Présentation de la Draft 2017 – Receveurs

Publié le Mis à jour le


On a déjà vu mieux, mais cette cuvée 2017 de receveurs est relativement prometteuse. Au moins 3 joueurs (Davis, Williams, Ross) sont prévus pour sortir lors de 1er tour, et des profils intriguant seront présents le 2ème jour. Voici 10 receveurs à suivre et qui devrait trouver une équipe lors des 2 premiers jours la prochaine Draft.

Corey Davis devrait être l’un des 1ers receveurs à sortir lors de la Draft (SI)

Corey Davis (Western Michigan)

1m90, 96kg

Du fait d’une enfance difficile et de soucis au niveau scolaire, Davis n’a pas été recruté par les plus grands programmes du pays. Mais sur ses 4 saisons avec les Broncos, il a été l’un des receveurs les plus productifs du pays. Il est d’abord élu « Freshman of the year » en 2013 grâce à ses 941 yards et 6 TD, avant d’être nommé dans la 1ère équipe de la conférence Mid-American lors des 3 saisons suivantes. En 2016, il fait également parti de la 1ère équipe du pays grâce à ses 97 réceptions pour 1500 yards et 19 TD.

Stats

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2013 Western Michigan 11 67 941 6
2014 Western Michigan 12 78 1408 15
2015 Western Michigan 13 89 1429 12
2016 Western Michigan 14 97 1500 19

Forces

  • Enorme production en 4 saisons avec Western Michigan, notamment en red-zone.
  • Compétiteur. N’a pas peur d’assumer une grosse charge de travail.
  • Cible de choix pour un QB, revient souvent vers la balle et l’attaque pour être sûr d’être le premier dessus.
  • Court de très bonnes routes, sait se séparer facilement de son défenseur, et est très sûr une fois la balle en main (1 fumble sur les 3 dernières saisons).
  • Bâti comme un receveur de NFL. Grand, long et athlétique.

Faiblesses

  • Ne peut pas faire la différence simplement avec sa vitesse qui est limitée.
  • Quelques soucis de ballons relâchés (concentration).
  • Les Broncos lui demandaient peu de travail comme bloqueur.

Comparaisons NFL

  • Keenan Allen
  • Michael Thomas

Prédiction pour la Draft 2017

  • 1er tour

Mike Williams (Clemson)

1m90, 102kg

Après une première saison où il se fait une place progressivement, Williams explose en 2014 lorsqu’il passe la barre des 1000 yards (6 TD). La saison suivante, une nouvelle progression était attendue de la part du receveur, mais sa carrière à failli se terminer dès le premier match de la saison lorsqu’il se fracture le cou en tapant le poteau d’en-but sur un touchdown. Il est finalement de retour avant la saison 2016, et impressionne avec 98 réceptions pour 1361 yards et 11 TD.

Stats

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2013 Clemson 10 20 316 3
2014 Clemson 12 57 1030 6
2015 Clemson 1 2 20 1
2016 Clemson 15 98 1361 11

Forces

  • Grand et long, capable d’aller chercher les ballons contestés plus haut que son défenseur.
  • Très bon jugement des passes, même dans la profondeur.
  • Peut travailler dans toutes les zones du terrain. Bon également au milieu du terrain, dans le trafic.

Faiblesses

  • Manque d’explosivité pour faire d’une passe courte un long gain. Et vitesse de pointe limitée.
  • Ne se démarque peut-être pas suffisamment pour certains QB.
  • Grosse blessure en 2015.

Comparaisons NFL

  • Alshon Jeffery
  • Michael Floyd
  • Plaxico Burress

Prédiction pour la Draft 2017

  • 1er tour

John Ross (Washington)

1m80, 86kg

Utilisé par Washington dès ses premières saisons, Ross faisait parler sa versatilité et sa capacité à créer des big-plays (comme receveur et sur retours de kick). Lors de sa 2ème saison, il termine même en défense, comme cornerback (1 INT) pour remplacer Marcus Peters. Mais en 2015, alors qu’il devait prendre plus de responsabilités au sein de l’attaque des Huskies, il se rompt les ligaments croisés. La saison dernière, Ross est revenu et a enfin livré la saison attendue avec 81 réceptions pour 1150 yards et 17 TD (leader Pac-12). De quoi être élu dans la première équipe de la conférence. Plus récemment, il a fait les gros titres en battant le record de Chris Johnson sur le 40 yards dash du NFL Combine.

Stats

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2013 Washington 13 16 208 0
2014 Washington 13 17 371 1
2015 Washington 0
2016 Washington 14 81 1150 17

Forces

  • Capable de se démarquer et de créer des big-plays (record d’université avec 11 réceptions de plus de 50 yards en carrière).
  • De même, capacité à se démarquer facilement sur le slot pour créer des passes faciles à son QB. Superbe jeu de jambes.
  • Versatilité. Peut jouer sur le slot mais peut évoluer sur l’extérieur.
  • Excellent sur les retours de kickoff (2069 yards et 4 TD).

Faiblesses

  • Un peu petit pour la position. Risque d’avoir du mal face à des grands CB en NFL.
  • Quelques soucis de fumble.
  • Plusieurs blessures au genou en 2014 et 2015.

Comparaisons NFL

  • DeSean Jackson
  • Brandin Cooks

Prédiction pour la Draft 2017

  • 1er tour

Curtis Samuel (Ohio State)

1m80, 89kg

Durant sa carrière universitaire avec les Buckeyes, Samuel était utilisé dans un rôle de « H-back », c’est-à-dire un rôle hybride de running-back / receveur. Sans être titulaire, il a contribué lors de ses deux premières saisons et notamment en 2014 lors du titre d’Ohio State. Mais il a réellement pris de l’ampleur au sein de l’attaque des Buckeyes l’année dernière après le départ d’Ezekiel Elliott pour la NFL. Il termine la saison avec 771 yards et 8 TD au sol et 865 yards et 7 TD dans les airs. Il finit en tête de la Big-Ten avec 128.8 yards par match et est élu dans la 1ère équipe de la conférence.

Stats

Année Université Matchs Rushing Receiving
      Réceptions Yards Touchdowns Yards AVG TD
2014 Ohio State 14 11 95 0 383 6.6 6
2015 Ohio State 13 22 289 2 132 7.8 1
2016 Ohio State 13 74 865 7 771 7.9 8

Forces

  • Bonne vitesse de pointe. Très rapide pour changer de direction.
  • Gros potentiel pour les « big plays »
  • Versatilité. A joué comme running-back et receveur avec les Buckeyes. Également de l’expérience sur les retours de coups de pied.

Faiblesses

  • Manque de patience sur les courses. Moins performant sur l’intérieur.
  • N’a pas réellement de position primaire, pas vraiment un running-back, apprend toujours celle de receveur.
  • Peu utilisé comme bloqueur par les Buckeyes.

Comparaisons NFL

  • Percy Harvin
  • Josh Huff

Prédiction pour la Draft 2017

  • 2ème tour, potentiel fin du 1er tour

JuJu Smith-Schuster (USC)

1m88, 99kg

Vu comme déjà prêt pour la NFL (physiquement) à la sortie du lycée, Smith-Schuster a immédiatement pris ses responsabilités au sein de l’attaque de USC. Il est devenu le receveur préféré du QB Cody Kessler (pris au 1er tour de la Draft 2017 par les Browns), et finit avec 724 yards sa première saison. Toujours associé à Kessler en 2015, il franchit un cap et affiche 1454 yards et 10 TD, de quoi être élu dans la 1ère équipe de la conférence Pac-12. Une blessure au dos l’a légèrement ralenti la saison passée, il reste sous les 1000 yards mais attrape de nouveau 10 TD.

Stats

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2014 USC 13 54 724 5
2015 USC 14 89 1454 10
2016 USC 13 70 914 10

Forces

  • Utilise son physique et sa taille pour prendre le dessus sur ses défenseurs.
  • Efficace après la réception pour aller chercher plus de yards.
  • Bonne compréhension de son environnement, sait jouer dans le trafic au milieu du terrain.

Faiblesses

  • Manque de vitesse de pointe, doit s’appuyer sur son physique.
  • Pas assez explosif lors de ses tentatives de séparation.

Comparaisons NFL

  • Anquan Boldin
  • Pierre Garcon
  • Brandon Marshall

Prédiction pour la Draft 2017

  • 2ème tour
JuJu Smith-Schuster, arme importante de l’attaque des Trojans pendant 3 ans (For the Win)

Cooper Kupp (Eastern Washington)

1m89, 90kg

Kupp arrive à la Draft avec le statut de receveur le plus prolifique de l’histoire de la FCS (Football Championship Subdivision, le niveau en-dessous de la FBS). En 4 saisons avec Eastern Washington, il affiche 428 réceptions, 6464 yards et 73 touchdowns. Il a également remporté tous les trophées à son niveau.

Stats

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2013 Eastern Washington 15 93 1691 21
2014 Eastern Washington 13 104 1431 16
2015 Eastern Washington 11 114 1642 19
2016 Eastern Washington 13 117 1700 17

Forces

  • Niveau de production exceptionnel pendant ses 4 saisons avec les Eagles.
  • Très bon pour pister la balle. Variations dans ses routes. Est donc une option viable pour les passes longues.
  • Fan de Larry Fitzgerald, attrape la balle comme lui. Attaque la balle et se retourne très vite.

Faiblesses

  • Manque d’explosivité pour créer une séparation rapidement. Peut-être un problème pour jouer comme slot receveur en NFL.
  • Niveau de compétition moyen au niveau FCS.

Comparaisons NFL

  • J Houshmandzadeh
  • Jarvis Landry

Prédiction pour la Draft 2017

  • 2ème tour

ArDarius Stewart (Alabama)

1m85, 92kg

L’année dernière, Alabama est allé jusqu’en finale nationale grâce à sa défense de fer. L’attaque ne pointait qu’en 87ème position avec 210 yards par match, pas évident donc de produire des gros matchs. Mais malgré un quarterback freshman (Jalen Hurts), Stewart termine avec 864 yards et 8 TD et est élu dans la 1ère équipe de la conférence SEC. Il avait déjà été important en 2015 lors du titre des Tide, avec ses 700 yards et 4 TD.

Stats

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2014 Alabama 6 12 149 0
2015 Alabama 15 63 700 4
2016 Alabama 12 54 864 8

Forces

  • Très bon après la réception. Il affichait 10.7 yards en moyenne.
  • Excellente accélération qui lui permet d’arriver rapidement à sa vitesse de pointe.
  • Long bras, bonne détente. Peut attraper la balle sur un rayon élevé.

Faiblesses

  • A parfois du mal à créer une séparation sur ses routes.
  • Quelques soucis de ballons relâchés.
  • A tendance à jouer trop latéral (plutôt que vertical) une fois qu’il a la balle main.

Comparaisons NFL

  • Pierre Garcon

Prédiction pour la Draft 2017

  • Fin du 2ème tour

Dede Westbrook (Oklahoma)

1m83, 79kg

Après un début de carrière mouvementé (problèmes académiques, familiaux et blessures), Westbrook est parvenu à reprendre les choses en main en 2014. La saison suivante, il débarque à Oklahoma où il termine 2ème de l’équipe (743 yards) derrière Sterling Shepard (aujourd’hui chez les Giants). Puis Wesbrook a explosé la saison dernière avec 1524 yards et 17 TD, de quoi remporter le trophée de Joueur Offensif de l’année de la conférence Big-12 et le trophée Biletnikoff de meilleur receveur du pays.

Stats

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2015 Oklahoma 13 46 743 4
2016 Oklahoma 13 80 1524 17

Forces

  • Belle vitesse de pointe, menace dans la profondeur.
  • Gros potentiel de “big-plays”. 12 TD de 40 yards ou plus en 2016.
  • Dangereux après la réception.
  • Expérience sur les retours de coups de pied.

Faiblesses

  • Très fin, peut avoir des problèmes face aux athlètes de NFL.
  • De même, taille un peu limite pour le niveau supérieur. Peut avoir des soucis lors des réceptions contestées.
  • Parfois éteint face à des grosses défenses.

Comparaisons NFL

  • Travis Benjamin
  • Will Fuller

Prédiction pour la Draft 2017

  • 3ème tour

Zay Jones (East Carolina)

1m85, 89kg

Jones a le football américain dans le sang. Son père et son frère l’ont précédé à East Carolina et son père (Robert Jones, Linebacker) a remporté 3 Super Bowls avec les Cowboys dans les années 90. Mais Zay s’est fait sa place dans l’histoire des Pirates avec un record FBS de réceptions en carrière universitaire (399) et sur une saison (158 en 2016). La saison dernière, il termine avec 1746 yards et 8 TD, de quoi être élu dans la 1ère équipe de la conférence American Athletic.

Stats

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2013 East Carolina 12 62 604 5
2014 East Carolina 13 81 830 5
2015 East Carolina 12 98 1099 5
2016 East Carolina 12 158 1746 8

Forces

  • Stats impressionnantes. Aligné sur toutes les positions de receveurs.
  • N’hésite pas à aller dans le trafic. Protège bien son ballon avant les plaquages.
  • Explosivité. Souvent le premier joueur en action.
  • Excellent QI football. Sait se positionner, sait anticiper et sait juger les actions.

Faiblesses

  • Vitesse moyenne. Physique limité.
  • A parfois du mal lorsque son défenseur est en couverture rapprochée.
  • Peu efficace après la réception.

Comparaisons NFL

  • Anquan Boldin

Prédiction pour la Draft 2017

  • 3ème tour

Chris Godwin (Penn State)

1m85, 92kg

Dans la rotation des Nittany Lions dès sa première saison, Godwin a réellement explosé en 2015 avec 1101 yards et 5 TD. Des chiffres un peu en baisse lors de sa dernière saison. Godwin s’est souvent montré à son avantage dans les matchs importants.

Stats

Année Université Matchs Réceptions Yards Touchdowns
2014 Penn State 13 26 338 2
2015 Penn State 13 69 1101 5
2016 Penn State 13 59 982 11

 

Forces

  • Bat les défenseurs dans le trafic ou sur les réceptions contestées. Egalement utile sur les phases de block.
  • Menace dans la profondeur.
  • A répondu présent lors des 3 Bowls qu’il a joué (7-140-1 en 2014, 6-133 en 2015 et 9-187-2 lors du Rose Bowl face à USC en 2016).

Faiblesses

  • A du mal à créer une séparation avec sa vitesse seulement.
  • Peu efficace après la réception.
  • Quelques soucis de ballons relâchés.

Prédiction pour la Draft 2017

  • 3ème tour
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s