Week 13 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Publié le


Alors que la neige a fait son apparition du côté de Green Bay et Chicago, les Cowboys sont devenus la première équipe à être officiellement qualifiée pour les playoffs. Dans l’AFC, les Patriots et les Raiders ont gagné et restent au top. Dans le même temps, les Panthers continuent de couler et les 49ers se sont fait passer pour les Browns. Résumé des matchs de dimanche (et jeudi). 

Eric Berry était particulièrement motivé pour son retour dans sa ville natale (USA Today)
Eric Berry était particulièrement motivé pour son retour dans sa ville natale (USA Today)

Atlanta Falcons (7-5) 28 – Kansas City Chiefs (9-3) 29

  • Même malmenés et dominés offensivement, les Chiefs parviennent à gagner. Grâce notamment à une pick-6 d’Eric Berry, Kansas City mènent jusqu’à 27-16 au cours de ce match. Mais les Falcons vont revenir et passer devant à 4 minutes 30 de la fin grâce à un touchdown de Matt Ryan pour Aldrick Robinson. Afin de tenter de prendre 3 points d’avance, ils tentent une conversion à 2 points, mais Eric Berry, encore lui, intercepte la balle et part marquer pour les Chiefs qui vont du coup s’imposer. Natif d’Atlanta, Eric Berry est donc l’homme du match avec 8 points marqués.
  • Autre habitué de la ville et même du stade des Falcons, Albert Wilson a lui aussi joué un mauvais tour aux locaux. L’ex-receveur de Georgia State marque un touchdown de 55 yards sur un « fake punt ».
  • En bon gestionnaire, Alex Smith réussit 21 passes sur 25 pour 270 yards et 1 TD pour Spencer Ware. Travis Kelce termine avec 8 réceptions et 140 yards.
  • En face, Matt Ryan termine avec 297 yards (22/34) mais ses deux grosses erreurs coûtent cher aux Falcons. Blessé en fin de match, Julio Jones attrape 7 ballons pour 113 yards. Au sol, Devonta Freeman marque à 2 reprises.
  • Le kicker d’Atlanta, Matt Bryant, s’est illustré avec un field-goal réussit de 59 yards. A 41 ans, il égale le record de franchise. C’est son 2ème plus long field-goal, après un de 62 yards en 2006 avec Tampa.

New Orleans Saints (5-7) 13 – Detroit Lions (8-4) 28

  • La grosse saison de Matthew Stafford continue. Le QB des Lions lance pour 341 yards (29/40) et 2 TD, et solidifie ses très bonnes stats sur la saison. Son ratio TD (19) – INT (5) est le meilleur de sa carrière, tout comme son rating (99.5). Son pourcentage de passes réussies est le 2ème meilleur (66.8%).
  • En difficulté en début de saison, Golden Tate a finalement réussi à s’imposer comme le receveur numéro 1 des Lions. Grâce notamment à un touchdown de 66 yards, il termine avec 8 réceptions et 145 yards.
  • La défense de Detroit a également fait le boulot hier. A quel point ? Au point d’empêcher Drew Brees de lancer 1 touchdown à domicile pour la 1ère fois en 60 matchs. Le QB des Saints finit certes avec 326 yards (31/44) mais il se fait intercepter à 3 reprises.
  • Plus grosse victoire en termes d’écart cette saison pour les Lions, qui confortent leur position de leader de la NFC North.

New England Patriots (10-2) 26 – Los Angeles Rams (4-8) 10

  • Ça y est, Tom Brady est devenu le QB avec le plus de victoires dans l’histoire de la NFL (saison + playoffs). Avec 201 victoires, Brady dépasse Peyton Manning. Et il n’a pas vraiment eu besoin de forcer face à une équipe de Los Angeles en difficulté. Le QB des Pats termine avec 269 yards et 1 TD pour Chris Hogan.
  • Avant ça, LeGarrette Blount avait mis New England sur la bonne voie, grâce à un touchdown de 43 yards. Le RB finit avec 88 yards en 18 courses.
  • Si Brady continue de gagner, Jeff Fisher continue lui de perdre. Mais le coach n’est pas en danger puisque lui et le Manager General du club Les Snead, ont été prolongé pour 2 saisons… Au grand désespoir d’Eric Dickerson évidemment.
  • Avant dernière attaque de NFL avec 295 yards par match en moyenne, les Rams ont fait encore pire hier puisqu’ils terminent avec 162 yards (contre 402 pour les Pats). Pour son 3ème match, Jared Goff n’a pas été très bon et affiche 161 yards (14/32) avec 1 TD et 2 INT.

Jacksonville Jaguars (2-10) 10 – Denver Broncos (8-4) 20

  • La recette continue de fonctionner pour Denver. Avec un QB rookie mais une énorme défense, le champion en titre revient de Floride avec une victoire importante en vue des playoffs.
  • Blake Bortles était la victime idéale pour cette défense des Broncos. Le QB sort son pire match en carrière et finit avec un rating de 37.9. Il affiche 181 yards (19/42) et 2 interceptions, dont 1 pick-6. Bortles compte désormais plus de pick-6 (11) que de victoires (10) depuis le début de sa carrière.
  • Pour la 6ème saison de rang, les Jaguars vont perdre plus de 10 matchs. C’est la 5ème équipe de l’histoire à réaliser une telle série négative.
  • Privés de Trevor Siemian (pied), les Broncos étaient menés par le rookie Paxton Lynch. Ce dernier n’a pas été très inspiré et termine avec 104 yards (12/24), aucun TD et aucune perte de balle.
  • L’attaque de Denver ne totalise que 206 yards et ne convertit qu’une seule 3ème tentative sur 13. Mais la défense et ses 3 pertes de balle forcées a encore fait le boulot.
Encore une saison décevante pour Bortles et les Jags (FOX)
Encore une saison décevante pour Bortles et les Jags (FOX)

Green Bay Packers (6-6) 21 – Houston Texans (6-6) 13

  • Sous la neige, les Packers ont réussi à dominer les Texans pour revenir à l’équilibre (6-6). Aaron Rodgers lance pour 209 yards et 2 TD. Gros match de Jordy Nelson qui finit avec 8 réceptions pour 118 yards et 1 TD.
  • Les Texans ont tenté un comeback en fin de rencontre. Brock Osweiler trouve DeAndre Hopkins pour un TD de 44 yards à moins de 2 minutes de la fin, après lequel Nick Novak manque la transformation à cause d’une petite glissade. Mais sur leur dernière possession, ils ne parviennent pas à aller chercher des points et s’inclinent pour la 3ème semaine de suite.
  • Encore un peu dans le dur en 1ère mi-temps, Brock Osweiler a été meilleur ensuite. Il finit avec 202 yards (22/35) et 2 TD.
  • Le défenseur des Packers, Julius Peppers, continue de terroriser les QB adverses. Avec un nouveau sack sur Osweiler, il porte son total en carrière à 142,5 et passe devant Michael Strahan à la 5ème position dans l’histoire de la NFL.

Cincinnati Bengals (4-7-1) 32 – Philadelphia Eagles (5-7) 14

  • Privée d’A.J Green et Giovani Bernard, l’attaque de Cincinnati montre enfin des signes de vie. Andy Dalton lance pour 332 yards (23/31) et 2 TD et les Bengals marquent sur leurs 6 premières possessions pour mener 29-0.
  • En face, Carson Wentz a connu des difficultés pour le 6ème match de suite et rend surement sa plus mauvaise copie. Il finit avec 308 yards (36/60) dont une bonne partie alors que Cincinnati avait match gagné, avec 1 TD et 3 INT.
  • Vontaze Burfict était partout sur ce match, il finit avec 15 plaquages et 2 interceptions.

Baltimore Ravens (7-5) 38 – Miami Dolphins (7-5) 6

  • Enfin un match référence pour les Ravens, qui écrasent des Dolphins qui restaient sur 6 victoires consécutives.
  • Emmenés par un grand Joe Flacco, les Ravens mènent déjà 24-0 à la mi-temps. Le QB affichait 258 yards (27/34) et 3 TD à la pause. Il finit le match avec 381 yards (36/47), 4 TD et 1 INT, de loin sa meilleure sortie de la saison.
  • Au contraire, Ryan Tannehill, qui restait sur un très bon match face aux 49ers, s’est heurté à la très bonne défense de Baltimore. Il lance pour 226 yards (29/40), 1 touchdown et 3 interceptions. Le QB de Miami n’avait lancé qu’1 interception sur la série de 6 victoires.
  • Enfin débarrassé de ses problème physiques, Dennis Pitta revient bien. Le TE des Ravens attrape 9 ballons pour 90 yards et 2 TD. Le RB Terrance West marque 2 TD, 1 au sol et 1 autre dans les airs.

Chicago Bears (3-9) 26 – San Francisco 49ers (1-11) 6

  • On pensait qu’ils avaient touché le fond, et bien sous la neige de Chicago, les 49ers ont continué de creuser.
  • Certes il faisait très mauvais au Soldier Field, mais de là à repartir avec 6 yards net dans le jeu de passes… Colin Kaepernick est remplacé dans le 4ème quart-temps alors qu’il avait réussi 1 passe pour 4 yards et pris 5 sacks (et 20 yards au sol). Blaine Gabbert n’a guère été plus convaincant avec 35 yards et 1 sack/safety.
  • Dans le même temps, le RB des Bears s’est amusé face à la défense suspecte de San Francisco. Jordan Howard totalise 117 yards et marque 3 touchdowns. Heureusement qu’il y avait Howard, car le jeu de passes de Chicago n’a pas été exceptionnel non plus. Matt Barkley, de nouveau titulaire, a bien failli rentrer aux vestiaires à la mi-temps sans réussir la moindre passe. Il termine finalement avec 192 yards (11/18).
La neige a fait son apparition sur les terrains de NFL, comme ici au Soldier Field de Chicago (Getty)
La neige a fait son apparition sur les terrains de NFL, comme ici au Soldier Field de Chicago (Getty)

Oakland Raiders (10-2) 38 – Buffalo Bills (6-6) 24

  • Grâce à ses jeunes stars, les Raiders sont capables d’aller chercher des victoires alors qu’ils sont menés de 15 points. Derek Carr lance 2 touchdowns en 2ème mi-temps et Khalil Mack force 2 pertes de balle. Oakland marque 29 points sans en encaisser 1 seul pour finir le match.
  • Carr finit avec 260 yards (19/35) et 2 TD, pour Crabtree et Cooper. Latavius Murray ajoute 2 touchdowns au sol et gagne 82 yards en 20 courses.
  • 10ème victoire pour Oakland, soit déjà autant que lors des 2 dernières saisons cumulées.
  • Les Bills ont été à l’aise au sol avec 212 yards au total. LeSean McCoy fait la majorité des dégâts avec 130 yards en 17 courses, et Mike Gillislee finit le travail avec 2 TD.
  • Tyrod Taylor marque aussi au sol, mais a eu plus de mal dans le jeu de passes. Il finit avec 191 yards (18/35) et 2 pertes de balles (1 INT et 1 fumble). Buffalo arrivait avec seulement 7 ballons perdus en 11 matchs.

Pittsburgh Steelers (7-5) 24 – New York Giants (8-4) 14

  • Victoire convaincante des Steelers qui ont joué sur leurs forces pour stopper la série de 6 succès consécutifs des Giants. L’approche plus conservatrice fonctionne.
  • La force de cette équipe est son trio offensif. Big Ben lance pour 289 yards (24/36), 2 TD et 1 INT. Antonio Brown attrape 6 ballons pour 54 yards et 1 TD. Et Le’Veon Bell totalise 182 yards (118 au sol et 64 dans les airs).
  • Un joueur s’est également illustré pour Pittsburgh, c’est le TE Ladarius Green, qui finit leader de son équipe avec 6 réceptions pour 110 yards et 1 TD.
  • Odell Beckham fait plutôt un bon match au niveau statistiques, avec 10 réceptions et 100 yards, mais il était nerveux et a pris une pénalité qui a ensuite coûté un safety à son équipe. OBJ est le seul joueur à avoir fait mal à la défense de Pittsburgh. Eli Manning finit lui avec 195 yards (24/39), 2 TD et 2 INT.
  • Aucun RB n’avait réussi à passer la barre des 100 yards au sol cette saison face à la défense de New York, qui a perdu Jason Pierre-Paul en cours de match.

Arizona Cardinals (5-6-1) 31 – Washington Redskins (6-5-1) 23

  • Enfin un match où les Cardinals ont ressemblé à l’équipe qui a terminé avec 13 victoires en 2015. Carson Palmer sort un gros match avec 300 yards (30/46) et 3 TD, bien aidé par les 2 seuls joueurs offensifs qui sont irréprochables depuis le début de la saison. David Johnson, et Larry Fitzgerald qui attrape 10 ballons pour 78 yards.
  • Pour revenir au RB des Cards, il gagne 84 yards en 18 courses, avec 1 TD à la clé, et ajoute 9 réceptions pour 91 yards et 1 autre TD. Ce qui fait un total de 175 yards. David Johnson devient ainsi le 2ème joueur de l’histoire à passer les 100 yards de scrimmage (sol + air) lors des 12 premiers matchs de la saison. L’autre est Edgerrin James. Pour Carson Palmer, Johnson est actuellement « le meilleur joueur de NFL ».
  • Les Cards remportent ce match grâce notamment à un coup de poker tenté par Bruce Arians. Dans le 4ème quart-temps, Arizona mène 24-20 mais le coach décide de tenter une 4ème tentative dans son camp. Un risque payant puisque David Johnson le convertit et quelques actions plus tard, Palmer trouve Nelson pour faire grandir l’écart.
  • Les Redskins ont eu l’occasion de revenir mais Kirk Cousins se fait intercepter par Patrick Peterson à 40 secondes de la fin. Le QB de Washington rend une copie moyenne, avec 271 yards (21/37), 2 TD et 2 pertes de balle.

San Diego Chargers (5-7) 21 – Tampa Bay Buccaneers (7-5) 28

  • Les Bucs vont chercher une 4ème victoire consécutive et s’invite dans la course pour les playoffs.
  • Jameis Winston et les Bucs prennent la main en milieu de 4ème quart-temps. Un punt court de Kaser leur permet de démarrer assez haut et Winston trouve Brate rapidement. Tampa n’avait mené que très brièvement dans le 3ème quart-temps, après une pick-6 de Lavonte David.
  • Philip Rivers a eu la balle en main pour faire revenir les Chargers, mais il se fait intercepter pour la 2ème fois du match, par Keith Tandy cette fois. Le QB de San Diego lance pour 225 yards (15/26) avec 2 TD et 2 INT. Melvin Gordon gagne 84 yards au sol et s’approche des 1000 yards (992) sur la saison. Il marque également son 10ème TD au sol.
Les Bucs peuvent-ils accrocher les playoffs ? (Getty)
Les Bucs peuvent-ils accrocher les playoffs ? (Getty)

Seattle Seahawks (8-3-1) 40 – Carolina Panthers (4-8) 7

  • Les Panthers, défaits au Super Bowl il y a quelques mois, continuent de plonger. Et en plus d’être mauvais sur le terrain, ils trouvent des histoires futiles en dehors. Ainsi, personne n’a d’abord compris pourquoi Derek Anderson était titulaire lors de la première possession de Carolina à la place du MVP en titre Cam Newton. Anderson lance une interception sur sa première passe et Newton entre ensuite… Ron Rivera a expliqué après le match que son QB n’avait pas respecté le code vestimentaire (pas de cravate) et qu’il avait été pénalisé…
  • Il n’en fallait pas plus pour lancer des Seahawks qui se sont fait un plaisir de piétiner leur adversaire. Thomas Rawls a mené la charge avec 106 yards et 2 TD en 15 courses. Tyler Lockett marque également sur une action explosive de 75 yards. Du coup, Russell Wilson n’a pas eu à forcer son talent et finit avec 277 yards, 1 TD et 1 INT.
  • Seul petit bémol pour Seattle, la grosse blessure d’Earl Thomas. Le safety s’est cassé un os dans la jambe et devrait manquer pas mal de temps. A chaud après le match, il a même laissé entendre une possible fin de carrière.

Ça s’était passé jeudi

Minnesota Vikings (6-6) 15 – Dallas Cowboys (11-1) 17

  • Les Cowboys, meilleur bilan de NFL, se déplaçaient dans le Minnesota en ouverture de la week 13 jeudi. Ils ont galéré mais sont repartis avec une 11ème victoire de suite.
  • Ce match est surement le moins bon offensivement sur la série de succès de la franchise. Dak Prescott lance pour 139 yards seulement, mais a été sérieux avec un 12/18 et 1 TD pour Dez Bryant (84 yards) et 1 fumble perdu. Au sol, Ezekiel Elliot gagne 86 yards en 20 courses, avec 1 TD.
  • Pour les Vikings, Sam Bradford lance pour 247 yards (32/45) et 1 TD, et il a bien failli arracher la prolongation dans les derniers instants. Après avoir trouvé Jerick McKinnon à 25 secondes de la fin du temps réglementaire, il rate la conversion à 2 points mais est clairement toucher au niveau du casque par un défenseur de Dallas. Les arbitres ne sifflent pas…
  • Globalement, la défense des Cowboys a fait un match très solide, en mettant constamment la pression sur le QB des Vikings. Ils ont parfaitement exploité les faiblesses d’une ligne offensive faite de bric et de broc.
  • Ça n’a été officiel qu’hier, mais les Cowboys sont les premiers à être officiellement qualifiés pour les playoffs. Ils profitent de la défaite des Redskins.

Bye week : Cleveland Browns, Tennessee Titans

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s