Présentation de la Draft 2017 – Quarterbacks

Publié le Mis à jour le


La cuvée 2017 de quarterbacks ne possède pas de talents qui méritent un top 10, mais les besoins des équipes fait que plusieurs joueurs pourraient sortir très rapidement, voire même en n°1 (Browns) ou n°2 (49ers). Il n’y a pas non plus un nom qui se détache entre Mitch Trubisky, Deshaun Watson et DeShone Kizer, trois joueurs qui devraient sortir au 1er tour mais qui auront des candidats différents en fonction des systèmes et des affinités.

Les Browns vont-ils prendre Trubisky avec le 1er choix ? (USAT)

Mitchell Trubisky (North Carolina)

1m90, 99kg

Classé comme l’un des meilleurs “dual-threat” (passes + courses) quarterbacks du pays à la sortie du lycée, Trubisky a dû être patient avant de devenir titulaire au centre de l’attaque des Tar Heels. Car après avoir passé sa première année en observation, il n’est que remplaçant de Marquise Williams pendant 2 saisons. Ce dernier est diplômé à la fin 2015 et Trubisky prend enfin les rênes de l’attaque rapide de North Carolina. Et on peut dire qu’il impressionne puisqu’il bat les records de l’université en yards à la passe (3748) et en touchdowns à la passe (30).

Stats

Année

Université Matchs Passing Rushing
     

Pct passes réussies

Yards TD INT Courses Yards

TD

2014

North Carolina 9 53.8 459 5 4 11 30 0
2015 North Carolina 9 85.1 555 6 0 16 101

3

2016 North Carolina 13 68.0 3748 30 6 93 308

5

Points forts

  • Excellente mobilité dans sa poche, notamment pour échapper à la pression et gagner du temps.
  • Suffisamment physique pour encaisser des coups.
  • Passeur calme et efficace. Bon placement et timing.
  • Pas le bras le plus puissant mais peut réussir la majorité des passes.

Points faibles

  • Expérience limitée. Une seule saison comme titulaire.
  • Petite faiblesse sur les passes longues, moins précis.
  • Parfois surpris par les blitz.

Comparaisons NFL

  • Andy Dalton

Prédiction pour la Draft 2017

  • 1er tour

Deshaun Watson (Clemson)

1m90, 97kg

Le très athlétique Deshaun Watson a redonné vie à Clemson durant les dernières saisons. Deux fois finaliste pour le trophée Heisman, il a mené son équipe à 2 finales nationales et à 1 premier titre depuis 30 ans.

Stats

Année

Université Matchs Passing Rushing

 

    Pct passes réussies Yards TD INT Courses Yards TD

2014

Clemson 8 67.9 1466 14 2 63 200

5

2015 Clemson 15 67.8 4109 35 13 207 1105

12

2016 Clemson 15 67.0 4593 41 17 165 629

9

Points forts

  • Leader sur le terrain. Mentalité de compétiteur. Capable de sortir des actions décisives lors des moments clés et des grands rendez-vous.
  • Excellente mobilité dans sa poche. Se fait très peu sacker.
  • Très athlétique. Fluide, rapide.
  • Beau lancé. Passes fluides, faciles à attraper.

Points faibles

  • Un peu petit au goût des recruteurs NFL.
  • Interceptions dues à de mauvaises décisions.
  • Système offensif relativement simple à Clemson. Comme Jared Goff l’année dernière, Watson peut avoir du mal à s’habituer à la NFL.

Comparaisons NFL

  • Tyrod Taylor
  • Marcus Mariota

Prédiction pour la Draft 2017

  • 1er tour

DeShone Kizer (Notre Dame)

1m96, 99kg

Initialement backup de Malik Zaire, Kizer a profité de la blessure de ce dernier pour être le titulaire des Irish. Il répond plutôt bien avec presque 63% de passes réussies pour 2880 yards et un total de 31 TD (20 à la passe, 10 au sol). En 2016, il remporte son duel avec Zaire et est de nouveau titulaire. Malgré quelques inconsistances, il sort une nouvelle saison solide et se déclare pour la Draft en fin d’année.

Stats

Année

Université Matchs Passing Rushing

 

    Pct passes réussies Yards TD INT Courses Yards TD
2015 Notre Dame 13 62.9 2880 21 10 135 525

10

2016 Notre Dame 12 58.7 2925 26 9 129 472

8

Points forts

  • QB massif. Bras puissant, à l’aise sur les passes longues.
  • Bon avec ses jambes, menace double en red-zone (18 TD au sol en 2 saisons).
  • Playbook complexe à Notre-Dame. Bonnes performances malgré un manque de soutien offensif en 2016 (nombreux joueurs partis en NFL dont Will Fuller (WR), Ronnie Stanley (OT) ou C.J Prosise (RB)).
  • Jeune mais mature. Bonne éthique de travail et attitude.

Points faibles

  • Erreurs dues à des décisions mauvaises ou tardives (interceptions, sacks).
  • Anticipation et instincts faibles. Préfère avoir un receveur démarqué.
  • Manque de constance lors de la saison 2016. Parfois mis sur le banc par son coach.

Comparaisons NFL

  • Steve McNair
  • Carson Palmer

Prédiction pour la Draft 2017

  • 2ème tour, potentiel fin du 1er

Patrick Mahomes (Texas Tech)

1m90, 104kg

Davis Webb était initialement le QB titulaire des Red Raiders, mais des blessures ont permis à Mahomes de se retrouver sur le terrain dès la fin de la saison 2014. Devant ses bonnes performances, les coaches ont décidé de continuer avec lui et le QB n’a pas déçu en passant les 5000 yards d’attaque totale (passes + courses) lors des 2 dernières saisons. Seul un certain Case Keenum avait déjà réalisé une telle performance pour Texas Tech.

Stats

Année

Université Matchs Passing Rushing

 

    Pct passes réussies Yards TD INT Courses Yards TD
2014 Texas Tech 7 56.8 1547 16 4 46 104

0

2015 Texas Tech 13 63.5 4653 36 15 131 456

10

2016 Texas Tech 12 65.7 5052 41 10 131 285

12 

Points forts

  • Le meilleur bras de cette classe 2017 en termes de puissance. Capable de réaliser n’importe quelle passe avec une précision intéressante.
  • Bonne mobilité dans sa poche. Très bon jeu de jambes (22 TD au sol sur les 2 dernières saisons).
  • Confiance dans son jeu. N’hésite pas à tester la profondeur. Qualités de playmaker.

Points faibles

  • Toujours en développement. Pas encore au niveau NFL. Système
  • Manque de technique. S’appuie sur son instinct et son bras.
  • Goût pour les « big plays » mais force trop de passes. Mauvaises décisions = interceptions.

Comparaison NFL

  • Jay Cutler

Prédiction pour la Draft 2017

  • 2ème tour

Brad Kaaya (Miami)

Arrivé à Miami avant la saison 2014, Brad Kaaya bat la compétition et devient titulaire des Hurricanes dès sa saison « freshman ». En 3 saisons universitaire, il a suivi une progression constante, améliorant chaque année son pourcentage de passes réussies et son ratio touchdowns – interceptions.

1m93, 97kg

Stats

Année

Université Matchs Passing

 

    Pct passes réussies Yards TD INT
2014 Miami 13 58.5 3198 26

12

2015 Miami 12 61.2 3238 16

5

2016 Miami 13 62.0 3532 27

7

Points forts

  • Très à l’aise dans une attaque rythmée avec des prises de décision rapides.
  • Passeur naturel. Fluide, trajectoires précises, faciles pour ses receveurs.
  • Bonne analyse du terrain. Connait ses limites et ne tente pas de passes trop forcées, notamment dans la profondeur.
  • 3 années d’expérience comme titulaire dans une attaque de style « pro », avec un record d’université à la clé (9968 yards).

Points faibles

  • Puissance de bras un peu limitée comparée au QB moyen de NFL.
  • Manque de précision sur les passes intermédiaires.
  • Mobilité réduite en dehors de sa poche.
  • Beaucoup moins efficace sous pression. Ne voit pas toujours les « edge-rushers. Tendance à garder la balle trop longtemps et à prendre des sacks.

Comparaisons NFL

  • Jared Goff
  • Cody Kessler

Prédiction pour la Draft 2017

  • 3ème tour
Kaaya arrive avec 3 ans d’expérience comme titulaire (Athlon)

Nathan Peterman (Pittsburgh)

1m90, 102kg

Arrivé en 2013 dans le Tennessee, Peterman n’a pas réussi à s’imposer et le poste de titulaire est revenu à Joshua Dobbs (qui se présente également à la Draft). Après 3 années, et avec son diplôme en poche, Peterman décide de rejoindre Pittsburgh où il va exploser. Il met Chad Voytik sur le banc et sort 2 très belles saisons

Stats

Année

Université Matchs Passing Rushing

 

    Pct passes réussies Yards TD INT Courses Yards TD

2013

Tennessee 3 43.5 45 0 2 6 -6 0
2014 Tennessee 6 50.0 49 0 0 9 13

1

2015 Pitt 13 61.7 2287 20 8 85 232

1

2016 Pitt 13 60.5 2855 27 7 72 286

3

Points forts

  • Fluide, calme et plutôt efficace dans sa poche.
  • Très bonne vision du jeu et lecture des défenses adverses. Analyse l’intégralité du terrain avant la passe et anticipe des fenêtres de tir.
  • Belle précision, même sur les passes intermédiaires et longues.
  • 2 ans d’expérience dans une attaque au style « pro ».

Points faibles

  • Manque de puissance pour être aussi efficace dans la profondeur en NFL.
  • Placement du ballon inégal. Les receveurs ont régulièrement besoin de faire l’effort.
  • Peut courir mais ne fera pas mal à une défense avec ses jambes. Attention à la sécurité de la balle lors des courses.
  • Il lui arrive de paniquer lorsqu’il est sous pression.

Comparaison NFL

  • Kirk Cousins

Prédiction pour la Draft 2017

  • 3ème ou 4ème tours

Davis Webb (California)

1m90, 108kg

La carrière universitaire de Davis Webb a été mouvementée. Natif du Texas, il décide de rejoindre Texas Tech, où il déloge rapidement Baker Mayfield pourtant double finaliste pour le trophée Heisman. Webb est titulaire lors de 6 matchs comme « freshman » puis en débute 8 de plus la saison suivante avant de perdre sa place au profit de Patrick Mahomes. En 2015, Webb est remplaçant et à la fin de la saison, il décide de partir pour la Californie. Il y prend la place de Jared Goff, pris avec le 1er choix de la Draft, et sort une très grosse saison en 2016 pour les Bears avec 4295 yards et 37 TD.

Stats

Année

Université Matchs Passing

 

    Pct passes réussies Yards TD INT

2013

Texas Tech 10 62.6 2718 20 9

2014

Texas Tech 8 61.2 2539 24

13

2015 Texas Tech 5 53.7 300 2

0

2016 California 12 61.6 4295 37

12

Points forts

  • Passeur naturel. Bras puissant, adapté à la NFL.
  • Bonne lecture du jeu et des défenses. Egalement très attentif sur les blitz.
  • Leader, rapidement nommé capitaine à Cal. Gros travail pour assimiler les playbooks et analyser les vidéos des adversaires.

Points faibles

  • Problèmes d’anticipation et de prise de décision. Les CB peuvent facilement contester ses balles et les safety viennent intercepter des passes trop courtes / lentes.
  • Moins précis lorsqu’il est mis sous pression.
  • Pas exceptionnel avec ses jambes.
  • Attaque « Up-tempo » à Texas Tech et Cal, beaucoup de passes courtes rapides. Gros travail en perspective pour s’adapter aux schémas NFL.

Comparaison NFL

  • Brock Osweiler

Prédiction pour la Draft 2017

  • 4ème tour

Chad Kelly (Mississippi)

1m88, 101kg

Never du QB Hall of Famer Jim Kelly, Chad a une carrière universitaire étonnante, faites de frasques extra-sportives et de performances intéressantes sur le terrain. Il s’est initialement engagé avec Clemson en 2012, mais ne joue que 5 matchs pour les Tigers. En 2014, il est renvoyé du programme après plusieurs altercations avec ses coaches. Malgré quelques soucis extra-sportifs, Ole Miss lui redonne une chance en 2015 et Kelly répond bien sur le terrain avec plus de 4500 yards et 41 TD au total). La saison dernière, il était reparti sur de bonnes bases, mais une grosse blessure a mis fin prématurément à sa carrière universitaire.

Stats

Année

Université Matchs Passing Rushing

 

    Pct passes réussies Yards TD INT Courses Yards TD

2013

Clemson 5 58.8 58 0 0 16 117

1

2015 Ole Miss 13 65.1 4042 31 13 106 509

10

2016 Ole Miss 9 62.5 2758 19 8 81 332

5

Points forts

  • Physique de QB de NFL. Bonne taille et physique solide pour absorber les coups.
  • Bras très puissant. Capable de réussir des passes longues sans forcer.
  • Capable d’aller chercher les yards au sol lorsqu’il sort de sa poche.
  • Mental de gagneur. Confiance en lui.

Points faibles

  • Nombreux problèmes extra-sportifs qui vont faire baisser sa cote.
  • A tendance à jouer les héros et à tenter des passes trop compliquées.
  • Manque de constance. A du mal lorsque les défenses s’ajustent.

Comparaison NFL

  • Andy Dalton

Prédiction pour la Draft 2017

  • 5 ou 6ème tours

Joshua Dobbs (Tennessee)

1m90, 95kg

Après avoir pris la place de titulaire à Nathan Peterman, Dobbs ne l’a plus lâché. Quarterback dit « dual-threat », il a montré ses capacités à la passe et au sol lors des deux dernières saisons.

Stats

Année

Université Matchs Passing Rushing

 

    Pct passes réussies Yards TD INT Courses Yards TD

2013

Tennessee 5 59.5 695 2 6 38 189

1

2014 Tennessee 6 63.3 1206 9 6 104 469

8

2015 Tennessee 13 59.6 2291 15 5 146 671

11

2016 Tennessee 13 63.0 2946 27 12 150 831

12

Points forts

  • Intelligence globale et intelligence de jeu.
  • Libération rapide de la balle, même lorsqu’il est sous pression.
  • Explosif au sol, capable d’échapper à la pression et d’aller chercher des yards.

Points faibles

  • Un peu « light » pour la NFL.
  • Des problèmes de précisions, notamment dans la profondeur. Egalement quelques soucis de prise de décision qui ont mené à 12 interceptions en 2016.
  • Peut sortir de son match / perdre le rythme et rater des passes faciles.

Comparaisons NFL

Prédiction pour la Draft 2017

  • 5 ou 6ème tours

Jerod Evans (Virginia Tech)

1m90, 107kg

Jerod Evans ne perd pas de temps. En 2015, il impressionne avec Trinity Valley Community College et lance 38 passes de touchdowns en seulement 8 matchs. Il décide ensuite de rejoindre Virginia Tech où il prend directement les rênes de l’attaque et sort une nouvelle saison exceptionnelle. Il mène les Hokies à un bilan de 10-4, un titre de l’ACC Coastal et une victoire lors du Belk Bowl face à Arkansas. Du point de vue personnel, il bat les records de l’université en yards à la passe (3552), en passes de TD (29), en TD total (41) et même en yards au sol pour un QB (846). De quoi suivre les traces de 2 anciens QB de Virginia Tech, Michael Vick et Cam Newton (même si Evans ne sortira pas avec le 1er choix).

Stats

Année

Université Matchs Passing

Rushing

      Pct passes réussies Yards TD INT Courses Yards

TD

2016 Virginia Tech 14 63.5% 3552 29 8 204 846

12

Points forts

  • Globalement précis et suffisamment puissant pour ne pas perdre trop de précision sur les passes longues.
  • Très bonne mobilité pour échapper à la pression et pour continuer les actions au sol.
  • Puissance assez inédite pour un QB.

Points faibles

  • Très peu d’expérience. Loin d’être un « produit fini ».
  • Peu de patience. Lance souvent la balle sur sa première lecture ou court s’il ne voit pas de solution rapidement.
  • Précision impactée par un placement moyen de ses passes au niveau de ses receveurs.

Prédiction pour la Draft 2017

  • 5ème ou 6ème tour
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s