Retour sur les NFC Divisional Playoffs

Publié le Mis à jour le


La finale de conférence NFC opposera 2 quarterbacks candidats au trophée de MVP, et qui ont mené leurs équipes respectives à la victoire ce week-end. Matt Ryan a été étincelant et a dominé la défense des Seahakws, alors qu’Aaron Rodgers a continué sur sa lancée pour faire chuter la meilleure équipe de la NFC.

Matt Ryan en mode MVP face aux Seahawks (USA Today)
Matt Ryan en mode MVP face aux Seahawks (USA Today)

Atlanta Falcons 36 – Seattle Seahawks 20

Ce qu’il faut retenir

  • Si l’on écoute les fans d’Atlanta, Matt Ryan est le MVP de la saison. Sous les chants de son public, le QB a en tout cas livré un nouveau match excellent pour permettre à son équipe d’aller en finale de conférence.
  • Matt Ryan a un bilan de 2 victoires pour 4 défaites en playoffs, ses 2 victoires sont contre les Seahawks (les Falcons avaient gagné 30-28 au même stade de la compétition en 2012).
  • Les Falcons joueront seulement leur 4ème finale de conférence en 51 ans d’existence, et ce sera à domicile pour un adieu au Georgia Dôme.
  • La jeune défense d’Atlanta a également fait du bon boulot pour limiter l’impact de Russell Wilson. Le QB des Seahawks lance 2 interceptions et prend 3 sacks.
  • La défense de Seattle n’a rien pu faire face à la meilleure attaque de la ligue, et l’absence d’Earl Thomas s’est ressentie sur les lignes secondaires.

L’homme du match

Matt Ryan (QB – Falcons)

Candidat très sérieux au trophée de MVP de la saison, Matt Ryan confirme en playoffs. Le QB des Falcons lance pour 338 yards et marque 3 TD, dont un crucial juste avant la mi-temps à la suite d’un drive phénoménal de 99 yards. Cette action a fait très mal aux Seahawks qui ont en plus encaissé un safety un peu plus tôt.

Les stats de la rencontre

SEATTLE SEAHAWKS ATLANTA FALCONS
1ères tentatives 17 1ères tentatives 28
Yards au sol 101 Yards au sol 99
Yards à la passe 208 Yards à la passe 323
Total Yards 309 Total Yards 422
Touchdowns 2 Touchdowns 4
Pertes de balle 2 Pertes de balle 0
Temps de possession 26 : 41 Temps de possession 33 : 19
Passes Passes
Russell Wilson 17/30, 225 yards, 2 TD – 2 INT Matt Ryan 26/37, 338 yards, 3 TD
Courses Courses
Russell Wilson 6 courses, 49 yards Tevin Coleman 11 courses, 57 yards
Thomas Rawls 11 courses, 34 yards Devonta Freeman 14 courses, 45 yards, 1 TD
Réceptions Réceptions
Paul Richardson 4 réceptions, 83 yards Devonta Freeman 4 réceptions, 80 yards
Doug Baldwin 5 réceptions, 80 yards, 1 TD Julio Jones 6 réceptions, 67 yards, 1 TD
Défense Défense
Michael Bennett 3 plaquages, 1 sack Deion Jones 5 plaquages, 1 INT
Frank Clark 1 plaquage, 1 sack, 1 FUM Jonathan Babineaux 3 plaquages, 1 sack
Aaron Rodgers et les Packers continuent sur leur lancée (USA Today)
Aaron Rodgers et les Packers continuent sur leur lancée (USA Today)


Dallas Cowboys 31 – Green Bay Packers 34

Ce qu’il faut retenir

  • Les Packers ont remporté leurs 6 derniers matchs de la saison régulière, et ils ne s’arrêtent plus. Aaron Rodgers, étincelant sur cette série de succès, a été excellent en première mi-temps et décisif en fin de match.
  • Le QB lance 1 première passe de touchdown sur le 1er drive des Packers et trouve Jared Cook sur une passe de 36 yards en toute de fin de match. Une passe qui permet ensuite à Mason Crosby de passer le field-goal de la victoire, à 51 yards de distance.
  • Menés de 18 points en 1ère mi-temps et de 15 au début de 4ème quart-temps, les Cowboys n’ont jamais lâché et ont égalisé à deux reprises. Les deux rookies ont fait le boulot, Prescott lance pour 302 yards et 3 TD (1 INT), et Elliott gagne 125 yards au sol.
  • Du coup c’est une 5ème défaite de rang en Divisional Playoff pour Dallas. La franchise n’a pas participé à une finale de conférence depuis 21 ans.
  • Dez Bryant a marqué ses 2 premiers touchdowns en playoffs. Il termine avec 132 yards en 9 réceptions. Le TE Jason Witten marque lui aussi son 1er TD en playoffs.

L’homme du match

Aaron Rodgers (QB – Packers)

Sur la série de 8 victoires en cours des Packers, Aaron Rodgers est au sommet de son art. Le QB a lancé hier ses 20 et 21ème touchdowns, mais aussi sa 1ère interception. Il finit avec 356 yards.

Dans le rythme dès le début de la rencontre, il lance son 1er touchdown lors du premier drive de Green-Bay. Mais c’est en fin de rencontre, alors que les 2 équipes étaient à égalité 31-31, que le double MVP a été décisif. Avec 36 secondes à jouer, Rodgers, plus calme et précis que jamais, fait avancer son équipe et trouve Jared Cook le long de la ligne pour une réception de 36 yards. Suffisant pour permettre à Crosby de donner la victoire aux Packers.

Les stats de la rencontre

GREEN BAY PACKERS DALLAS COWBOYS
1ères tentatives 27 1ères tentatives 25
Yards au sol 87 Yards au sol 138
Yards à la passe 327 Yards à la passe 291
Total Yards 414 Total Yards 429
Touchdowns 4 Touchdowns 3
Pertes de balle 1 Pertes de balle 1
Temps de possession 29 : 46 Temps de possession 30 : 14
Passes Passes
Aaron Rodgers 28/43, 356 yards, 2 TD – 1 INT Dak Prescott 24/38, 302 yards, 3 TD – 1 INT
Courses Courses
Ty Montgomery 11 courses, 47 yards, 2 TD Ezekiel Elliott 22 courses, 125 yards
Réceptions Réceptions
Jared Cook 6 réceptions, 104 yards, 1 TD Dez Bryan 9 réceptions, 132 yards, 2 TD
Davante Adams 5 réceptions, 76 yards Jason Witten 6 réceptions, 59 yards, 1 TD
Défense Défense
Michael Bennett 3 plaquages, 1 sack Deion Jones 5 plaquages, 1 INT
Frank Clark 1 plaquage, 1 sack, 1 FUM Jonathan Babineaux 3 plaquages, 1 sack

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s