Week 14 – Les gagnants et perdants

Publié le Mis à jour le


On le sait, en NFL tout peut arriver et très vite. En l’espace d’un match, on peut passer de leader de conférence et favoris pour le Super Bowl, à équipe qui ne passera pas un tour de playoffs. Les Bengals en ont fait les frais ce week-end, en perdant bien plus qu’un match…

Russell Wilson et Doug Baldwin sont "on fire" (Patrick Smith - Getty)
Russell Wilson et Doug Baldwin sont « on fire » (Patrick Smith – Getty)

Gagnants

Russell Wilson et Doug Baldwin…encore !

Il y a plusieurs quarterbacks qui sont en grande forme actuellement en NFL. Carson Palmer, ok… Tom Brady, bien sûr… Cam Newton, évidemment… Mais le quarterback le plus chaud de la ligue c’est Russell Wilson.

Le QB des Seahawks est dans les gagnants toutes les semaines, mais il le mérite tant il évolue à très haut niveau. Il suffit de regarder ses 4 derniers matchs pour se rendre compte des performances.

  • Week 11, victoire 29-13 face aux 49ers : 260 yards, 3 TD, 82.9% de passes réussies, 138.5 QB rating
  • Week 12, victoire 39-30 face aux Steelers : 345 yards, 5 TD, 70% de passes réussies, 147.9 QB rating
  • Week 13, victoire 38-7 face aux Vikings : 274 yards, 3 TD, 77.8% de passes réussies, 146.0 QB rating
  • Week 14, victoire 35-6 face aux Ravens : 292 yards, 5 TD, 71.9% de passes réussies, 139.6 QB rating

Sur la série en cours de 4 victoires de Seattle, l’attaque a marqué 35 points en moyenne, notamment grâce aux performances de son QB. Wilson totalise donc 1171 yards, 16 touchdowns (pour 0 interception), avec plus de 70% de passes réussies à chaque match.

Il ne faut pas oublier de mettre en avant les belles prestations de Doug Baldwin, qui est l’un des principaux bénéficiaires de l’état de grâce de Wilson. Le receveur reste sur 3 matchs excellents, avec un total de 17 réceptions, 321 yards et pas moins de 8 touchdowns.

Avec les blessures qui touchent le backfield, Mashawn Lynch est toujours indisponible et Thomas Rawls s’est fracturé la cheville (saison terminée), l’attaque de Seattle va encore plus reposer sur ces deux hommes forts dans les semaines à venir.

Khalil Mack et les Raiders s’affirment

La performance défensive de la semaine est à mettre à l’actif de Khalil Mack. Le linebacker des Raiders a passé son match agrippé à Brock Osweiler puisqu’il réussit 5 sacks, tous en deuxième mi-temps.

Mack, pris au 1er tour de la Draft 2014, a fait une belle saison rookie, mais il n’a terminé qu’avec 4 sacks. Il a fait mieux en un seul match, dimanche face aux Broncos, et est désormais leader de la NFL avec 14 sacks. Star en devenir dès le début de sa carrière, ce match est peut être celui qui va définitivement propulser Mack vers ce statut.

Plus globalement, la victoire des Raiders à Denver (15-12) est une preuve de l’affirmation de cette équipe. Pourtant menés 12-0 à la mi-temps, et avec -12 yards en attaque, les Raiders ont su se remobiliser pour l’emporter. Derek Carr lance 2 passes de touchdown en deuxième mi-temps et la défense, emmenée par Khalil Mack et Charles Woodson, n’a plus encaissé de points.

Ce type de victoire à l’extérieur face à un rival de division et une des meilleures équipes de la ligue prouve la progression de cette franchise d’Oakland. L’équipe de Jack del Rio est sur la bonne voie.

Dwight Freeney et la grosse victoire des Cardinals

Jeudi en ouverture de la week 14, les Cardinals ont remporté un gros match face aux Vikings (23-20). Minnesota était en position pour égaliser en fin de rencontre, Teddy Bridgewater étant sur les 31 yards d’Arizona. Mais un homme a surgit pour permettre aux Cards de conserver l’avantage et de remporter un 11ème match cette saison (meilleur départ de l’histoire de la franchise).

Cet homme c’est Dwight Freeney, qui réussit le sack et force le fumble sur le QB des Vikings. Le linebacker est une des belles histoires de cette année, puisqu’il était sans club à l’issue de la saison 2014. Arizona l’avait finalement signé début octobre pour une saison.

Gronkowski revient et les Pats repartent de l’avant

Les Patriots restaient sur 2 défaites de suite, et Rob Gronkowski n’avait pas joué lors du dernier match face aux Eagles. Son absence s’ajoutait à celles de nombreux autres joueurs (Edelman, Lewis…) et laissait entrevoir des problèmes offensifs pour New England.

Gronk est solide et il était déjà de retour dimanche face à Houston. Il a livré un match classique, avec 86 yards et 1 touchdown de 45 yards. Les Pats retrouvent la victoire et reprennent même la tête de l’AFC grâce aux défaites de Cincinnati et Denver.

Johnny Manziel qui fait gagner Cleveland

Du fait de quelques incidents extra-sportifs, les Browns avaient écarté Johnny Manziel. Du fait des blessures de leurs autres QB, ils ont dû le rappeler. C’est peut-être également la dernière carte que pouvait jouer Mike Pettine pour sauver sa place sur le banc de Cleveland.

Johnny « Football » n’a pas débuté le match de la meilleure des manières avec une magnifique interception, à la suite d’une passe que l’on ne doit pas tenter en NFL. Il a semblé le réaliser lui-même puisqu’il s’est cassé une tablette sur le front…

Le jeune QB s’est ensuite repris et termine finalement avec 21 passes réussies sur 31, 270 yards et 1 passe de touchdown pour Gary Barnidge. Suffisant pour permettre à Cleveland de battre les 49ers (24-10) et de mettre fin à une série de 7 défaites.

Manziel a du talent et est capable de faire de jolies choses sur un terrain de football. Mais pour devenir un bon QB de NFL, il va devoir être plus régulier et surtout rester concentré sur son sport, que ce soit sur le terrain ou en dehors.

Andy Dalton pourra t-il rejouer cette saison ? (cincinnatibengals.com)
Andy Dalton pourra t-il rejouer cette saison ? (cincinnatibengals.com)

Perdants

Cincinnati et le scénario catastrophe

Tout allait bien pour les Bengals, qui était la meilleure équipe de la conférence AFC et en position de gagner la division AFC North. Et puis rien ne s’est passé comme prévu, et c’est un scénario catastrophe qui a touché Cincinnati.

Les Bengals ont donc perdu face aux rivaux Steelers, 33-20. Une lourde défaite pour une équipe qui n’encaissait que 16 points en moyenne avant ce match. Cincinnati rend du coup la première place de l’AFC aux Patirots.

Mais au-delà du résultat, les Bengals ont peut-être perdu bien plus qu’un match. Ils ont en effet perdu leur quarterback, Andy Dalton, qui s’est fracturé le pouce droit. Une petite blessure qui peut avoir de grandes conséquences, puisque la saison du QB est peut-être terminée (l’opération n’est pas nécessaire ce qui peut laisser envisager un retour pour les playoffs…). La question est évidemment de savoir pourquoi Dalton a pris le risque de faire ce tackle après son interception ? Dans tous les cas c’est un énorme coup dur pour Cincinnati qui va donc surement aborder les playoffs avec A.J McCarron, 0 titularisation en NFL… Le jeune QB s’est comparé avec Tom Brady en conférence de presse (sur l’opportunité de prendre la place d’un joueur blessé pour faire ses preuves)…disons qu’il n’a pas été au niveau du QB des Pats sur le terrain.

En plus de leur QB, les Bengals ont vu plusieurs joueurs importants se blesser au cours de ce match. Tyler Eifert (commotion) devrait revenir rapidement, Burfict et Iloka ont également été touché.

Les Colts qui prennent « 50 burgers »

Indianapolis peut encore gagner l’AFC South, l’issue du match de la semaine prochaine face à Houston sera décisive. Mais les Colts sont mauvais, et la dernière preuve est venue dimanche avec les 51 points encaissés face aux Jaguars.

Ils restent donc sur un joli total de 96 points encaissés sur les deux derniers matchs, et les Colts n’ont plus l’attaque pour compenser des errements défensifs. Andrew Luck est toujours blessés (et n’a pas été bon en début de saison), et Matt Hasselbeck a perdu ses pouvoirs magiques et est lui aussi blessé (aux côtes). Indianapolis pourrait donc recevoir Houston avec Charlie Whitehurst…

Incroyable quand on pense que beaucoup de personnes voyaient les Colts comme un des favoris dans l’AFC (moi le premier).

Qu’arrive-t-il à Demaryius Thomas ?

Sur les 3 dernières saisons, et grâce à une collaboration avec Peyton Manning, Demaryius Thomas était l’un des meilleurs receveurs de la ligue. Au moins 1430 yards et 10 TD lors des 3 saisons, plus que solide, et cela lui a valu un beau contrat de 70 M$ sur 5 ans à la fin 2014.

Cette saison, il reste dans le coup au niveau des yards (1067) mais c’est bien la seule catégorie où il surnage. Il n’a en effet marqué que 3 touchdown pour le moment et en en nette baisse dans tous les secteurs. Sa moyenne par réception est passée de 14.6 – 15.5 (2012 à 2014) à 12.1. Sa moyenne de yards après contact est passée de 6.0 – 7.8 à 4.1. Il a perdu 2 fumbles (0 sur les 2 saisons précédentes)… Et on peut continuer comme ça.

Ce week-end il a même coûté la victoire à son équipe en relâchant deux ballons critiques. Le premier devait être un touchdown facile en 1ère mi-temps, le second a lieu sur un 3rd down important en fin de rencontre.

Demaryius Thomas est en fait à l’image de l’attaque des Broncos, décevante et en difficulté dans la redzone. Vernon Davis lâche lui aussi une balle facile sur un 4th down alors que Denver tentait d’égaliser. Au final, les Broncos ne marquent que 12 points (aucun touchdown) et 0 en seconde période. Le jeu au sol ne produit que 34 yards et Denver fait un 0 sur 3 en redzone. Pourtant, la défense d’Oakland n’est pas la meilleure de la NFL…

Les fans des Bills qui se pénalisent tout seuls

Défaite de justesse mais défaite quand même pour les Bills (23-20 face aux Eagles). Un revers qui met vraisemblablement fin aux espoirs des fans de Buffalo de retrouver les playoffs. Encore ! Mais qui faut-il blâmer ?

L’attaque ? Non. Même si Tyrod Taylor lance une interception, il a été excellent depuis le début de la saison alors que personne ne le connaissait. Cette interception était la première qu’il lançait depuis la week 3… LeSean McCoy est peut être un peu décevant mais il est bien revenu depuis quelques semaines.

La défense ? Oui la défense est un peu décevante et en dessous du niveau qu’on pouvait attendre. Mais le talent est là est ce n’est pas une zone qui affaiblie réellement l’équipe.

Non, sur le terrain, les Bills sont plutôt compétitifs et face à Philadelphia ils étaient surement les meilleurs sur le terrain. Mais comme lors de plusieurs matchs cette saison, ça s’est peut-être joué au niveau des pénalités. C’est un problème récurrent car les Bills ont été pénalisé un total de 124 fois cette saison (2ème NFL). Dimanche, ils ont pris 15 pénalités pour 101 yards !

Rex Ryan a râlé auprès des arbitre mais son style doit aussi être remis en question…

Les Falcons touchent le fond

Je l’ai dit, tant que les Falcons feront pire, je continuerai à les mettre dans cette rubrique. Et bien cette semaine, ils ne m’ont pas déçu en touchant le fond (enfin j’espère). Une défaite en bonne et due forme, avec 38 points encaissés et aucun marqué. Atlanta n’a pas fait le poids face à des Panthers en pleine forme.

Les Falcons ont perdu le match très rapidement, en se prenant trois touchdowns (21-0) sur les trois premières possessions de Carolina. Game over, à la semaine prochaine. Mais ils ont ensuite pris soin de perdre avec la manière.

Du coup pendant que les Panthers faisaient des selfies sur la touche, Matt Ryan terminait avec 224 yards, 0 TD, 1 interception et 1 fumble perdu, tout en se faisant sacké à 5 reprises. Au sol, Atlanta va finir avec 54 yards et 1 fumble perdu par Devonta Freeman. Quant à la défense, elle était en RTT et a regardé Cam Newton et Ted Ginn (2 réceptions, 2 touchdowns de 46 et 74 yards…) s’entraîner au « catch & run ».

Bilan, 6ème défaite de suite pour les Falcons, qui sont de plus en plus embarrassants.

Gros match pour Eli Manning et Odell Beckham Jr (Getty)
Gros match pour Eli Manning et Odell Beckham Jr (Getty)

Les meilleurs joueurs de la semaine

QB

1 Eli Manning NYG 27/31, 337 yards, 4 TD, 0 INT, 0 sack, 1 FUM, 151.5 QBR
2 Russell Wilson SEA 23/32, 292 yards, 5 TD, 0 INT, 0 sack, 0 FUM, 139.6 QBR
3 Cam Newton CAR 15/21, 265 yards, 3 TD, 0 INT, 2 sacks, 0 FUM, 153.3 QBR

Match quasi parfait pour Eli Manning (ça se joue à un petit fumble). Seulement 4 passes manquées pour le QB des Giants, qui lance pour 337 yards et 4 TD et permet à son équipe d’obtenir une victoire très importante. Manning est élu meilleur joueur offensif de la semaine dans l’AFC pour la 4ème fois de sa carrière.

Evidemment Russell Wilson prend ses quartiers avec une nouvelle performance de haut vol. 292 yards, 5 touchdowns de plus et une attaque de Seattle inarrêtable.

Lui aussi s’habitude au top, Cam Newton a dominé la défense des Falcons avec aisance. Il affiche son meilleur QB rating en carrière (153.3).

** Mention honorable : Ryan Fitzpatrick est nommé meilleur joueur offensif de la semaine dans l’AFC grâce à ses 263 yards et 3 TD face aux Titans.

RB

1 Todd Gurley STL 16 courses, 140 yards, 8.8 AVG, 2 TD, 0 FUM
2 Isaiah Crowell CLE 20 courses, 145 yards, 7.2 AVG, 2 TD, 0 FUM
3 Eddie Lacy GB 24 courses, 124 yards, 5.2 AVG, 1 TD, 0 FUM

Et revoilà Todd Gurley ! Le rookie a retrouvé son efficacité après quelques matchs poussifs. Il termine avec 140 yards en seulement 16 courses, et 2 touchdowns.

Evènement à Cleveland puisqu’un RB fait un gros match. Isaiah Crowell est le premier à passer les 140 yards depuis … Peyton Hillis en 2010 (184 yards).

Autre évènement, Eddie Lacy fait un gros match avec 124 yards et 1 TD. En difficulté depuis le début de la saison, il a montré dimanche des choses qu’on le voyait faire la saison passée. Bon signe.

WR

1 Odell Beckham Jr NYG 7 réceptions, 166 yards, 23.7 AVG, 2 TD, 0 FUM
2 Doug Baldwin SEA 6 réceptions, 82 yards, 13.7 AVG, 3 TD, 0 FUM
3 A.J Green CIN 6 réceptions, 132 yards, 22.0 AVG, 1 TD, 0 FUM

Eli Manning + Odell Beckham Jr = attaque des Giants. Les deux hommes ont brillé lundi soir face aux Dolphins. OBJ termine avec 166 yards et 2 TD, il bat le record de franchise avec un 6ème match de suite à plus de 100 yards.

Doug Baldwin n’en finit pas de marquer. 3 nouveaux touchdowns pour le nouveau meilleur ami de Russell Wilson, ce qui porte à 8 son total sur les 3 derniers matchs.

Enfin, dans la défaite de son équipe, A.J Green a surnagé avec ses 132 yards en 6 réceptions en son 8ème touchdown de la saison.

TE

1 Jordan Reed WAS 9 réceptions, 120 yards, 13.3 AVG, 1 TD, 0 FUM
2 Rob Gronkowski NE 4 réceptions, 87 yards, 21.8 AVG, 1 TD, 0 FUM
3 Gary Barnidge CLE 5 réceptions, 84 yards, 16.8 AVG, 1 TD, 0 FUM

Jordan Reed continue de servir de cible privilégiée à Kirk Cousins. Dimanche il été souvent trouvé (9 réceptions) et finit le match avec 120 yards et 1 TD.

Gronk revient, Gronk marque, Gronk Spike…

La belle saison de Gary Barnidge continue. Le TE des Browns attrape le seule touchdown de Johnny Manziel.

Défense

Khalil Mack (DE – Oakland Raiders) : Le « edge-rusher » des Raiders est évidemment nommé meilleur joueur défensif de la semaine dans la NFC. Il totalise donc 5 sacks, 7 plaquages et 1 fumble forcé.

Aaron Donald (DT – St Louis Rams) : Le lineman des Rams est élu meilleur défenseur de la semaine dans la NFC pour la 2ème de la saison. Il a totalisé 3 sacks et 5 tackles face à Detroit dimanche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s