Week 11 – Résumés des matchs de dimanche

Publié le Mis à jour le


On en et à la week 11, donc les playoffs sont désormais dans les têtes de quasiment toutes les équipes de NFL. Pour New England, Dallas et Seattle, la sérénité est de mise, alors que pour Cleveland, San Francisco, Jacksonville et Chicago, il n’y a déjà plus d’espoir. Mais pour toutes les autres franchises, chaque match peut être décisif.

Comme souvent, Big Ben repart de Cleveland avec une victoire (The Comeback)
Comme souvent, Big Ben repart de Cleveland avec une victoire (The Comeback)

Cleveland Browns (0-11) 9 – Pittsburgh Steelers (5-5) 24

  • Presque une semaine de repos pour les Steelers, qui font leur plus petit voyage de la saison à Cleveland, et qui ne forcent pas pour rentrer rapidement avec une victoire. Pittsburgh restait sur 4 défaites de rang.
  • La défense des Steelers a fait le boulot avec 8 sacks au final. James Harrison, qui finit avec 1 sack, devient le recordman de la franchise. Avec 77.5, il dépasse Jason Gildon.
  • Le QB des Browns, Cody Kessler, a dû sortir pour un protocole commotion. Josh McCown a terminé la rencontre, il marque le seul touchdown de son équipe, une passe pour Gary Barnidge.
  • Les conditions de jeu n’étaient pas faciles à Cleveland, du coup les Steelers ont priorisé le jeu au sol. Le’Veon Bell sort son meilleur total de la saison, avec 146 yards en 28 courses et 1 TD. Big Ben a lui assuré avec 167 yards (23/36) et aucune perte de balle. Le QB de Pittsburgh gagne son 20ème match face aux Browns (2 défaites).
  • Avec cette victoire et la défaite des Ravens, les Steelers reviennent à égalité en tête de la division AFC North.

Dallas Cowboys (9-1) 27 – Baltimore Ravens (5-5) 17

  • 9ème victoire consécutive pour Dallas, un record pour la franchise texane.
  • En 1ère mi-temps, la défense de Baltimore, qui était la meilleure de NFL avant ce match, a bien répondu. Les Cowboys se dégagent sur leurs 4 premières possessions, et le score est de 10-10 à la pause.
  • Mais les Cowboys vont accélérer est faire la différence dès le retour des vestiaires. Les 2 premiers drives de la 2ème mi-temps sont longs (92 et 88 yards) et se terminent de la même manière, à savoir une passe de touchdown de Dak Prescott pour Dez Bryant.
  • Le QB rookie continue d’impressionner et finit avec 301 yards (27/36) et 3 TD. Tony Romo était de retour en uniforme et était le backup de Prescott.
  • L’autre rookie, Ezekiel Elliott, n’a pas marqué cette semaine. Mais grâce à ses 97 yards au sol, il bat le record de franchise pour un rookie. La précédente marque était celle de Tony Dorsett, avec 1007 yards en 1977. Zeke en est à 1102 et il reste 6 matchs à jouer.
  • Pour Baltimore, Joe Flacco lance pour 269 yards (23/35) et 1 TD. Sa passe de touchdown est attrapée par Steve Smith, qui finit avec 8 réceptions et 99 yards, de quoi devenir le 14ème joueur de l’histoire avec 1 000 réceptions en carrière.

Detroit Lions (6-4) 26 – Jackonsville Jaguars (2-8) 19

  • Une fois n’est pas coutume, les Lions ont été menés dans le 4ème quart-temps. Mais cette semaine ils ont réagi rapidement et ce sont même eux qui ont contenu la tentative de comeback des Jaguars. Tavon Wilson intercepte Blake Bortles pour mettre fin aux espoirs des Floridiens.
  • La différence est faite par Detroit en début de 4ème quart-temps, grâce aux efforts d’Eric Ebron. Le TE attrape d’abord une passe de 61 yards de Matthew Stafford, un record personnel, avant de conclure sur une course de 1 yard, une première pour lui.
  • Avant son interception en fin de match, Blake Bortles en avait lancé une autre. Et celle-ci avait été retourné en touchdown par Rafael Bush. Une action qui a permis à Detroit de mener 16-9 en début de 3ème quart-temps, malgré une attaque en difficulté.
  • Après 5 matchs sans avoir forcé de perte de balle, les Jaguars était au bord d’un record peu glorieux. Mais ils ont réussi à forcer 2 fumbles pour éviter une série de 6 matchs.

Indianapolis Colts (5-5) 24 – Tennessee Titans (5-6) 17

  • Grosse 1ère mi-temps pour Indianapolis, qui marque des touchdowns sur les 3 premières possessions pour mener 21-0. La tentative de comeback des Titans est trop juste.
  • Pour la 1ère fois de la saison, les Colts remportent 2 matchs de suite, et remontent à la 2ème place de la division AFC South. C’est la 11ème victoire de rang des Colts sur les Titans.
  • Marcus Mariota a tout tenté pour faire revenir son équipe, et livre une nouvelle prestation solide. Il finit avec 290 yards (25/38) et 2 TD.
  • Après 5 matchs avec 1 touchdown au sol, DeMarco Murray (70 yards) s’illustre cette fois en marquant dans les airs. Il passe également la barre des 1000 yards au sol sur la saison, et pour la 3ème fois dans sa carrière. Il est actuellement 2ème de NFL, derrière Ezekiel Elliott (1102 yards).
  • Rapidement dans le rythme, Andrew Luck lance pour 262 yards (15/28) et 2 TD. Il se fait également intercepté 1 fois dans une 2ème mi-temps nettement plus poussive. T.Y Hilton termine leader de son équipe avec 5 réceptions pour 97 yards et 1 TD. Frank Gore totalise 121 yards (50 au sol et 71 dans les airs).
T.Y Hilton regarde derrière, mais les Colts viennent à bout des Titans (KTVZ)
T.Y Hilton regarde derrière, mais les Colts viennent à bout des Titans (KTVZ)

Cincinnati Bengals (3-6-1) 12 – Buffalo Bills (5-5) 16

  • De retour au Paul Brown Stadium après 1 mois de voyages, les Bengals ont débuté le match de la plus mauvaise des façons. Ils perdent en effet leur meilleur joueur offensif, le receveur star A.J Green, sur la première action du match.
  • L’attaque de Cincinnati a eu beaucoup de mal ensuite. Andy Dalton marque à 2 reprises en 1ère mi-temps, 1 fois sur une course et 1 fois sur une passe pour Boyd. Dans les 2 cas, la transformation est manquée. Mais en seconde période, plus rien, Cincinnati ne marque pas le moindre point et ne convertit que 5 first-downs. Dalton lance 2 interceptions dont 1 alors qu’il tentait désespérément de donner la victoire à son équipe en fin de match.
  • Ça n’a pas été exceptionnel non plus pour l’attaque de Buffalo. Tyrod Taylor ne lance que pour 166 yards (19/27) et se fait intercepter. LeSean McCoy est le seul à trouver la faille, au sol. Mais le RB des Bills doit sortir peu de temps après, à cause d’une blessure au pouce. Robert Woods (genou) a également quitté ses coéquipiers prématurément.
  • Avec une attaque diminuée, la défense a ensuite fait le boulot pour tenir le résultat. Le CB Stephon Gilmore s’illustre avec 2 interceptions.

Kansas City Chiefs (7-3) 17 – Tampa Bay Buccaneers (5-5) 19

  • La petite surprise de la soirée, avec la victoire des Bucs à Kansas City. Sans Marcus Peters, la défense des Chiefs a eu du mal à contenir les assauts de Jameis Winston. Le QB de Tampa lance pour 331 yards, il met d’abord son kicker en bonne position à 4 reprises, avant de trouver son TE Robert Cross dans le 4ème quart-temps.
  • De nouveau installé au poste de titulaire, Doug Martin gagne 63 yards en 24 courses au sol. Mike Evans domine une nouvelle fois les débats dans les airs, avec 6 réceptions et 105 yards.
  • Alex Smith (261 yards, 2 TD – 1 INT) trouve Albert Wilson à un peu plus de 2 minutes de la fin du match, mais la défense de Kansas City ne parvient pas à récupérer la balle suffisamment vite pour revenir.
  • Bonne nouvelle tout de même pour la défense des Chiefs avec le retour de Justin Houston. Le linebacker était absent depuis de nombreux mois après une opération du genou.

New York Giants (7-3) 22 – Chicago Bears (2-8) 16

  • Derrière à la mi-temps, les Giants ont pu compter sur 2 passes de touchdown d’Eli Manning en 2nde période pour remporter un 5ème match de rang. Comme la semaine dernière, la décision se fait grâce aux risques pris par les new-yorkais, qui marquent sur une 4ème tentative en début de 3ème quart-temps.
  • Eli Manning finit avec 227 yards (21/36) et 2 TD. Sterling Shepard (50 yards, 1 TD), Odell Beckham (46 yards) et Rashard Jennings (44 yards) atrapent tous 5 ballons. Jennings ajoute 85 yards et 1 TD au sol.
  • La défense des Giants a également fermé le jeu en 2ème mi-temps, et n’encaisse pas le moindre point. A la suite d’une nouvelle pression de Jason Pierre-Paul, Landon Collins conclut avec une interception, sa 5ème sur les 4 derniers matchs.
  • Chicago avait pourtant pris un départ canon et menait de manière surprenante 16-6 dans le 2ème quart-temps. Jay Cutler trouve d’abord Zack Miller, avant que Barth passe un field-goal et que Langford marque au sol. Les 3 premières possessions terminent avec des points.
  • Bien parti, Jay Cutler a finalement été fidèle à lui-même. Irrégulier, il finit avec 252 yards (17/30), 1 TD et 1 INT.

Minnesota Vikings (6-4) 30 – Arizona Cardinals (4-5-1) 24

  • Pour mettre fin à une série de 4 défaites de rang, les Vikings ont répondu avec quelques big plays. Xavier Rhodes intercepte 2 passes de Carson Palmer et en retourne une pour 1 touchdown de 100 yards. Quant à Cordarrelle Patterson, il marque sur un retour de kickoff de 104 yards.
  • En plus de ces actions décisives, les Vikings ont pu compter sur une défense en bien meilleure forme que lors des 4 défaites. Carson Palmer se fait donc intercepter à 2 reprises, et subit 4 sacks, dont 2 de Danielle Hunter. Le QB des Cardinals ne finit qu’avec 198 yards.
  • L’attaque d’Arizona a notamment été inexistante en 2ème mi-temps, puisqu’elle ne totalise que 27 yards. Seul point positif, toujours David Johnson qui gagne 103 yards au sol (1 TD) et 57 yards dans les airs (1 TD). Le RB a dépassé les 100 yards au total lors des 10 matchs de la saison.
  • Minnesota avait un nouveau kicker hier, pour remplacer Blair Walsh. L’heureux élu est Kai Forbath, qui marque 5 fois (2 FG et 3 PAT) mais manque tout de même une transformation.
  • Les Vikings sont à égalité avec les Lions en tête de la NFC North. Les deux équipes s’affrontent dès jeudi pour Thanksgiving.
Très gros match du CB des Vikings, Xavier Rhodes (USA Today)
Très gros match du CB des Vikings, Xavier Rhodes (USA Today)

Los Angeles Rams (4-6) 10 – Miami Dolphins (6-4) 14

  • Un des évènements de la semaine se passait du côté du Coliseum de Los Angeles : les débuts du 1er choix de la Draft 2016, le QB Jared Goff. Après de nombreuses semaines à regarder les mauvaises performances de Case Keenum, le rookie a enfin eu sa chance.
  • Une première sous la pluie mais correcte pour Goff, qui termine avec 134 yards (17/31) et aucune perte de balle. Il a tout de même eu du mal à faire avancer son attaque à certains moments, notamment sur le dernier drive. Mais est-ce à cause de lui où d’une attaque inopérante… ?
  • Pendant 3 quart-temps et demi, la défense des Rams a fait le boulot pour conserver un petit avantage donné par Todd Gurley (77 yards dont 1 TD de 24). Les Dolphins n’était pas plus efficace qu’eux offensivement et affichait 0 point après 54 minutes de jeu.
  • Mais Ryan Tannehill et son attaque ont réussi à se réveiller en fin de rencontre pour aller chercher une victoire alors inespérée. Le QB de Miami trouve d’abord Jarvis Landry à 4 minutes de la fin, avant de donner la victoire à son équipe en trouvant DeVante Parker à 36 secondes du terme. Tannehill finit avec 172 yards, 2 TD et 1 INT. Jay Ajayi gagne 77 yards en 16 courses.
  • Les Dolphins font carton plein de leur déplacement en Californie. Après avoir battu les Chargers la semaine dernière, ils s’offrent les Rams pour un 5ème succès de rang.

San Francisco 49ers (1-9) 17 – New England Patriots (8-2)

  • De retour dans sa région de naissance, la baie de San Francisco, Tom Brady n’a pas fait de sentiment pour battre les 49ers. Pas gêné par la pluie battante, le QB des Pats lance pour 280 yards et 4 TD et empoche sa 199ème victoire (saison + playoffs). Il égale ainsi Brett Favre et n’est plus qu’à 1 petite victoire du recordman Peyton Manning.
  • Du fait de l’absence de Rob Gronkowski, Brady a distribué les ballons vers différents receveurs. Malcolm Mitchell termine leader en yards (98 yards, 1 TD), Julian Edelman termine leader en réceptions (8, 77 yards, 1 TD) et White et Amendola marquent aussi.
  • Face à une défense au sol suspecte de San Francisco, LeGarrette Blount gagne 124 yards en 19 courses.
  • Pour les 49ers, la marche était bien trop haute. Colin Kaepernick n’a pas été mauvais, avec 206 yards (16/30) et 2 TD, mais il a été souvent lâché par sa ligne offensive. Il se prend notamment 4 sacks en première mi-temps (5 au total).
  • A 41 ans, Phil Dawson (49ers) a passé son 400ème field-goal en carrière. Il n’est que le 10ème kicker à le faire.

Seattle Seahawks (7-2-1) 26 – Philadelphia Eagles (5-5) 15

  • On connaissait le talent de Russell Wilson dans le jeu de passes. On connaissait la capacité de Russell Wilson d’également marquer sur des courses. Mais on ne connaissait pas Russell Wilson le receveur… Le QB des Seahawks a en effet attrapé une passe de touchdown de 15 yards face aux Eagles, lancée par … son receveur Doug Baldwin.
  • En plus de cette réception, Wilson lance pour 272 yards (18/31) et 1 TD pour son TE Jimmy Graham. Baldwin termine lui avec 4 réceptions pour 104 yards et donc 1 passe de TD de 15 yards.
  • Avant d’être créatifs, les Seahawks ont fait dans le classique avec un premier touchdown au sol. Le rookie C.J Prosise, de nouveau titulaire, marque sur une course de 72 yards dès la 5ème action de son équipe. De retour de blessure, Thomas Rawls a dû revenir plus vite que prévu pour palier la sortie de Prosise. Il gagne 57 yards en 14 courses.
  • Carson Wentz a bien commencé son match, avec notamment un très bon drive qui se termine par un touchdown de Zach Ertz en début de 2ème quart-temps. Il a ensuite eu beaucoup plus de mal. Entre son touchdown et la fin du 3ème quart-temps, il ne réussit que 5 passes pour 25 yards et se fait intercepter à 2 reprises. Ses receveurs n’ont pas aidé.
  • Beaucoup de blessures pendant ce match. Le backfield des Eagles a pris cher, puisqu’il perd Ryan Mathews (genou) et Darren Sproles (côtes). En plus de Prosise, les Seahawks ont vu sortir DeShawn Shead et Earl Thomas (ischios).
  • 100ème victoire en carrière pour le coach de Seattle, Pete Carroll.

Washington Redskins (6-3-1) 42 – Green Bay Packers (4-6) 24

  • Festival offensif pour boucler le dimanche de NFL. Kirk Cousins remporte son duel face à Aaron Rodgers et les Redskins s’imposent avant de jouer un match crucial contre Dallas pour Thanksgiving.
  • L’attaque de Washington a profité des gros problèmes actuels de la défense de Green Bay et totalise 517 yards. Kirk Cousins lance pour 375 yards (21/30) et 3 TD, et le RB rookie Rob Kelley ajoute 137 yards et 3 TD au sol. Pierre Garcon et Jamison Crowder dépassent les 100 yards (116 et 102 respectivement) et marquent 1 TD chacun.
  • Pour les Packers, Aaron Rodgers a tenté de suivre la cadence mais n’y est pas parvenu. Il termine avec 351 yards (26/41) et 3 TD, mais n’a pas reçu d’aide de son backfield.
  • Green Bay se retrouve dans une situation très délicate après cette 4ème défaite consécutive.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s