Draft Recap – AFC NORTH

Publié le Mis à jour le


Il est toujours délicat de juger une Draft quelques semaines après la date de l’évènement. Il faut en effet attendre 2 à 3 saisons pour réellement dresser un bilan d’une classe de joueurs. Mais l’analyse à chaud permet de voir si les franchises de NFL ont adressé leurs besoins et s’ils ont fait des bons coups ou n’importe quoi. 

Au sein des équipes de l’AFC North, les zones faibles étaient connues. Les Ravens voulaient donner un coup de jeune à leur pass-rush, les Steelers devaient faire quelque chose pour leur défense contre le jeu de passes, les Bengals souhaitaient trouver un receveur pour pallier les départs, et les Browns devaient renforcer un peu tous les postes…

Le petit DAB en guise de célébration pour Ronnie Stanley (AP)
Le petit DAB en guise de célébration pour Ronnie Stanley (AP)

BALTIMORE RAVENS

Round 1, Pick 6 (6) Ronnie Stanley OT Notre Dame
Round 2, Pick 11 (42) Kamalei Correa DE Boise State
Round 3, Pick 7 (70) Bronson Kaufusi DE BYU
Round 4, Pick 6 (104) Tavon Young CB Temple
Round 4, Pick 9 (107) Chris Moore WR Cincinnati
Round 4, Pick 32 (130) Alex Lewis OT Nebraska
Round 4, Pick 34 (132) Willie Henry DT Michigan
Round 4, Pick 36 (134) Kenneth Dixon RB Lousiana Tech
Round 5, Pick 7 (146) Matt Judon DE Grand Valley State
Round 6, Pick 7 (182) Keenan Reynols RB Navy
Round 6, Pick 34 (209) Maurice Canady CB Virginia

L’histoire Laremy Tunsil a visiblement refroidi les Ravens, qui sont restés sur leur choix d’un lineman mais qui ont finalement pris Ronnie Stanley. Le joueur de Notre-Dame est l’un des meilleurs lineman de cette Draft en passe protection et il a le profil pour s’intégrer rapidement dans l’équipe.

Lors du deuxième jour de la Draft, Baltimore s’est concentré sur la reconstruction de son pass-rush en prenant deux spécialistes, Kamalei Correa et Bronson Kaufusi. Les deux joueurs ont beaucoup de potentiel et seront à bonne école derrière Terrell Suggs et Elvis Dumervil. Les Ravens ont continué à renforcer ce secteur avec les choix de Willie Henry et Matt Judon.

Autre choix intéressant, celui du RB Kenneth Dixon au 4ème tour. Du fait de ses qualités dans le jeu de passes, il est comparé à David Johnson, un des rookies les plus en vue la saison passée.

Verdict

Un lineman sûr et solide puis beaucoup de renforts pour le pass-rush. Les Ravens ont ciblé leur Draft, et ils sortent avec une belle moisson de joueurs prometteurs.

William Jackson, le 1er choix des Bengals (AP)
William Jackson, le 1er choix des Bengals (AP)

CINCINNATI BENGALS

Round 1, Pick 24 (24) William Jackson III CB Houston
Round 2, Pick 24 (55) Tyler Boyd WR Pittsburgh
Round 3, Pick 24 (87) Nick Vigil ILB Utah State
Round 4, Pick 24 (122) Andrew Billings NT Baylor
Round 5, Pick 24 (161) Christian Westerman OG Arizona State
Round 6, Pick 24 (199) Cody Core WR Mississippi
Round 7, Pick 24 (245) Clayton Fejedelem S Illinois

Beaucoup d’observateurs pensaient que les Bengals allaient prendre un receveur avec le 24ème choix, et ils ont finalement attendu le 2nd tour avec Tyler Boyd. L’équipe devait pallier les départs de Marvin Jones et Mohamed Sanu, et Boyd est une solution qui peut fonctionner. Au premier tour, Cincinnati a préféré opter pour le CB William Jackson. Le besoin n’était pas primaire, mais il va immédiatement renforcer des lignes secondaires vieillissantes.

Les choix des Bengals entre le 3ème et le 5ème tour paraissent également solides. Nick Vigil et Andrew Billings sont deux joueurs qui peuvent s’imposer rapidement et devenir titulaires. Il est d’ailleurs étonnant que Billings soit sorti si tard. Christian Westerman est un très bon bloqueur.

Verdict

Les Bengals ont préféré renforcé les lignes secondaires plutôt que de prendre un receveur au premier tour, jugeant que Tyler Boyd était « suffisant » pour jouer derrière A.J Green. On verra rapidement si ce choix est payant.

La classe 2016 des Browns (CBS)
La classe 2016 des Browns (CBS)

CLEVELAND BROWNS

Round 1, Pick 15 (15) Corey Coleman WR Baylor
Round 2, Pick 1 (32) Emmanuel Ogbah DE Oklahoma State
Round 3, Pick 2 (65) Carl Nassib DE Penn State
Round 3, Pick 13 (76) Shon Coleman OT Auburn
Round 3, Pick 31 (93) Cody Kessler QB USC
Round 4, Pick 1 (99) Joe Schobert OLB Wisconsin
Round 4, Pick 16 (114) Ricardo Louis WR Auburn
Round 4, Pick 31 (129) Derrick Kindred FS TCU
Round 4, Pick 40 (138) Seth Devalve TE Princeton
Round 5, Pick 15 (154) Jordan Payton WR UCLA
Round 5, Pick 31 (168) Spencer Drango OG Baylor
Round 5, Pick 35 (172) Rashard Higgins WR Colorado State
Round 5, Pick 36 (173) Trey Caldwell DB Louisiana-Monroe
Round 7, Pick 29 (250) Scooby Wright III ILB Arizona

Durant les dernières Drafts, Cleveland ne semblait pas vouloir de receveurs. Une chose que l’on ne peut plus dire aujourd’hui, puisque les Browns en ont pris 5 cette année. Ils ont même utilisé leur premier choix, le 15ème, pour Corey Coleman, un receveur explosif qui donne à l’équipe un joueur offensif capable de faire la différence.

Autre secteur que les Browns ont décidé de renforcer, le front seven, en sélectionnant deux pass-rusher. Ogbah sait faire la différence sur l’extérieur et aller sur la quarterback, et Nassib sort d’une superbe saison avec Penn State. Le choix suivant, Shon Coleman, devrait apporter un titulaire sur la droite de la ligne offensive.

Cleveland prend au final 14 joueurs, à voir combien resteront dans l’effectif final.

Verdict

La nouvelle organisation des Browns a opté pour une approche quantitative pour cette Draft 2016, en se concentrant sur des profils qui manquaient à l’équipe.

Les Steelers avaient besoin d'un CB, ils ont choisi Burns (Post Gazette)
Les Steelers avaient besoin d’un CB, ils ont choisi Burns (Post Gazette)

PITTSBURGH STEELERS

Round 1, Pick 25 (25) Artie Burns CB Miami
Round 2, Pick 27 (58) Sean Davis CB Maryland
Round 3, Pick 26 (89) Javon Hargrave DT South Carolina State
Round 4, Pick 25 (123) Jerald Hawkins OT LSU
Round 6, Pick 45 (220) Travis Feeney OLB Washington
Round 7, Pick 8 (229) DeMarcus Ayers WR Houston
Round 7, Pick 25 (246) Tyler Matakevich OLB Temple

Le besoin principal des Steelers était clair : faire quelque chose pour améliorer la défense contre le jeu de passes. Le contrat a été rempli avec deux CB sélectionnés lors des 2 premiers tours. Le petit souci pour Burns est qu’il est plus un « press-man », c’est-à-dire qu’il est plutôt habitué à jouer en un contre un, et Pittsburgh est plutôt adepte de la couverture de zone. Cela dit, c’est intéressant d’avoir un profil nouveau dans l’équipe. Davis peut jouer cornerback ou safety mais montre quelques zones faibles, notamment au niveau des plaquages manqués. La polyvalence est très intéressante ici.

Pittsburgh a ensuite récupéré des joueurs qui peuvent aider, particulièrement dans les équipes spéciales. DeMarcus Ayers a de l’expérience dans les retours de punt et kick.

Verdict

Avec Burns et Davis, les Steelers ont renforcé le point faible de l’équipe. Mais les choix de joueurs peuvent laisser perplexe et il faudra voir s’ils s’adaptent au schéma de jeu ou bien si le schéma de jeu va évoluer.

Rendez-vous lundi pour l’analyse des équipes de la NFC North.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s