L’équipe-type Rookie de la saison 2016/2017

Publié le


Chaque saison, des petits nouveaux font leurs débuts dans l’élite. Les résultats sont souvent contrastés, avec des joueurs qui parviennent à s’adapter rapidement, d’autres qui n’y arriveront jamais, et certains qui déjouent les pronostics pour s’imposer.  Cette saison plusieurs franchises ont été bien aidé par leurs rookies. Ainsi, les Cowboys n’ont pas hésité à confier leur attaque à Dak Prescott et Ezekiel Elliott, et des franchises comme Atlanta ou San Diego ont vu leurs défenses progresser grâce à ce sang neuf.

ATTAQUE

Quarterback

Dak Prescott (Cowboys)

Stats 2016 : 67.8%, 3667 yards (229.2 par match), 23 TD – 4 INT, 104.9 rating

Lorsque les Cowboys ont drafté Dak Prescott en 135ème position (7 autres QB ont été pris avant lui), ils voyaient le joueur de Mississippi State comme leur 3ème option derrière Romo et Sanchez. Mais suite à la blessure du premier et aux performances peu emballantes du second, Prescott a eu sa chance. Il a été très bon en pré-saison et les Cowboys ont décidé qu’il débuterait la saison régulière comme titulaire. Un choix osé mais payant puisque le QB a terminé la saison avec des stats impressionnantes pour un rookie et a mené son équipe en playoffs avec le meilleur bilan de la NFC. Une des forces de Prescott est sa mobilité, puisqu’il n’hésite pas à sortir de sa poche. Très à l’aise dans ces situations, il affiche le 2ème meilleur rating (103.6), derrière Jameis Winston (118.7). Son trophée de meilleur rookie offensif le récompense pour cette saison aussi belle que surprenante.

Dak Prescott, meilleur rookie offensif et une des surprises de la saison (USA Today)
Dak Prescott, meilleur rookie offensif et une des surprises de la saison (USA Today)

Remplaçant : Carson Wentz (Eagles)

Running-backs

Ezekiel Elliott (Cowboys)

Stats 2016 : 1631 yards (108.7 par match), 5.1 AVG, 15 TD

Contrairement à son coéquiper Dak Prescott, Ezekiel Elliott était attend dès sa saison de rookie. Pris en 4ème position de la Draft, il devait rentabiliser l’investissement d’entrée. Après un premier match pour s’adapter, « Zeke » est devenu une machine difficile à stopper et il termine avec le meilleur total de NFL au sol (1631 yards) et un nouveau record de franchise pour un rookie. Il a également montré ses talents de finisseurs (15 TD) et de receveurs (12 yards par réception).

Attendu, "Zeke" n'a pas déçu et termine leader de NFL en yards au sol (Getty)
Attendu, « Zeke » n’a pas déçu et termine leader de NFL en yards au sol (Getty)

Jordan Howard (Bears)

Stats 2016 : 1313 yards (87.5 par match), 5.2 AVG, 6 TD

En 2016, les deux leaders de NFL en yards au sol sont des rookies. Car derrière Elliott, on retrouve Jordan Howard, le RB des Bears. Pris au 5ème tour de la Draft, Howard a logiquement débuté la saison sur le banc mais les Bears se sont vite rendu compte qu’il serait la solution pour pallier au départ de Matt Forte. Bilan, un premier match à plus de 100 yards dès la 4ème journée et un total de 1313 yards, pour finir sa première saison dans l’élite.

Les Bears ont trouvé leur RB du futur en Jordan Howard (USA Today)
Les Bears ont trouvé leur RB du futur en Jordan Howard (USA Today)

Remplaçants : Rob Kelley (Redskins), Derrick Henry (Titans)

Receveurs

Michael Thomas (Saints)

Stats 2016 : 92 réceptions, 1137 yards (75.8 par match), 9 TD

A la fin de la saison dernière, une page s’est tournée à New Orleans où la franchise s’est séparée de Marques Colston. Et bien ce dernier a rapidement été oublié grâce à l’arrivée de Michael Thomas, la nouvelle cible préférée de Drew Brees. Le rookie attrape 92 ballons (2ème meilleur total de l’histoire pour un WR rookie) et termine avec 1137 yards (9ème de NFL) et 9 TD (6ème). 5 receveurs (dont 4 au 1er tour) ont été pris avant Thomas, mais c’est lui qui sort la meilleure saison. Un très bon coup pour les Saints.

Michael Thomas est rapidement devenu la cible préférée de Drew Brees (USA Today)
Michael Thomas est rapidement devenu la cible préférée de Drew Brees (USA Today)

Sterling Shepard (Giants)

Stats 2016 : 65 réceptions, 683 yards (42.7 par match), 8 TD

Saison intéressante pour Sterling Shepard, qui est resté cantonné à une position de « slot » receveur. 60 de ses 65 réceptions sont à cette position, ce qui est le 4ème chiffre de NFL en 2016. En ce qui concerne les touchdowns, ses 8 réalisations le placent en tête. La saison prochaine, Victor Cruz ne sera plus dans l’effectif des Giants (il vient d’être coupé), du coup Sterling Shepard pourrait passer plus de temps sur l’extérieur.

Une première saison réussie pour Sterling Shepard (Getty)
Une première saison réussie pour Sterling Shepard (Getty)

Remplaçants : Tyreek Hill (Chiefs), Tyler Boyd (Bengals)

Tight-end

Hunter Henry (Chargers)

Stats 2016 : 36 réceptions, 478 yards (31.9 par match), 8 TD

La cuvée 2016 des TE n’était pas exceptionnelle et Hunter Henry a été le premier à sortir lors du 2ème tour. Associé à Antonio Gates, le jeune TE a confirmé ce statut de n°1 à ce poste avec une saison plutôt bonne. Il termine notamment la saison comme meilleur marqueur des Chargers, avec 8 TD. La relève semble donc assurée une fois que Gates mettra un terme à sa carrière.

Hunter Henry semble capable de prendre le relais d'Antonio Gates (League Jacker)
Hunter Henry semble capable de prendre le relais d’Antonio Gates (League Jacker)

Remplaçant : Austin Hooper (Falcons)

Ligne offensive

Left Tackle : Taylor Decker (Lions)

Taylor Decker a été titularisé lors des 17 matchs des Lions (16 en saison et 1 en playoffs) et il a joué tous les snaps offensifs de son équipe. C’est déjà une belle performance. Mais il a aussi prouvé pourquoi en faisant une superbe saison sur le blind side de Matthew Stafford. Decker n’alloue que 4 sacks durant la saison et a aidé à solidifier la ligne offensive de Detroit.

Avec Taylor Decker sur son blind side, Matthew Stafford peut être serein (CBS)
Avec Taylor Decker sur son blind side, Matthew Stafford peut être serein (CBS)

Left Guard : Laremy Tunsil (Dolphins)

Pris en 13ème position par les Dolphins, Tunsil aurait dû partir plus tôt sans une fausse vidéo publiée quelques minutes avant la Draft. Miami a donc fait la bonne affaire et son impact sur la ligne offensive des Floridiens a été immédiat. Principalement aligné comme Guard, il a aidé Jay Ajayi a explosé et il a très bien protégé son QB (1.5 sacks alloués). Branden Albert venant de quitter Miami, Tunsil devrait devenir le Left Tackle dès la saison prochaine, et il a le potentiel d’en devenir un très bon.

Tunsil passera sur le poste de Left Tackle la saison prochaine, un nouveau challenge (USA Today)
Tunsil passera sur le poste de Left Tackle la saison prochaine, un nouveau challenge (USA Today)

Centre : Cody Whitehair (Bears)

Que ce soit Ryan Kelly ou Cody Whitehair, il n’y a pas de mauvais choix et les deux rookies ont débuté tous les matchs de leur équipe cette saison. Mais ce qui fait la différence en la faveur du joueur des Bears, c’est le fait qu’il était un Tackle au niveau universitaire et un Guard jusqu’en pré-saison et qu’il a été lancé Centre lors de la 1ère journée de la saison régulière. Une transition pas évidente, surtout pour un rookie, mais qui a été parfaitement absorbé par Whitehair. Il a été essentiel à la grosse saison de Jordan Howard et n’a alloué qu’1 petit sack sur la saison.

Cody Whitehair s'est admirablement bien adapté à un nouveau poste
Cody Whitehair s’est admirablement bien adapté à un nouveau poste

Right Guard : Joe Thuney (Patriots)

Ce n’est plus un secret, la ligne offensive des Pats s’est considérablement améliorée en 2016 et Tom Brady a pu bénéficier d’une excellente protection pour découper les défenses adverses. Joe Thuney, pris au 3ème tour, a été lancé immédiatement et il n’a pas manqué un match. Sa force physique a permis de stabiliser le côté gauche de la ligne et il n’a alloué que 2 petits sacks sur la saison.

Rookie et déjà champion (Icon Sportswire)
Rookie et déjà champion (Icon Sportswire)

Right Tackle : Jack Conklin (Titans)

Lui aussi a débuté les 16 matchs de son équipe cette saison, à droite, et il a aidé à solidifier la ligne offensive des Titans. Sur la saison, Jack Conklin a réussi la performance d’être dans le top 10 à sa position et la ligne de Tennessee a terminé dans le top 5. Il n’alloue qu’un petit sack et aucune pénalité sur la saison.

Jack Conklin a été l'un des meilleurs Tackle de NFL cette saison (ESPN)
Jack Conklin a été l’un des meilleurs Tackle de NFL cette saison (ESPN)

Remplaçants : Ronnie Stanley (OT – Ravens), Joshua Garnett (OG – 49ers), Ryan Kelly (C – Colts)

DEFENSE

Ligne défensive

Defensive Tackle : DeForest Buckner (49ers)

Stats 2016 : 73 plaquages, 6 sacks

Aucun rookie défensif n’a autant joué que Buckner en 2016 (1007 snaps). Le DT des 49ers termine également leader parmi les rookies en sacks (6) et stops défensifs (35). Avec un effectif plus performant autour de lui et une progression logique, Buckner a le potentiel pour passer les 10 sacks par saison.

Buckner a montré qu'il avait un gros potentiel (USA Today)
Buckner a montré qu’il avait un gros potentiel (USA Today)

Defensive End : Joey Bosa (Chargers)

Stats 2016 : 41 plaquages, 10.5 sacks, 1 FUM

3ème choix de la Draft 2016, Joey Bosa a montré pourquoi malgré une préparation tronquée et sans jouer les 3 matchs. Les Chargers auraient pu griller un talent, mais Bosa a su s’intégrer à une vitesse impressionnante et dominer les lignes adverses. Sans jouer les 3 premiers matchs, il termine leader parmi les rookies avec 10.5 sacks.

Joey Bosa n'a pas mis longtemps à s'imposer comme un pass-rusher redouté (SI)
Joey Bosa n’a pas mis longtemps à s’imposer comme un pass-rusher redouté (SI)

Defensive Tackle / End : Chris D. Jones (Chiefs)

Stats 2016 : 28 plaquages, 2 sacks

Chris Jones a moins joué que d’autres DL rookies, mais son impact quand il était sur le terrain a fait la différence. Puissant et intimidant, il est parvenu à totaliser 32 pressions sur les QB adverses malgré un temps de jeu réduit. Pris au 2ème tour par les Chiefs, il a montré que son potentiel était supérieur aux prévisions des recruteurs.

Chris Jones est monté en puissance au cours de sa saison rookie (Chiefs.com)
Chris Jones est monté en puissance au cours de sa saison rookie (Chiefs.com)

Remplaçants : Michael Pierce (DT – Ravens), Noah Spence (DE – Buccaneers), Yannick Ngakoue (DE – Jaguars)

Linebackers

Left Outside Linebacker : Leonard Floyd (Bears)

Stats 2016 : 33 plaquages, 7 sacks, 1 safety, 1 FUM

Floyd a eu du mal physiquement avec plusieurs blessures qui lui ont fait manquer 4 matchs. Malgré ça, il a terminé co-leader de son équipe avec 7 sacks en 12 rencontres. Excellent pass-rusher, il est également surprenant en couverture où il a été plutôt très solide.

Floyd nous a montré différentes facettes durant sa première saison (AP)
Floyd nous a montré différentes facettes durant sa première saison (AP)

Inside Linebacker : Deion Jones (Falcons)

Stats 2016 : 108 plaquages, 14 passes déviées, 3 INT, 2 TD, 1 FUM

Deion Jones est un linebacker intérieur moderne, qui se place plus loin de la ligne scrimmage et qui se concentre moins sur le jeu au sol. Sa vitesse lui permet tout de même d’arriver très vite sur les running-backs en évitant les blocks. Il termine leader des Falcons avec 108 plaquages. Jones s’est particulièrement illustré en couverture avec ses 14 passes déviées et 3 interceptions, dont 2 qui termine en touchdowns.

Deion Jones s'est révélé être une menace en couverture avec 3 INT et 2 TD (USA Today)
Deion Jones s’est révélé être une menace en couverture avec 3 INT et 2 TD (USA Today)

Inside Linebacker : Jatavis Brown (Chargers)

Stats 2016 : 79 plaquages, 3.5 sacks, 2 FUM

Autre linebacker intérieur très talentueux, Jatavis Brown est très complet. Titularisé à 7 reprises par les Chargers, il termine tout de même leader de son équipe avec 79 plaquages. Intéressant en pass-rush et en couverture, il ajoute 3.5 sacks et 6 passes déviées. Brown est un défenseur explosif et très intense sur les contacts.

Avec Bosa et Brown, la défense des Chargers possède des jeunes joueurs talentueux (Chargers.com)
Avec Bosa et Brown, la défense des Chargers possède des jeunes joueurs talentueux (Chargers.com)

Right Outside Linebacker : De’Vondre Campbell (Falcons)

Stats 2016 : 48 plaquages, 8 passes déviées, 1 INT, 1 FUM

J’ai hésité entre Campbell et Ogbah, et les destinées différentes de leurs 2 franchises ont surement joué… J’ai également trouvé Ogbah plus à l’aise comme DE que comme OLB. Campbell a progressé tout au long de la saison et s’est imposé sur l’extérieur. Présent sur le jeu au sol, il a été particulièrement bon en couverture et précieux lors de la belle campagne des Falcons.

Campbell a su s'imposer au sein de la défense de Dan Quinn (USA Today)
Campbell a su s’imposer au sein de la défense de Dan Quinn (USA Today)

Remplaçants : Emmanuel Ogbah (OLB – Browns), Blake Martinez (ILB – Packers)

Safeties

Free Safety : Karl Joseph (Raiders)

Stats 2016 : 60 plaquages, 7 passes déviées, 1 INT

J’ai hésité entre lui et Sean Davis, sachant que les 2 joueurs ont manqué plusieurs matchs. Sean Davis, qui a joué FS et CB pour les Steelers, n’a pas débuté la saison, alors que Joseph a été contraint de rater les 4 derniers matchs de la saison à cause d’un problème au pied. J’ai finalement choisi le FS des Raiders car il est le meilleur spécialiste à son poste. Quand il est au top, il est un joueur explosif, rapide en couverture et intense sur les plaquages.

Belle saison de Karl Joseph, qui devait faire oublier un certain Charles Woodson (Raiders.com)
Belle saison de Karl Joseph, qui devait faire oublier un certain Charles Woodson (Raiders.com)

Strong Safety : Keanu Neal (Falcons)

Stats 2016 : 106 plaquages, 5 FUM

Pour beaucoup d’experts, Neal avait été pris trop tôt par les Falcons lors de la Draft. Mais Dan Quinn appréciait ce joueur, et surtout sa vitesse. Et on peut dire qu’il avait vu juste puisque son Safety a terminé sa saison rookie avec 106 plaquages, 2ème meilleur total de l’équipe et 4ème de NFL à cette position. Neal a également montré son intensité lors des contacts avec 5 fumbles forcés.

Keanu Neal, un safety d'impact qui plait au coach d'Atlanta (247sports)
Keanu Neal, un safety d’impact qui plait au coach d’Atlanta (247sports)

Remplaçants : Sean Davis (FS – Steelers), Vonn Bell (SS – Saints)

Cornerbacks

Jalen Ramsey (Jaguars)

Stats 2016 : 65 plaquages, 16 passes déviées, 2 INT, 1 TD, 1 FUM

Au sein de cette ligue dominée par les attaques aériennes, il n’est pas facile d’être cornerback, et encore moins un cornerback rookie. Mais Jalen Ramsey a su s’imposer et faire jeu égal avec certains grands noms de NFL. Plutôt irrégulier au début de la saison, il a terminé en trombe et finit avec 16 passes déviées et 2 interceptions. Avec un rating de 77.2 face à lui, il est l’un des meilleurs CB rookie en couverture et montre un potentiel de « shutdown corner » pour le futur.

Jalen Ramsey s'est frotté au meilleurs receveurs dès sa première saison (AP)
Jalen Ramsey s’est frotté au meilleurs receveurs dès sa première saison (AP)

James Bradberry (Panthers)

Stats 2016 : 59 plaquages, 12 passes déviées, 2 INT

Après le Super Bowl 50, les Panthers ont décidé de laisser partir un de leur meilleur joueur, le CB Josh Norman. La franchise de Caroline du Sud a donc débuté la saison 2016 avec 2 cornerbacks rookies. Le début de saison a été compliqué, mais James Bradberry a su progresser et tenir sa place. Il termine la saison avec un rating de 69.6 contre lui, pas mal pour un rookie qui devait défendre sur les receveurs numéro 1.

Bradberry a su rebondir après un départ compliqué (Panthers.com)
Bradberry a su rebondir après un départ compliqué (Panthers.com)

Remplaçants : Eli Apple (Giants), Vernon Hargreaves (Buccaneers)

EQUIPES-SPECIALES

Punter

Riley Dixon (Broncos)

Stats 2016 : 4068 yards, 45.7 AVG

Riley Dixon, pris au 7ème tour de la dernière Draft, a fait une très belle année avec les Broncos. Il termine dans le top 10 de NFL avec 4068 yards.

Les Broncos ne se sont pas trompés avec Dixon (USA Today)
Les Broncos ne se sont pas trompés avec Dixon (USA Today)

Kicker

Wil Lutz (Saints)

Stats 2016 : 28/34 FG (82%), 3/7 50+ yards, 49/50 XP

Wil Lutz a montré quelques soucis de précisions puisqu’il réussit 28 de ses 34 fields-goals sur la saison. Il a en revanche prouvé sa puissance en passant 3 coups de pied de plus de 50 yards. De plus, il n’a manqué qu’une seule transformation (sur 50), une performance étant donné les déboires des kickers avec les nouvelles règles.

Wil Lutz s'est montré plutôt sûr et précis (USA Today)
Wil Lutz s’est montré plutôt sûr et précis (USA Today)

Returner

Tyreek Hill (WR – Chiefs)

Stats 2016 : 39 PR, 592 yards (15.2 AVG), 2 TD / 14 KR, 384 yards (27.4 AVG), 1 TD

Il aurait pu également être cite dans les receveurs, Tyreek Hill s’est fait nom dès sa première saison en NFL. Connu pour ses frasques extra-sportives au niveau universitaire, Hill a montré qu’il pouvait aussi être virevoltant sur le terrain, et notamment sur les retours de kickoffs et punts. Sur les kickoffs, il affiche une moyenne de 27.4 yards par retour (3ème NFL). Sur les punts, sa vraie spécialité, il affiche 592 yards et 15.2 yards par retour, dans les 2 cas le meilleur chiffre de la ligue. Et Hill a su ponctué ses retours par 3 touchdowns sur la saison, aucun joueur n’a fait mieux.

Tyreek Hill est une menace constante dès qu'il a la balle en main (USA Today)
Tyreek Hill est une menace constante dès qu’il a la balle en main (USA Today)
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s