Draft 2016 – Les linebackers à suivre (OLB & ILB)

Publié le Mis à jour le


La classe de linebacker n’est pas exceptionnelle mais il y a quelques joueurs qui tirent leurs épingles du jeu. Jack Myles est le joueur à suivre et peut sortir dans le top 10 voire le top 5 s’il est la priorité d’une franchise. Sur l’intérieur, Reggie Ragland est le meilleur prospect est devrait être choisi au 1er tour. D’autres joueurs peuvent sortir tôt, voici 4 OLB et 2 ILB à suivre de près.

Jack Myles (AP)
Jack Myles (AP)

 

OUTSIDE LINEBACKERS

Jack Myles

  • Université : UCLA

  Matchs Tackles Tackles pour perte Sacks Interceptions Passes défendues Fumbles forcés
2013 13 76 7 1 2 11 1
2014 13 87 8 0 1 7 0
2015 3 15 0 0 1 1 0

Le joueur d’UCLA est l’un des joueurs les plus intéressants de cette Draft 2016. Au niveau universitaire, il a réussi à remporter le trophée de meilleur rookie défensif et offensif. En 13 matchs, il totalise 76 plaquages dont 7 pour pertes, 2 interceptions et 11 passes défendues, mais aussi 7 touchdowns offensifs au sol. Il a confirmé son talent et sa polyvalence la saison suivante, avec 87 tackles, 7 passes défendues et 3 touchdowns au sol. En 2015, il s’est blessé au genou (rupture du ménisque) après 3 matchs.

Points forts

  • Explosif, agile, athlétique, il est fait pour la NFL « moderne »
  • Polyvalence très intéressante pour un coordinateur défensif
  • Ancien RB, vitesse et connaissance du jeu au sol, peut se décaler
  • A également joué Safety à UCLA, capable de descendre en couverture et de défendre sur les TE

Points faibles

  • A plus le physique d’un RB que d’un LB, un peu petit
  • Victime d’une grosse blessure au genou en 2015

Comparaison NFL : NaVorro Bowman

Prédiction : 1er tour, potentiel top 5

Leonard Floyd

  • Université : Georgia
  Matchs Tackles Tackles pour perte Sacks Interceptions Passes défendues Fumbles forcés
2013 13 55 9 6.5 0 1 2
2014 11 55 8 6 0 0 3
2015 13 72 8 4.5 0 3 0

Trois saisons plutôt similaires comme preuve d’une belle régularité du joueur. Sur ses trois années en Georgie, Floyd a régulièrement fait partie des leaders de l’équipe en plaquages pour perte et sacks, il est même élu meilleur défenseur des Bulldogs en 2014.

Points forts

  • Belle envergure, athlétique
  • Bonne explosivité et vitesse comme pass-rusher
  • Des mouvements intéressants sur l’extérieur

Points faibles

  • Manque de poids pour la NFL, physique d’un receveur
  • Puissance insuffisante pour lutter au niveau supérieur

Comparaison NFL : Barkevious Mingo, Eli Harold

Prédiction : 1er tour

Darron Lee

  • Université : Ohio State
  Matchs Tackles Tackles pour perte Sacks Interceptions Passes défendues Fumbles forcés
2014 15 80 16 6.5 2 3 1
2015 13 66 11 4.5 1 2 2

Darron Lee a rapidement annoncé la couleur en arrivant à Ohio State, déclarant qu’il était le successeur de Ryan Shazier (Pittsburgh Steelers). Il sera titulaire dès sa première saison avec les Buckeyes et termine avec 80 tackles et 6.5 sacks, avec des gros matchs en playoffs (Sugar Bowl notamment). Il confirme en 2015 avec 66 plaquages et 4.5 sacks.

Points forts

  • Athlétique et rapide
  • Bonne lecture du jeu, exploite les espaces
  • Efficace sur les blitz, capable de descendre en couverture

Points faibles

  • Un peu petit, a plutôt le physique d’un Strong Safety
  • Des progrès à faire sur les plaquages (21 manqués en 2 saisons)
  • Prend des pénalités évitables

Comparaison NFL : Kwon Alexander

Prédiction : 1er tour

Su’a Cravens

  • Université : USC
  Matchs Tackles Tackles pour perte Sacks Interceptions Passes défendues Fumbles forcés
2013 13 53 2 0 4 1 2
2014 13 68 17 5 3 9 0
2015 14 86 15 5.5 2 6 2

A son arrivée dans le Sud de la Californie, Cravens était un Safety et il a joué sa première saison comme SS. En 2014, ses coachs ont décidé de l’utiliser dans un rôle hybride de linebacker / safety, un choix qui ne lui a pas fait plaisir au début. Sur le terrain la transition est bonne et il termine leader de son équipe en plaquage pour perte (17) et en sacks (5). Il fait encore mieux la saison suivante avec 86 tackles et 5.5 sacks, tout en gardant ses habitudes en couverture (5 interceptions sur les 2 dernières saisons).

Points forts

  • Adaptation rapide au poste de linebacker
  • Très bon en couverture, bon plaqueur, peut être remis SS en NFL
  • N’hésite pas à aller au combat pour ouvrir des brèches aux autres défenseurs

Points faibles

  • Petit, manque d’envergure pour un LB
  • Pas sa position naturelle, il apprend toujours les nuances du poste

Comparaison NFL : Lavonte David

Prédiction : 2ème tour

Reggie Ragland (USA Today)
Reggie Ragland (USA Today)

INSIDE LINEBACKERS

Reggie Ragland

  • Université : Alabama
  Matchs Tackles Tackles pour perte Sacks Interceptions Passes défendues Fumbles forcés
2013 10 17 0 0 0 0 0
2014 13 93 10 1.5 1 3 1
2015 15 102 6 2.5 0 7 2

Reggie Ragland a explosé à Alabama en 2014, avec 93 plaquages dont 10 pour perte. Plutôt que de partir rapidement pour la NFL, il a décidé de rester une saison de plus pour avoir son diplôme et continuer sa progression. Bien lui en a pris puisqu’il va chercher le titre avec Nick Saban et les Crimson Tide, et est élu meilleur défenseur de la conférence SEC avec ses 102 tackles et 2.5 sacks.

Points forts

  • Anticipation, instinct et vitesse pour fermer les espaces
  • Plaquages beaucoup plus sûrs en 2015, seulement 3 manqués
  • ILB à l’ancienne, sera à l’aise dans une défense en 4-3 comme en 3-4

Points faibles

  • Aime aller défier les blockers, peut-être dominé en NFL
  • Vitesse de pointe un peu limite
  • Parfois en retard en couverture

Comparaison NFL : E.J Henderson

Prédiction : 1er tour, potentiel top 20

Kentrell Brothers

  • Université : Missouri
  Matchs Tackles Tackles pour perte Sacks Interceptions Passes défendues Fumbles forcés
2013 14 70 6 1 3 3 0
2014 14 121 5 1 0 4 3
2015 12 152 12 2.5 2 3 1

Kentrell Brothers n’a peut-être pas tous les attributs recherchés par les recruteurs et les équipes NFL, mais il va attirer du fait de sa productivité sur le terrain. Aucun défenseur n’a totalisé autant de plaquages que lui sur les deux dernière saisons, avec 121 en 2014 et 152 en 2015.

Points forts

  • Instinctif, anticipation des play calls qui lui permet de savoir où la balle va arriver
  • Excellent plaqueur, très productif

Points faibles

  • Pas assez athlétique, manque de taille
  • Manque de vitesse
  • Très agressif, oublie parfois le travail de couverture

Comparaison NFL : D’Qwell Jackson

Prédiction : Potentiel 2ème tour

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s