Présentation de la saison 2016-2017 : LOS ANGELES RAMS

Publié le


nfl_rams_logo-svg

Bilan 2015-2016 : 7-9, 3ème NFC West

Après plus de 20 ans à Saint Louis, les Rams sont de retour à Los Angeles. Pour tenter de rallumer la flamme de la NFL, la franchise devra faire mieux que les 7-8 victoires annuelles. L’équipe possède en effet quelques pièces intéressantes dans son effectif, comme une super ligne défensive ou un jeune running-back star, mais ce n’est pas suffisant. Pour tenter de booster une attaque à la peine depuis de nombreuses saisons, les Rams ont décidé « d’acquérir » le 1er choix de la draft 2016, afin de prendre le QB Jared Goff.

Arrivées notables

  • Quinton Coples (DE)
  • Dominique Easley (DT)
  • Coty Sensabaugh (CB)

Pas de grosses arrivées à noter du côté de Los Angeles. Coples et Easley ont été pris pour compenser quelques départs sur la ligne défensive, et donc garder de la profondeur.

Départs importants

  • Jared Cook (TE)
  • Chris Long (DE)
  • Nick Fairley (DT)
  • James Laurinaitis (LB)
  • Janoris Jenkins (CB)
  • Rodney McLeod (S)

Jared Cook ne fait pas forcement rêver, mais il était l’une des options offensives principales des Rams… En défense, Chris Long et Nick Fairley n’était plus assez performants pour avoir une place sur cette DL. Les départs clés se sont fait sur les lignes secondaires, puisque deux titulaires sont partis, Jenkins et McLeod.

Draft 2016

Round 1, Pick 1 (1) Jared Goff QB California
Round 4, Pick 12 (110) Tyler Higbee TE Western Kentucky
Round 4, Pick 19 (117) Pharoh Cooper WR South Carolina
Round 6, Pick 2 (177) Temarrick Hemingway TE South Carolina State
Round 6, Pick 15 (190) Josh Forrest ILB Kentucky
Round 6, Pick 31 (206) Mike Thomas WR Souhtern Miss

3 stars des Rams à suivre

  • Todd Gurley (RB)
  • Aaron Donald (DT)
  • Alec Ogletree (LB)
Todd Gurley s'est imposé dès sa première saison en NFL (Getty)
Todd Gurley s’est imposé dès sa première saison en NFL (Getty)

3 questions pour la saison 2016-2017

Qu’attendre de Jared Goff ?

Avec le 1er choix de la draft 2016, les Rams ont donc sélectionné le QB Jared Goff. Pour récupérer ce 1er choix, ils ont dû s’arranger avec les Titans. Les Rams ont ainsi donné en échange, leur 1er tour (15ème choix), leur 4ème et 6ème tour, mais aussi deux 2nd tour et un 3ème tour en 2016, et le 1er et 3ème tour en 2017. Ça fait beaucoup de choix futurs, le risque est donc élevé si Goff se plante. Cela rappelle ce que les Rams avaient obtenu lorsque les Redskins voulaient absolument RGIII…

Goff doit donc devenir titulaire et le rester sur le long-terme pour que cet investissement soit rentable. Et pour le moment, ce n’est pas le cas puisqu’il n’est que n°3 au coup d’envoi de la saison. Pourquoi pas être prudent et lancer son QB en cours de saison, mais lorsque Case Keenum et Sean Mannion sont devant, on a le droit de s’interroger… Si Goff n’est pas meilleur que Keenum, il y a un problème.

Admettons que le rookie ait juste besoin d’un peu plus de temps pour être prêt à 100% et qu’il soit lancé dans quelques semaines. La question qui se pose toujours est celle du potentiel de l’attaque, a qui Goff va lancer la balle ? Tavon Austin est le receveur n°1 des Rams, et il serait un n°3 dans beaucoup d’équipes et même un simple spécialiste des retours dans des grosses attaques. Austin n’a terminé qu’avec 473 yards en 2015, derrière Kenny Britt, leader de l’équipe avec…681 yards. Le seul autre joueur au-dessus des 250 yards était Jared Cook (481) mais ce dernier est parti.

Beaucoup de choses devraient encore reposer sur le running-back Todd Gurley, meilleur rookie offensif en 2015 grâce à ses 1106 yards et 10 TD en 13 matchs.

Une solidité défensive intacte ?

Les Rams n’ont pas d’attaque aérienne, mais ils ont une bonne défense et notamment une des meilleures lignes défensives de la ligue. Aaron Donald mène la charge et est un candidat au trophée de meilleur défenseur (si J.J Watt laisse la place évidemment). Il reste sur une saison à 11 sacks et est également très fort contre le jeu au sol. Michael Brockers, excellent bloqueur et solide face au run, le complémente bien. Les Rams pourront aussi compter sur le retour de Robert Quinn sur l’extérieur, qui formera un beau duo avec William Hayes. Eugene Sims et la recrue Quinton Coples sont également dans la rotation. Bref, une ligne qui devrait être le cauchemar de nombreux QB.

Le reste de la défense n’est pas aussi solide, mais une excellente DL compense. Au niveau des linebackers, James Laurinaitis, qui occupait le milieu, est parti. C’est donc Alec Ogletree qui va glisser à son poste, le nouveau capitaine est complet, il sait blitzer mais également redescendre en couverture. Sur l’extérieur (OLB), Mark Barron est un ancien safety et sera très utile pour défendre sur les tight-end, et Akeem Ayers est une option moyenne. Mais les principaux soucis pourraient se trouver sur les lignes secondaires après le départ de Jenkins et McLeod. Les Rams ne pouvaient pas garder tout le monde et au poste de cornerback, ils ont choisi de garder Trumaine Johnson plutôt que Janoris Jenkins. Un choix qui est compréhensible. Larmarcus Joyner sera le titulaire, et il est plutôt solide en couverture. Ce sera par contre plus compliqué de pallier au départ de McLeod.

Jeff Fisher sur un siège éjectable ?

Le coach des Rams reste en poste malgré un mauvais bilan à la tête de l’équipe. En 4 ans, il n’a jamais gagné plus de 7 matchs, et il aurait été invité à partir dans beaucoup d’autres franchises. Cette année la raison de son maintien est le changement de ville. Fisher a déjà eu à gérer cette situation lorsque les Houston Oilers sont devenus les Tennessee Titans. Une raison pourrie. Mais maintenant que les Rams sont à Los Angeles, il ne survivra surement pas à un nouvel échec, et le manager général Les Snead en fera surement les frais également.

Le calendrier de Los Angeles

La division NFC West est compliquée et les Rams devront se coltiner les Cardinals et les Seahawks à deux reprises dans la saison. Mais globalement, la moitié des matchs est possible à gagner pour Los Angeles.

Prédiction nfl-France

6-10, 3ème NFC West

Les Rams ont des forces, un top running-back, une ligne défensive impressionnantes et des équipes spéciales performantes. Mais ils ont également trop de zones d’ombres et notamment la plus importante, le jeu de passes. L’arrivée à LA ne coïncidera pas avec le succès immédiat et le staff devrait changer à l’issue de la saison, voire même avant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s