Draft 2016 – Les receveurs à suivre

Publié le Mis à jour le


Plusieurs receveurs ont été pris assez tôt lors de la Draft 2015. Beaucoup n’ont pas eu l’occasion de s’exprimer du fait de blessures. Kevin White (Bears) et Breshad Perriman (Ravens) ont ainsi manqué l’intégralité de leur première saison. La star de la cuvée 2015 est Amari Cooper, qui a passé les 1000 yards avec les Raiders et a été sélectionné au Pro Bowl.

Cette saison, Laquon Treadwell semble le joueur avec le plus de potentiel, mais d’autres receveurs peuvent partir dans les 2 premiers tours. Voici 7 candidats.

Laquon Treadwell (Fox)
Laquon Treadwell (Fox)

Laquon Treadwell

  • Université : Ole Miss

Matchs Réceptions Yards TD
2013 13 72 608 5
2014 9 48 632 5
2015 13 82 1153 11

Recruté comme l’un des meilleurs prospects au poste de receveur, il a montré son talent dès sa première saison avec Ole Miss. Sa deuxième saison était partie sur de très bonnes bases également, mais un péroné cassé y a mis fin prématurément. De retour pour le début de la saison 2015, il a rapidement mis sa blessure derrière lui et a fait une belle année avec 1153 yards (leader SEC) et 11 TD. Il a même terminé sur une très bonne note en attrapant 3 TD face à Oklahoma State lors de la victoire des siens au Rebels’ Sugar Bowl.

Points forts

  • Bonne taille, a souvent l’avantage sur son défenseur dans les airs
  • Très bon positionnement et capacité à lire les trajectoires avec précision
  • Excellent en « catch & run », son physique lui permet de casser des plaquages
  • Compétiteur, mature

Points faibles

  • Manque un peu de vitesse, notamment pour faire la différence dans la profondeur
  • Parfois trop agressif, pénalités
  • Passif de blessures

Comparaison NFL : DeAndre Hopkins

Prédiction : 1er tour, potentiel top 15.

Corey Coleman (AP)
Corey Coleman (AP)

Corey Coleman

  • Université : Baylor
Matchs Réceptions Yards TD
2013 12 35 527 2
2014 10 64 1119 11
2015 12 74 1363 20

Après avoir tâté le terrain pendant une saison, Coleman est devenu l’une des armes offensives principales de Baylor. En 2014, il a manqué les 3 premiers matchs mais termine tout de même avec 1119 yards et 11 TD, avec des gros matchs dans les moments importants. Il confirme et fait même mieux en 2015 avec 1363 yards et 20 TD (leader NCAA). Il remporte le Biletnikoff Award, qui récompense le meilleur receveur du pays.

Points forts

  • Menace dans la profondeur, bonne détente
  • Grosse accélération, peut faire la différence sur le premier pas ou ajuster ses routes
  • Expérience comme punt returner

Points faibles

  • Manque un peu de taille pour joueur sur l’extérieur en NFL
  • Des soucis de contrôle de balle (12% de balles relâchées)

Comparaison NFL : Emmanuel Sanders

Prédiction : 1er tour

Will Fuller (DraftSeason)
Will Fuller (DraftSeason)

Will Fuller

  • Université : Notre Dame
Matchs Réceptions Yards TD
2013 6 6 160 1
2014 13 76 1094 15
2015 13 62 1258 14

Alors que beaucoup d’experts pensaient qu’il allait rester une saison de plus à Notre Dame, Will Fuller a décidé de franchir le cap de la NFL dès cette année. Il sort d’une superbe saison où il était le leader offensif des Irish. Et ce n’est pas sa première saison au top puisqu’il était déjà très bon en 2014. Sur les 2 dernières saisons, il totalise 29 TD en 26 matchs, et a passé les 1000 yards à chaque fois.

Points forts

  • Accélération qui lui permet de se séparer des défenseurs
  • Bon positionnement, très à l’aise pour suivre le ballon
  • Potentiel pour réaliser des « big-plays »

Points faibles

  • Manque de puissance et un peu petit
  • Des problèmes de contrôle de balle
  • Mauvais bloqueur

Comparaison NFL : Ted Ginn Jr.

Prédiction : 2ème tour, potentiel fin du 1er.

Josh Doctson (AP)
Josh Doctson (AP)

Josh Doctson

  • Université : TCU
Matchs Réceptions Yards TD
2013 10 36 440 4
2014 13 65 1018 11
2015 10 78 1326 14

Après avoir débuté sa carrière universitaire dans le Wyoming, Josh Doctson a rejoint TCU. Il est rapidement devenu la cible numéro 1 dans le jeu de passes et termine avec plus de 1000 yards et 10 TD en 2014 et 2015. Doctson quitte le Texas avec le record de yards dans l’histoire de l’université (2785).

Points forts

  • Capable de battre ses défenseurs grâce à sa détente et à des mains sûres
  • Très efficace en redzone
  • Tempérament de leader, habitué à être le receveur n°1

Points faibles

  • Physique longiligne, plus compliqué en NFL face à des CB physiques
  • Habitué à une « spread offense », pas un super « route-runner »

Comparaison NFL : Terrance Williams

Prédiction : 2ème tour, potentiel fin du 1er.

Tyler Boyd (Getty)
Tyler Boyd (Getty)

Tyler Boyd

  • Université : Pittsburgh
Matchs Réceptions Yards TD
2013 13 85 1174 7
2014 13 78 1261 8
2015 12 91 926 6

Natif de la région de Pittsburgh, Tyler Boyd a honoré ses couleurs en battant les records de son université en réceptions (254 en 3 saisons), et yards (3361 en 3 ans). Boyd était le leader offensif de son équipe et a du faire avec 3 quarterbacks différents, aux performances aléatoires.

Points forts

  • Grosse accélération pour atteindre sa vitesse de pointe rapidement
  • Très compétitif, va chercher les yards après contact
  • Expérience comme punt/kick returner et même comme running-back

Points faibles

  • Un peu juste physiquement, peut subir les défenses NFL
  • Impact principalement sur des jeux courts/moyens, pas dans la profondeur
  • Quelques problèmes extra-sportifs

Comparaison NFL : Nelson Agholor

Prédiction : 2ème tour.

Michael Thomas (The Plain Dealer)
Michael Thomas (The Plain Dealer)

Michael Thomas

  • Université : Ohio State
Matchs Réceptions Yards TD
2014 15 54 799 9
2015 13 56 781 9

Michael Thomas a connu quelques difficultés pour faire sa place chez les Buckeyes. Peu utilisé lors de sa première saison, il a ensuite passé son temps sur la touche car il n’arrivait pas à apprendre les schémas de jeu offensifs. Mais la saison suivante, il se révèle et devient le receveur numéro 1 du champion national avec 799 yards. Il a ensuite confirmé en 2015 en étant une nouvelle fois le meilleur receveur de l’équipe (781 yards). Il est un meilleur receveur que son ex-coéquipier Devin Smith, pris en 37ème position par les Jets lors de la Draft 2015.

Points forts

  • Possède le physique et les caractéristiques d’un receveur n°1 en NFL
  • Explosivité et bons mouvements pour se séparer des défenseurs et se créer de l’espace

Points faibles

  • Doit progresser en « route-running »
  • Pas une menace dans la profondeur
  • Pas concerné par le travail de blocker à OSU

Comparaison NFL : Rueben Randle

Prédiction : 2ème tour.

Sterling Shepard (AP)
Sterling Shepard (AP)

Sterling Shepard

  • Université : Oklahoma
Matchs Réceptions Yards TD
2012 13 45 621 3
2013 12 51 603 7
2014 11 51 970 5
2015 13 86 1288 11

Sterling Shepard a suivi les traces de son père en portant le même numéro (3) que lui lorsqu’il a joué pour les Sooners dans les années 80. Il a honoré son université en totalisant 223 réceptions, 3482 yards et 26 touchdowns en 4 saisons.

Points forts

  • Formidable jeu de jambes et belle vitesse
  • Mains très sûres (8 drop en 253 réceptions)
  • Expérience comme punt-returner

Points faibles

  • Pas très épais, manque de puissance
  • Plus explosif que rapide

Comparaison NFL : Tyler Lockett

Prédiction : Fin de 2ème tour.

Rendez-vous demain pour la suite du dossier et les joueurs de la ligne offensive.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s