Présentation du Divisional Round

Publié le


Après un tour de wild-cards complétement fou, qui a vu les 4 équipes à l’extérieur gagner leurs matchs, il ne reste plus que 8 franchises en lice. Les 2 meilleures équipes de chaque conférence reçoivent et tenteront de faire retrouver des couleurs aux équipes à domicile.

Dans l’AFC, les Patriots sont presque au complet et accueillent une équipe de Kansas City diminuée mais sur une série de 11 victoires consécutives. Les Broncos de Peyton Manning tenteront de continuer leur chemin en écartant des Steelers qui joueront avec une attaque décimée.

Dans la NFC, le choc entre les Panthers et les Seahawks promet un match accroché et intense. Dans l’autre affiche, les Cardinals recevront les Packers pour une rencontre qui s’annonce comme la plus offensif de ce Divisional Round.

A un peu plus de 24 heures du premier match, nfl-france vous présente ces 4 affiches.

Tom Brady pourra compter sur le retour de Julian Edelman (Matthew Emmons - USA Today)
Tom Brady pourra compter sur le retour de Julian Edelman (Matthew Emmons – USA Today)

AFC

New England Patriots (2) vs Kansas City Chiefs (5)

Samedi 16 janvier, 22h35, au Gillette Stadium de Foxborough

Contexte

Comme chaque saison, Bill Belichick, Tom Brady et les Patriots remportent leur division et se qualifient directement pour le Divisional Round. En très grande forme sur la première moitié de la saison, les Pats ont été un peu plus irréguliers sur la seconde partie, la faute à de nombreuses blessures. Après Dion Lewis, c’est Julian Edelman qui s’est blessé, et même Rob Gronkowski a connu quelques pépins. Ces absences de poids sur le front de l’attaque ont rendu la tâche plus compliquée pour Tom Brady. Mais pendant que leur adversaire jouait un match de wild-cards, les Patriots ont eu le temps de se préparer et ils arriveront avec leur meilleure équipe depuis de nombreuses semaines.

Les Chiefs ont terminé la saison régulière par 10 victoires. Avec le large succès à Houston au tour précédent, la série passe à 11 victoires de rang. Il était difficile d’imaginer que Kansas City serait l’équipe la plus chaude de la NFL à l’entrée des playoffs, lorsque les Chiefs affichaient 5 défaites sur les 6 premiers matchs. Les joueurs d’Andy Reid ont su se reprendre et surmonter la perte de Jamaal Charles. Alex Smith a fait le boulot pour éviter les pertes de balles, et la défense à hausser le ton pour forcer les erreurs des adversaires. Mais les Chiefs ont laissé quelques plumes dans la bataille, et arriveront en Nouvelle-Angleterre avec des joueurs clés incertains.

Facteurs X et matchups

Les receveurs

Le premier facteur X est croisé entre les 2 équipes. D’un côté, les Patriots vont pouvoir compter sur le retour de Julian Edelman, de l’autre, les Chiefs devront peut-être se passer de Jeremy Maclin.

Edelman a manqué les 7 derniers matchs de la saison après s’être fracturé un pied, son absence a clairement pesé sur la production offensive des Patriots. Le receveur totalisait 61 réceptions, 692 yards et 7 TD sur les 9 premiers matchs de la saison et New England marquait 33.7 points par match en moyenne (un chiffre qui est descendu à 23.1 sur les 7 derniers matchs, parmi lesquels il y a 4 défaites). Avec le retour d’Edelman et un Gronk à 100%, l’attaque des Pats sera de nouveau dangereuse samedi.

En ce qui concerne Maclin, la situation n’est pas encore très claire. Les Chiefs ont annoncé que leur receveur était incertain pour le match et que la décision serait prise au dernier moment. Maclin s’est blessé à la cheville face aux Texans, un moindre mal puisque la première crainte était une rupture des ligaments croisés du genou. Depuis la blessure du RB Jamaal Charles, il était devenu le leader l’attaque de Kansas City et a terminé la saison avec 87 réceptions, 1088 yards et 8 TD.

Matchup : La ligne offensive des Patriots VS le pass-rush des Chiefs

Durant toute la saison, Bill Belichick a modifié et ajusté une ligne offensive en difficulté. Les Chiefs sont donc au courant de ce point faible et ils tenteront d’en profiter pour mettre la pression sur Tom Brady. Car pour l’emporter, Kansas City devra continuer à faire ce qu’ils ont fait pendant la saison, à savoir forcer des pertes de balle (29 en saison régulière, 5 en wild-cards). Pour mettre ce plan en action, l’équipe peut compter sur l’un des meilleurs pass-rush de la ligue, avec des joueurs comme Justin Houston et Tamba Hali. Le statut du premier pose question et il restera un point d’interrogation jusqu’au coup d’envoi. Si Houston devait manquer le match, ce serait un coup dur pour la défense. S’il est là, Tom Brady sera mis sous pression régulièrement, et les Marcus Peters ou autre Eric Berry seront en embuscade pour ramasser les passes forcées.

Mais les Pats ne se laisseront pas faire. Tom Brady & co rendent très peu la balle aux adversaires (les Pats et les Chiefs sont les 2 leaders dans cette catégorie d’ailleurs…). Et le pass-rush de New England peut également faire des dégâts puisque il totalise plus de sack que celui de Kansas City…

Prédiction

La dernière fois que les 2 équipes se sont affrontées, c’était la saison dernière et les Chiefs avaient infligé un cinglant 41-14 aux Patriots. A la suite de ce match, la fin de Tom Brady et de la dynastie des Patriots avaient été annoncées. New England a répondu en remportant le Super Bowl… Et connaissant l’esprit compétiteur de Tom Brady, on peut être sûr qu’il n’a pas oublié cet épisode et qu’il voudra le faire savoir.

Les Pats abordent ce match avec leur meilleure équipe depuis longtemps, alors que plusieurs joueurs clés des Chiefs sont incertains. New England a remporté 7 de ses 10 derniers matchs de playoffs, et la dernière défaite à domicile remonte à 2012. Ils sont favoris pour se qualifier pour une 5ème finale de conférence de rang, mais Kansas City au complet a les moyens de leur poser des problèmes.

Le choix nfl-france : New England Patriots de moins de 10 points.

Quel Peyton Manning sera sur le terrain ce week-end ? (Isaiah J. Downing - USA Today)
Quel Peyton Manning sera sur le terrain ce week-end ? (Isaiah J. Downing – USA Today)

Denver Broncos (1) vs Pittsburgh Steelers (6)

Dimanche 17 janvier, 22h40, au Sport Authority Field de Mile High

Contexte

Malgré une fin de saison agitée, les Broncos ont profité de faux-pas des adversaires directs pour terminer à la première position de l’AFC. L’agitation vient des incertitudes au poste de quarterback, où Peyton Manning a finalement récupérer le poste de titulaire. Blessé au pied, il avait été remplacé par Brock Osweiler. Ce dernier a été plutôt bon, meilleur en tout cas que le Manning du début de saison. En difficulté face aux Chargers lors de la week 17, il a été sorti et Manning a repris sa place. Mais est-il encore capable de mener son équipe à la victoire en playoffs ?

Les Steelers restent eux sur une victoire assez incroyable, obtenue sur le terrain de Cincinnati en wild-card. Mais ce succès va peut-être leur coûter le reste des playoffs. Un homme doit être détesté tout particulièrement à Pittsburgh en ce moment, Vontaze Burfict. Le linebacker des Bengals a commencé par blessé Le’Veon Bell en début de saison, et la semaine dernière il a fracturé l’épaule de Ben Roethlisberger et mis K.O Antonio Brown sur un plaquage dangereux. A cause de Burfict, les Steelers seront sans Le’Veon Bell, Antonio Brown ne sera pas là non plus après sa commotion, et Big Ben devrait jouer mais ne sera pas à 100%.

Facteurs X et matchups

Je ne vois pas particulièrement de facteurs X ou de matchups prioritaires sur ce match, la faute aux blessures notamment car un matchup Antonio Brown  – Chris Harris aurait encore été intéressant. Non, ce match va se jouer en défense.

Denver

Sur la saison, la défense des Broncos est numéro 1 de la NFL. Le duo de pass-rusher fait partie des meilleurs de la ligue, avec un Von Miller au top et un DeMarcus Ware qui a eu une semaine de plus de repos pour être à 100%. La ligne offensive de Pittsburgh est très solide, et elle devra faire attention à ne pas exposer son QB, qui peut être sur la touche au moindre choc. Et si Roethlisberger doit sortir, ce n’est pas Landry Jones qui les fera gagner. En ce qui concerne Big Ben, son principal problème (lié à sa blessure à l’épaule) sera les passes longues. Il évitera surement de trop solliciter son épaule et s’il doit le faire, sa précision s’en ressentira. Un risque face à Aqib Talib et Chris Harris.

Pittsburgh

Pour aider leur QB, les Steelers doivent récupérer la balle le plus vite possible afin d’avoir des drives réduits. La défense devra donc jouer un rôle prépondérant, et le front seven est la zone forte de cette escouade. Ryan Shazier reste sur un énorme match face à Cincinnati et James Harrison joue encore très bien, les deux hommes sont capables de ralentir fortement le jeu au sol de Denver. Quant au pass-rush, il tentera de mettre Peyton Manning en difficulté afin de le forcer à faire des erreurs. Lors du match de la week 15 (35-27 pour Pittsburgh), la ligne offensive des Broncos avait eu beaucoup de mal à contenir Cameron Heyward, il est l’un des joueurs à suivre.

Prédiction

Les questions autour de Peyton Manning sont un peu inquiétantes pour une équipe qui vise le Super Bowl et personne n’est sûr que le QB soit capable de porter son équipe. Mais la NFL nous réserve souvent des surprises et pourquoi pas un baroud d’honneur pour une légende ?

Avec Ben Roethlisberger à 100% et Antonio Brown, j’aurais surement choisi une victoire de Pittsburgh, mais les Steelers seront très diminués et auront du mal face à une défense de la qualité de celle de Denver. Les défenses seront surement à l’honneur et à ce petit jeu les Broncos l’emporteront.

Le choix nfl-france : Denver Broncos, peu de points marqués (je peux voir les 2 équipes sous les 20 points).

Il y a quelques semaines, les Cardinals ont battu les Packers 38 à 8... (Christian Peterson - Getty)
Il y a quelques semaines, les Cardinals ont battu les Packers 38 à 8… (Christian Peterson – Getty)

NFC

Arizona Cardinals (2) vs Green Bay Packers (5)

Dimanche 17 janvier, 2h15 du matin, University of Phoenix Stadium de Glendale

Contexte

Grâce à une des meilleures saisons régulières de l’histoire de la franchise, les Cardinals sont les favoris des pronostics, non seulement pour ce match mais également pour le Super Bowl. Pas forcément étonnant quand on voit jouer cette équipe, aussi prolifique offensivement que solide défensivement. Carson Palmer a retrouvé une seconde jeunesse depuis son arrivée dans l’Arizona et a été dans la discussion pour le trophée de MVP cette saison, le corps de receveur est l’un des tout meilleurs de la ligue, et la défense dans le top 10 de la NFL contre le jeu au sol et le jeu de passes.

Les Packers ont aussi été impressionnants, mais seulement sur les 6 premiers matchs de la saison, tous remportés. La suite a été plus compliqué puisque Green Bay a perdu 6 des 10 derniers matchs, dont les 2 derniers. Lors de la week 16, ils se sont fait exploser par…les Cardinals (38-8), et lors de la week 17 ils ont chuté à domicile face aux Vikings (20-13) et ont ainsi laissé le titre de la NFC North aux rivaux du Minnesota. Aaron Rodgers a joué en dessous de son niveau de MVP classique et l’attaque a globalement eu beaucoup de mal. La victoire à Washington en wild-card est encourageante puisque Rodgers a fait un bon match et l’attaque a retrouvé des couleurs pour marquer 35 points.

Facteurs X et matchups

Carson Palmer

Lorsque Bruce Arians a décidé de confier son attaque à Carson Palmer, on pouvait clairement se poser des questions. Le QB restait sur une saison plutôt très moyenne du côté d’Oakland et n’était déjà plus très jeune (34 ans). Mais l’association a fonctionné à merveille puisque Palmer affiche un bilan de 19 victoires pour 3 défaites, aucun QB ne fait mieux en NFL sur les deux dernières saisons.

La performance de Palmer sera donc l’une des clés de ce match, car lorsque le QB joue bien, les Cardinals gagnent (11-0 lorsqu’il a un Passer Rating supérieur à 100). Bruce Arians et Carson Palmer vont rester fidèle à leur idée de jeu et lancer souvent des longues passes vers Larry Fitzgerald, Malcolm Floyd ou John Brown, et ce sera un challenge pour les jeunes lignes secondaires de Green Bay.

Matchup : Les receveurs des Packers VS Les lignes secondaires des Cardinals

Pour espérer battre Arizona, les Packers devront marquer beaucoup de points. Aaron Rodgers doit donc encore hausser son niveau de jeu comparé au match de wild-cards. Mais pour qu’il le fasse, ses receveurs devront trouver des brèches dans une défense redoutable, et ne pas gâcher les occasions. Avec la blessure de Jordy Nelson, Randall Cobb est le numéro 1, mais il n’a pas joué au niveau attendu. Face à Patrick Peterson, le risque est de voir Cobb complétement disparaître. Le cornerback des Cardinals a terminé la saison comme le meilleur « Shutdown Corner » de la NFL (45.6 Passer Rating face à lui sur la saison…). Il faut également ajouter que l’option numéro 2 de Rodgers, Davante Adams, est blessé au genou et ne jouera pas… Il reste donc James Jones, qui devrait être défendu par Justin Bethel et donc souvent cherché par le QB de Green Bay. Mais le remplaçant de Tyrann Mathieu (blessé) a été très bon.

Prédiction

Je ne pense pas que le score sera aussi sévère que lors du dernier affrontement entre les deux équipes, mais les Cardinals restent plus forts. Pas évident d’identifier un point faible à cette équipe, et les Packers auront du mal à en trouver. Si Carson Palmer et l’attaque parviennent à scorer souvent, même Aaron Rodgers aura du mal à tenir la cadence.

Le choix nfl-france : Arizona Cardinals avec plus de 30 points marqués.

Cam Newton - Russell Wilson, un des duels à suivre dimanche (Charlotte Observer)
Cam Newton – Russell Wilson, un des duels à suivre dimanche (Charlotte Observer)

Carolina Panthers (1) vs Seattle Seahawks (6)

Dimanche 17 janvier, 19h05, Bank of America Stadium de Charlotte

Contexte

Après une semaine de repos, les Panthers accueillent l’équipe que personne ne veut jouer, Seattle. Mais Carolina est en pleine confiance, grâce à une saison exceptionnelle. L’équipe a bien failli terminer avec un bilan parfait (15-1) et Cam Newton devrait être nommé MVP. Le QB a fait des merveilles malgré un corps de receveurs moyen et il bat tous les records au sol (10 TD cette années sur des courses, 45 au total). La défense des Panthers est également une grande force, puisque l’équipe a peut-être le meilleur front-seven de la ligue, avec des joueurs comme Luke Kuechly, Thomas Davis ou Kawann Short. Et derrière, Josh Norman s’est révélé pour devenir l’un des meilleurs cornerbacks de la NFL.

Pour Seattle, le début de saison a été compliqué, une sorte de gueule de bois après le Super Bowl perdu. Mais derrière un Russell Wilson en feu, les Seahawks ont réalisé une deuxième partie de saison exceptionnelle et font de nouveau peur à tout le monde. La défense et notamment la Legion of Boom est également de retour au top niveau. Les conditions extrêmes à Minneapolis ont failli avoir raison de l’équipe en wild-card, la météo sera bien plus clémente en Caroline du Nord.

Facteurs X et matchups

Le retour des RB titulaires

Le running-back des Seahawks sera-t-il disponible ce week-end ? Lui dit que oui, mais on le pensait également prêt à jouer la semaine dernière et au final il n’a même pas voyagé avec le reste de l’équipe. Seattle a plutôt bien compensé l’absence de son RB titulaire, notamment lorsque Thomas Rawls était là. Mais avoir Lynch pour ce match serait quand même un plus. « Beast Mode » est souvent bon dans les gros matchs, notamment en playoffs où il a une moyenne de plus de 91 yards en 10 sorties. Sa présence permettrait donc d’avoir un jeu au sol plus intimidant (Christine Michael est le numéro 1 actuellement), et Lynch prendrait une partie de la pression défensive, laissant Russell Wilson plus libre.

Du côté de Carolina, Jonathan Stewart est de retour à l’entrainement. Absent lors des 3 derniers matchs de la saison, le RB est confiant sur sa capacité à jouer ce week-end, son coach Ron Rivera confirme. C’est un retour de poids pour les Panthers, qui jouaient avec le rookie Artis-Payne depuis la blessure de leur titulaire. Stewart a réussi une belle saison et aurait dépassé les 1000 yards sans cette blessure.

Matchup : Cam Newton VS Russell Wilson

Tous les regards seront braqués sur les 2 quarterbacks. Cam Newton et Russell Wilson ont le même profil, de cette nouvelle génération de QB mobile. Et les deux joueurs jouent à très haut niveau. Newton sera le MVP de la saison, mais sur la deuxième partie de saison aucun QB n’a mieux joué que Wilson.

Chaque joueur aura fort à faire face à des défenses redoutables. Cam Newton devra affronter une défense de Seattle qui est de retour au top. Michael Bennett est impossible à bloquer et mène un pass-rush intimidant, et la « Legion of Boom » a repris son règne. Russell Wilson sera encore plus exposé car il doit composer avec une ligne offensive poreuse, pas une bonne idée face au front-seven des Panthers. Et dans la profondeur, il devra se méfier de Josh Norman, la star montante au poste de cornerback. Dans tous les cas, les deux QB pourront s’en sortir grâce à leurs courses et leurs capacités d’improvisation.

Prédiction

Ce duel est doucement en train de devenir une des belles rivalités de NFL. Sur les 4 dernières années, les deux équipes se sont rencontrés 6 fois, et Seattle a longtemps dominé. Lors de la week 6 de cette saison, les Panthers ont enfin gagné (27-23) et peut-être inversé le rapport de force. Du duel Cam Newton – Russell Wilson, à celui entre les attaques au sol, en passant par le choc entre deux tops défenses, tous les ingrédients sont réunis pour un grand match. Les précédentes rencontres ont toutes été serrées et intenses, ça ne devrait pas être différent dimanche et cela rend ce match difficile à pronostiquer.

Le choix nfl-france : Seattle Seahawks, de peu et avec un comeback dans le 4ème quart-temps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s