Finale de la NFC – Les Panthers en démonstration

Publié le


Carolina Panthers VS Denver Broncos. L’affiche du 50ème Super Bowl est donc connue. Les Broncos sont venu à bout des Patriots pour remporter l’AFC. Les Panthers les ont rejoints après une démonstration de football face aux Cardinals. Le Levi’s Stadium de Santa Clara accueillera donc la légende Peyton Manning et la nouvelle star Cam Newton.

Mais avant de rentrer dans ce Super Bowl 50, revenons sur les finales de conférences. D’un côté, Denver est passé grâce à une défense fantastique. De l’autre, Carolina s’est qualifié en pratiquant un football total.

Retour sur le large succès des Panthers.

Les Panthers sont champions NFC (ESPN)
Les Panthers sont champions NFC (ESPN)

CAROLINA PANTHERS (1) 49 – ARIZONA CARDINALS (2) 15

Très peu de personnes pensaient que les Panthers étaient des candidats au Super Bowl en début de saison. Beaucoup doutaient encore malgré la saison fantastique de la franchise (15-1). Au tour précédent, la première mi-temps sublime de Carolina avait épaté tout le monde mais des questions subsistaient après le comeback des Seahawks. Et bien hier, les Panthers ont prouvé une bonne fois pour toute qu’ils méritaient leur place en se qualifiant avec la manière pour le Super Bowl. De son côté Cam Newton a également confirmé qu’il était bien le MVP cette saison.

Comme la semaine dernière, les Panthers ont rapidement pris le large grâce à un jeu exceptionnel, aussi bien en attaque qu’en défense. Sauf que cette fois il n’y a pas eu de comeback, car l’écart a continué de grimper. Carolina marque finalement 49 points, un record pour un champion NFC dans l’ère Super Bowl. On ne peut être que déçu par la performance des Cardinals, et surtout de celle du quarterback Carson Palmer (6 pertes de balle), mais il faut bien avouer que la prestation de Carolina est impressionnante.

Les Panthers se qualifient pour le second Super Bowl de leur histoire, 12 ans après la défaite face aux Patriots. Ce sera le premier pour le quarterback Cam Newton.

Le film du match

Carolina a pris l’habitude de marquer rapidement et hier la tradition a été respectée. Graham Gano ouvre le score sur un field-goal de 45 yards après un bon premier drive. Les Cards avaient débuté par un 3&out. Sur leur deuxième possession, les Panthers marquent de nouveau grâce à Tedd Ginn. Le receveur réussit d’abord un retour de punt de 32 yards, puis il marque sur un joli reverse de 22 yards pour porter le score à 10-0. Carolina va encore corser l’addition avant la fin du 1er quart-temps, Newton trouve Brown qui élimine son défenseur pour aller marquer 86 yards plus loin. 17-0 après 15 minutes de jeu.

Le début de 2ème quart-temps va permettre à la défense de Carolina de se mettre en route. Kawann Short sack Carson Palmer et force le fumble. L’attaque n’en profite pas. Les Cardinals vont enfin marquer sur leur possession suivante. David Johnson, seul joueur d’Arizona à progresser, marque au sol. Mais alors que la défense des Cards avait forcé un 3&out, Patrick Peterson tue le momentum en ne maitrisant pas la balle sur le punt. Les Panthers en profitent, Super Cam se chargeant du touchdown avec un plongeon au-dessus du pack. La mi-temps se termine en grand bordel, Palmer perd un nouveau ballon après un sack, Cam Newton rate une passe et est intercepté, puis Carson Palmer rend le ballon avec une autre interception… 24-7 à la pause pour Carolina.

Comme dans le premier quart-temps, les Panthers marquent sur leurs deux premières possessions. Ils débutent par un field-goal puis forcent les Cardinals à un 3&out. Cam Newton fait ensuite avancer son équipe avec des belles passes pour Ginn et Funchess, avant de terminer le boulot lui-même sur une course de 12 yards (34-7).

Les Cardinals vont marquer un deuxième touchdown en début de 4ème quart-temps, Palmer trouve Fells sur une passe de 21 yards. Mais la fin de match est à sens unique et les Panthers vont peaufiner leur démonstration. Kurt Coleman réussit sa 2ème interception du match, Cam Newton en profite pour trouver Devin Funchess dans la endzone (42-15). Et sur l’action suivante, 3ème interception lancée par Carson Palmer, cette fois-ci c’est Luke Kuechly avec la pick-6. Une 4ème interception pour la route et le match se termine sur le score de 49-15 pour Carolina.

Le récital des Panthers, la déception des Cardinals

Fin de saison compliquée pour Carson Palmer et les Cards (Getty)
Fin de saison compliquée pour Carson Palmer et les Cards (Getty)

Difficile de faire un match plus complet que celui de Carolina hier. L’une des clés était de savoir comment les Cards allaient contenir Cam Newton. Et bien ils n’ont pas réussi puisque le QB termine le match avec 335 yards et 2 touchdowns en 19 passes, ainsi que 47 yards et 2 TD au sol. Son interception ne vient même pas gâcher sa ligne de stats. Une fois de plus son receveur numéro 1 a été Greg Olsen (113 yards) mais il a également trouvé du soutien auprès d’un Corey Brown opportuniste (113 yards dont un TD de 86) et d’un Tedd Ginn précieux sur les retours et qui a marqué sur une course.

Et que dire de cette défense. Elle totalisait le plus grand nombre de ballons récupérés pendant la saison (39) et rien qu’hier soir elle en a récupéré 7 ! 4 interceptions et 3 fumbles. Avant sa sortie sur blessure, Thomas Davis était omniprésent. Kawann Short a de nouveau dominé la ligne et force un fumble sur un sack. Quant à Luke Kuechly, il réussit sa deuxième pick-6 en deux matchs, la troisième cette saison.

Cette claque reçue va faire mal aux Cards et surtout à Carson Palmer. Excellent depuis le début de saison, il a vécu un cauchemar pour son quatrième match de playoffs. Il lance 4 interceptions et perd 2 fumbles, difficile de revenir après une telle déconvenue. Mais d’autres cadres ont déçu, comme Patrick Peterson, coupable d’un fumble dégueulasse alors que les Cardinals semblaient mieux. Même le héros du match précédent, Larry Fitzgerald, était en-dedans, comme en témoignent plusieurs drops sur des ballons faciles. Arizona a également perdu la bataille des lignes, l’OL s’est faite dominée par la DL des Panthers, et la DL n’a que très rarement réussi à prendre l’OL de Carolina à défaut.

L’homme du match – Cam Newton

Probable MVP de la saison régulière, Cam Newton n’avait pas eu besoin de forcer son talent lors du match précédent face à Seattle. Hier, il a livré la performance que tout le monde attendait en playoffs et il a prouvé qu’il était bien le meilleur joueur cette saison. A la passe, au sol, sur les célébrations, Cam Newton a fait le show et a permis à son équipe de se qualifier pour le Super Bowl. 4 touchdowns, quelques DAB, des ballons donnés aux enfants dans le stade et les fans qui crient « MVP ! MVP ! », soirée parfaite pour Cam Newton.

impossible d'arrêter Super Cam... (Mike McCarn, AP)
impossible d’arrêter Super Cam… (Mike McCarn, AP)

Les stats du match

Carolina Panthers

Arizona Cardinals
Passe Passe
Cam Newton 19/28, 335 yards, 2 TD, 1 INT Carson Palmer 23/40, 235 yards, 1 TD, 4 INT, 2 FUM
Courses Courses
Jonathan Stewart 19 courses, 83 yards David Johnson 15 courses, 60 yards, 1 TD
Cam Newont 10 courses, 47 yards, 2 TD  
Receveurs Receveurs
Corey Brown 4 réceptions, 113 yards, 1 TD David Johnson 9 réceptions, 68 yards
Greg Olsen 6 réceptions, 113 yards Darren Fells 2 réceptions, 36 yards, 1 TD
Défense Défense
Luke Kuechly 8 tackles, 1 pick-6 Patrick Peterson 5 tackles, 1 INT
Kawann Short 2 tackles, 1 sack, 1 Fumble Tony Jefferson 10 tackles
Kurt Coleman 4 tackles, 2 INT  
Stats d’équipe Stats d’équipe
First downs 21 First downs 21
Total Net Yards 476 Total Net Yards 287
Net Yards au sol 152 Net Yards au sol 60
Net Yards à la passe 324 Net Yards à la passe 227

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s