la victoire aux Titans, est un touchdown de Marcus Mariota, sur une course de 87 yards ! Avant ça, l’ex QB de l’université d’Oregon avait lancé pour 268 yards (69% de passes réussies) et 3 TD (1 INT). Sur la saison, Mariota affiche 2512 yards, 19 TD pour 9 INT et un rating de 95.1.

Jameis Winston a lui aussi été le héros de la victoire des Bucs sur les Falcons (23-19). Bon, sans plus, il est décisif sur le drive de la victoire. Il convertit d’abord un 3rd & 19 grâce à une course, puis il lance le touchdown victorieux pour Mike Evans. Il termine le match avec 227 yards et 2 TD (1 INT). Sur la saison, l’ex QB de l’université de Florida State affiche 2887 yards, 17 TD pour 11 INT et un rating de 85.6.

Au niveau des statistiques, Marcus Mariota est un peu au-dessus, mais les Bucs de Jameis Winston sont en course pour une wild-card.

Le comeback des Packers

La week 13 s’est ouverte avec un dénouement incroyable lors du match entre Green Bay et Detroit. Car menés 20-0 dans le troisième quart temps, les Packers vont réussir le comeback et finalement s’imposer 27-23.

La victoire est obtenue sur un « Hail Mary » d’Aaron Rodgers, attrapé par Richard Rodgers. Une bombe fantastique du QB, et le miracle au bout ! Car les Packers étaient toujours menés (23-21) à 6 secondes de la fin du temps réglementaire. Et tout le monde pensait que le match était terminé lorsque Devin Taylor tackle un joueur de Green Bay. Sauf qu’il est pénalisé pour un facemask, ce qui donne une dernière chance à Aaron Rodgers… La suite on la connaît…

27 points en 20 minutes, avec un « Hail Mary » en apothéose donc ! Et en plus, les Packers profitent de la défaite de Minnesota pour reprendre la première place de la NFC North.

Blaine Gabbert

Gabbert a souvent été critiqué, à juste titre mais cette semaine il faut lui donner du crédit pour son superbe match.

Backup de Colin Kaepernick, il a été propulsé titulaire après les mauvaises performances de ce dernier, et depuis il parvient à gagner des matchs. Gabbert a un bilan de 2-2 cette saison, et sa deuxième victoire, il est allé la chercher lui-même face aux Bears.

Il a d’abord égalisé sur une course de 44 yards dans le quatrième quart temps. Puis en prolongation, il envoie une bombe de 71 yards à Torrey Smith pour donner la victoire à San Francisco. Deux touchdowns décisifs et aucune perte de balle pour un match de qualité.

Dernière saison à New York pour Tom Coughlin ? (MMQB)
Dernière saison à New York pour Tom Coughlin ? (MMQB)

Les perdants

Les Giants explorent toutes les façons de perdre

Les fans des Giants sont peut-être plus à plaindre que ceux des Browns cette saison. Car à Cleveland, ils se sont habitués à perdre et n’espèrent plus grand-chose. Mais à New York, l’équipe leur donne des espoirs avant de tout foutre en l’air, suscitant ainsi un ascenseur émotionnel.

Car sans trouver des moyens de perdre dans le quatrième quart temps de la moitié des matchs, les Giants seraient déjà champions de la NFC East. Mais après la nouvelle défaite (évitable) de dimanche face aux Jets, la franchise a un bilan de 5-7.

Avant de perdre 23-20 en prolongation contre l’autre équipe new-yorkaise, ils ont effet eu une avance de 10 points dans le milieu du quatrième quart temps. Vient alors un choix étonnant (et mauvais) de Tom Coughlin. Le coach choisit de jouer un 4th & 2 dans la redzone des Jets, qui termine en interception d’Eli Manning. Les Giants ont choisi de ne pas prendre les 3 points, et perdent finalement de 3 points… Ironique n’est-ce pas ?!

La défense des Vikings vole en éclat

L’affiche entre les Vikings et les Seahawks était très attendue, mais l’affaire a rapidement été pliée en faveur des Seahawks (victoire 38-7). Auteurs d’un très beau début de saison, les Vikings semblent faiblir.

La défense, jusqu’ici un des points forts de l’équipe, a pris l’eau face à Seattle. 38 points, 433 yards et 3 touchdowns en 4 présences dans la redzone pour les Seahawks. Russell Wilson a fait ce qu’il a voulu (274 yards, 3 TD).

En attaque, Minnesota a joué contre nature et l’a payé. Le jeu de passe a été priorisé, notamment pour tenter de réduire l’écart, mais Teddy Bridgewater n’était pas à l’aise (118 yards, 1 INT). Adrian Peterson n’a pas beaucoup vu le ballon, avec seulement 8 courses (18 yards). Le RB n’était pas content et l’a fait savoir à ses coachs après le match.

Dernier point, la célébration un peu exagérée de Cordarrelle Patterson. Ok il marque le seul touchdown des Vikings, sur un retour de kickoff de 101 yards, mais tu es mené 35-0 mec…

Minnesota a le même bilan que Green Bay (8-4) mais le tiebreaker est en faveur des Packers.

Les Patriots perdent 2 matchs de suite

Il y a une semaine, les Pats visaient une saison parfaite… Les voilà avec 2 défaites de rang, et la dernière n’est pas belle. Alors, quelle est réellement l’explication de cette déconvenue, les très nombreuses blessures commencent-elle à ralentir l’équipe ? Ou simplement un jour de chance pour les Eagles ?

Il est vrai qu’avec les absences de Gronkowski, Edelman et Lewis, ainsi que des absents sur la ligne offensive, l’attaque des Pats est très diminuée. Danny Amendola est l’option numéro 1 et il n’est pas 100%, Brandon LaFell est le numéro 2 mais semble avoir quelques problèmes de communication avec son QB (la 2è interception le prouve), et Keshawn Martin (qui ?) est le numéro 3. La tentative de comeback de Brady montre qu’il peut faire beaucoup avec très peu, mais parfois son talent ne suffit pas. Dimanche, il a même tenté de jouer receveur…

En plus des blessures, les Pats ont pris de nombreux points par la défense et les équipes spéciales des Eagles. Un punt bloqué qui termine en TD (Goode), une pick-6 de Jenkins de 99 yards, et un retour de punt de 83 yards de Sproles. Des choses qui arrivent rarement normalement…

La conséquence directe de cette deuxième défaite de rang des Pats est la perte de la première position dans l’AFC. Les Bengals passent premier, les Broncos seconds (grâce à la victoire de la semaine dernière).

Atlanta continue sa chute

Les Falcons ont pris un abonnement pour la liste des perdants. Logique puisque l’équipe continue sa chute. D’un bilan de 5-0 en début de saison, les voilà à 6-6 après une nouvelle déconvenue face aux Bucs.

Matt Ryan n’est pas le responsable de la défaite cette semaine, puisqu’il a été plutôt bon. Mais les Falcons, et Ryan également, ont manqué d’efficacité en redzone, ne marquant qu’un seul touchdown. C’est la défense qui perd le match dimanche, incapable de stopper Jameis Winston quand il le fallait. Quand ce n’est pas l’un, c’est l’autre…

Une wild-card est toujours jouable, mais le niveau affiché n’est pas suffisant.

San Diego Chargers

Encore une performance terrible pour San Diego, qui est limité à 3 points et 0 touchdown pour la deuxième fois en trois matchs. Philip Rivers a été bien contenu par la défense des Broncos, il ne termine qu’avec 202 yards (18/35) et 1 interception.

Un autre problème, récurrent depuis le début de saison, plombe l’attaque des Chargers. C’est le jeu au sol, et notamment les performances plus que décevantes du rookie Melvin Gordon. Sélectionné au premier tour de la dernière draft, il ne parvient pas à s’imposer. En 12 matchs (10 titularisations), il n’a pas marqué le moindre touchdown et a perdu 4 fumbles. Il affiche une moyenne de 3.6 yards par course, insuffisant.

Cela montre pourquoi les équipes sont réticentes à prendre des running-backs lors du premier tour de la draft. Todd Gurley est un bon choix à St Louis, Melvin Gordon beaucoup moins pour San Diego. Et beaucoup de RB sélectionnés bien plus tard sont plus efficaces. La loterie…

LeSean McCoy (Bill Wippert - AP)
LeSean McCoy (Bill Wippert – AP)

Les meilleurs joueurs de la semaine

QB

La cote de Cam Newton pour le trophée de MVP n’a jamais été aussi haute. Après une nouvelle démonstration face aux Saints (331 yards, 5 passes de touchdowns), il est élu meilleur joueur offensif de la NFC pour la 3ème fois cette saison.

Russell Wilson est lui en train de gagner du crédit dans cette course pour le trophée de meilleur joueur. Ses 3 derniers matchs sont excellents et coïncident avec les bons résultats des Seahawks. Dimanche, il a fait ce qu’il a voulu de la défense des Vikings, avec 274 yards et 3 TD à la clé.

Avec Ben Roethlisberger en chef d’orchestre, l’attaque de Pittsburgh est une merveille à regarder. La démonstration offensive face aux Colts a montré que les Steelers peuvent être dangereux face à n’importe quelle équipe. Big Ben lance pour 364 yards et 4 TD.

D’autres QB mérite d’être cités pour leurs bonnes prestations. Andy Dalton et Carson Palmer poursuivent leurs saisons remarquables, Tyrod Taylor continue de surprendre, et Marcus Mariota et Blake Bortles se sont livrés un duel épique.

RB

Match très solide de LeSean McCoy qui semble enfin pleinement s’épanouir au sein de l’attaque de Buffalo. Souvent sollicité (21 courses), il a réussi plusieurs actions décisives pour permettre aux Bills de battre les Texans.

Belle prestation de Latavius Murray avec 86 yards en 20 courses, soit une bonne moyenne de 4.3 yards en moyenne. Il marque également un touchdown, son 5ème de la saison.

Jeremy Hill a repris la main dans le backfield des Bengals. De nouveau plus utilisé que Gio Bernard, il a répondu présent avec 98 yards en 22 courses et 1 touchdown.

Lamar Miller, Thomas Rawls et surtout DeAngelo Williams ont également livré des très bons matchs, mais ils ont chacun commis un fumble.

WR

Avant la week 13, je me demandais si Allen Robinson pouvait faire partir du top 5 au poste de receveur. Le jeune joueur des Jaguars m’a aidé en faisant un match énorme, avec un total de 153 yards en 10 réceptions, et 3 touchdowns. Sur la saison, il totalise 1080 yards et 11 TD.

Encore une grosse sortie pour Brandon Marshall, avec pas moins de 12 réceptions, 131 yards et 1 TD. Il passe les 1000 yards sur la saison et devient le premier receveur à dépasser ce chiffre avec 4 équipes différentes (Broncos, Dolphins, Bears et Jets). Marshall est élu meilleur joueur offensif de la semaine dans l’AFC.

Et évidemment, Antonio Brown est toujours là. 8 réceptions, 118 yards, 2 touchdowns, une ligne de stats classique maintenant pour le receveur des Steelers. Mais cette semaine, il a également ajouté un touchdown sur un retour de punt de 71 yards.

De nombreux receveurs ont réalisé une grosse semaine, à commencer par des habitués comme Odell Beckham Jr et A.J Green. Sammy Watkins et Martavis Bryant ont encore démontré leurs qualités dans la profondeur, et Dorial Green-Beckham a fait son meilleur match comme rookie.

TE

Quel match pour Richard Rodgers ! Le TE des Packers termine avec 8 réceptions et 146 yards, et c’est lui qui attrape le touchdown de la victoire sur le « Hail Mary » d’Aaron Rodgers.

La complicité entre Marcus Mariota et Delanie Walker se confirme chaque semaine. 8 réceptions, 92 yards et 1 TD cette semaine pour le TE des Titans.

Lui aussi est la cible numéro 1 de son QB. 9 réceptions et 129 yards pour Greg Olsen.

Défense

Tyvon Branch (S – Chiefs)

Le safety des Chiefs est élu meilleur joueur défensif de la semaine dans l’AFC. Il réussit 1 interception, une pick-6 pour sceller la victoire de Kansas City face à son ancienne équipe Oakland. Il totalise également 4 plaquages sur le match.

Malcolm Jenkins (S – Eagles)

Le safety des Eagles est nommé meilleur joueur défensif de la semaine dans la NFC. Lui aussi s’illustre avec une pick-6 de 99 yards sur Tom Brady, qui donne 14 points d’avance à son équipe. Il ajoute 6 plaquages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s