Week 10 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le


Lors de cette 10ème journée, plusieurs franchises ont joué avec les nerfs de leurs fans. De l’ascenseur émotionnel des Saints au comeback des Chiefs, en passant par le coup de pied victorieux des Cards, il y a eu des émotions sur les terrains de NFL dimanche. Résumé des matchs.

Une week 10 marquée par les fins de matchs à rebondissements (USA Today)
Une week 10 marquée par les fins de matchs à rebondissements (USA Today)

Jacksonville Jaguars (2-7) 21 – Houston Texans (6-3) 24

  • Enfin une victoire cette saison à l’extérieur pour les Texans, qui avaient perdu à New England, Minnesota et Denver en ne marquant qu’1 seul touchdown sur les 3 matchs.
  • Même s’ils ont tenté un comeback en fin de rencontre, les Jaguars ont opposé moins de résistance. Brock Osweiler a été discret (99 yards) mais efficace (2 TD), et Kareem Jackson marque sur une pick-6 de 42 yards.
  • Blake Bortles a été fidèle à lui-même, avec 265 yards (32/49), 2 TD mais également 2 pertes de balle qui coûtent chères (pick-6, fumble). Allen Robinson termine avec 9 réceptions, 107 yards et 1 TD.
  • Le jeu au sol de Houston a été efficace puisque l’équipe totalise 181 yards. Lamar Miller mène le backfield avec 83 yards en 15 courses.
  • Houston confirme sa position de leader de l’AFC South avec une 3ème victoire à l’intérieur de la division cette saison. Pour Jacksonville, c’est la 7ème défaite déjà. Gus Bradley affiche désormais un bilan de 14-43 à la tête des Jaguars, et les fans attendent un changement imminent.

New Orleans Saints (4-5) 23 – Denver Broncos (7-3) 25

  • Un des matchs fous de la soirée, avec un dénouement impensable et cruel pour les Saints. Les locaux ont d’abord explosé de joie lorsque Drew Brees a trouvé Brandin Cooks entre 2 défenseurs pour égaliser à 23 partout à 1 minute 28 de la fin du match. Wil Lutz s’avance alors pour la transformation afin de faire passer New Orleans devant. Mais ce dernier se fait contrer par Justin Simmons, qui saute par-dessus la ligne des Saints, et le ballon est récupéré par Will Parks qui sprinte jusqu’à l’en-but. Le safety est validé et donne 2 points aux Broncos qui s’imposent finalement.
  • Avant cette fin de match incroyable, la défense de Denver avait réussi à ralentir l’attaque des Saints en forçant des pertes de balle. Drew Brees est intercepté à 2 reprises par Darian Stewart, et Michael Thomas perd 2 fumbles après des réceptions dans le 4ème quart-temps.
  • Mis à part ses 2 interceptions, Drew Brees fait un bon match avec 303 yards (21/29) et 3 TD. Brandin Cooks termine leader de son équipe avec 98 yards et 1 TD en seulement 3 réceptions. Brees fait désormais partie d’un club très fermé de QB avec plus de 450 TD, où il rejoint Peyton Manning et Brett Favre.
  • A note le bon match des défenseurs de New Orléans au niveau du pass-rush. Ils arrivaient avec 11 sacks en 8 matchs, mais en réussissent 6 sur Siemian.
  • Côté Broncos, Trevor Siemian a alterné le bon et le moins bon. Il finit avec 258 yards (25/40), 2 TD et 2 INT. Il a pu compter sur un très bon Demaryius Thomas (8 réceptions, 87 yards, 1 TD).

New York Jets (3-7) 6 – Los Angeles Rams (4-5) 9

  • Avec le spectacle sur les autres terrains, il fallait être un peu maso pour regarder ce match entre les Rams et les Jets.
  • Bryce Petty était titulaire pour la première fois, en remplacement de Ryan Fitzpatrick, blessé. Le rookie a montré de belles choses sur le 2ème drive des Jets, en remontant 99 yards et en finissant par le seul touchdown du match, pour Bilal Powell. Nick Folk manque la transformation derrière et les new-yorkais ne marqueront plus du match. Petty se fait intercepter par Alec Ogletree à moins de 3 minutes de la fin du match.
  • En face, Case Keenum a une nouvelle fois été plus que moyen, avec 17 passes sur 30 réussies, 165 yards, mais pas de perte de balle. Le numéro 1 de la dernière Draft, Jared Goff, s’est dit « prêt à jouer », mais Jeff Fisher a « aimé ce qu’il a vu de Keenum » …
  • Todd Gurley n’y arrive toujours pas. Le RB des Rams, élu meilleur rookie la saison dernière, finit avec 64 yards en 21 courses. Il n’a pas passé une seule fois les 100 yards cette année, alors qu’il avait dépassé les 125 yards à 5 reprises en 2015.
  • C’est le 2ème match remporté par les Rams sans marquer de touchdown. Aucune des 2 équipes ne passe les 300 yards offensifs, et il y a eu un total de 15 punts.

Philadelphia Eagles (5-4) 24 – Atlanta Falcons (6-4) 15

  • Les Falcons arrivaient à Philadelphia avec la meilleure attaque de la NFL et 33.8 points de moyenne. Mais la défense des Eagles a été très solide pour garder Matt Ryan & co à 15 points.
  • Tout s’est joué dans le 4ème quart-temps, puisque les Falcons ont mené en début de période, après une passe de touchdown de 76 yards de Ryan pour Gabriel. Mais les Eagles réagissent rapidement avec le 2ème TD du match de Ryan Mathews (109 yards). Ensuite, c’est la défense qui fait le boulot avec deux stops sur Julio Jones.
  • Le receveur star d’Atlanta fait encore un gros match avec 10 réceptions et 135 yards, mais il relâche un ballon crucial sur un 3rd&12 dans le 4ème quart-temps. Matt Ryan rend surement sa moins bonne copie de la saison, avec 267 yards (18/33), 1 TD et 1 INT.
  • Bien aidé par son jeu au sol (208 yards au total), Carson Wentz termine avec 231 yards (25/36), 0 TD et 1 fumble perdu. Caleb Sturgis passe 3 field-goals.
  • En difficulté à domicile la saison dernière, les Eagles font le plein cette année devant leurs fans. 4ème victoire en 4 match au Lincoln Financial Field.
La défense des Eagles a su ralentir Matt Ryan (AP)
La défense des Eagles a su ralentir Matt Ryan (AP)

Carolina Panthers (3-6) 17 – Kansas City Chiefs (7-2) 20

  • Menés de 17 points à l’entrée du 4ème quart-temps, les Chiefs réussissent à inverser la tendance en toute fin de rencontre. L’action décisive arrive à 20 secondes du coup de sifflet final, lorsque Marcus Peters arrache le ballon dans les mains de Kelvin Benjamin. Cairo Santos donne ensuite la victoire à Kansas City.
  • Au moment de l’action décisive de Peters, les 2 équipes était donc à égalité. Les Chiefs avaient remonté un écart de 14 points grâce au pied de Santos et à une pick-6 d’Eric Berry.
  • La première mi-temps avait été largement dominée par les Panthers, qui menaient donc 17-3, grâce notamment à 2 touchdowns de Cam Newton (1 au sol et 1 à la passe pour Funchess). Le MVP en titre finit avec 261 yards (23/38) et établit malgré tout 2 records de franchise. Il passe d’abord Jake Delhomme au niveau des passes réussies pour un QB des Panthers, et devient ensuite le recordman de TD au sol (47) devant DeAngelo Williams.
  • 5ème victoire consécutive pour les Chiefs, qui ont remporté 17 de leurs 19 derniers matchs. Pour la 2ème fois cette saison, ils gagnent un match après avoir été mené de 17 points.

Tampa Bay Buccaneers (4-5) 36 – Chicago Bears (2-7) 10

  • Les Bucs ont dominé ce match de la tête et des épaules, comme en témoigne le score large.
  • Offensivement, Jameis Winston lance pour 312 yards et 2 TD, pour Brate (84 yards) et Martino. Doug Martin, de retour de blessure, marque son 1er TD au sol cette saison. Défensivement, Tampa force 4 pertes de balle et sacke Jay Cutler à 4 reprises. Du mieux pour une équipe qui avait pris l’eau contre Oakland et Atlanta.
  • Le QB des Bears a eu beaucoup de mal et finit avec 182 yards (16/30), 1 TD et donc 4 ballons perdus. Il se fait intercepter 2 fois, et perd également 2 fumbles dont 1 qui termine en safety. Jordan Howard passe les 100 yards au sol, mais perd lui aussi un ballon. Cameron Meredith marque le seul touchdown des Bears sur un hail-mary de 50 yards à la fin de la 1ère mi-temps.
  • Pour revenir à Jameis Winston, il a lancé son 40ème TD en carrière. A 22 ans et 312 jours et en 25 matchs pro, il est le plus jeune quarterback à atteindre ce pallier.
  • 1ère victoire à domicile cette saison pour les Bucs, 5ème revers en 5 matchs à l’extérieur pour les Bears.

Washington Redskins (5-3-1) 26 – Minnesota Vikings (5-4) 20

  • Les Redskins ont eu du mal à concrétiser en 2ème mi-temps, mais ils parviennent à aller chercher une victoire importante. Kirk Cousins (22/33, 262 yards), lance 2 touchdowns en 1ère mi-temps, et Dustin Hopkins passe 4 field-goals.
  • La défense de Washington a également su faire la différence dans des moments importants. Preston Smith mène la charge avec 2 sacks et 1 interception décisive.
  • Sam Bradford passe les 300 yards (307) et marque 2 TD, mais ce n’est pas suffisant pour les Vikings. Stefon Diggs attrape 13 ballons pour 164 yards, dont 6-102 dans le 2ème quart-temps uniquement. Le receveur est le 1er joueur de l’histoire à totaliser 13 réceptions ou plus lors de 2 matchs consécutifs.
  • 4ème défaite de rang pour Minnesota, qui est la 3ème équipe de l’histoire à débuter par 5 succès avant d’enchaîner 4 revers.

Tennessee Titans (5-5) 47 – Green Bay Packers (4-5) 25

  • Mais que se passe-t-il avec la défense des Packers ? Après avoir encaissé plus de 30 points lors de 2 matchs précédents, ils ont cette fois pris 35 points en une mi-temps. Pire, après la première période, les Titans menaient déjà 21-0 et totalisaient 231 yards (26 pour Green Bay).
  • Les joueurs offensifs des Titans s’en sont donc donné à cœur joie. Marcus Mariota lance pour 295 yards (19/26) et 4 TD. Il est le 1er QB de Tennessee depuis Steve McNair en 2003 à passer les 20 TD sur une saison. DeMarco Murray (123 yards) a fait un peu de tout, il marque un TD de 75 yards sur la 1ère action offensive des Titans, et un peu plus tard il lance même une passe de TD. Delanie Walker attrape 9 ballons pour 124 yards et 1 TD.
  • En face, Aaron Rodgers a tenté de faire revenir son équipe, mais le trou était trop profond. Il lance pour 371 yards (31/51) et 2 TD, il en ajoute 1 autre sur une belle course.
  • Les Packers ont perdu 4 de leurs 5 derniers matchs et ont désormais un bilan négatif, une première depuis 2008 soit la première année comme titulaire d’Aaron Rodgers.
Festival offensif pour les Titans cette semaine (Titans Online)
Festival offensif pour les Titans cette semaine (Titans Online)

San Diego Chargers (4-6) 24 – Miami Dolphins (5-4) 31

  • La soirée avait bien débuté pour Philip Rivers, qui avait lancé 3 touchdowns pour passer la barre des 300 en carrière et se positionner à la 8ème position dans l’histoire, devant John Elway. Mais ça a mal fini puisque le QB de San Diego a craqué dans le 4ème quart-temps en lançant 4 interceptions. La 3ème est une pick-6 de Kiko Alonso, à 1 minute de la fin du match, qui donne la victoire à Miami.
  • En face, bon match, efficace, de Ryan Tannehill qui termine avec 240 yards (17/24) et 2 TD. Au sol, Jay Ajayi gagne 79 yards. Damien Williams marque 2 fois, au sol et dans les airs.
  • C’est le 2ème coup dur pour les Chargers cette semaine. Mardi, les votants ont refusé le plan de la franchise pour un nouveau stade dans la ville de San Diego. Le futur de la franchise dans le sud de la Californie est donc de plus en plus incertain.

Arizona Cardinals (4-4-1) 23 – San Francisco 49ers (1-8) 20

  • Chandler Catanzaro avait déjà manqué 2 field-goals décisif cette saison, il n’a pas raté le 3ème. Le kicker des Cardinals donne la victoire à son équipe à la dernière seconde.
  • Colin Kaepernick, auteur d’un match solide, avait égalisé sur une course à moins de 2 minutes de la fin du temps réglementaire. Le QB des 49ers termine avec 210 yards (17/30) et 1 TD à la passe et 55 yards et 1 TD au sol.
  • Face à l’une des moins bonnes défenses de la ligue, les Cards ont lutté. David Johnson marque certes les 2 touchdowns de son équipe, mais il ne gagne que 55 yards sur ses courses. Il ajoute 46 yards dans les airs pour une nouvelle fois franchir les 100 yards au total (9 matchs consécutifs).
  • Carson Palmer lance pour 376 yards (30/49) et 1 TD, mais ses pertes de balle auraient pu coûter cher. Le QB d’Arizona lance 2 interceptions et perd un fumble en 2ème mi-temps, mais se rattrape sur le drive final.
  • Mis à part les 3 points sur le field-goal de la dernière seconde, les Cards n’ont pas marqué en 2ème mi-temps.
  • Larry Fitzgerald réussit son 42ème match en carrière avec plus de 100 yards. Il passe Terrell Owens et est désormais 6ème dans l’histoire en réceptions (1079), il passe également James Lofton à la 11ème position au niveau des yards en carrière (14 053).

Pittsburgh Steelers (4-5) 30 – Dallas Cowboys (8-1) 35

  • Autre match palpitant et qui se termine avec des actions incroyables. Mais au final, les Cowboys restent chauds, avec une 8ème victoire de rang et le meilleur bilan de la NFL après 10 journées à la clé.
  • Menés 23-18 à l’entrée du 4ème quart-temps, les Steelers vont repasser devant grâce au 2ème TD du match de Le’Veon Bell. La réponse de Dallas ne se fait pas attendre, et c’est Ezekiel Elliott qui marque à son tour son 2ème TD personnel pour redonner l’avantage à son équipe à moins de 2 minutes de la fin du match. Pittsburgh tente alors le tout pour le tout et réussit à surprendre la défense des Cowboys sur un fake-spike, la légendaire feinte de Dan Marino. Big Ben la réussit à merveille et Antonio Brown fait repasser les Steelers devant à 1 minute 13 du terme. Mais c’était sans compté sur l’inépuisable Zeke, qui trouve une nouvelle brèche derrière sa ligne offensive pour donner la victoire à Dallas.
  • Il y a eu des gros duels offensifs lors de ce match. Au niveau des quarterbacks, Dak Prescott perd un fumble en début de match mais se ressaisit à merveille ensuite. Il finit avec 319 yards (22/32) et 2 TD. Quand à Ben Roethlisberger, il était de nouveau en forme après son retour compliqué de la semaine dernière, et finit avec 408 yards (37/46) et 3 TD. Big Ben passe Johnny Unitas et égale Warren Moon à la 10ème position dans l’histoire, avec 291 TD en carrière.
  • Duel de running-backs également entre Ezekiel Elliott et Le’Veon Bell. Zeke gagne 114 yards au sol (5.4 AVG) et marque 2 TD en fin de match, il ajoute 95 yards dans les airs dont 1 TD de 83 yards. Bell affiche lui 57 yards (3.4 AVG) et 1 TD au sol, ainsi que 9 réceptions pour 77 yards et 1 TD dans le jeu de passes.
  • Enfin, duel de receveurs entre Dez Bryant et Antonio Brown. Le premier attrape 6 ballons pour 116 yards dont 1 TD de 50 yards qu’il a dédié à son père décédé dans la semaine. Le second totalise 14 réceptions pour 154 yards et 1 TD.
  • Les 2 rookies des Cowboys se sont donc encore illustrés. Ils deviennent le 2ème duo QB-RB rookies à passer les 2000 yards à la passe et les 1000 yards au sol. Le 1er duo était Robert Griffin III et Alfred Morris avec les Redskins en 2012.

New England Patriots (7-2) 24 – Seattle Seahawks (6-2-1) 31

  • Après autant de scenarios incroyables et de fin de matchs exceptionnelles, les Patriots et les Seahawks ont semblé inspirés. Ils nous ont donc offert un ultime thriller pendant la nuit.
  • Ce remake du Super Bowl 49, nous a offert une fin de match avec un sentiment de déjà vu, sauf que cette fois se sont les Seahawks qui ont eu le dernier mot. Sur la dernière action du match, Brady tente de trouver Gronkowski, mais la balle est contrée par Kam Chancellor. Il y a 2 ans, la passe de Russell Wilson était interceptée par Malcolm Butler.
  • Tom Brady a continué à enchaîner les yards (316), mais il n’a pas réussi à marquer et se fait intercepter. C’est d’ailleurs la 1ère interception lancée par un QB de New England cette saison.
  • Les points des Pats sont venus du sol, où LeGarrette Blount (69 yards) marque à 3 reprises. Le RB porte son total à 10 touchdowns cette saison, il est leader de NFL.
  • En face, ce sont Russell Wilson et Doug Baldwin qui ont assuré le spectacle. Le QB finit avec 348 yards (25/37) et lance 3 passes de touchdowns pour son receveur, le dernier à 4 minutes de la fin du match.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s