Week 6 : Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le


Encore un dimanche fou de NFL, avec des comebacks, des joueurs qui continuent d’être au top (Tom Brady, Ezekiel Elliott…), le OBJ show, des décisions contestées, le retour de Kaepernick, un temps pourri à Oakland et un stade à moitié vide à Houston…. Résumés des matchs d’hier.

Colin Kaepernick a fait son retour comme titulaire ce week-end
Colin Kaepernick a fait son retour comme titulaire ce week-end

Buffalo Bills (4-2) 45 – San Francisco 49ers (1-5) 16

  • Colin Kaepernick était de retour sur la pelouse, et même s’il a apporté un peu de vie à l’attaque de San Francisco, il n’a pu empêcher une nouvelle lourde défaite. Kap termine avec 187 yards (13/29) à la passe, dont un touchdown de 53 yards pour Torrey Smith, et il ajoute 66 yards sur des courses.
  • Les Bills remportent leur 4ème match consécutif, derrière un LeSean McCoy brillant face à son ancien coach. Chip Kelly avait transféré McCoy de Philadelphia à Buffalo, et les relations ne sont pas au beau fixe entre les deux hommes. Le RB gagne 140 yards en 19 courses, et marque à 3 reprises. Au total, l’attaque au sol des Bills prend 312 yards.
  • La défense des 49ers a alloué 981 yards sur les 5 défaites de l’équipe cette saison.
  • Du côté de la défense de Buffalo, Lorenzo Alexander réussit un sack et porte son total à 8 sur la saison. Il a au moins 1 sack à chaque match.

Washington Redskins (4-2) 27 – Philadelphia Eagles (3-2) 20

  • Pour aller chercher leur 4ème victoire de suite, les Redskins ont dû s’employer des deux côtés du terrain. Offensivement, ils totalisent 493 yards et 27 points, alors que la défense des Eagles n’allouait que 266 yards et 12,6 en moyenne avant ce match.
  • Kirk Cousins finit avec 263 yards (18/34) et 2 TD, il lance également une pick-6 (Malcolm Jenkins). Au sol, Matt Jones prend 135 yards et marque 1 TD.
  • La défense de Washington a rendu la vie compliquée à Carson Wentz. Le rookie ne termine qu’avec 179 yards (11/22) et se fait sacker à 5 reprises. Au total, l’attaque de Philadelphia ne gagne que 239 yards sur l’ensemble du match. A la mi-temps, les Eagles avaient 14 points au compteur, mais seulement 41 yards offensifs.
  • Pour Philly, les points viennent de la pick-6 de Jenkins, d’un TD de 86 yards sur retour de kickoff de Smallwood, et de 2 field-goals de Sturgis.

Tennessee Titans (3-3) 28 – Cleveland Browns (0-6) 26

  • Les Titans ont bien résisté au retour des Browns, pour remporter un 2ème match de rang et déjà égaler leur total de victoires de 2015 (3-13).
  • Marcus Mariota lance 3 touchdowns et finit avec 284 yards (17/24) à la passe et 64 de plus au sol. Kendall Wright mène le groupe de receveurs avec 133 yards et 1 TD.
  • Pour Cleveland, toujours pas de victoire cette saison. C’est le plus mauvais départ depuis 1999, année du retour de la franchise en NFL (0-7 cette année-là).
  • Cody Kessler a fait un bon match pour les Browns, avec 336 yards (26/41) et 2 passes de TD pour Terrelle Pryor.

New York Giants (3-3) 27 – Baltimore Ravens (3-3) 23

  • C’était le OBJ show hier à New-York. Le receveur des Giants n’a pas retenu ses émotions, bonnes comme mauvaises, il en a fait des caisses, il a pris des pénalités, mais il a surtout fait un match énorme avec des big plays et un touchdown décisif. Son touchdown de 66 yards à 1 minute 24 de la fin du match permet en effet aux Giants de l’emporter. Odell Beckham termine avec 8 réceptions, 222 yards et 2 TD.
  • Eli Manning finit lui avec 403 yards (32/46) et 3 TD. Il entre ainsi dans le club des QB avec plus de 300 touchdowns en carrière, et se place à la 7ème position à égalité avec un certains John Elway.
  • C’est d’ailleurs la 700ème victoire pour la franchise new-yorkaise.
  • Dure défaite pour Baltimore qui perd son 3ème match consécutif. Joe Flacco lance pour 307 yards et Terrance West marque à 2 reprises au sol. L’attaque semblait parfois un peu en période d’ajustement, logique puisque c’était le premier match du coordinateur offensif (rappel : Marc Trestman a été remercié dans la semaine).
Chaque semaine en NFL, ne manquez pas le OBJ show ! (NJ.com)
Chaque semaine en NFL, ne manquez pas le OBJ show ! (NJ.com)

New Orleans Saints (2-3) 41 – Carolina Panthers (1-5) 38

  • Match prolifique et un peu fou entre les Saints et les Panthers. A la mi-temps, New Orleans mène largement 21-0, mais se laisse rattraper en seconde période. Carolina égalise sur une course de Cam Newton à moins de 3 minutes de la fin du match. Mais les Saints ont le dernier mot grâce à un field-goal de 52 yards de Will Lutz.
  • Drew Brees fait un énorme match, avec 465 yards et 4 TD. C’est son 15ème match avec plus de 400 yards, un record puisqu’il dépasse Peyton Manning.
  • Brandin Cooks finit avec 173 yards (dont 1 TD de 87 yards) en 7 réceptions, et le TE Coby Fleener fait son meilleur match depuis son arrivée à New Orleans (6 réceptions, 74 yards, 2 TD).
  • Le MVP en titre, Cam Newton, fait une grosse 2ème mi-temps et finit avec 322 yards, 2 TD à la passe et 1 autre au sol. Il se fait également intercepter en fin de 1ère mi-temps. De retour de blessure lui aussi, le RB Jonathan Stewart prend 85 yards au sol et marque 2 fois.

Chicago Bears (1-5) 16 – Jacksonville Jaguars (2-3) 17

  • Les Jaguars n’ont pas marqué le moindre point dans les 3 premiers quart-temps, et ils s’en sortent avec une victoire. Menés de 13 points à l’entrée de la dernière période, ils font le retard et passent finalement devant à moins de 3 minutes de la fin du match, sur un touchdown de 51 yards de Benn.
  • Blake Bortles finit avec 271 yards (20/33) et 1 TD et 1 INT, alors que le jeu au sol n’a pas apporté grand-chose.
  • En face, Brian Hoyer continue à engranger les yards. Il lance pour 302 yards, soit son 4ème match de suite à plus de 300, mais il n’a pas su concrétiser les drives. Au total, les Bears gagnent 389 yards, mais ne marque qu’un seul touchdown sur une course de Jordan Howard.

Detroit Lions (3-3) 31 – Los Angeles Rams (3-3) 28

  • Les Lions ont suivi le même schéma que la semaine dernière pour remporter ce match. A savoir, Matt Prater frappe un field-goal qui donne l’avantage à Detroit avec 1 minute 30 à jouer, et un défenseur (Rafael Bush cette fois) intercepte une passe pour sceller la victoire.
  • Avant cette interception, Case Keenum avait fait un très bon match. 321 yards (27/32), 3 TD et un record de franchise de 20 passes consécutives réussies à un moment lors la rencontre. Kenny Britt a été le receveur le plus en vue, avec ses 7 réceptions pour 136 yards et 2 TD.
  • Pour les Lions aussi le QB a brillé. Matthew Stafford termine avec 270 yards (23/31) et 4 TD. La connexion avec Golden Tate a enfin fonctionné, puisque le receveur attrape 8 ballons pour 165 yards et 1 TD.

Miami Dolphins (2-4) 30 – Pittsburgh Steelers (4-2) 15

  • Les Steelers ont peut-être perdu plus que le match hier, puisque Ben Roethlisberger s’est blessé au ménisque. Une opération est prévue mais sa date de retour est incertaine. D’après les premiers rapports, il pourrait être présent lors de la week 9, il ne manquerait donc que le match de la semaine prochaine face aux Pats (bye week ensuite). A suivre…
  • Avant sa blessure, Big Ben n’avait pas été très efficace, limité à 189 yards par la défense de Miami. De même, Antonio Brown ne termine qu’avec 4 réceptions et 39 yards.
  • Pour les Dolphins la défense a donc fait le boulot, limitant une des meilleures attaques de la ligue à seulement 297 yards. Mais il faut aussi mettre en avant la performance de Jay Ayaji, qui totalise 204 yards et 2 TD en 25 courses. Ryan Tannehill n’a pas eu besoin de forcer et finit avec 252 yards (24/32).
Inquiétude à Pittsburgh après la blessure de Ben Roethlisberger (AP)
Inquiétude à Pittsburgh après la blessure de Ben Roethlisberger (AP)

New England Patriots (5-1) 35 – Cincinnati Bengals (2-4) 17

  • Pour son premier match à domicile cette saison, Tom Brady a repris là où il s’était arrêté à Cleveland. Le QB des Pats finit avec 376 yards et lance de nouveau 3 passes de TD. Sur ces deux premiers matchs, Brady compte 782 yards, 6 TD et 0 INT, il a réussi 76% de ses passes et affiche un rating de 135.5.
  • Le retour de Brady correspond au retour de Gronkowski. Après avoir passé les 100 yards la semaine dernière, il bat son record en carrière avec 162, et marque son 1er touchdown de la saison. Il l’a évidemment célébré avec son fameux « spike ».
  • Pour Cincinnati, c’est la 4ème défaite en 6 matchs, soit le pire départ sous Marvin Lewis. Andy Dalton lance pour 254 yards (21/31) et 2 TD (1 à la passe, 1 au sol).
  • Les Bengals n’ont plus gagné à Foxborough depuis 1986 (6 défaites de rang).

Oakland Raiders (4-2) 10 – Kansas City Chiefs (3-2) 26

  • Offensivement, les Chiefs ont parfaitement exploité les faiblesses de la défense d’Oakland. Alex Smith ne rate que 3 passes (19/22) et termine avec 224 yards. Kansas City marque 3 touchdowns au sol, par Spencer Ware, Jamaal Charles, et … Dontari Poe. Ware termine le match avec un record personnel de 131 yards (24 courses), et Charles a eu un peu plus de travail que la semaine dernière (9 courses, 33 yards).
  • Défensivement, ils ont également fait le boulot, avec 2 récupérations importantes. Marcus Peters intercepte Derek Carr en début de match, et les Chiefs marquent juste derrière. Dee Ford force un fumble sur le QB des Raiders dans le 4ème quart-temps pour sceller la victoire.
  • Le connexion Derek Carr – Amari Cooper n’a cette fois pas suffi à compenser les problèmes défensifs. Le QB lance pour 225 yards (22/34), 1 TD et 1 INT, et le WR attrape 10 ballons pour 129 yards.

Seattle Seahawks (4-1) 26 – Atlanta Falcons (4-2) 24

  • Pendant une mi-temps, la meilleure défense de NFL a maté la meilleure attaque. Mais menés 17-3, Matt Ryan et les Falcons vont passer 21 points aux Seahawks dans le 3ème quart-temps pour passer devant (24-17). Russell Wilson répond dans le 4ème quart-temps.
  • Steven Hauschka refait passer Seattle devant à moins de 2 minutes de la fin de la rencontre, ce qui laisse un peu de temps à Matt Ryan. Après 3 passes ratées, une dernière opportunité se présente. Ryan lance vers Julio Jones, qui semble clairement retenu par Richard Sherman… Les Falcons réclament une DPI, les arbitres ne bronchent pas, fin du match.
  • Russell Wilson termine avec 270 yards (25/37), Christine Michael prend 64 yards au sol et marque 2 fois.
  • Matt Ryan finit avec 335 yards (27/42), 3 TD et 1 INT. Le QB fait un 3ème quart-temps exceptionnel, avec un 13/17 à la passe, 220 yards et 3 TD. Julio Jones attrape 7 ballons pour 139 yards et 1 TD.
  • Seattle a globalement dominé la bataille sur la ligne d’avantage. Matt Ryan est touché 8 fois, dont 3 sacks.

Green Bay Packers (3-2) 16 – Dallas Cowboys (5-1) 30

  • Les rookies continuent d’impressionner pour Dallas. Dak Prescott lance pour 247 yards (18/27) et 3 TD, et Ezekiel Elliott gagne 157 yards en 28 courses.
  • Prescott lance aussi sa 1ère interception en carrière, après 176 passes tentées. C’est un record, puisque Tom Brady était jusqu’ici la référence avec 162.
  • Elliott passe les 130 yards au sol pour le 4ème match consécutif, une première pour un RB rookie. Il totalise désormais 703 yards sur ses 6 premiers matchs, soit le second meilleur total de l’histoire derrière Eric Dickerson (787).
  • Pourtant, la défense contre le jeu au sol était le point fort des Packers, qui n’avaient alloué que 42.8 yards en moyenne jusqu’ici.
  • L’attaque de Green Bay a eu beaucoup de mal, avec notamment des problèmes d’entente et des ballons relâchés. Le premier touchdown des Packers arrive alors qu’il reste moins de 7 minutes à jouer. Même Aaron Rodgers (294 yards, 1 TD), a été visé par les sifflets.
  • A la mi-temps du match, Brett Favre a reçu sa bague du Hall of Fame et son nom a été dévoilé dans le Lambeau Field, aux côtés de celui de Reggie White notamment.

Houston Texans (4-2) 26 – Indianapolis Colts (2-4) 23

  • Match un peu bizarre à Houston, où les Texans s’imposent en prolongation devant un stade à moitié vide. Une bonne partie des fans étaient en effet parti après 3 premiers quart-temps plus que moyen de la part de leur équipe.
  • Menés de 14 points à 3 minutes de la fin du match, les Texans ont pourtant réussi à revenir et à s’imposer en prolongation grâce à un field-goal de Novak.
  • Très moyen pendant une grande partie du match, Brock Osweiler se réveille en fin de rencontre pour lancer 2 touchdowns. Il termine avec 269 yards (25/39), 2 TD et 1 INT.
  • La défense de Houston a également eu un rôle important dans ce comeback. Après le 1er touchdown de leur QB, elle stoppe rapidement les Colts pour permettre l’égalisation. En prolongation, Indianapolis a la balle en premier, mais Luck se fait sacker sur 3rd down par McKinney.
  • Andrew Luck finit avec 252 yards (21/32), 1 TD et 1 INT. Frank Gore gagne 106 yards en 22 courses, et met fin à la plus longue série de matchs sans RB avec plus de 100 yards. Les Colts n’avaient en effet plus connu ça depuis Vick Ballard en 2012…
  • Pour Houston, Lamar Miller réalise son meilleur match sous ses nouvelles couleurs. Il prend 149 yards en 24 courses et marque 1 TD.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s